aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
bandeauidj
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Images du Lacito

Accès aux années précédentes : 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018

 

Lacito : les images du Lacito en 2017

aa

photo 12 janvier 2018 - Hommage à Jean-Claude Rivierre to up

oceanieJCR

Quelle écriture (Pwöbei, Nouvelle-Calédonie)

« Il est donc nécessaire, pour transcrire les langues de l'oralité, de disposer de caractères spéciaux qui permettent de rendre compte de leurs traits distinctifs. Ceci est d'autant plus fondamental lorsqu'il s'agit d'utiliseer ces langues dans l'enseignement, pour l'alphabétisation et pour le transfert de technologie...
     Une écriture inadaptée aboutit à un rejet et à un échec de l'alphabétisation. »

Photo et textes sont extraits de l'exposition « De l'oral à l'écrit », organisée par le Lacito en 1984 : panneau Quelle écriture (2). [Voir aussi une autre photo du locuteur]

© Jean-Claude Rivierre (CNRS-LACITO, 1977) – transformation en document numérique : Laurent Venot

Lieu : Océanie, Nouvelle-Calédonie – Langue : cèmuhî

---------------------------------------------------------------------------

Jean-Claude Rivierre (1938-2018)
Un des plus anciens membres du Lacito, il en fut directeur de 1991 à 1995.
« C'est un ami cher, un compagnon de recherche et un co-disciple d'Haudricourt qui disparaît » écrivaient Jacqueline M.C. Thomas et Luc Bouquiaux à l'annonce du décès de Jean-Claude.

Avec son épouse Françoise Ozanne-Rivierre, il a consacré sa vie aux langues kanak, les langues océaniennes de la Nouvelle-Calédonie.
Auteur de nombreux dictionnaires, grammaires et recueils de littérature orale, il fut l'expert internationalement reconnu des langues paicî, cèmuhî, bwatoo, numèè, drubea et kwényïï. Et il aida tout au long de sa carrière et encore ces derniers mois de nombreux jeunes chercheurs, linguistes ou anthropologues, à entreprendre des recherches sur ces terrains-là, en leur faisant partager des données souvent inédites et non publiées.
Trois témoignages d'anciens étudiants :
« Ce qu'ils ont fait, lui et son épouse pour nos langues, est inestimable et nous leur sommes à jamais redevables pour le travail énorme accompli en Nouvelle-Calédonie ! »
« Bien triste nouvelle que ce départ de Jean-Claude, très discret dans sa vie, dans son travail, dans son engagement et très compétent dans son travail de linguiste, notamment sur les langues kanak de Nouvelle-Calédonie »
« Encore plus que le linguiste à qui nous devons tant, c'est un ami d'un grand cœur que j'appréciais beaucoup et dont j'estime être chanceuse d'avoir croisé le chemin et partagé bien des moments à vos côtés que nous perdons. Mes plus belles pensées l'accompagnent sur sa route vers le monde des ancêtres où il rejoint Françoise et tous ceux de la grande famille que nous formons partis avant lui. »

Il fut nommé Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, en même temps que son épouse, le 21 décembre 2007.

Bien qu'à la retraite ces dernières années, il avait gardé l'habitude de venir régulièrement au laboratoire, car il avait à cœur et le plaisir de finir de mettre en ligne sur Pangloss la totalité des informations qu'il avait recueillies durant sa carrière, en vue de les mettre à la disposition des chercheurs du monde entier.

Ceux qui l'ont bien connu savent combien Jean-Claude était un homme bon, et profondément attachant. Il nous manquera beaucoup.

 

Quelques photos qu'il aimait bien :

jcr1

jcr2

jcr3

aa

Accès aux années précédentes : 2007 - 2008 - 2009 - 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 - 2015 - 2016 - 2017 - 2018

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil