aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
tripura
cnrs paris3 paris4 inalco
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Aires linguistiques et culturelles > Asie > Langues tibéto-birmanes du Nord-Est de l'Inde

Langues tibéto-birmanes du Nord Est de l'Inde

François Jacquesson s'est intéressé en 1994, à la suite de curiosités développées pendant sa thèse (1995), à l'étude des langues tibéto-birmanes. Il a choisi le Nord-Est de l'Inde, région alors peu accessible mais où vivent des groupes humains nombreux et divers, parlant une centaine de langues différentes sur un territoire relativement petit.

India_NW

Les langues du Nord Est indien appartiennent à 5 groupes linguistiques distincts. Le multi-linguisme est la norme ; il n'est pas rare de rencontrer des gens des "tribus" qui parlent 4 ou 5 langues couramment.
Le groupe linguistique représenté par le plus grand nombre de langues (environ 80) est le groupe tibéto-birman.
Pour une présentation de la région linguistique, voir ci-dessous: Panorama.

Après un premier échantillonage des possibilités, François Jacquesson s'est orienté plus particulièrement vers un sous-groupe des langues tibéto-birmanes : les langues boro-garo. Il leur a consacré de nombreuses publications, dont un livre (une description de langue des Deuri, en 2005) et un travail approfondi de comparaison et d'histoire linguistique (dans sa thèse d'habilitation à diriger des recherches).

tibetoburman

Les langues boro-garo sont peu nombreuses. Dans l'ordre décroissant du nombre des locuteurs, on peut citer (carte ci-dessus) : boro, kokborok, garo, dimasa, rabha, tiwa, deuri, et quelques autres qui sont encore à l'étude comme atong et hajong. Le nom de "boro-garo" (ou encore : "bodo-garo") leur a été donné par les Britanniques parce que ces deux langues étaient les plus notables quand on venait du Bengale - premier point d'ancrage des Anglais en Inde.
Leur proximité linguistique, de lexique et de grammaire, a été reconnue assez vite, dès les années 1840. Leur liste a été également établie assez vite, et elle n'est discutée depuis que sur des détails. En revanche, depuis le XIXe siècle, on a fait beaucoup de progrès dans leur description, dans l'établissement soigneux de leurs traits communs, et dans l'étude de leur histoire.

Voici un choix des publications de François Jacquesson sur ces langues boro-garo ou sur l'Assam :

1998a. "Le monde mot à mot", Le Monde de l'Education, février 1998, 80-81
1998b. "L'évolution et la stratification du lexique. Contribution à une théorie de l'évolution linguistique", BSLP, 93 (1998), 77-136.
1999b. "Abrégé d'histoire de l'Assam jusqu'à l'installation anglaise", Journal Asiatique. vol. 287/1 (1999), 191-284.
2000a. "Les Deuri d’Assam : une tribu de sacrificateurs en exil", Bulletin des Anciens Elèves des Langues’O (2000), 41-48.
2000b. "Deux territoires d’histoire linguistique, le Brahmapoutre & l’Iénisséï", BSLP, 95/1 (2000), 343-388.
2001a. "Person marking in Tibeto Burman Languages, North-Eastern India", Linguistics of the Tibeto-Burman Area 24/1 (2001), Berkeley, 113-144.
2003b. "Kokborok, a short analysis", Hukumu. Agartala: Kokborok Tei Hukumu Mission 10th anniversary volume, 109-122.
2004b. "Galong et angami (Tibéto-birman)", in Pierre Arnaud (ed.) Le nom composé. Données sur seize langues. Presses Universitaires de Lyon (Travaux du CRTT), 2004, 115-129.
2005b. Le deuri, langue tibéto-birmane d’Assam, coll. de la Société de Linguistique de Paris, Paris-Louvain, Peeters, 2005, 422 p. ISBN 90-429-1711-3.
2005c. Documents pour l’habilitation à diriger des recherches (1er juin 2005) : Les langues bodo-garo (tibéto-birman d’Assam. Essai de linguistique historique et comparative. 204 p.
2007. "La reconstruction linguistique du passé. le cas des langues boro-garo". Bulletin de la Société de Linguistique de Paris, 101/1, p. 273-303.

Ces travaux résultent de nombreuses missions, depuis 1994, dans le nord-est de l'Inde.
On trouvera ici une description en français (avec quelques images) de la dernière d'entre elles, en février-mars 2007. (diaporama de 2 Mo lisible uniquement avec Internet Explorer)
On pourra aussi trouver une description distrayante (avec de nombreuses images) de la mission précédente, en février 2006. (diaporama de 8 Mo lisible uniquement avec Internet Explorer)

En outre, François Jacquesson est le responsable d'un nouveau projet de recherche pluri-disciplinaire et international, financé par l'Agence Nationale pour la Recherche. Ce projet, "Autour du Brahmapoutre - Langues, cultures et territoires du Nord-Est indien " a un site web, en cours de construction.

Panorama (à venir)

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil