aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          CNRS           INSHS home          Other web sites          
bandeau
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Search
Intranet Lacito français




  Home > Conferences > Workshop - Indexicalités et jeux de langage. Perspectives anthropologiques : sociale et linguistique
Presentation
Program

 

 

 

Workshop around Elinor Ochs and Alessandro Duranti (UCLA) works
"Indexicalités et jeux de langage. Perspectives anthropologiques : sociale et linguistique"

Thursday 5 April 2018
Campus CNRS de Villejuif
Conference room, Build L (sous-sol)
9.00-18.00
(visioconference with the IRD at Ouagadougou)

 

organised by the Lacito and the Llacan dans le cadre des opérations de recherche and seminars
« Indexicalités langagières et sociales » (Llacan, Lacito et Imaf)
and « Métaphore(s) : énonciation métaphorique en situation » (Lacito).


icrl

(program in pdf)

 

Argumentaire

alessandroL'indexicalité constitue un thème-axe de recherche majeur au sein de l'anthropologie linguistique nord-américaine (Duranti, 2003, 2012), non sans avoir ouvert plusieurs voies d'enquête : par exemple, en explorant la production du sens en contexte (Duranti et Goodwin, 1992) ; en étudiant les articulations entre les indexicalités langagières (grammaticales) et sociales-interactionnelles (non-verbales) des conduites en situation de face à face (Goodwin 2016, 2011) ; en analysant les processus cognitifs et sociaux sous-jacent aux socialisations langagières de l'indexicalité (Ochs, 1988 ; Schieffelin and Ochs, 1986 ; Ochs and Schieffelin, 2016). La problématique de l'indexicalité est également devenue un thème central des débats théoriques en pragmatique (Koyama, 2009) auxquels les travaux des anthropologues (sociaux et linguistes) ne manquent pas de contribuer (Hanks, 2005 ; Silverstein 2003).

     L'étude de l'indexicalité du langage dans ses usages sociaux et culturels est l'occasion pour les anthropologues linguistes d'étendre leurs enquêtes aux situations sociales, politiques, culturelles, d'un monde globalisé. Par-delà l'attention portée à l'indexicalité des pratiques langagières et communicationnelles, les projets de recherche des anthropologues linguistes croisent ainsi ceux des anthropologues sociaux et l'attention que ces derniers portent aux organisations sociales, aux représentations (ontologies) qu'elles génèrent ou présupposent, comme aux économies politiques des pratiques institutionnalisées. Les formations discursives que les discours du quotidien habitent sont indexicalement signifiées par les métaphores et les métonymies de nos usages rhétoriques, qu'ils configurent les jeux de pouvoir les plus discrets (micro) ou les plus visibles de la vie sociale ordinaire et publique.

elinor     Pour leurs analyses fines des indexicalités langagières et sociales, les anthropologues sociaux et linguistes partent de situations que nous appelons (pour des raisons de méthodologie) « jeux de langage » (Duranti, 1997). L'expression rappelle que tout usage du langage est d'emblée inscrit dans une situation sociale et les rapports sociaux qui la définissent. Analysant les mécompréhensions d'un échange en contexte ethnographique, Fabian (2000) met par exemple en valeur comment l'interprétation peut parfois se heurter à un point d'achoppement – une mécompréhension des valeurs indexicales de certaines expressions du dialogue ethnographique – qui révèle la globalité de la situation dans sa complexité.

     Nous interrogerons ainsi l'indexicalité en tant que révélatrice de rapports sociaux, qu'ils soient de domination ou égalitaires, conflictuels ou non, mais aussi à tout ce qui, dans les usages langagiers, peut être source d'incompréhension ou de mauvaise interprétation.

     Les deux invités proposent des communications qui relèvent de deux problématiques suggérées dans ce court descriptif :
     Alessandro Duranti : Misinterpreting indexes : for an anthropology of the unexpected.
     Elinor Ochs : Indexing Neoliberalism for Infants.

References

Duranti A., 1997. Linguistic Anthropology, Cambridge, Cambridge University Press.
— 2003. Language as Culture in U.S. Anthropology, Current Anthropology 44, 3, pp. 323-347.
— 2012. Anthropology and Linguistics, in R. Fardon et al., The SAGE Handbook of Social Anthropology, London, Sage Publications Ltd., pp. 12-23.

Fabian J., 2000. Ethnographic misunderstanding and the perils of context, in B. Masquelier et J.-L. Siran (éds), Pour une anthropologie de l'interlocution. Rhétoriques du quotidien, Paris, L'Harmattan, pp. 81-106.

sandro-etcGoodwin C., 2016. L'organisation co-opérative et transformative de l'action et du savoir humains, Tracés. Revue de sciences humaines hors-série, pp. 19-46.
— 2011. Contextures of action, in J. Streeck, C. Goodwin and C.D. Lebaron (eds), Embodied Interaction, Cambridge, Cambridge University Press, pp. 182-193.

Hanks W., 2005. Explorations in the Deictic Field, Current Anthropology 46, 2, pp. 191-220.

Koyama W., 2009. Indexically anchored onto the deictic center of discourse: Grammar, sociocultural interaction, and 'emancipatory pragmatics', Journal of Pragmatics 44, pp. 79-92.

Ochs E., 1988. Culture and language development. Language acquisition and language socialization in a Samoan village, Cambridge, Cambridge University Press.

Ochs E. and B. Schieffelin, 2016. Acquiring Conversational Competence, London, Routledge.

Schieffelin B. B. and E. Ochs (eds), 1986. Language Socialization Across Cultures, Cambridge, Cambridge University Press.

Silverstein M., 2003. Indexical Order and the dialectics of Sociolinguistic Life, Language & Communication 23, pp. 193-229.

 

Duranti jamming with a graduate student
in 2009 on the terrace of the building
where the Anthropology Dept is located at UCLA

Organizing committee

Sandra Bornand (Llacan), Cécile Leguy (university Paris 3-Sorbonne nouvelle / Lacito) et Isabelle Leblic (Lacito)

 

 

inalco
p3
cnrs
lacito
llacan

 

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil