aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
CNRS Cocoon Huma-Num Labex-EFL ANR English




  Accueil Lacito > Accueil Pangloss > Les langues d'Asie > Corpus tamang

Corpus tamang

 

Fiche technique sur le tamanga

 

Ressources :

a Accès à toutes les ressources

 

Le tamang, parlé par un million de locuteurs au Centre du Népal, était connu au siècle dernier sous le nom de murmi, et placé par Konow (Linguistic Survey of India) dans le groupe "non-pronominalisé" des langues himalayennes. Proche parent du tibétain, le tamang appartient à la branche "gurung" de la section "bodaise" (Bodish) de la division "bodique" (Bodic) du sino-tibétain dans la classification de Shafer, une branche actuellement renommée "branche tamang" du fait que les locuteurs des autres parlers de cette branche utilisent majoritairement pour se désigner eux-mêmes, comme les Tamang proprement dits, un nom dérivable d'une forme ancienne *tamang. Les autres langues principales de cette branche sont le gurung, le thakali, et les parlers de Manang, langues avec lesquelles, quoique proches, il n'y a pas intercompréhension

Le tamang lui-même peut se diviser en deux groupes dialectaux, occidental et oriental. Les dialectes orientaux sont phonologiquement plus conservateurs, ayant conservé un canon syllabique avec consonnes finales et groupes de consonnes initiales, un schéma qui se simplifie progressivement d'Est en Ouest, pour aboutir en gurung à un canon CV. Le dialecte ici présenté est celui du bourg de Risiangku, un parler oriental, phonologiquement conservateur.

Les Tamang sont principalement paysans. Ils suivent majoritairement la religion bouddhiste, particulièrement à Risiangku, avec une part importante de pratiques chamanistes, surtout dans le domaine médical.


' l'apostrophe, marque une élision
la flèche vers le haut, marque une emphase intonative sur la syllabe précédente
[ ] les crochets carrés marquent un ajout nécessaire au texte
< > les crochets pointus marquent une suppression à faire au texte

ABL ablatif
COLL collectif
DAT datif
ERG ergatif/instrumental
EvHyp évidentiel hypothétique
EvPft évidentiel perfectif
FEM féminin
FOC focus
GEN génitif
IMPFT/IPFT imperfectif, de forme -pa partout sauf pour l'imperfectif présent de la copule 1mu-la, qui s'exprime avec le suffixe irrealis
INT intensificateur
IRR irrealis
Nr nominaliseur (infinitif ou participe)
OPT optatif
PFT perfectif
Q question
RS discours rapporté
SUFF suffixe
TOP topique
TOPadv topique adversatif

ʈi forme allophonique de -ri après dentale
che forme allophonique de -se après dentale
chi forme allophonique de -si après dentale
na forme allophonique de -la après dentale

 

Martine Mazaudon

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil