aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
backing
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Colloques > Du terrain à la théorie : Les 40 ans du Lacito, Colloque international, 15-17 novembre 2016, Villejuif (France)
Présentation
Programme

 

 

 

Du terrain à la théorie : Les 40 ans du Lacito
Colloque international
15-17 novembre 2016, Villejuif (France)

 



En 2016, le laboratoire « Langues et civilisations à tradition orale » (LACITO, UMR 7107 du CNRS / Paris 3 Sorbonne Nouvelle / Inalco) célèbre ses 40 ans d'existence. C'est là l'occasion de nous retrouver lors d'un colloque international, et d'échanger avec des collègues d'horizons variés.

Comité d'organisation :

  • Anne Behaghel-Dindorf, Isabelle Leblic et Lameeen Souag

Comité scientifique :

  • Sandra Bornand (Llacan), Guillaume Jacques (Crlao), Bertrand Masquelier (Lacito), Alexis Michaud (Lacito) et Samia Naïm (Lacito)

Programme en ligne

 

programmePrésentation du LACITO en quelques lignes

      Le LACITO a été créé en 1976 par Jacqueline M.C. Thomas, avec l'aide d'André-Georges Haudricourt. La documentation et la description des langues à tradition orale dans leur contexte culturel ont toujours été au cœur de ses activités. Le LACITO a joué un rôle pionnier dans le recueil, le traitement et la diffusion des données concernant des langues jusqu'alors mal connues. Nos membres ont publié des grammaires et des dictionnaires pour plusieurs dizaines de langues, ainsi que plusieurs recueils de littérature orale. Au total, nos études ont porté sur plus de 200 langues appartenant à différentes familles : abkhazo-adygienne, afro-asiatique, arawakienne, austro-asiatique, austronésienne, basque, caribe, coréen, dravidienne, eskimo-aléoute, hmong-mien, indo-européenne, japonique, kartvélienne, nakh-daghestanienne, niger- congo, otomangue, ouralienne, sino-tibétaine, songhay, tai-kadai, tucanoane, tupi. Depuis 1994, nos corpus d'enregistrements de terrain sont rendus publics à travers la Collection Pangloss, une archive en ligne d'enregistrements sonores accompagnés de gloses et de traductions.

      Tant en linguistique qu'en anthropologie, la dimension comparative (diachronique et synchronique) occupe une place prépondérante dans la recherche menée au LACITO. Les études comparatives ont d'abord concerné le développement historique et les règles universelles du changement. Ces dernières décennies, la perspective typologique a ouvert de nouveaux domaines de recherche en phonologie, morphologie, syntaxe et sémantique, que nous avons exploités tout en contribuant à en affiner la granularité.

     Enfin, le champ de l'ethnolinguistique française au LACITO s'est développé et orienté vers la pragmatique de l'interlocution et l'anthropologie linguistique. Dans ce domaine, le LACITO s'est singularisé par l'adoption de plusieurs paradigmes (pratiques discursives, événements de parole – speech event, utterance event – en situation – speech situation, activity-type) et par l'exploration de la dimension cognitive des tropes du discours. Une attention particulière est portée aux formes musicales, à la parole chantée, aux taxinomies lexicales, à l'ethnoscience.

 

Les informations accessibles en ligne

L'actualité des "40 ans" du Lacito (voir sur le blog du Lacito)

La collection d'archives orales Pangloss (ici)

Les publications du Lacito (ici)

Les expositions faites par le Lacito et majoritairement numérisées (voir ici)

La Revue du Lacito consultable en ligne.

 

Contact : lacitocnrs [at] gmail.com

L'inscription au colloque (sur Azur-colloque) est obligatoire uniquement pour les communicants. Pour tous ceux qui viennent comme auditeurs, l'entrée est gratuite. Il est toutefois hautement recommandé, pour tous ceux qui ne sont pas déjà des collègues du campus, de signaler leur venue par courriel à lacitocnrs [at] gmail.com, ce qui nous permettra de transmettre la liste des visiteurs, jour par jour, au vigile du campus. En effet, pour des raisons de sécurité (plan "Vigie-pirate" renforcé), l'accès au campus est rendu difficile, faute d'avoir prévenu.

 

(Financements : CNRS, Labex EFL, Paris 3 Sorbonne Nouvelle et autres demandes en cours)

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil