aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
adam-eve
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Revue d'Ethnolinguistique (Cahiers du Lacito)

searchChercher par : numéroauteurthème ou languepays

À l'occasion du colloque « Les 40 ans du Lacito, du terrain à la théorie » de 2016 (plus d'informations ici),
le Lacito a le plaisir de mettre en ligne les articles de la revue des Cahiers du Lacito.

 

Revue d'Ethnolinguistique (Cahiers du Lacito)
ISSN 0994-7736
Revue du LACITO

cahiers
Dessin de Danièle Molez
spirale
Composition de Laurent Venot

 

Avant-propos de la revue

     « […]  La Revue d'Ethnolinguistique (Cahiers du Lacito) répond au besoin d'exprimer en un lieu privilégié les conceptions d'une discipline récente au carrefour des domaines classiques de la lingusitique, de l'ethnologie et des sciences naturelles.

     Les civilisations de l'oralité sont par définition sans histoire écrite ; elles sont souvent même restées inconnues jusqu'à nos jours. La recherche qui s'y est attachée s'inscrit donc dans une perspective très vaste, allant de la première description des faits jusqu'à l'élaboration théorique, sans pouvoir fonder la réflexion sur une profondeur temporelle ni, dans la plupart des cas, se référer aux travaux des prédécesseurs. Aux instants exaltants, mais fugitifs, de la découverte succèdent les longues, précises et parfois fastidieuses tâches descriptives, avant de pouvoir aborder, avec toute la rigueur indispensable, élaboration et synthèse.

     Considérant le phénomène social dans sa globalité, nous en privilégions cependant certaines approches, plus particulièrement la dimension linguistique et celle de l'environnement naturel et humain du groupe envisagé, dans leurs perspectives synchronique et diachronique.

     Si l'universalité de l'humain apparaît comme une évidence, la recherche des universaux dans les différents domaines qui nous intéressent fait toujours l'objet de prises de positions très divergentes. Notre optique primordiale est de considérer d'abord la réalité dans sa diversité et, par la comparaison du plus grand nombre de cas possibles, d'aboutir à dégager ce qui constituera le plus grand dénominateur commun. Longue, mais sûre, cette option n'exclut pas, à nos yeux, la tentative inverse – pour peu qu'elle ne soit pas exclusive – consistant à postuler des structures fondamentales dont on recherchera la validité dans diverses actualisations de cas réels. Contrairement à l'opinion généralement admise, pour nous ces deux options extrêmes ne sont ni antinomiques, ni antagonistes (du moment qu'elles sont pratiquées avec raison et tolérance), mais complémentaires, et peuvent s'éclairer et s'étayer mutuellement. Tout en privilégiant la première, nous avons choisi de confronter, dans un climat de compréhension et de respect mutuel, nos positions et nos résultats avec ceux de la seconde.

     Quels que soient l'hypothèse et les concepts sur lesquels se fonde notre recherche, celle-ci exige, par sa nature même, un très vaste champ d'applications et une grand diversité d'expériences à comparer. Il ne s'agit pas évidemment de couvrir l'ensemble des civilisations et des langues du monde (entreprise utopique, voire délirante). Notre objectif est de diversifier au maximum les exemples de langues, de sociétés et de milieux, afin d'obtenir un échantillonnage aussi complet que possible de la variété (ou de la similitude) que présente l'humain, dans les perspectives et les domaines sur lesquels portent nos études. L'expérience de tous les chercheurs de la discipline sera donc la bienvenue.

    Chacun des chercheurs qui participe à cette recherche contribue à donner un éclairage particulier à cette vision d'ensemble. L'objectif que s'assigne la Revue est d'en être en quelque sorte la vitrine. C'est pourquoi on y trouvera aussi bien des articles à caractère descriptif présentant des faits originaux, que d'autres de synthèse, et d'autres encore avec une portée théorique. Pour cette même raison, les différentes parties du monde y sont représentées, dans les disciplines variées que nous mettons en relation : linguistique, ethnologie, sciences naturelles, musicologie. À travers cette optique pluridisciplinaire que nous résumons en une seule discipline, qualifiée d'ethnolinguistique, nous souhaitons parvenir à la connaissance de ces sociétés, par les connaissances qu'elles ont et expriment d'elles-mêmes et du monde qu'elles vivent ou imaginent.

Jacqueline M.C. Thomas
Fondatrice du LACITO

 

actances1

Cahiers du Lacito 1 (1986)

«Ainsi que nous l'avions annoncé dans l'éditorial du n°14 du LACITO-Informations, le premier numéro d'une revue a été réalissé. Les deux numéros suivants sont en préparation. Comme nous le disions, les contributions sont principalement celles des membres du Laboratoire et de collègues participant à ses activités collectives. Outre des articles de linguistique, ce numéro comprend des études à orientation sociolinguistique ou ethnolinguistique.
Nous nous sommes limités à trois rubriques : – articles […] ; – notes et documents […] ; – publications reçues […].» Jean-Pierre Caprile & Micheline Lebarbier

etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 2 (1987)

«[…] Ce second numéro présente des études sur différentes parties du monde : Afrique, France, Océanie, ainsi que sur une communauté non territoriale.

Plusieurs approches sont illustrées : linguistique descriptive, ethnolinguistique et sociolinguistique […].» Jean-Pierre Caprile & Micheline Lebarbier

etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 3 (1988)

« Ce troisième numéro des Cahiers est centré sur deux parties du monde : Afrique et Amérique latine (Mexique).[…] les deux articles sur le Mexique s'attachent à une thématique particulière : le maïs. L'un dans le domaine des classifications alimentaires, l'autre plus particulièrement sur la culture du maïs.
On remarquera l'article sur les bandes dessinées en créole à base portugaise dont la thématique nous a paru particulièrement intéressante puisqu'elle concerne à la fois le passage de l'oral à l'écrit, les rapports de l'image et du texte et le problème d'un matériel de lecture élaboré, conçu, réalisé, édité et diffusé entièrement en Afrique..» Jean-Pierre Caprile & Micheline Lebarbier etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 4, revue d'ethnolinguistique (1989)

«Claude Hagège, dans sa leçon inaugurale au Collège de France, expose son orientation personnelle et donne ainsi un autre éclairage à nos travaux.. Deux articles de phonologie panchronique portent sur la nasalité et les processus de nasalisation, en Nouvelle-Calédonie et Comores. On trouvera la suite de l'étude sur le maïs au Mexique, un article sur les catégories zoologiques d'une société de l'Arctique canadien et la traduction de l'allemand d'une intéressante recherche sur l'organisation sociale complémentaire de deux groupes ethniques du Zaïre. Les Notes et documents nous apportent des précieuses informations sur des langues peu connues de Centrafrique.. Enfin, une étude à orientation didactique porte sur l'aspect et le temps en créole haïtien.» Jean-Pierre Caprile & Micheline Lebarbier etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 5, revue d'ethnolinguistique (1990)

«Le présent numéro contient des contributions qui s'organisent autour deux pôles : celui des études juives et celui des études inuit. Par ailleurs, il présente un éventail disciplinaire qui va de la description linguistique, grammaticale et phonologique, jusqu'aux rapports musique/langue dans la poésie chanté de tradition orale, en passant par un problème de contacts de langues et de cultures et les rapports de l'oral et l'écrit dans la récitation religieuse.
La rubrique "Notes et Documents" permet d'approfondir une étude déjà présentée dans le précédent numéro sur une taxinomie populaire inuit à la frontière de la linguistique et de l'ethnologie.» Jean-Pierre Caprile & Micheline Lebarbier etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 6, revue d'ethnolinguistique (1991)

«Le présent numéro s'ouvre par un article de phonologie appliquée au domaine créole. Il est suivi de deux artilcles de sociolinguistisque du domaine africain pui viennent deux études qui abordent l'un et l'autre, mais de façon différente, le problème du chant et de l'accent, en France et à Chypre.
Enfin, les derniers articles, tous trois d'ethnolinguistique, concernent des sujets très divers tant géographiquement (Afrique, Laponie) que thématiquement (numération, taxinomie, formules d'accueil). » Jean-Pierre Caprile & Micheline Lebarbier

etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 7, revue d'ethnolinguistique (1995)
Les mécanismes du changement culturel et linguistique, Françoise Grenand (ed.)

«[…] les 5 et 6 avril 1994 […] deux journées d'études internes […pour] identifier quelques-uns des mécanismes du changement culturel et linguistique. […] Après avoir présenté des situations exemplaires de résistance, d'adaptation ou d'accommodement, restait à comprendre non pas seulement les étapes de la construction d'une identité culturelle ou linguistique nouvelle, mais encore et surtout à tenter de déterminer les mécanismes de ce qui n'est autre qu'un processus cognitif. […]» Françoise Grenand & Bertrand M. Gérard etc Sommaire

actances2

Cahiers du Lacito 8, revue d'ethnolinguistique (1999)
Diasystème et longue durée, Catherine Paris (ed)

«La présente livraison […] est consacrée pour l'essentiel à des travaux mettant en œuvre une nouvelle conception de la notion de diasystème. J'entends par diasystème, le système abstrait qui comprend et subsume les systèmes particuliers des variétés d'une langue et qui exerce ses propres pressions internes sur celles-ci. S'il semble ouvrir de nouvelles perspectives dans l'étude des langues en général, un tel concept paraît devoir s'appliquer, au premier chef, à l'étude des langues qui n'existent qu'à travers leurs variétés, ces “langues à tradition orale” qui font la spécificité des recherches menées au Lacito. […] » Catherine Paris
etc Sommaire

 

Auteurs to up

Thématiques to up (en cours de constitution)

Langues to up

Pays (se reporter aux noms de langues ci-dessus, rangés par ordre alphabétique, pour trouver les articles) to up

  • Afrique
    Bénin (yoruba), Burkina-Faso (dagara), Cameroun (bafia, mafa, nù.kàlɔ̀ ŋɛ̀, langues tchadiques des Monts Mandara), Centrafrique (aka, groupes Banda, ngbaka-ma'bo, sango), Comores (ngazija), Guinée-Bissau (kriol), La Réunion (créole), Maroc (judéo-arabe), Niger (peul), Nigeria (yoruba), Sénégal (peul), Seychelles (créole), Tchad (bidiya, groupe Boua, tupuri), Zaïre (batwa, baoto, logoti)
  • Amérique
    Brésil (langues Tupi, yoruba), Canada (inuit), Equateur (quechua), Haïti (créole), Martinique (créole), Mexique (mocho, p'urhépecha)
  • Asie
    Moyen-Orient (hébreu, judéo-arabe)
    Japon (japonais), Russie (tcherkesse), Sibérie (itelmen, yupik), Turquie (judéo-espagnol)
  • Europe
    Chypre (chypriote), France (breton, flamand, français), Grèce (gréco-pontique), Groenland (inuit), Italie (gréco), Malte (maltais), Norvège (same ou lapon)
  • Océanie
    Australie (cf. pluriculture)
    Langues océaniennes
    ile Fidji
    (fidjien), Nouvelle-Calédonie (ajie, faga ouvea, nemi, nengone, paicî, pije, xârâcùù, et langues du Nord), Polynésie (polynésien), Wallis (wallisien)


N.B. La mise en ligne a pu se faire grâce à Anne Behaghel-Dindorf, Jean-Michel Roynard et Anne Bélingard.

 

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil