aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
paysage ouldémé
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Actualité de la recherche

Actualité de la recherche au Lacito et à Villejuif (autres équipes ici)

 

(derniers exposés au sein du Lacito ici)

  • 30-31 janvier 2017, Journées de Formation Doctorale du Lacito "Quelques outils pour la description linguistique"
    formdoct2017Le Lacito organise deux journées de formation, principalement destinées à nos doctorants:
    Salle de conférences du bâtiment D 7, rue Guy Môquet (Bât.D) 94800 Villejuif

    Lundi 30 janvier 2017
    9h30-13h -- Alexis Michaud-- Archiver dans la Collection Pangloss
    14h30-17h -- Alexandre François -- SayMore (outil de transcription et de synchronisation son/texte) -- Toolbox (outil de transcription de textes et de lexicographie)

    Mardi 31 janvier 2017
    9h30-13h -- Jiayin Gao -- Phonétique acoustique et analyses avec Praat
    14h30-17h-- Alexandre François -- Toolbox (fin) -- Fonctions avancées dans Word (styles, numérotation automatique, structuration d'un document long, formatage d'un dictionnaire, etc.)

    Le programme en pdf

    Bien que ces formations soient en principe destinées aux doctorants, les non-doctorants seront également les bienvenus. Les participants sont encouragés à installer à l’avance les logiciels concernés par la formation.  Certains liens se trouvent sur cette page du site de Pangloss.

    Si vous êtes intéressé(e) par l’une de ces séances, merci de l’indiquer à l’organisateur : Komi Simnara, représentant des doctorants du LACITO.

 

  • 15 novembre au 16 décembre 2016 - 40 photos pour les 40 ans du Lacito

    afficheExposition : campus CNRS, 7 rue Guy Môquet, Villejuif - bât. C, couloir du rez-de-chaussée

    À l'occasion du colloque international "Du terrain à la théorie - Les 40 ans du LACITO", une sélection de photos de chercheurs du laboratoire est exposée, mettant en valeur les 40 ans d'existence du laboratoire.

    Photographies d'Evangelia Adamou, Laurent Fontaine, Alexandre François, François Jacquesson, Emmanuelle Laurent, Isabelle Leblic, Cecile Leguy, Bertrand Masquelier, Alexis Michaud, Claire Moyse-Faurie, Samia Naim, Catherine Paris, Vladimir Randa, Lameen Souag et Jacqueline M.C. Thomas.

    Exposition constituée et mise en place par Isabelle Leblic (avec l'aide d'Emmanuelle Laurent et de Fabrice Jejcic), pour le Club Photo de Villejuif (Caes de Villejuif).

    Lieux : Afrique, Amérique du Nord et du Sud, Asie, Europe, Moyen-Orient et Océanie – Langues : abzakh, inuktitut, lazé, mwotlap, na ou naxi, ngbaka-ma'bo, xârâcùù, yucuna

     

    Quinze photos, qui avaient déjà été mises en ligne avant l'exposition, sont déjà cliquables sur l'image ci-dessous.
    Puis, les 25 autres ont été mises en ligne au fur et à mesure à partir du 5 décembre ici et sont devenues elles-aussi cliquables.
    photos-40 cours-ixcatec coca incantation géant serpent-de-mer muli HuXiansheng fengke epices tcherkesse adi_il traineau crepuscule gaby igname pterocarpus tombeau-marabout dieux croix rhebunu berlin cochons tissu grenier fumee goro tissage fourmis fenugrec megalithes profil ville famille lessive lagon sacrifice peche amidon dunes deuil

  • rico Mercredi 23 novembre 2016 entre 10h30 et 12h30, à l'INALCO (salle 3.15)
    La Résurrection des langues anciennes

    Le professeur Christophe RICO Directeur de l'Institut POLIS à Jérusalem, habilité à diriger des recherches, professeur de grec ancien rattaché à l'Université de Strasbourg, Invité par le LACITO du CNRS, présentera l'expérience de 'résurrection des langues anciennes' que constitue l'enseignement en complète immersion – comme pour des langues vivantes – du grec ancien dans sa forme koinè, de l'hébreu ancien biblique, du sumérien. Le professeur Rico présentera avec de nombreux exemples le défi et les limites de cette expérience riche de plusieurs années. La conférence aura lieu en français.













  • fontaine 1er décembre 2015 de 14h à 17h30 - Soutenance d'HDR de Laurent FONTAINE
    sur "Des systèmes institutionnels et contextuels aux paroles des Indiens yucuna et tanimuca d'Amazonie colombienne"
    à l'université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, 17 rue de la Sorbonne. 75005 Paris (salle Bourjac).
    Jury :
    Mme Cécile Leguy (coordinatrice) - M. Carlo Severi - M. Frank Alvarez-Pereyre - M. Michel de Fornel - M. Pierre-Yves Jacopin - Mme Dominique Buchillet
    focusLa soutenance sera basée sur les documents suivants (accessibles en ligne ici) :
    -- Mémoire de synthèse : Des systèmes institutionnels et contextuels aux paroles des Indiens yucuna et tanimuca d'Amazonie colombienne, 107 p.
    -- Présentation analytique des documents et orientation des recherches futures, 23 p.
    -- Ouvrage de recherche : Tropes et agentivité dans les incantations des Yucuna d'Amazonie colombienne (tome 1), 292 p. ;
        Annexe 1 : Encyclopédie des invocations (tome 2), 378 p. ;
        Annexe 2 : Incantations (tome 3), 670 p.

  • 24 juin 2015 - Journée des jeunes chercheurs du Lacito (=> cliquer sur l'affiche pour la voir en plus grand)
    afficheProgramme :
    09h30 – Camille SIMON – Analyse des catégories grammaticales indexées sur le verbe en salar (langue turcique de Chine)
    10h15 – Aurore TIRARD – Le double marquage de la définitude dans les langues d’Europe
    11h00 pause-café
    11h15 – Miriam ORTIZ– Présentation de la langue mazahua (langue du Mexique)
    12h00 – Christine CHABOT – Les constructions génitivales en coréen moderne
    12h45 pause-repas
    14h00 – Karell MARCHAND – La subordination dans les langues australiennes et papoues
    14h45 – Lameen SOUAG & Benjamin TOUATI – Étudier l'arabe chez les juifs originaires d'Algérie
    15h30 – Evgeniya GUTOVA – Baby-talk in the Maghreb (and beyond)
    15h45 pause-café
    16h30 – Komi SIMNARA – Conceptualisation et expression des émotions en lama (Gur,Togo)
    17h15 – Sarah WAIGI – Études linguistiques en langue kikuyu (Kenya)
    18h00 pot final

  • 19 juin 2015 - Journée d'étude en hommage à Geneviève Calame-Griaule (1924-2013) - L'ethnolinguistique et ses prolongements
    10h-19h, auditorium, Inalco, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris
    gcg      Chercheur passionné, pionnière dans son approche des relations entre langage et société, Geneviève Calame-Griaule s'est éteinte en août 2013. Internationalement connue pour ses travaux sur la parole chez les Dogon, elle a également attiré l'attention sur le « Renouveau du conte » en France et donné leur statut aux conteurs contemporains. Jusqu'en 2011, elle a dirigé avec ardeur le comité de rédaction des Cahiers de littérature orale, revue scientifique publiée par l'Inalco, consacrée aux productions de l'oralité, qu'elle avait fondée en 1976 avec toute une équipe de collègues. Directrice de recherche au CNRS, elle a également formé de nombreux étudiants aux exigences de l'ethnolinguistique en animant des séminaires et des groupes de recherche tout au long de sa carrière.
         Cette manifestation scientifique permettra de revenir sur son parcours, mais aussi d'envisager les apports de ses travaux dans une perspective dynamique, en mettant en valeur les orientations prises aujourd'hui par les recherches en ethnolinguistique comme en littérature orale, dans la continuité des premières pierres posées par l'initiatrice qu'elle fut bien souvent dans ces domaines.
    Comité d'organisation : Ursula Baumgardt (PU Inalco-Llacan) - Nicole Belmont (DE EHESS-LAS, Cahiers de littérature orale) - Cécile Leguy (PU Sorbonne Nouvelle-Paris 3-Lacito, Cahiers de littérature orale

          Programme de la journée
    Matinée (10 h – 12 h 45)
    - Ouverture par Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky, Vice-Présidente du Conseil Scientifique (Inalco)
    - Introduction par Nicole Belmont, Cécile Leguy et Ursula Baumgardt
    - Frank Alvarez-Pereyre (CNRS-MNHN) – Au plus près et au-delà des mots, dans les creux de la parole ... Actualité de Geneviève Calame-Griaule
    - Ursula Baumgardt (Inalco-Llacan) – La littérature orale dans des articulations pluridisciplinaires et multi-aréales
    - Nicole Belmont (EHESS-LAS) – Contes africains et typologie Aarne-Thompson à travers les travaux de G. Calame-Griaule
    - Jean Derive (Université de Savoie-Llacan) - La séance, unité pertinente d'analyse en littérature orale
    - Ioana Andreescu – Geneviève en Roumanie
         12 h 45 – 14 h : Pause déjeuner
    Après-midi : 14 h – 16 h : Table-ronde : Une approche ethnolinguistique de la littérature orale
    - Christiane Seydou (CNRS-Llacan) – Une analyse des légendes d'origine des Peuls
    - Margarita Xanthakou (CNRS-LAS) – Du soleil pour Miss Blanche-Neige
    - Aboubakr Chraïbi (Inalco-Cermom) – A propos d'une version africaine de La caverne d'Ali Baba.
    - Alice Degorce (IRD-IMAF) – Etudier des chants de funérailles moose (Burkina Faso)
    - Serenah Tomba (Inalco-Llacan) – Une étude ethnolinguistique de la devise individuelle chez les Punu du Gabon
    - Françoise Ugochukwu (Open University, GB) – Ije The Journey et la néo-oralité igbo à Nollywood
         16 h – 16 h 30 : Pause
    - Micheline Lebarbier (CNRS-Lacito) – Une attention toute particulière à la gestuelle
    - Jean-Marie Privat (Université de Lorraine-Crem) et Pierre Diarra (Paris 3-Appla&Co) – Plaisanteries funéraires et applaudissements posthumes
    17 h 30 - Projection d'un film inédit :
    « La parole huilée. Un don en retour de Geneviève Calame-Griaule » (Nicole Revel et Cécile Leguy), Inalco, 2015.
         18 h 30 - Clôture de la journée
    Programme en pdf (ici)

  • 14 avril 2015 à 19h - Anthropologie & linguistique (Les Entretiens du Comptoir des Presses)
    anthropolingÀ propos de Dell Hymes : héritages et débats. Langage & société 139, mars 2012 et de John J. Gumperz : de la dialectologie à l'anthropologie linguistique. Langage & société 150, sept. 2014. Editions de la MSH.
    & Anthropologie des pratiques langagières. Editions Armand Colin, coll. U, 2014.
    Rencontre avec Bertrand MASQUELIER, Josiane BOUTET, Cécile LEGUY et Sandra BORNAND.
    Animé par Aurore MONOD BECQUELIN.
    La revue Langage & société a récemment consacré deux volumes à deux grands linguistes (D. Hymes et J. Gumperz) qui ont transformé la linguistique en la confrontant aux faits et aux cultures de sorte que ce qui devient des actes d'énonciation sont pris en contexte puis étudiés comme des événements. De leur côté, deux ethnolinguistes (C. Leguy et S. Bornand) ont également publié récemment une synthèse inédite des courants scientifiques connus sous le nom d'ethnolinguistique en France et d'anthropologie linguistique aux États-Unis. Elles examinent également les pratiques langagières à partir des travaux d'auteurs majeurs pour la discipline, en vue d'inscrire l'anthropologie linguistique dans une perspective pragmatique et énonciative. La rencontre retracera l'histoire d'une discipline à la croisée d'autres, qui, de Boas à Duranti en passant par Hymes et Calame-Griaule, allie les points de vue français et américain, et dégagera la portée de l'ethnolinguistique dans l'étude des faits socioculturels.
    En présence de :
    Bertrand MASQUELIER, auteur, membre du LACITO,
    Josiane BOUTET, auteure, est professeure émérite Paris-Sorbonne,
    Cécile LEGUY, auteure, est professeur d'anthropologie linguistique à l'Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Département de didactique du Français Langue étrangère,
    Sandra BORNAND, auteure, est chargée de recherches au CNRS Llacan-INALCO,
    Aurore MONOD BECQUELIN est directrice de recherches émérite CNRS-UMR 7186.
    Comptoir des presses d'universités
    • 86 rue Claude Bernard 75005 Paris • 01 47 07 83 27

    Affiche en pdf (ici)

  • 7 janvier 2015 - Hommage à Charlie-Hebdo
    I-am-Charlie

  • endirectdulabo 1-7 décembre 2014 - En Direct du Labo
    Chaque semaine, des scientifiques partagent avec vous leur quotidien et leurs recherches !
    Cette semaine, c'était Agnès Henri alias @Nasiviru
    «À six ans, à l'occasion d'un séjour en Allemagne, je me demandais si « trois » et«  drei », c'était le même mot, en fait. C'est mon premier souvenir de questionnement linguistique : ça ne s'est jamais vraiment arrêté depuis (il y a deux jours, par exemple, je me suis – encore – demandé pourquoi la boulangère prononçait « six euros » sans faire la liaison. Oui, j'ai une vie passionnante.)» […]
    suite Présentation
    suiteLire les tweets

  • mot-image13-15 octobre 2014 à l'Inalco (Paris) et 16-18 octobre à Aix-Marseille
    Festival «Le mot et l'image dans la création au Tibet et en Himalaya»
    ཐ་སྙད་དང་གཟུགས་བརྙན། བོད་བཅས་ཧི་མ་ལ་ཡའི་གློག་བརྙན་གྱི་དུས་སྟོན།

    Tables rondes et 6 projections de films en présence de cinéastes, artistes et poètes tibétains.
    -- Du lundi 13 au mercredi 15 à l'Inalco (Paris)
    INALCO, 65 rue des Grands Moulins 75013 Paris
    - lundi 13 octobre de 16h30 à 22h (Amphi 4)
    LE MOT
    16h30 – Nicolas Tournadre (Aix-Marseille) «Le développement des langues et les nouvelles technologies de la communication : le miracle tibétain et dzongkha»
    17h30 – Puntsok Tsering (TibetHaus, Francfort) «La calligraphie tibétaine»
    18h30 – Table ronde «Être un écrivain tibétain hors du Tibet - enjeux, difficultés, lectora
    L'IMAGE
    20h00 – Film «Bringing Tibet Home» de Tenzin Tsetan Choklay (2013), 82', vosta (tibétain)

    - mardi 14 octobre de 18h à 22h (Auditorium)
    L'IMAGE - Dans le cadre du cycle «Paroles de créateurs» (Cerlom, Inalco) : Dorje Tsering Chenaktsang, documentariste et poète
    18h00 – Film Kokonor un lac en sursis (2009) 52' vosta (tibétain amdo)
    19h00 – Film Tantric Yogi (2007), 50', vosta (tibétain amdo)
    20h00 – Film Yartsa (2013), 90', vosta (tibétain amdo)
    21h30 – Rencontre avec Dorje Tsering Chenaktsang

    - mercredi 15 octobre de 13h à 17h (Auditorium)
    L'IMAGE
    13h00 – Françoise Robin (Inalco) «Le cinéma tibétain émergent»
    13h30 – Film The Sunbeaten Path (Dbus lam gyi nyi ma), Sonthar Gyal (2012), 90', vosta (tibétain amdo)
    15h00 – Film Old Dog (Kyi rgan), Pema Tseden (2012), 90', vosta (tibétain amdo)

    -- Du jeudi 16 au samedi 18 à Aix-Marseille
    Espace Fernand Pouillon, Site St Charles, 3 place Victor Hugo, 13003 Marseille)
    to-seeVoir le programme complet en pdf (ici) et sur le site de l'Inalco.

  • Lundi 30 juin 2014 de 14h à 15h30
    alexisExposé d'Alexis Michaud (Institut de recherche international MICA, HUST-CNRS-Grenoble INP, Hanoi) sur Deux projets qui contribuent au développement de la Collection Pangloss: HimalCo (2013-2015, CRLAO+HTL+LACITO) et DO-RE-MI-FA (2014-2015, MICA+LACITO)
    -- Résumé
    Le projet Archivage du LACITO est maintenant rebaptisé "Collection Pangloss" (Michailovsky et al. 2014). L'exposé présente deux projets qui contribuent au développement de la Collection Pangloss.
         Le premier est le projet ANR Corpus HimalCo (2013-2015), en partenariat CRLAO+HTL+LACITO. Ce projet vise à la création de dictionnaires en ligne, et à l'enrichissement de l'annotation des textes par un balisage permettant un affichage en parallèle de textes à la structure narrative similaire.
         Le second est le projet DO-RE-MI-FA (2014-2015), en partenariat MICA (UMI, Hanoi)+LACITO. Ce projet vise à l'archivage des données collectées de première main de 1963 à 2003 par Michel Ferlus, spécialiste de la phonétique historique des langues d'Asie du Sud-Est. Ces données inédites et irremplaçables proviennent de plus de 40 parlers jusque-là non documentés. Le projet DO-RE-MI-FA est financé par la Bibliothèque Scientifique Numérique au titre de la numérisation du patrimoine de l'enseignement supérieur et de la recherche.
    -- Références et liens
    Michailovsky, Boyd, Martine Mazaudon, Alexis Michaud, Séverine Guillaume, Alexandre François & Evangelia Adamou. 2014. Documenting and researching endangered languages: the Pangloss Collection. Language Documentation and Conservation 8. 119–135.
    http://lacito.vjf.cnrs.fr/pangloss/
    http://himalco.hypotheses.org/

  • 10 février 2014 à 10h - Dans le cadre du Labex EFL –Opération RT1– et du Lacito :
    zeitounExposé d'Elizabeth Zeitoun, spécialiste des langues austronésiennes, Academia Sinica de Taiwan sur An overview of Saisiyat morphology
    au CNRS-Lacito, Centre A.-G. Haudricourt (Villejuif), salle 311
    Résumé en anglais (en pdf)
    Références choisies
    --
    Kaybaybaw, Ya’aw Kalahae’. 2009. A Morphological and Semantic Study on Word Formation in Saisiyat. M.A. thesis. Hsinchu: National Hsinchu University of Education. [in Chinese]
    -- Li, Paul Jen-kuei. 1978. A comparative vocabulary of Saisiyat dialects. Bulletin of the Institute of History and Philology 49.2: 133-199.
    -- Yeh, Marie Mei-li. 1991. Saisiyat Structure. Hsinchu: National Tsing Hua University MA thesis.
    -- Yeh, Marie Mei-li. 2000. A reference grammar of Saisiyat. Series on the Formosan languages, 2. Taipei: Yuanliou Pub. Co. [In Chinese]
    -- Zeitoun, Elizabeth. 2001. Negation in Saisiyat: another perspective. Oceanic Linguistics 40.2: 125-134.
    -- Zeitoun, Elizabeth and Chen-huei Wu. 2005. Saisiyat reduplication revisited. Concentric: Studies in Linguistics 31.2: 31-56.
    -- Zeitoun, Elizabeth and Chen-huei Wu. 2006. Reduplication in Formosan languages. In Chang, Yung-li, Lillian M. Huang and Dah-an Ho (eds.) Streams converging into an Ocean: Festschrift in Honor of Prof. Paul Jen-kuei Li on His 70th Birthday, 97-142. Language and Linguistics Monograph Series W-5. Taipei: Academia Sinica.
    -- Zeitoun, Elizabeth, Tai-hwa Chu and Lalo a Tahesh Kaybaybaw. 2010. More on reduplication in Saisiyat. Paper read at the 6th anniversary commemoration of the establishment of the Institute of Linguistics, Academia Sinica, March 1, 2010. Taipei: Academia Sinica.
    -- Zeitoun, Elizabeth, Tai-hwa Chu and Lalo a Tahesh Kaybaybaw. 2011. ki as a marker of coordination and comitativity in Saisiyat. Language and Linguistics 12.1:77-107.
    -- Zeitoun, Elizabeth, Tai-hwa Chu, and Lalo a Tahesh Kaybaybaw. Forthcoming. A Study of Saisiyat Morphology. MS
                                                                                       Map1: Distribution of the Saisiyat dialects
                                                                             saisiyat

  • 29 janvier 2014 à 10h - Dans le cadre du Labex EFL –Opération RT1– et du Lacito :
    zeitounExposé d'Elizabeth Zeitoun, spécialiste des langues austronésiennes, Academia Sinica de Taiwan sur Internal and external relationships of Rukai revisited
    au CNRS-Lacito, Centre A.-G. Haudricourt (Villejuif), salle 311
    Résumé en anglais :
    Rukai is spoken across southern Taiwan and forms a small communalect among the Formosan languages, both in terms of population and diffusion of the language It includes only six dialects (Tanan in the east (Taitung County), Budai and Labuan in the south (Pingtung County), Maga, Mantauran and Tona in the north (Kaohsiung City) but differs from other Formosan languages by its overall linguistic and cultural complexity:
    (1) the geographical dispersion of the Rukai dialects reflects the linguistic break that divides the communalects both internally and externally. Internally, phonological variations are found in the various villages where Budai is spoken. Externally, though belonging to the same language, the South-Eastern [Budai, Labuan and Tanan] and Northern dialects [Maga, Tona and Mantauran] are, to some extent, mutually unintelligible. This mutual unintelligibility seems to result not so much from language change in itself but from two factors: (i) having learned Chinese as their first language, speakers are losing command of their native language; (ii) they tend "to [culturally and linguistically] identify themselves with their local community rather than with all other speakers of the same language, so that certain peculiarities of their communalect tend to become an emblem of that identification [...]" (Ross 1988:8). These two factors might be regarded as intertwined in which case (ii) might either be viewed as a consequence of (i), but we might as well posit that it is the actual social organization of the Rukai that has produced such drastic linguistic variation.
    Mutual unintelligibility among the Rukai dialects raise the question whether they should be treated as different dialects of the same language or whether they should be viewed as distinct but genetically closely related languages. Shelley (1979) argues, for instance, that they should not be regarded as belonging to the same language subgroup but should be viewed as a set of three distinct languages, (i) Tanan, Labuan and Budai, (ii) Maga and Tona and (iii) Mantauran. In my opinion, however, there is no reason (linguistically or culturally speaking) why these six dialects should be regarded as belonging to different linguistic groups.
    (2) Rukai displays syntactic features not found in the other Formosan languages. All the dialects lack the focus system that generally characterizes the Formosan as well as the Philippine-type languages, where the morphological marking on the verb fulfill the grammatical coding of the subject.
    The internal and external relationships of Rukai remain very controversial but very few studies (see Li 1977 & 1996 and Zeitoun 1995) have attempted to map the phonological and morpho-syntactic resemblances and differences of these dialects thoroughly. It seems that no agreement can be reached so long as no relevant data is given for comparative purposes.
    The present talk represents the first attempt to achieve an extensive comparison of a Formosan linguistic group synchronically, in an attempt to reconstruct the morpho-syntax of the proto-language from which they are derived from, based on a new subgrouping hypothesis. I will summarize the different views that have been proposed on both the external and internal relationships of Rukai, and discuss my own hypothesis regarding the position of Mantauran within this language family. My talk will end with a number of reconstructions.
    Références choisies
    -- Ross, Malcolm D. 1988. Proto-Oceanic and the Austronesian Languages of Western Melanesia. Canberra: Pacific Linguistics
    -- Shelley, George. 1979. Wudai Rukai, the language, the context and its relationships. Ph.D dissertation, Hartford University.
    -- Li, Paul Jen-kuei. 1977. The internal relationships of Rukai. Bulletin of the Institute of History and Philology 48.1:1-42.
    -- Li, Paul Jen-kuei. 1996. The pronominal systems in Rukai. In Reconstruction, classification, description: Festschrift in honour of Professor Isidore Dyen, ed. by Bernd Nothofer, 209-230. Hamburg: Abera Verlag.
    -- Zeitoun, Elizabeth. 1995. Problèmes de linguistique dans les langues aborigènes de Taiwan. Ph.D. dissertation, Université Paris 7 René Diderot.
    -- Zeitoun, Elizabeth. 2007. A Grammar of Mantauran Rukai. Language and Linguistics Monograph Series, No. A4-2. Taipei: Academia Sinica.

  • «Alexandre François, 1997, premier voyage au Vanuatu» Un nouveau film sur Canal U avec A. François, réalisé par Franck Guillemain du Service audio-visuel du Centre A.-G. Haudricourt
    (disponible en ligne depuis le 20 décembre 2013)
         Alexandre François consacre son travail à l'exploration et la description des langues mélanésiennes de l'Océan Pacifique. Comme elles ne sont pas écrites, et ne sont parlées que dans de petites îles, il passe une grande partie de son temps sur le terrain. La plupart de ces langues étaient mal connues avant qu'il n'entreprenne ces recherches.
         En 1997, il se rendait pour la première fois au beau milieu de l'océan Pacifique, et découvrait une petite île, Motalava…
         Sōwlē, dō van ? Bon alors, on y va ?

  • vanuatu-conf 16 décembre 2013 à 19h30 - Présentation de "Musiques au Vanuatu",
    par Alexandre François
    (CNRS-Lacito) et Monika Stern (CNRS-Credo)
    Maison des Cultures du Monde, Paris
         À l'occasion de la récente parution de leur CD "Musiques du Vanuatu" dans la collection INEDIT/Maison des Cultures du Monde, le linguiste Alexandre François (CNRS-LACITO) et l'ethnomusicologue Monika Stern (CNRS-CREDO) brosseront un panorama des musiques traditionnelles du nord du Vanuatu, illustré de photos et d'extraits du CD. Une occasion de se familiariser avec un patrimoine méconnu et pourtant d'une grande richesse sonore, poétique et chorégraphique.
         La présentation sera suivie de la projection du film documentaire "Le Salaire du Poète" (59', 2009), réalisé par Éric Wittersheim.
    Entrée libre.
    Maison des Cultures du Monde
    101 boulevard Raspail 75006 Paris
    (plus de détails)
    Présentation de la soirée sur le site de la Maison des Cultures du Monde

  • 12 décembre de 18h à 20h - Film "Ancêtres kanak à Paris" au musée du quai Branly, salle de cinéma du musée du quai Branly
    La Société des Océanistes et le musée du quai Branly présentent dans le cadre du "Cinéma des Océanistes"
    un film de Mehdi Lallaoui avec la collaboration d'Isabelle Leblic
    (© SdO, ANM, MVP, 2013, 47')
    avec le soutien du LACITO CNRS
    kanak2
    À l'occasion de l'exposition "KANAK. L'art est une parole", à Paris au musée du quai Branly, une importante délégation des aires coutumières de Nouvelle-Calédonie s'est déplacée pour ouvrir l'exposition par une coutume, adressée en premier lieu aux ancêtres ainsi présentés puis aux concepteurs de l'exposition. Le lendemain, Déwé Görödé, écrivaine kanak et ministre de la Culture (FLNKS) du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, nous guide à travers cette exposition exceptionnelle, à la découverte de la culture kanak.
    La projection sera suivie d'un débat en présence d'Isabelle Leblic et d'Emmanuel Kasarhérou.
    Affiche en pdf.

  • 28 octobre 2013 - Dans le cadre de son séjour en France au Lacito :
    malcolmExposé du Professeur Malcolm Ross (Australian National University and Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology) sur Typologising contact-induced changes in grammatical constructions
    10h-12h, Maison de la Recherche de Paris III, 4 rue des Irlandais, salle de conférence
    Résumé en anglais :
    There is now an extensive literature on contact-induced change in grammatical (i.e. morphosyntactic) constructions. Since Harris & Campbell's (1995) and Prince's (1998) seminal work on the topic, a number of attempts have been made to typologise contact-induced morphosyntactic changes (Johanson 2002, Aikhenvald 2003, Sakel & Matras 2008). All of these are useful in different ways. This talk proposes yet another typology, based on the degree to which and manner in which a construction is altered as a result of contact.
    Contact-induced changes are often classified according to whether they are a result of bilingual copying or as a result of rapid language shift entailing incomplete second-language learning. Although the two categories of contact can often be distinguished on the basis of their linguistic outcomes, I suggest that their morphosyntactic outcomes are generally indistinguishable and offer a reason for this. In the belief that progress in contact linguistics can only be made by examining cases where we have a good understanding of (i) the changes that have occurred, (ii) the sociolinguistic circumstances of contact, and (iii) the language from which a construction has been 'copied', illustrations of contact-induced morphosyntactic change will be offered from Colloquial Upper Sorbian (Scholze) and Irish English (Harris 1991, Hickey 2010).
    Références
    -- Aikhenvald, Alexandra Y., 2007a. Grammars in contact: A cross-linguistic perspective. In Alexandra Y. Aikhenvald & R.M.W. Dixon, eds, Grammars in contact: A cross-linguistic typology, 1–66. Oxford: Oxford University Press.
    -- Harris, Alice C. & Lyle Campbell, 1995. Historical syntax in cross-linguistic perspective. Cambridge: Cambridge University Press.
    -- Harris, John, 1991. Conservatism versus substratal transfer in Irish English. In Peter Trudgill & J.K. Chambers, eds, Dialects of English: Studies in grammatical variation. London: Longman.
    -- Hickey, Raymond, 2010. Contact and language shift. In Raymond Hickey, ed., The handbook of language contact, 151–169. Oxford: Wiley--Blackwell.
    -- Johanson, Lars, 2002. Structural factors in Turkic language contact. Richmond, Surrey: Curzon.
    -- Prince, Ellen F., 1998. The borrowing of meaning as a cause of internal syntactic change. In Monika S. Schmid, Jennifer R. Austin & Dieter Stein, eds, Historical linguistics 1997: Selected papers from the 13th International Conference on Historical Linguistics, Düsseldorf, 10-17 August 1997, 339-362. Amsterdam: John Benjamins.
    -- Sakel, Jeanette & Yaron Matras, 2008. Modelling contact-induced change in grammar. In Thomas Stolz, Dik Bakker & Rosa Salas Palomo, eds, Aspects of language contact: New theoretical, methodological and empirical findings with special focus on Romancisation processes, 63–87. Berlin: Mouton de Gruyter.
    -- Scholze, Lenka, 2008. Das grammatische System der obersorbischen Umgangssprache im Sprachkontakt. Bautzen: Domowina-Verlag.

  • «Combien de langues sont parlées dans le monde ?» Un nouveau film sur Canal U avec N. Quint (Llacan) et A. François, réalisé par Céline Ferlita du Service audio-visuel du Centre A.-G. Haudricourt
    (disponible en ligne depuis le 11 octobre 2013)
    Nous apprenons tous une ou plusieurs langues mais connaissons-nous bien ce moyen de communication universel ? Pourquoi autant de langues existent-elles? Beaucoup d'interrogations demeurent malgré notre pratique quotidienne du langage. Au travers d'une série de questions, il s'agit d'arriver à mieux comprendre les langues du monde, des plus connues aux plus rares, mais aussi de mieux appréhender le travail de ceux qui les étudient au quotidien et les décrivent: les linguistes descripteurs. C'est l'objectif de cette nouvelle série "Langues vivantes / langues vitales": décrire des langues pour comprendre le Langage. Le premier épisode se propose de répondre à la question : "Combien de langues sont parlées dans le monde ?"

    Le 2e épisode sera diffusé en novembre et répondra à la question : «Pourquoi étudier des langues rares ?»

  • Mercredi 16 octobre 2013 - Dans le cadre de son séjour en France au Lacito :
    malcolmExposé du Professeur Malcolm Ross (Australian National University and Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology) sur The role of preadolescents and adolescents in contact-induced change: intentionality and effect
    10h - 12h, Centre Haudricourt, CNRS à Villejuif, salle de conférence
    Résumé en anglais :
    This talk addresses the question, Who is responsible for contact-induced change in circumstances where children are growing up bilingually? Pace conventional wisdom, infants' innovations usually don't last beyond infancy, and adults' capacity to innovate is restricted. However, preadolescent children can learn complex linguistic structures and can create new complex structures from messy input, and there are cases where it is reasonably clear that preadolescents have initiated contact-induced change. Their role in innovation goes some way towards explaining two things: first, how complex languages can remain more or less unchanged from one generation to the next; and second, how new complexities arise in certain contact situations. Intentionality plays a role in these changes in the sense that preadolescents and adolescents seek to identify either with each other (in which case innovations may persist) or with adults (in which case innovations will not be further transmitted).

  • e-Toile20133-4 octobre 2013 -- Colloque e-Toile Pacique 2013 (affiche -- programme -- session 10 "Genre, personne, corps et parenté")
    A la suite du premier colloque (mars 2010) qui avait réuni plus de 100 participants toutes disciplines SHS confondues, ce réseau d'océanistes francophones a été à nouveau réuni pour échanger sur les travaux et approches en octobre 2013. Le colloque a eu lieu les 3 et 4 octobre dans les locaux de l'EHESS, 105 boulevard Raspail, Paris 6ème.
       Comme pour la première rencontre, l'accent a été mis sur la mobilisation des jeunes collègues et le développement des rencontres entre disciplines. Les Sciences Humaines et Sociales sont évidemment tout particulièrement concernées, mais également d'autres disciplines lorsqu'elles touchent directement ou indirectement à des problématiques sociétales et humaines qui intéressent l'Océanie.
       Le colloque était articulé autour de 13 sessions.
       La session 10 "Genre, personne, corps et parenté" était organisée par Pascale Bonnemère et Isabelle Leblic, et présentée comme suit :
       "Il est bien connu que les matériaux ethnographiques recueillis en Océanie (Australie comprise) ont alimenté de nombreuses théories générales depuis une centaine d'années. Que l'on pense à l'Essai sur le don de Mauss, aux Formes élémentaires de la vie religieuse de Durkheim, aux écrits de Malinowski et de Mead sur la sexualité, au débat sur l'impossibilité d'appliquer les théories africanistes de la filiation aux sociétés de Nouvelle-Guinée[1], aux travaux sur les représentations des substances corporelles, aux analyses des initiations masculines, à la déconstruction des catégories occidentales utilisées pour penser le genre et la personne menée par M. Strathern[2], il est difficile de trouver un domaine de la pensée anthropologique qui ne se serait pas appuyé d'une manière ou d'une autre sur des matériaux océaniens pour approfondir certaines questions et renouveler les approches existantes.
        Dans le but de faire un point sur les travaux océanistes actuels en anthropologie du genre et de la parenté, les organisatrices de cette session souhaiteraient encourager toute communication fondée sur des matériaux ethnographiques de première main et replaçant leur analyse dans les débats contemporains et/ou l'histoire de la discipline. Le domaine est large : relations de parenté, nomenclatures, échanges du cycle de la vie, parentalité, adoption, formes de nomination, représentations de la distinction masculin/féminin, rituels de construction de la personne, représentations de la conception et de la croissance, règles d'alliance et réalité des unions matrimoniales, formes de résidence, etc."
    [1] Barnes, J. A., African Models in the New Guinea Highlands, Man 62 : 5-9, 1962.
    [2] The Gender of the Gift: Problems with Women and Problems with Society, Berkeley: University of California Press, 1988

  • francoise 1er décembre 2012 - Soutenance d'HDR de Françoise GUÉRIN
    sur "Description, évolution et comparaison typologiques de l'ingouche, du tchétchène et du bats, langues caucasiques de la branche nakh (famille nakh-daghestanienne)"
    à la Sorbonne, 1 rue Victor Cousin 75006 (Amphithéâtre Durkheim)
    Jury :
    Aziza BOUCHERIT (U. Paris Descartes/ CNRS-UMR 7114, coordinatrice), Daoud BAISOULTANOV (Professeur, Académie des sciences de la Tchétchénie), Claudine CHAMOREAU (DR CNRS-UMR 8202), Christos CLAIRIS (Professeur émérite, U. Paris Descartes), Salvador GUTIERREZ (Professeur, U. de Léon, Académie royale d'Espagne), Bernard OUTTIER (DR CNRS-UMR 8584)
    Détails sur l'affiche en pdf.

  • 2 novembre 2012 - Soutenance d'HDR d'Evangelia Adamou
    sur "Description, typologie et contact de langues : Langues minoritaires des Balkans et du Mexique"
    aux Salons d'honneur de l'Inalco, 2 rue de Lille 75007.
    Coordinatrice : Stéphane Robert (directrice de recherche, CNRS)
    Jury :
    Sophie Vassilaki (Professeure à l'Inalco), Yaron Matras (Professeur à l'U Manchester), Stavros Skopeteas (Professeur à l'U Bielefeld) et Andrej Sobolev (Professeur à la Russian Academy of Sciences)

  • 28 septembre 2012 - La nuit des chercheurs 2012
    ndcLe LACITO a participé à cette rencontre, sur le thème "Parole et langage" le 28 septembre 2012 de 14h à 23h Parvis de la Gare Montparnasse, à Paris.

    Texte de présentation
    :
    Le Lacito est un laboratoire d'exploration et d'analyse des langues à tradition orale, en particulier des langues rares ou menacées de disparition. Nous montrerons comment travaillent les linguistes, sur le terrain et au retour, et à quoi sert ce qu'ils découvrent.
              • Communication avec les scolaires et le public dès 14H et jusque tard dans la soirée, avec des chercheurs et des étudiants.
              • Projections de photos commentées et de films
              • Exposition des affiches spécialement conçues pour cette manifestation
              • Présentation des publications rédigées par les chercheurs pour les populations lointaines chez lesquelles ils travaillent, dans des langues diverses.
    Les participants : Évangelia Adamou ; Isabelle Bril ; Aurélie Cauchard ; Alexandre François ; Séverine Guillaume ; Agnès Henri ; San san Hnin Tun ; François Jacquesson ; Micheline Lebarbier ; Karell Marchand ; Camille Simon ; Benjamin Touati
    Un diaporama été conçu spécialement pour la Nuit des Chercheurs (en pps à télécharger ou en pdf à consulter)
    ndc-image

  • 27 juin 2012
    miLe Centre d'Études et de Recherche sur les Littératures et les Oralités du Monde (CERLOM) a le plaisir d'annoncer la parution du volume 6 de la série Paroles en Miroir (Karthala-Langues 0')
         Contes à rire de Roumanie
         Facéties et histoires courtes

    de Micheline Lebarbier
    la présentation de l'ouvrage aura lieu
    le mercredi 27 juin 2012 à 18h30 salle 5.10 dans les nouveaux locaux de l'Inalco
    65, rue des Grands Moulins 75013 Paris
    métro Bibliothèque François-Mitterrand
    (de : Michèle Therrien, Professeur des universités, INALCO)

  • 10-20 mai 2012 - VANIKORO 2012 - Journal quotidien de la campagne 2012
    vaninkoroAF
    Du 10 au 20 mai a eu lieu une expédition pluridisciplinaire, organisée par l'IPGP-CNRS et l'IRD avec le soutien du LACITO, dans l'île de Vanikoro aux îles Salomon.
    S'il est vrai que l'expédition était centrée sur des questions de géologie et sismologie, les langues y étaient également représentées à travers les recherches d'Alexandre François. Lisez ici le déroulé de l'expédition au fil des jours.
    anoterDeux articles, "The Mystery of the Sinking South Pacific Islands" et "A Language's Lone Survivor" parus dans Spiegel Online le 15 juin 2012, avec photos photo et une vidéo video.
     
    alis10 mai - Direction Vanikoro : Une nouvelle campagne sur le N/O Alis commence, direction Vanikoro, aux Salomon dans le Pacifique Sud-Ouest. L'île est bien connue des historiens de la marine car c'est sur ces îles que s'est achevée tragiquement l'expédition de Lapérouse en 1788 avec la perte des deux navires de l'expédition : La Boussole et l'Astrolabe […] suiteLire la suite


    vani211 mai - L'équipe de la mission Vanikoro 2012 : Nous voici donc en route pour une nouvelle aventure. A la manœuvre pour cette expédition, l'équipage de l'Alis sous le commandement de Raymond Proner. […] L'équipe scientifique, elle, réunit des connaisseurs de Vanikoro (Alain Le Breüs, ingénieur géomètre à la retraite, qui a installé le point en 2003 et Alexandre François, linguiste des expéditions Lapérouse) […] suiteLire la suite


    vani312 mai - Près du marégraphe du Banc Sabine, au Vanuatu... : La petite particularité de la journée est que nous sommes passés tout près du marégraphe du Banc Sabine, au Vanuatu…. Avec un peu d'amertume, car nous ne pouvons pas aller relever ce marégraphe comme nous le souhaitions au départ… […] suiteLire la suite


    vani413 mai - Un dimanche en transit : des croissants et des bouées : On espère arriver à Lata dans la nuit pour pouvoir faire la « clearance » du bateau, c'est à dire voir les autorités d'immigration, douane, santé et agriculture qui doivent valider notre entrée sur le territoire des Salomons. L'archipel est très étendu et nous n'avions pas le temps d'aller jusqu'à […] suiteLire la suite


    vani514 mai - Graciosa Bay : Une grosse partie de la mission se joue aujourd'hui où nous espérons les autorisations d'aller travailler à Vanikoro. Les formalités diplomatiques ont été réglées avant notre départ et les officiers de l'immigration et de la douane sont bien arrivés par avion à Lata pour nous accueillir ; seul petit hic, les autorités locales de la Province n'ont pas été averties officiellement de notre venue par le gouvernement salomonais. […] suiteLire la suite


    vani615 mai - Une bien belle journée à Vanikoro : Le périple a été long depuis Nouméa pour avoir le droit de venir travailler à Vanikoro et enfin atteindre l'île, mais nous y sommes et la première des deux journées que nous aurons ici a été bien remplie... Après avoir franchi par un très beau temps la passe, que n'avaient pu trouver les deux navires de Lapérouse en leur temps, nous avons mouillé aux aurores devant le village du Païou. […] suiteLire la suite


    vani716 mai - Vanikoro : dernier jour au village : Aujourd'hui, dernière opportunité pour collecter des données ou des informations auprès des villageois… alors pas une minute à perdre! Après quelques discussions à Païou, nous nous répartissons les taches. […] L'objectif principal est encore une fois de tenter de récolter les savoirs traditionnels sur les événements naturels (séismes, tsunamis, variation du niveau marin….) et éventuellement sur la position de l'habitat par rapport à la côte. […] suiteLire la suite

    vani817 mai - Départ de Vanikoro... retour à Nouméa ! : Nous voici en route pour Nouméa par une météo clémente ; tout s'est bien passé et nous quittons donc Vanikoro, contents du travail accompli malgré la courte durée de notre escale. Quand reviendrons-nous ? Nul ne le sait encore, mais nous espérons évidemment ne pas attendre 10 ans avant d'avoir une nouvelle opportunité. Maintenant que nous avons installé un nouveau point GPS dans la roche dure, ... […] suiteLire la suite

    vani918 mai - Les langues de Vanikoro : Nous avons donc quitté Vanikoro hier, et après une nuit agitée, continuons à filer vers le sud, cap sur Nouméa, en longeant l'archipel du Vanuatu. Alexandre François, le linguiste de l'équipe, connaît désormais suffisamment les langues de cette région – à la fois celle des îles Banks et Torres au nord du Vanuatu, et désormais celles de Vanikoro et des îles alentour – pour pouvoir les comparer. […] suiteLire la suite


    vani1019 mai - Retour de Vanikoro par mauvais temps : Pas grand chose à dire aujourd'hui… et le journal de bord ne sera pas long ! L'équipage bien sûr assure ses quarts sans soucis et le navire continue sa route. Côté scientifique, pas grand monde pour s'aventurer face aux écrans, il n'y a rien de tel pour provoquer un mal de mer…. À table aussi, les rangs se sont éclaircis! Alors la photo du jour sera une photo prise de la passerelle […] suiteLire la suite


    vani1120 mai - Nouvelle-Calédonie en vue ! : Les principaux objectifs de cette mission, bien que très courte, ont été atteints : nous avons remesuré les points GPS existants, installé un nouveau point dédié spécifiquement à la mesure des mouvements verticaux de l'île et re-cartographié le trait de côte, afin de pouvoir suivre son évolution. Nous avons aussi récolté ce que nous pouvions comme informations auprès des habitants sur leur perception des événements naturels qui pouvaient affecter le rivage. […] suiteLire la suite

  • 14 mai 2012
    Journée d'études linguistiques
    sur La Complémentation (programme en pdf)
    complementation
    organisée par les océanistes du Lacito et de l'Inalco,
    au Pôle des Langues et Civilisations, Salle des Conseils (4.24)
    65, rue des Grands Moulins, 75013 Paris
    Conférencier invité
    Frantisek Lichtenberk (Université d'Auckland) – Complementiser polyfunctionalities
    Autres intervenants
    Catherine Taine-Cheikh – Ressemblances et différences entre complémentation, consécution et but (exemples arabes et berbères)
    Agnès Henri – L'articulation entre relativation et complémentation dans quelques langues océaniennes
    Yvonne Treis – Complementation strategies in Kambaata (Cushitic)
    Sophie Vassilaki – Remarques sur la complémentation en grec moderne
    Isabelle Bril – De quelques stratégies de complémentation en nêlêmwa (Nouvelle-Calédonie) et dans d'autres langues austronésiennes
    Alexandre Djoupa et Claire Moyse-Faurie – Complémentation et nominalisation dans des langues polynésiennes
    Benjamin Touati – De la pertinence de l'étiquette "nominalisation" en linguistique descriptive: l'exemple des complétives "nominalisées" des langues océaniennes
    Karell Marchand – Le marquage casuel sur les formes verbales des complétives dans les langues australiennes
    Alain Lemaréchal – De l'hypermarquage à l'absence de marque (segmentale) : mais que marquent au juste les marques de complémentation ?

  • 12 mars 2012
    Journée des Doctorants et post-doctorant du Lacito
    doctorants2012(programme en pdf)

    Programme :
    Les directionnels en Caac (extrême-nord de la Nouvelle-Calédonie)Aurélie Cauchard (Inalco, Manchester)
        Cette présentation propose une analyse des expressions spatiales utilisées dans le cadre de référence absolu et plus particulièrement des suffixes directionnels. Il s'agit de questionner ce qui distingue les directionnels des autres mots ou expressions utilisés pour la référence spatiale, de regarder quels sont les facteurs linguistiques et extra-linguistiques qui nous guident dans l'interprétation spatiale de ces directionnels et d'évoquer des variations dans l'utilisation de certains d'entre eux, dues sans doute à la situation de contact avec le français.
        Enfin, on examinera plus attentivement les suffixes –da, -de et –(z)in ainsi que les suffixes directionnels et déictiques suivants –me, -ve, -uc et –ec qui peuvent faire référence aussi bien aux participants de la situation d'énonciation qu'aux participants de l'histoire racontée et ce de façon indirecte. Ces deux types de référence posent la question de la limite entre directionnalité et deixis ; sur le plan syntaxique, se pose la question de la limite entre arguments et circonstants.

    Formal and functional aspects of person marking in Mukri KurdishErgin Öpengin (Paris 3)
        Mukri Kurdish, a variety of Central Kurdish spoken in Northwestern Iran, has three formal sets of person markers (PM) for cross-referencing the verb arguments: free pronouns, clitic PMs and verbal affix PMs. Typologically, free pronouns and clitic PMs have pronominal cross-reference whereas affixes more readily mark what is usually called 'grammatical/canonical agreement'. In Mukri Kurdish, however, clitic PMs can mark canonical agreement and in return verbal affix PMs can cross-reference a pronominal argument. To be able to get to a better understanding of the phenomenon, I will firstly discuss the formal status of person categories in question and establish related paradigms. I will then illustrate different usages and functions of clitic versus verbal affix PMs. Finally, I will conclude by discussing some of the challenges these forms pose under the headings like (i) clitic PM placement, (ii) clitic-affix interactions and (iii) the agreement types they are used in.

    Constructions et classes syntaxiques de verbes en salar et en tibétainCamille Simon (Paris 3)
         La région de l'Amdo (Chine) est connue pour être une zone de contact entre trois familles linguistiques : sino-tibétaine, mongole et turque. Le salar, langue turcique et les dialectes tibétains parlés dans cette région constituent les composantes auxquelles nous nous intéressons plus précisément dans cette aire linguistique. Notre étude se concentre sur les questions liées à la valence verbale. Après une esquisse de description de la situation géographique et sociolinguistique de la région salarophone, il s'agira de présenter quelques données sommaires concernant les constructions syntaxiques de base, ainsi que les mécanismes de changement de valence dans ces deux langues.

    La relation entre le temps, l'aspect et le mode verbal en kinyarwanda, approche énonciativeMarguerite Akimana (INALCO)
         Le verbe en kinyarwanda a un caractère holophrastique. Sa structure pose des problèmes dans la mesure où un même morphème peut occuper différentes positions au sein du module verbal. Pour assigner une valeur aux morphèmes de conjugaison, il faut regarder ce qui se passe simultanément au 1er, 3ème, 4ème et 8ème paradigmes du module, autrement dit il faut étudier les relations entre ces morphèmes. L'objectif de cette recherche est de dégager les invariants des morphèmes marqueurs de temps, de mode et d'aspect, afin de comprendre les valeurs qu'ils prennent selon leurs différents positionnements au sein du module verbal. Après une étude précise des phénomènes, une analyse du fonctionnement de ces morphèmes sera tentée dans le cadre de la Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives (TOPE).

    Composition verbale et construction converbale en japonais comme phénomène de prédicat complexeAsuka Matsumoto (Paris IV)
        Il existe en japonais de nombreuses combinaisons de deux verbes, qui entrent dans le cadre de la composition verbale (V1_V2), ou bien, de la construction converbale (V1-te_V2) par le moyen d'un morphème te. Dans cette communication, nous examinerons plusieurs types de composition verbale, en fonction de la relation sémantico-syntaxique entre les deux éléments composés. Ensuite, nous présenterons la spécificité de la construction converbale en japonais, à savoir la fonction aspectuelle, déictique et bénéfactive, qui se forme par la classe fermée des verbes en position V2. Pour terminer, nous allons les subsumer avec la notion de « prédicat complexe » à différents degrés de fusion, d'un point de vue morpho-phonologique, syntaxique et sémantique, entre ces deux types de concaténation verbale en japonais.

    L'emploi de formes verbales semi-finies dans la coordination et la subordination en hua, langue papoue de PNGKarell Marchand (EPHE)
        Les langues papoues ne forment pas un groupe linguistique unique, mais se divisent en plusieurs familles très différentes les unes des autres. Cependant, dans une majorité de ces langues, on retrouve un trait linguistique commun : la présence de formes verbales semi-finies, employées dans les séquences de verbes. Ces formes sont dites semi-finies, car elles ont des formes de TAM restreintes voire quasi-inexistantes, mais peuvent la plupart du temps s'accorder avec le sujet.
        En hua, comme dans les autres langues, ces formes s'emploient dans des contextes bien déterminés : elles apparaissent dans les propositions non-finales de constructions coordonnées et subordonnées. Nous verrons donc comment cette langue distingue ces deux constructions et nous pourrons observer que, de façon surprenante, les formes coordonnées ont autant, voire plus, de contraintes que les formes subordonnées.

    The Position of Wh-operators on the Map of the Romanian LPLorena David (Paris 3)
    Aim of the paper:
       To give a detailed map of the specialized positions that wh-operators occupy at the Left Periphery of Romanian and to establish the featural make-up of the complementizer system in direct, embedded and semi-questions, as well as in free relatives and relative clauses.
    Place of the paper in the overall architecture of the dissertation:
        The present paper is part of a chapter that follows the introduction of Romanian free relatives to the reader. FRs are not a homogenuos semantic class. Following Caponigro's classification of FRs Romanian has the following semantic types:
    lorena
    Paper's Architecture
        Section 1 introduces wh-constructions in Romanian. They all exhibit movement of a whconstituent to the front position at the left periphery.
        Section 2 defines the skeleton of the Romanian clause in as much as it is relevant for the syntax of the left periphery.
        Section 3 reviews the split CP hypothesis, then tests the split CP hypothesis on Romanian data the aim being to see what the parameterization of Romanian Left Periphery (LP) is (i.e. what its relevant functional projections are) in direct, embedded and semi-questions (DQ/EQ/SQ) and compare it with the LP of restrictive relative clauses (RRC) and free relatives (FR) and determines the position of the wh-operators on the map of the Romanian LP.
        Section 4 gives the featural make-up of wh-words in view of establishing what their internal structure is.

    Particularités phonologiques du shiwa, langue bantu du GabonRegis Ollomo Ella (Paris 3)
        Le shiwa est une langue bantu de la zone A, indice A83 parlée au Nord-Est du Gabon (Région de Booué, Makokou et Ovan). Notre travail visera à en présenter les particularités tant phonétiques que phonologiques. Nous verrons, sur le plan phonématique, que l'usage formel de la palatalisation, de la labialisation, ainsi que de glottales épenthétiques, participent à la complexification du système phonologique et de la structure syllabique. Sur le plan tonal, l'exemple du shiwa montre que la variation tonale peut être liée non seulement à la faille et au relèvement tonal (downtep et downdrift), mais également à des paramètres tels que le nombre de tons différents ou identiques successifs. Ces paramètres permettent de comprendre un système tonal présentant formellement près d'une dizaine de ''paliers'' de réalisation pour quatre tons pertinents.

    Le tetserret, langue berbère du NigerCécile Lux (post-doctorante Lacito-Paris III)
        Ce que la description et la comparaison d'une langue peuvent apporter à la connaissance de l'histoire de la langue et des peuples.
        Dans cette présentation, j'exposerai brièvement le travail réalisé au cours de ma thèse, dont le but était double. Il s'agissait, d'une part, de décrire certains éléments du tetserret du Niger, l'une des dernières langues berbères qui n'était pas décrite jusqu'à présent, alors même qu'elle est très menacée.
        D'autre part, le tetserret s'avérait être une langue particulièrement intéressante quant à la connaissance de l'histoire du groupe linguistique berbère, puisque, s'il ne fait aucun doute qu'il appartient à cette famille de langue, il présente par ailleurs beaucoup de particularités, certaines étant communes au zénaga, parlé en Mauritanie, avec lequel il semble partager une histoire commune. Ainsi, la situation socio-linguistique du tetserret est assez originale. Il semblait donc indispensable d'appréhender la description de cette langue dans une perspective comparative.
        Je présenterai donc ici les aspects principaux de la phonologie, de l'intonation et de la morphologie de cette langue, et mettrai en évidence ce que la comparaison a pu apporter à la connaissance de la famille linguistique berbère.

  • aaa_montreal16-20 novembre 2011, American Anthropological Association -110e Assemblée Annuelle "Traces, lignes de marée et legs", Montréal, QC, Canada

    Session : Tracing pathways of kinship in assisted reproductive technologies (arts) and adoption
    Communication d'Isabelle Leblic :
    From French Polynesia to France: The legacy of Fa'a'amu traditional adoption in 'international' adoption
    In French Polynesia (similar to New Caledonia) traditional adoptions are frequent as the circulation of children within families is as accepted as the movement of women inside kinship systems. However, since 1970 many Polynesians have also participated in international adoption by giving babies from fa'a'amu adoption to French couples. The tradition of fa'a'amu adoption involves open, direct adoption arrangements made between extended family members, and this has gradually begun to include international adoption. As well this parallels the manner that the French Polynesian customary law as also been adapted to the French civil code.
         This adaptation of the fa'a'amu institution to the demands of childless French couples allows us to trace the tidemarks and legacies of this adoption practice in a globalized world. In comparison, the Kanak adoption tradition found in New Caledonia, though very similar to French Polynesia, does not connect to (or involve) an international adoption framework. One reason for this difference is the level of French colonization experienced by these Oceania islands. Finally, the changes in these adoptions also provide rich comparative material that illuminate the new relationships and parenthood(s) found in the "west," thereby contributing to current debates in kinship.

  • 5continents19-22 octobre 2011, Congrès des 5 continents. Effets psychosociaux de la mondialisation sur la santé mentale - Pour une écologie du lien social
    Lyon (France) -
    (site)

    Session du vendredi 21 octobre : Le lien maternel primaire à l'épreuve de la mondialisation, coord. J. Dayan (France) & R. Parrenas (Etats-Unis)
    Communication d'Isabelle Leblic :
    Maternité, attachement, globalisation et adoption. Exemples océaniens
    Toutes les sociétés dites " traditionnelles" ont leurs représentations de la conception des enfants insérées dans des systèmes de parenté induisant des règles et des attitudes en matière de parenté. Celles-ci touchent aussi la maternité comme la paternité et les terminologies de parenté font que plusieurs personnes peuvent se trouver en position de pères ou de mères, selon les sociétés. Contrairement à la parenté occidentale où les rôles de père et mère sont exclusifs, les systèmes de parenté classificatoire font que ce n'est pas du tout le cas.
         Dans ces systèmes, la circulation des enfants est aussi une donnée qui existe de tout temps, en parallèle souvent avec les échanges de femme dans l'alliance. Après avoir présenté rapidement les divers systèmes, nous donnerons quelques exemples dans deux sociétés océaniennes, les Kanak de Nouvelle-Calédonie et les Mā'ohi de Polynésie française. Nous y verrons comment les enfants pouvaient circuler d'une mère classificatoire à une autre, ou être donné en adoption.
         Dans ce cadre, nous pourrons nous demander si la notion d'attachement varie d'une société à une autre et comment le globalisation tend à imposer partout la vision occidentale de l'attachement.

  • nouveauxJournée "Jeunes chercheurs du Lacito"
    vendredi 23 septembre 2011, 14h00-18h00 (salle 311)

    Agnès Henri - La particule mo en sungwadia: problèmes de catégorisation
    Après avoir exposé rapidement quelques aspects typologiquement intéressants du sungwadia , langue parlée au centre-nord vanuatu, j'aborderai plus précisément les problèmes soulevés par la particule mo. Ce morphème, facilement identifiable dès l'abord comme un outil relativant, présente néanmoins des spécificités morpho-syntaxiques originales pour une langue de cette sous-famille, et on repère en outre des emplois intrigants.

    Frédéric Pain - Le khmèr de Trà Vinh, delta du Mékong, un dialecte khmèr de type 'Cardamomes'
    Outre le Royaume du Cambodge où il est utilisé en tant que langue nationale, le khmèr est également utilisé par des populations minoritaires khmèrophones dans le sud-est de la Thaïlande et dans le delta du Mékong au Vietnam. Nous nous concentrerons sur le dialecte khmèr parlé à Trà Vinh, delta du Mékong, Vietnam. À priori, le khmer du Vietnam devrait attester des caractéristiques du khmèr central en ce sens où il se situe dans le couloir fluvial reliant Phnom Penh à la Mer de Chine méridionale. Cependant, nos recherches montrent que ce dialecte présente des caractéristiques uniquement attestées dans le dialecte du Massif des Cardamomes, région relativement isolée, insalubre, sur le versant maritime du Cambodge. Nous démontrerons cette appartenance à l'aire dialectale des Cardamomes en étudiant l'évolution de phonèmes du khmèr moyen en oppositions de paires registrales dans les trois dialectes khmèr principaux, à savoir le khmèr central, le khmèr de Surin et le khmèr des Cardamomes.

    San-San Hnin-TunÉtude des particules énonciatives en birman : une approche de la linguistique de corpus
    En birman (langue tibéto-birmane), les morphèmes dits "particules" s'emploient avec une fréquence très élevée, notamment dans le discours oral. Traditionnelement, elles sont décrites selon leurs fonctions grammaticales. Toutefois, cette définition ne couvre pas le fait que les Birmans se servent souvent des particules pour exprimer également des fonctions énonciatives. Je propose donc une approche pragmatique m'appuyant sur un vaste corpus du birman parlé contemporain. L'analyse se fait à l'aide d'un logiciel de concordances qui permet de mieux cerner les régularités de l'emploi des particules en contexte et au-delà du niveau sententiel.

    Yordanka KozarevaL'aspect grammatical et ses manifestations dans les traductions en français de textes littéraires bulgares
    La question de l'aspectualité en bulgare a été envisagée sous l'angle de la possibilité de ses manifestations en français. Les orientations principales de cette étude ont été guidées par la conviction du rôle fondamental de la traduction pour la compréhension des mécanismes régissant les langues. L'approche théorique a nécessité la description de paradigmes temporels : l'aoriste et le parfait en bulgare, le passé simple, l'imparfait et le passé composé en français. Un certain nombre de procédés orthonymiques ont été considérés et illustrés afin de souligner l'importance, lors de la constitution de l'écriture de la traduction, de l'expérience référentielle, et de l'omniprésence, dans l'esprit des traducteurs, d'une conception jugée correcte et naturelle de s'exprimer.
    La revue des notions théoriques autour du temps et de l'aspect a permis de mettre en lumière le traitement des imperfectifs secondaires, fondamental pour l'appréhension de l'aspect. Texte original et traduction attestent également de différentes visions des procès mais le choix de l'une ou de l'autre représentation ne constitue pas un obstacle à la réception sans aspérités du texte traduit. Cette divergence de représentations démontre que l'existence d'oppositions aspectuelles en bulgare est rarement prise en compte par le traducteur. L'examen du parfait a constitué une ouverture vers l'analyse de valeurs médiatives dont l'expression est, dans une langue comme le bulgare, fortement intégrée dans la morphologie verbale.

  • Colloque international Autour de l'oeuvre
    de Gilbert Lazard
    (infos en ligne), les 4-6 juillet 2011 à Duino,
    affiche lazard
    Programme (cliquer dessus) et photo G. Lazard (©Claire Moyse-Faurie)

    auquel participeront plusieurs membres du Lacito :
    Claire Moyse-Faurie, Structure actancielle du xâracùù (Nouvelle-Calédonie) : aspects synchroniques et diachroniques de quelques prépositions (4 juillet à 15h15)
    Françoise Guérin, La définition des actants en tchétchène (4 juillet à 16h00)
    – [Denise Bernot &] San San Hnin Tu, Être et Avoir en birman (4 juillet à 17h00)
    Christiane Pilot-Raichoor, Éléments pour une typologie des systèmes de temps-aspects en dravidien (6 juillet à 14h15)
    François Jacquesson, Les alternances, un outil intellectuel et linguistique : l'exemple de la prose biblique (6 juillet à 15h00)
    revueÀ cette occasion, Le Lacito a le plaisir de mettre en ligne la revue Actances (voir ici).

  • 30 juin 2011
    Journée d'Etudes Son & corpus sonores,
    organisée par le CRDO & TELEMETA, avec le soutien du TGE-Adonis,
    dans les locaux de l'équipe « Lutheries – Acoustique – Musique »,
       Institut Jean Le Rond d'Alembert
       11 rue de Lourmel 75015 Paris
       M° Dupleix (ligne 6)
    Présentation
       Alors que se multiplient les corpus électroniques, il existe de nombreuses normes et formats utilisés, dont il faut être informé avant de constituer un corpus. Cette journée permettra d'avoir un aperçu des différentes techniques et possibilités qui s'offrent pour créer et valoriser ses propres corpus.
    Programme
       • Publications électroniques et questions juridiques
       • Le son : initiation
       • La collecte
       • Numérisation et normalisation des fichiers
       • Documentation d'un corpus oral : les métadonnées
       • Stockage, archivage pérenne, diffusion, valorisation
    Inscriptions auprès de Mathilde Schmitt (courriel) : nombre de places limité.
    Plus de renseignements sur le site du TGE-Adonis.
    Le programme complet sous forme de pdf (ici).

  • 21-22 juin 2011
    Journée d'Etudes Méthodologie de la collecte des « langues en danger » ou des « langues menacées » et interaction avec le milieu. Epistémologie et praxis. (plus d'informations sur le site de l'université de Sorbonne Nouvelle)
    Paris 21-22 juin 2011
    Lieu : Maison de la Recherche de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 (salle Claude Simon)
    Organisateur : Jean Léo Léonard, Antonia Colazo-Simon et Karla Aviles
       Programme en pdf ici et résumés ici.

  • jeuneschercheursXIVes Rencontres Jeunes Chercheurs (université Sorbonne Paris 3), sur
    Questionner les pratiques de recherche en Sciences du Langage,
    les 16-17 juin 2011 (programme en ligne ici, affiche grande taille ici)
    Conférenciers invités :
    François Jacquesson et Daniel Veronique
    Présentation (tirée de l'affiche) :
    « De la collecte des données à leur analyse, en passant par leur traitement avant d'aboutir à des conlusions qui confirment ou infirment une hypothèse sur la base de la définition d'un objet d'étude précis, à toutes les étapes de l'investigation scientifique, la question des pratiques de recherche fait sens. Malgré le caractère hétérogène des approches, il est impossible d'omettre le fait que le point commun d'études des sciences du langage est le même : les langues et le langage.
    Les questions abordées porteront sur :
    – les choix théoriques conditionnant le travail de recherche,
    – la compartimentation des disciplines, ou l'exploitation de leurs interfaces,
    – l'influence de la modification éventuelle des objets sur les pratiques de recherche,
    – la formation aux outils techniques des chercheurs en Sciences du langage et les limites de ces outils par rapport au cadre théorique. »

  • ciehfi5e Journée d'étude en linguistique finno-ougrienne
    le 6 mai 2011
    organisée par le Centre Interuniversitaire d'Etudes Hongroises et Finlandaises ou CIEH&CIEFi (site), hébergé par l'université Paris III-Sorbonne Nouvelle
    1, rue Censier, 75005 Paris (3e étage, Salle D)
    M° ligne 7, Censier-Daubenton
    Programme en pdf ici ou en ligne ici.

  • 8 avril 2011
    Journée des Doctorants du Lacito
    Programme :

    Benjamin TOUATI
    Doctorant à Paris Sorbonne
    « Description du sakao, langue océanienne du nord Santo (Vanuatu) »
    (Dir. A. Lemaréchal)

    Serenah TOMBA
    Doctorante à l’Inalco
    « La devise dans la société punu du Gabon : états des lieux, perspectives méthodologiques et premiers résultats »
    (dir. O. Issa et U. Baumgardt)

    Patrycja MATERA
    Doctorante à Paris Sorbonne nouvelle
     « La diversité des expressions non-nominatives en russe et en polonais »
    (co-dir. G. Rebuschi & L. Nash)

    Norbert MTAVANGU
    Doctorant à l’Inalco
     « La contribution des Francais à l'étude du swahili; cas de Charles Sacleux »
    (dir. O. Issa)

    Alexandre DJOUPA
    Doctorant à l’Inalco
     « Le rôle des déictiques en fagauvea (Ouvéa, îles Loyauté) »
    (dir. C. Moyse-Faurie)

    Jirasak ACHARIYAYOS
    Doctorant à Paris Sorbonne Nouvelle
    « Le rôle des particules énonciatives dans la structuration informationnelle en thaï »
    (dir. M.M. J. Fernandez-Vest)

    Hiromi KOMAGATA
    Doctorante à Paris Sorbonne Nouvelle
    « Passif et thématisation en japonais »
    (dir. M.M. J. Fernandez-Vest)

  • 27 mars 2011 - Le Prix Auro-Ratna 2011 pour Prithwindra Mukherjee
    Ce prix a été accordé cette année à Shri Robi Gupta, Dr. Kireet Joshi et Dr. Prithwindranath Mukherjee pour leur contribution exceptionnelle aux domaines de la littérature, de l'éducation, de la philosophie et de la recherche.
    Dr. Prithwindra Nath Mukherjee (né en 1936) est le petit-fils du célèbre philosophe révolutionnaire Jatindranath Mukherjee que l'on connaît sous le nom de Bagha Jatin. Il vint à l'ashram de Sri Aurobindo en 1948, étudia puis enseigna au centre international de formation de Sri Aurobindo. Les manuels de l'Académie Sahity et les anthologies le citent comme poète alors qu'il n'avait pas encore vingt ans. Il a traduit en bengali les travaux d'auteurs français comme Albert Camus, Saint-John Perse et René Char, et en français d'éminents auteurs bengalis. Il vint à Paris en 1966 grâce à une bourse du gouvernement français. Il a soutenu sa thèse sur Sri Aurobindo à la Sorbonne. Il a été lecteur dans deux universités parisiennes, producteur d'émissions sur la culture et la musique indiennes à Radio France et journaliste indépendant dans la presse indienne et française. Sa thèse d'État sur la période avant Gandhi de lutte pour la liberté en Inde a été dirigée par Raymond Aron dans une université parisienne. Il fut convié en 1977 par les Archives Nationales indiennes en tant qu'invité de la Commission des Témoignages Historiques. Il présenta une communication sur "Jatindranath Mukherjee and the Indo-German Conspiracy'" et son apport à la question a été reconnu par d'éminents spécialistes. Une majeure partie de ses productions sur le sujet a été traduite dans les principales langues indiennes. Il partit aux USA en tant que Fullbright scholar et fit la découverte dans les Wilson Papers d'une vingtaine de documents concernant l'époque révolutionnaire indienne. En 1981 il fut intégré au CNRS (France). Il fut aussi membre fondateur de l'Association des Traducteurs en Littérature Française. Il prit sa retraite en 2003 en tant que chercheur SHS du CNRS à Paris. Il reçut le "Sri Aurobindo Puraskar", l'année même où il était invité par l'orchestre philarmonique de Berlin à la première mondiale de "Correspondance", pièce pour chœur et orchestre dans laquelle le célèbre compositeur Henri Dutilleux avait mis en musique le poème français de Prithwindra sur "Shiva Nataraja", qui fut suivi par des textes de Soljenitsyne, Rilke et Van Gogh. En 2009, il fut fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par le ministre français de la Culture. Il a écrit des ouvrages en anglais, en bengali et en français, entre autres Samasamayiker Chokhe Sri Aurobindo, Pondicherryer Dinguli, Bagha Jatin, Sadhak-Biplobi Jatindranath, Undying Courage, Vishwer Chokhe Rabindranath, Thât/Mélakartâ : The Fundamental Scales in Indian Music of the North and the South (préfacé par Pandit Ravi Shankar), Poèmes du Bangladesh, Serpent de flammes, Le sâmkhya, Les écrits bengalis de Sri Aurobindo, Chants bâuls, les fous de l'absolu, Anthologie de la poésie bengalie et Les racines intellectuelles du mouvement d'indépendance de l'Inde (1893-1918), dernière production sur Sri Aurobindo "le dernier des prophètes". (27 mars 2011)
    (source)

  • 18 mars 2011
    adpositionsprésentation par le professeur Claude Hagège de son livre Adpositions.
    Description (tirée du site de l'éditeur) :
    This pioneering study is based on an analysis of over 200 languages, including African, Amerindian, Australian, Austronesian, Indo-European and Eurasian (Altaic, Caucasian, Chukotko-Kamchatkan, Dravidian, Uralic), Papuan, and Sino-Tibetan. Adpositions are an almost universal part of speech. English has prepositions; some languages, such as Japanese, have postpositions; others have both; and yet others kinds that are not quite either. As grammatical tools they mark the relationship between two parts of a sentence: characteristically one element governs a noun or noun-like word or phrase while the other functions as a predicate. From the syntactic point of view, the complement of an adposition depends on a head: in this last sentence, for example, a head is the complement of on while on a head depends on depends and on is the marker of this dependency. Adpositions lie at the core of the grammar of most languages, their usefulness making them recurrent in everyday speech and writing. Claude Hagege examines their morphological features, syntactic functions, and semantic and cognitive properties. He does so for the subsets both of adpositions that express the relations of agent, patient, and beneficiary, and of those which mark space, time, accompaniment, or instrument. Adpositions often govern case and are sometimes gradually grammaticalized into case. The author considers the whole set of function markers, including case, that appear as adpositions and, in doing so, throws light on processes of morphological and syntactic change in different languages and language families. His book will be welcomed by typologists and by syntacticians and morphologists of all theoretical stripes.

  • typologie 28 février 2011
    Le professeur Alain Lemaréchal est venu présenter son livre Comparative Grammar and Typology
    La présentation était suivie par une discussion animée par Isabelle Bril et Claire Moyse-Faurie.
    En savoir plus sur l'ouvrage ici.



  • 31 janvier-1er février 2011
    mamConférence internationale Morphologie flexionnelle mésoaméricaine / Meso-American Inflectional Morphology
    Paris 31 janvier-1er février 2011
    Lieu : Maison de la Recherche de l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
    Organisateur : Jean Léo Léonard - UMR 7018 LPP et IUF
       La Mésoamérique est réputée à la fois pour sa diversité linguistique (nombreux phylae) et les importants phénomènes de convergence structurale entre phylae distincts et avec divers isolats, qui en font un Sprachbund (Linguistic Area).
       Mais ce simple constat ne nous apprend pas grand-chose sur les grandes tendances typologiques de ces langues, du point de vue de la géographie typologique des langues du monde.
       Les deux journées d'études de cette rencontre ont pour but de faire le point sur les traits et les paramètres les plus pertinents observables dans les langues de Mésoamérique pour une typologie des langues du monde conçue comme une dialectique du spécifique et de l'universel.
        Les recherches porteront sur trois axes :
        Axe 1. Inventaire des catégories et des procédés formatifs : ne peut-on pas dépasser la vieille typologie entre langues agglutinantes, flexionnelles et fusionnelles – certains utilisent les termes de morphologie incrémentielle et inférentielle ? Où et comment s'applique une notion comme la polysynthèse ?
        Axe 2. Intégration de la typologie des paradigmes flexionnels à la typologie linguistique moderne : les convergences typologiques sont-elles aussi évidentes qu'elles en ont l'air, ou ne compare-t-on pas souvent des catégories et des propriétés bien plus différentes qu'on ne voudrait bien le croire ?
        Axe 3. La réalité psychologique des morphèmes - de la phonologie à la morphologie : l'écrit apparaît aujourd'hui comme une forme de promotion et de vecteur de transmission des langues minorées dans un monde de plus en plus médiatisé. Les enjeux de l'écriture en LMA sont grands, et ne se limitent pas à la codification de graphies : il n'y a pas de texte fonctionnel, cohérent et lisible sans forme morphologique explicite et clairement analysée.
       Programme définitif en pdf ici.
       Exposé de E. Adamou sur "Noun determination in Ixcatec: definite and demonstrative clitics"

  • 26-28 janvier 2011
    monde_polaire
    Conférence internationale Mondes Polaires
    Sciences environnementales et sciences sociales pour comprendre les changements observés
       L’année polaire 2007-2009 a permis de focaliser l’attention de la communauté scientifique, du monde politique et du grand public sur les mondes polaires. L’objectif de la conférence Mondes polaires est de considérer les changements observés en croisant les points de vue de chercheurs issus des sciences environnementales et sociales.
       Les mondes polaires sont particulièrement réactifs aux changements des milieux et des sociétés. La conférence se propose de faire le point sur les certitudes et incertitudes concernant les mutations contemporaines.
       Afin de favoriser le dialogue interdisciplinaire, la conférence privilégiera les sessions plénières, complétées par quelques ateliers spécialisés.
       Organisation : GDR CNRS 3062 Mutations polaires 32, rue Mégevand F-25030 Besançon Cedex
       Programme détaillé en pdf ici.
       Exposé de V. Randa sur "Les activités de subsistance des Inuit du Nunavut (Arctique oriental canadien) face aux changements climatiques : enjeux et attitudes" [Nunavut Inuit subsistence activities facing with climate changes: issues and attitude]

  • Sur le site du journal Libération, une vidéo : « Profession : dénicheur de langues rares » (mis en ligne par Libé le 26/11/2010)
    libe
    Sujet : Trois linguistes expliquent les différentes facettes de leur travail : "recenser la diversité linguistique" (F. Jacquesson), "étudier la mort des langues" (M. Mazaudon), et "archiver pour la postérité" (A. Michaud). (videovoir la suite sur le site de Libération)

  • Journée sur La sémantique du nom propre
    (cliquer sur l'affiche pour la voir en plus grand)
    nompropre

  • Cinéville sur l'adoption le 22 octobre
    Dans le cadre des "Rendez-vous africains de la culture" aux 3 cinés Robespierre, à Vitry
    en partenariat avec le Centre culturel Arcadi et les associations Zahoud'Art, Indépen-Danse, Coopération Vitry-Mali
    cineville
    « Les réalités sociales de l'Afrique sont loin d'être toutes connues.
    Dans la même soirée, une comédie musicale, un documentaire sur l'adoption au Mali, en présence d'associations vitriotes particulièrement impliquées sur la terre africaine, tenteront de nous transmettre certains traits de l'Afrique d'aujourd'hui. »

    • En première partie était projeté le moyen métrage « Un transport en commun » de Dyana Gaye (2010, 48 mn), film franco-sénégalais (road-movie musical).
    Nous sommes à fin de l'été, sur la route Dakar-Saint-Louis. C'est l'histoire en chansons des passagers d'un taxi-brousse : d'abord Souki, jeune femme se rendant à l'enterrement de son père qu'elle n'a jamais connu, Malick, jeune homme rempli d'espoir souhaitant saluer sa fiancée avant son départ pour l'Italie, Madame Barry, propriétaire d'un salon de coiffure chic, Joséphine et Binette, deux françaises au terme de leurs vacances au Sénégal. (plus d'infos ici)
    transport
    • En deuxième partie de soirée « Waliden, enfant d'autrui » réalisé par Awa Traoré (2009, 52 mn).
    Ce premier documentaire d'une jeune réalisatrice malienne traite de l'adoption traditionnelle des enfants, à la fois dans le monde rural et en milieu urbain à Bamako. Au Mali comme dans beaucoup de pays d'Afrique, l'adoption traditionnelle était une richesse qui consolidait les liens familiaux. Les mentalités ont changé et ce système d'adoption peut devenir un véritable cauchemar pour l'enfant. (plus d'infos ici)
    waliden

    Déroulement de la soirée :
    – présentation des associations partenaires
    – projection de vidéos sur des réalisations concrètes, au Burkina Faso et au Sénégal, de Zahoud'Art et Indépen-Danse
    – projection du moyen métrage et du documentaire
    – débat public en présence d'Isabelle Leblic, ethnologue au Lacito, sur le thème des différentes représentations de l'adoption dans le monde.
         Les trois cinés Robespierre
         19 av. Maximilien Robespierre
         94400 Vitry-sur-Seine
         tél : 01.46.82.51.12
         => Renseignements pratiques

  • Possession and Ownership - The 10th International Workshop
    Sur l'invitation de R.MW. Dixon et Alexandra Aikhenvald (The Cains Institute, James Cook University, Australia), I. Bril a présenté une communication "Possession and ownership in Nêlêmwa (Oceanic branch of Austronesian") dans le cadre du "Tenth International Workshop: Possession and Ownership"**, 27 September-2 October 2010 (programme ici / program here).

  • Syntaxe des Langues du Monde - SWL4
    Lyon, 23-26 septembre 2010, organisé par le DDL (programme ici)
    Dans le même esprit que les conférences précédentes de la série 'Syntaxe des Langues du Monde' (SWL I - Leipzig 2004, SWL II - Lancaster 2006, and SWL III - Berlin 2008), cette conférence a fourni un lieu de rencontre et de débats aux linguistes travaillant sur la syntaxe de langues ou variétés de langues relativement peu étudiées. Son objectif essentiel est d'élargir notre connaissance et d'améliorer notre compréhension de la diversité linguistique. Les contributions doivent se fonder sur la présentation de données. La discussion de questions théoriques est appréciée dans la mesure où elle éclaire les données présentées, et à condition de rester compréhensible à des syntacticiens qui ne sont pas spécialistes de la théorie à laquelle il est fait appel. Tous les principaux cadres théoriques sont également les bienvenus, ainsi que les communications qui adoptent une perspective diachronique ou comparative. Les communications traitant de questions morphologiques ou sémantiques peuvent être acceptées dans la mesure où le sujet traité est en relation étroite avec des questions de syntaxe.
    La conférence se tenait à l'Institut des Sciences de l'Homme (ISH) de Lyon. Elle était organisée par le laboratoire Dynamique du Langage (DDL) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et par l'Université Lumière Lyon II.
    Conférenciers invités :
    • Ekkehard König (Freie Universität Berlin)
    • Lutz Marten (SOAS, Londres)
    Claire Moyse-Faurie (CNRS-LACITO, Paris) a fait un exposé sur "The concept 'return' as a source of divergent developments in Oceanic languages"
    • Fernando Zúñiga (Université de Zurich)
    Autre conférencier du Lacito :
    Huy Linh Dao, "A propos de l'Inaccusativié en vietnamien. Quand Passif rime avec Inaccusatif"

    Lyon, 23-26 September 2010, organised by the DDL (you can see the program here)
    In the same spirit as the previous conferences of this series (SWL I - Leipzig 2004, SWL II - Lancaster 2006, and SWL III - Berlin 2008), SWL IV has provide a forum for linguists working on the syntax of less widely studied languages or language varieties. Its main purpose is enlarging our knowledge and understanding of syntactic diversity. Contributions are expected to be data-driven, and the discussion of theoretical issues is appreciated to the extent that it helps to elucidate the data and remains understandable to persons that are not specialists of the relevant theory. All major theoretical frameworks are equally welcome, and papers that adopt a diachronic or comparative perspective are also welcome, as well as papers dealing with morphological or semantic issues, in so far as syntactic issues also play a major role.
    The conference was hosted by the Institut des Sciences de l'Homme (ISH) in Lyon (France) and was organized by the laboratoire Dynamique du Langage (DDL) of the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) and the Université Lumière Lyon II.
    Invited speakers
    • Ekkehard König (Freie Universität Berlin)
    • Lutz Marten (SOAS, London)
    Claire Moyse-Faurie (CNRS-LACITO, Paris) has given a presentation on "The concept 'return' as a source of divergent developments in Oceanic languages"
    • Fernando Zúñiga (University of Zurich)

    An other Lacito speaker:
    Huy Linh Dao, "A propos de l'Inaccusativié en vietnamien. Quand Passif rime avec Inaccusatif"

  • Medieval Tibeto-Burman Languages Symposium
    on 1 September 2010
    A major aim of this meeting is to stimulate interaction among scholars working on different languages in Tibeto-Burman and approaching them from different perspectives. Papers will cover the primary texts in the older Tibeto-Burman languages, whether the focus be linguistic, philological, textual, historical or literary. Contributions on Tibeto-Burman languages with a pre-modern literary tradition are also included: Bailang, Burmese, Lepcha, Manipuri, Nam, Naxi, Tangut, Tibetan, Yi, and Zhangzhung.
    ———
    hls16th Himalayan Languages Symposium
    2-5 September 2010
    The Himalayan Languages Symposium was first held at Leiden University in 1995 and is now well-established an as an annual open forum for scholars of all aspects of Himalayan languages. The focus of the conference is geographical rather than language-based, reflecting the huge linguistic diversity of the Himalaya, and the depth of contact and syncretism between Himalayan languages and cultures.
    Further details are available on the SOAS web site (ici et ici)
    ———
    Martine Mazaudon
    , invitée d'honneur au 16th Himalayan Languages Symposium avec un exposé sur "Dialectology and language change: paths to tone in Tamangish languages"
    The languages of the Himalayas are situated at the Southwestern edge of the vast wave of tone creation and multiplication which has swept over East Asia during the last two millenia. Chronologically they are also situated at the end of that wave, providing several examples of tonogenesis in progress. The origin of the tonal distinctions in the transphonologization of oppositions previously borne by segmental material in the margins of the syllable has been frmly established by many comparative studies over the last sixty years. Matisof (1973) ofers a compact summary of the basic principles of these evolutions. For most Sino-Tibetan groups, the evolution is completed, and traces of the earlier segmental oppositions are sparse. In several languages of Nepal, synchronic variation between older and newer phonological elements is still observable. For fnal-based tonogenesis, we have the testimony of Chepang (Caughley 1970), or of Khaling, where high tone corresponds to syllable fnal stops in verbs (Michailovsky 1975).
    In the languages of the Tamang branch of Bodish, an initial-based tonal split has ocurred and tone has been phonologized in all dialects and in all phonological contexts (Mazaudon 1978). But the older features of initial stop-voicing and breathy phonation are partially retained. Their progressive elimination in the diverse dialects and the conditions of that elimination are the object of the present study. They raise three questions. First, do the dialects line up along a single line of evolution from multiple-cue tonal systems to pitch-only tonal systems, or are there several paths? Secondly, can we, from the observation of the characters shared and not shared of the changes in progress, propose panchronic laws of evolution? Lastly, what is the phonological status of “tone” in the evolving languages? Our focus will be on the evolving languages themselves rather than on the original and end points of the evolution.
    On the frst point we fnd that the diferent dialects have each found their own way of dealing with the progressive shift from initial consonant voicing to breathy phonation and to pitch contrast. On the second, we will propose that breathy phonation, which appears as an intermediate stage between initial consonant voicing and phonologized pitch, can co-occur with high tone only under some phonological conditions which are not met by the Tamangish languages. On the last point, the theoretical status of “emergent tones”, the existence of a prolonged fuctuating equilibrium between segmental and suprasegmental cues to tone leads to the conclusion that “tone” may be defned by multiple cues and not by pitch alone.
    References:
    Caughley, Ross. 1970. Pitch, intensity and higher levels in Chepang. Tone systems of Tibeto-Burman languages of Nepal, Austin Hale and Kenneth L. Pike eds., 143-157. Urbana: Dept of Linguistics, Univ. of Illinois.
    Matisof, James A. 1973. Tonogenesis in Southeast Asia. Consonant Types and Tone, Larry Hyman ed., 71-96.
    Mazaudon, Martine. 1978. Consonantal mutation and tonal split in the Tamang subfamily of Tibeto-Burman. Kailash 6: 157-179.
    Michailovsky, Boyd. 1975. Notes on the Kiranti Verb (East Nepal). LTBA 2: 183-218.

  • 10 juin 2010
    conférence de Vladimir Randa, chercheur au Lacito, sur
    « Le Grand Blanc » : les multiples facettes de l'ours polaire dans le contexte inuit
    au Centre culturel canadien.

  • 3 avril 2010, exposé de Françoise Guérin, MC à l'université de Paris-Sorbonne-Paris IV et membre du Lacito
    à la Société de Linguistique de Paris
    École Pratique des Hautes Études, IVe section
    45-47 rue des Écoles - 75005 PARIS
    Salle Gaston Paris (Escalier E 1er étage)
    Dynamique syntaxique en tchétchène
    Respecter la réalité des faits de langue en lien avec les faits sociaux est un point de vue qui place la dynamique au cœur de la description linguistique. Cela permet de rendre compte du fonctionnement d’une langue et des changements que ses locuteurs insensiblement lui font subir. Il en résulte que l’étude de la variation est une indication importante d’un changement possible à venir. Ceci ouvre la possibilité de la prédictivité en linguistique.
          La dynamique et l’évolution linguistique du tchétchène, en ciblant plus précisément le domaine de la syntaxe, seront présentées dans cette communication. Les premières attestations écrites concernant cette langue remontent à la fin du XIXe siècle et permettent d’avoir ainsi un point de référence dans le passé. Le tchétchène étudié est celui qui est parlé à Grozny, variété qui sert, depuis 1928, de base à la langue littéraire.
          Après une présentation rapide de quelques faits de grammaticalisation, je me pencherai sur un cas de recatégorisation d’une modalité énonciative. La disparition de l’utilisation d’une construction pronominale particulière sera également évoquée. Enfin, je m’arrêterai plus longuement sur un changement de structure. Comme toutes les langues caucasiques, le tchétchène présente une structure ergative dominante. Une seule construction ne présente pas le schéma attendu. Peut-on déterminer le moment de cette évolution ? Quels facteurs peuvent expliquer son apparition ? Ce sont quelques unes des questions auxquelles je tenterai de répondre.

  • 27 mars 2010, au Salon du Livre de Paris, éditions Publibook (stand U43)
    signature par Prithwindra Mukherjee de son dernier ouvrage
    Thât/ Mélakartâ, Les échelles fondamentales de la musique indienne du Nord et du Sud. Recherche effectuée entre 1981-2003 au Département d'Ethnomusicologie du Lacito.
    Ouvrage préfacé par le Pandit Ravi Shankar (présenté ici).

  • 19 mars 2010, conférence d'Alexis Michaud
    "Tone sandhi in numeral-plus-classifier determiners: data from Na, Laze and Naxi, and phylogenetic implications for the Na language group"
    Lieu: EHESS-CRLAO (salle 242), 54 Boulevard Raspail à Paris
    dans le cadre du projet ANR PASQi "What defines Qiang-ness: Towards a phylogenetic assessment of the Qiangic languages of Muli"
    Abstract : Numeral-plus-classifier determiners undergo tone sandhi in Naxi, Na and Laze, three language varieties documented first-hand (Sino-Tibetan family). Interestingly, the sandhi patterns in Naxi, Na and Laze share structural similarities. Given the paucity of morphological alternations in these languages, structural similarities in sandhi patterns are worth taking into account in historical phonology. Thse structural similarities are proposed as a common innovation of the Na subgroup of Sino-Tibetan.
    The talk will be in English, unless everyone present can understand French.

  • 17 février 2010, conférence de Jocelyne M.M. Fernandez-Vest, membre du Lacito, dans le cadre des mercredis bilingues de la Sorbonne Nouvelle « Vers d'autres voix »,
    à la Bibliothèque Sainte Barbe, 4 rue Valette 75005 Paris, M° : Maubert-Mutualité (dépliant en pdf)
          Introduction audio-visuelle à la littérature same dans son environnement écologique et culturel. Lecture en same du Nord (langue finno-ougrienne, branche samique) et en français de poèmes des premiers écrivains des trois Laponies - Pedar Jalvi, Paulus Utsi, Kirsti Paltto, Rauni Magga Lukkari.
          Présentation de l’oeuvre de Nils-Aslak Valkeapää, Áillohaš (1944-2001).
          Chantre de la pan-Laponie, Áillohaš fut l’acteur principal du renouveau des arts et de la littérature sames au XXème siècle. Originaire de la partie méridionale de la Laponie fi nlandaise, né au coeur des montagnes, il a grandi au rythme de la transhumance ; en lui résonne l’infi nie mélopée du joïk, dont il était un interprète remarquable, avec le soutien de musiciens de jazz parfois, et dont sa poésie garde la trace. L’oeuvre d’Áillohaš s’inscrit dans deux traditions: l’une de nature exclusivement orale, qui a permis à la langue same de survivre durant des siècles dans ces régions désertiques du Nord de l’Europe; l’autre, une tradition écrite ébauchée il y a quelques décennies à peine, et consolidée récemment par l’adoption d’une langue unifi ée. Écrivain, compositeur, acteur et éditeur, Nils-Aslak Valkeapää a reçu, entre autres, le Prix Internordique de Littérature en 1991 et le Prix Italia pour une composition symphonique en 1993.
    jupeLecture en same et en français de poèmes extraits de la trilogie Ruoktu váimmus (1974-85), traduction Migrante est ma demeure (2008), accompagnée de compositions musicales inspirées du joïk traditionnel.
    « Protéger la vie et tout ce qui vit… »
               Pourpre vespéral
                         Des cimes de bouleaux ondoient sur fond de ciel
                                   Un rai de lumière fi ltre sur le chenal
                                             L’indicible reste inexorable malgré tout

  • 16 décembre 2009, discussion avec Martine Mazaudon, membre du Lacito
    à l'École des hautes études en sciences sociales (salle M. et D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris),
    dans le groupe de travail Ethnomathématiques sur
    Les systèmes de numérations tibéto-birmans
    La grande majorité des quelques 300 langues de la famille tibéto-birmane ont des systèmes de numération décimaux, comme leurs grandes voisines, le chinois et les langues indo-aryennes de l'Inde. Après une enquête poussée, on peut découvrir dans certaines de ces langues d'autres principes d'organisation des nombres. Si certaines de ces formations sont isolées, comme dans les cas de réfection de systèmes en voie de disparition, d'autres sont régulières et révèlent des systèmes plus anciens où les groupements par 4, 5 ou 12 étaient plus courants. Le dzongkha, langue nationale du Bhoutan, préservé par son isolement géographique et politique, a conservé l'un des systèmes vigésimaux les plus complets qui soient, avec des noms simples pour les puissances de la base jusqu'à 160 000. Certains principes rares de construction des nombres comme l'utilisation de fractions à l'intérieur d'un nombre complexe, ou l'expression du nombre par protraction, sont largement attestés en tibéto-birman. Des enquêtes de terrain poussées sont urgentes pour recueillir ces systèmes qui disparaissent rapidement sous les efforts conjoints des éducateurs occidentaux, et des locuteurs eux-mêmes, tous deux persuadés que ces systèmes "archaïques" sont un frein sur la voie du progrès.
    Bibliographie :
    « Les principes de construction du nombre dans les langues tibéto-birmanes », Bulletin de la Société de Linguistique de Paris 12 (2002): 91-119. voir ici
    « Number building in Tibeto-Burman languages », North-East India Languages Symposium, Gauhati (Assam, Inde) 5-9 février 2007 (sous presse) voir ici

  • 15 et 16 décembre 2009,
    Journées d'étude du programme « Langues en contact » de la fédération Typologie & universaux linguistiques.
    languesencontact
    L'équivalent en pdf ici.

  • 15 décembre 2009
    exposés du CELIA dans le cadre du programme
    La notion sémantique de saillance et ses corrélats morphosyntaxiques (Saillance)
    CNRS, salle 311, 3ème étage, batiment D à Villejuif.
    Nicole Tersis (coordination et contact) contact
    Deux exposés sont prévus :
    1) Ana Kondic : "La voix moyenne en huastèque (langue maya) : sémantique et origine"
    2) Francesco Queixalos : "La voix moyenne en sikuani (Colombie)"

  • 3 décembre 2009,
    Dans le cadre des séances Cinéma des Océanistes de la Société des Océanistes, projection du film Le salaire du poète, réalisé par Eric Wittersheim
    Résumé :
    Pour la première fois depuis des années, sur la petite île de Mota Lava, au Vanuatu, un nouveau chant épique sera écrit dans la langue des ancêtres – la langue du dieu Quat – et fera son entrée dans la coutume.
    Ce qui est surprenant, c'est que ce chant est écrit en l'honneur d'un blanc, un jeune linguiste français adopté par une famille de l'île et que tout le monde appelle familièrement "Alex".
    Pour assister à la cérémonie d'inauguration, il revient à Motalava avec sa femme, ses enfants et une collègue musicologue. Mais une fois sur place, tout ne se passe pas exactement comme prévu
    ...

    [cliquer sur l'image pour consulter l'affiche complète en pdf)
    poete
     

  • 27 novembre 2009, journée scientifique du Llacan
    à Villejuif, bât. D, salle de conférences
    Programme
    en ligne ici ou ci-dessous (cliquer sur l'image pour lire les détails) :
    llacan

  • L'équipe Sens Texte Histoire a invité François Jacquesson à faire une conférence dans le cycle Conférences de linguistique en Sorbonne (programme complet en pdf ici) sur
    « Le rapport entre linguistique interne et linguistique externe : les langues entre structure et société »,
    le 5 novembre 2009
    résumé : F. J. exposera, avec des exemples pris dans une grande variété de langues, comment il faudrait reprendre la question de la césure entre linguistique interne (les mécanismes structuraux du changement linguistique) et linguistique externe (la pression des sociétés des locuteurs). Il montrera comment certaines tendances contemporaines de la linguistique permettent de mieux articuler les deux aspects, et de montrer aux étudiants que la linguistique n'est ni une science faite de formules abstruses, ni un exercice politique sur les langues menacées, mais un domaine passionnant et accueillant. (présentation powerpoint ici).
    Autres conférences :
    sorbonne

  • 24 juin 2009 - Hommage à la poésie indienne en la personne de P. Mukherjee
    Notre ami et collègue Prithwindra Mukherjee
    a reçu les insignes de chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres,
    le 24 juin 2009,
    décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication,
    en présence de SM Bhaswati Mukherjee, ambassadrice de l’Inde à l’Unesco, Jacques Attali, Bikas Sanyal et Gérard Pedraglio.

  • 19 juin 2009,
    projection du film Le salaire du poète, réalisé par Eric Wittersheim
    Résumé :
    Pour la première fois depuis des années, sur la petite île de Mota Lava, au Vanuatu, un nouveau chant épique sera écrit dans la langue des ancêtres – la langue du dieu Quat – et fera son entrée dans la coutume.
    Ce qui est surprenant, c'est que ce chant est écrit en l'honneur d'un blanc, un jeune linguiste français adopté par une famille de l'île et que tout le monde appelle familièrement "Alex".
    Pour assister à la cérémonie d'inauguration, il revient à Motalava avec sa femme, ses enfants et une collègue musicologue. Mais une fois sur place, tout ne se passe pas exactement comme prévu
    ...

    [cliquer sur l'image pour la voir plus grande]
    poete

  • 16 juin 2009, exposés du CELIA (Saillance) sur
    La notion sémantique de saillance et ses corrélats morphosyntaxiques
    CELIA, CNRS.
    Nicole Tersis (coordination et contact) contact
    Deux exposés sont prévus:
    1) Yves MONINO, LLACAN-CNRS : "Saillance sémantaxique : génèse et usages des articles singulier et pluriel en créole palenquero".
    Le palenquero présente une configuration originale dans la grammaticalisation et l'expression du singulier, du pluriel et du non-comptable. On fera appel à la notion de saillance sémantique pour rendre compte des choix grammaticaux opérés par les premiers locuteurs du créole pour exprimer le singulier (au sens fort, i. e. "singulatif"), le pluriel et le non-comptable. Les articles (et l'absence d'article, en l'occurrence le nom nu) combinent par convergence des éléments formels espagnols et ceux de préfixes de classes nominales kikongo, sur la base de la saillance desdits éléments dans chaque langue, et non de leur fréquence quantitative dans les langues-source. Le matériel morphologique utilisé et entièrement restructuré en créole est essentiellement espagnol, mais les usages des articles sont fondés sur une conception sémantique congolaise qui prend en compte les oppositions singulatif ~ pluriel ~ massique (non comptable).
    2) Jean-Michel HOPPAN, CELIA-CNRS : "Questions de saillance et épigraphie maya".
    En dépit du fait que l'on considère souvent le système glyphique maya comme ayant été l'écriture la plus performante de l'Amérique précolombienne, les anciens scribes mayas sont loin d'avoir tout noté de la grammaire de leur langue. Nombre de particules ne l'étaient que lorsque cela permettait de lever une ambigüité dans l'énoncé. Bien que ces éléments ne soient donc qu'occasionnellement marqués, le corpus d'inscriptions parvenues jusqu'à nous fournit néanmoins quelques indices tels que l'emploi de classificateurs numériques, de suffixes d'inaliénabilité ou encore de diverses voix dans la flexion verbale, susceptibles d'être pris en compte et analysés dans une perspective de réflexions sur la saillance, pour éventuellement les mettre en parallèle avec ce que l'on sait des langues mayas d'aujourd'hui."

  • Stage doctoral du CELIA 25-28 mai 2009 sur
    « Les changements de classe (les translations de Tesnière), avec une attention particulière pour les nominalisations »
    lundi 25 mai
    10h00-13h00 : Enquête de terrain sur les changements de classe en malgache,
         en présence de Ony Rakotonirina et Francesc Queixalós
    16h30-18h00 : Les changements de classe en typologie, Claude Hagège
    mardi 26 mai
    10h00-13h00 : Enquête de terrain (suite)
    14h30-16h00 : Les changements de classe en arménien, Anaïd Donabédian
    mercredi 27 mai
    10h00-13h00 : Enquête de terrain (suite et fin)
    14h30-15h30 : Élaboration des résultats
    15h30-16h00 : Présentation des résultats
    jeudi 28 mai
    11h00-17h00 : Mini-colloque sur "Les changements de classe" dans les langues étudiées par les doctorants.
    Francesc Queixalós, directeur du
    Centre d'études des langues indigènes d'Amérique (Cnrs-Ird-Inalco-U. Paris 7)

  • 26 mars 2009 conférence d'Elena Kalinina, chercheur invité au Lacito
    Maître de conférence de Linguistique à l'université de Moscou, sur la
    Structuration informationnelle en russe : l'interaction entre ordre des mots et prosodie
    au Centre Bièvre (Paris 5e, 5 rue Censier, 3e ét., salle E),
    dans le cadre du séminaire de doctorat de M.M. J. Fernandez-Vest,
    « La structuration informationnelle, entre typologie et universaux linguistiques »
    de l'université Paris 3 (ED268).

  • 26 mars 2009, Journée d'Etudes du CELIA (Saillance) sur
    La notion sémantique de saillance et ses corrélats morphosyntaxiques
    CELIA, CNRS
    Nicole Tersis (coordination) contact
    9h45-13h
    Anaïd Donabédian (Inalco) – Evidentiel et logophorique en arménien à la lumière de la saillance
    Samia Naïm (Lacito) – Saillance et/ou mise en relief en arabe dialectal
    Francisco Queixalos (Celia) – Saillance et hiérarchie des actants dans les constructions trivalentes en sikuani (Orénoque)
    14-17h
    Claire Moyse-Faurie (Lacito) – Marquage différentiel et degré d’animéité dans quelques langues kanak et polynésiennes
    Evangelia Adamou (Lacito) – Le marquage différentiel de l'objet en fonction de l'humanitude en nashta (langue slave, Grèce)
    Paulette Roulon-Doko (Llacan) – L'émergence d'un défini en gbaya (Centrafrique)

  • 7 février 2009, Exposé d'Evangelia Adamou, membre du Lacito
    à la Société de Linguistique de Paris
    École Pratique des Hautes Études, IVe section
    45-47 rue des Écoles - 75005 PARIS
    Le marquage différentiel de l'objet en nashta et en pomaque (Slave, Grèce)
    Revenir sur l’hypothèse du contact de langues
    Le marquage différentiel de l’objet (Bossong 1985, Lazard 2001) est un phénomène typologique assez courant et bien décrit dans les langues du monde. L’application de ce cadre d’analyse à des faits slaves méridionaux (Adamou 2006) apporte un éclairage nouveau. Elle permet une analyse unifiée de ce phénomène syntaxique commun, quoique exprimé par des moyens différents : par une unité casuelle (génitif-accusatif, ex. pomaque), par une unité préposée (na, ex. nashta), voire les deux (ex. macédonien d’Ohrid, Struga). Elle permet en outre d’établir un lien entre ce phénomène dans les variétés contemporaines et en vieux-slave (génitif- accusatif, cf. Meillet 1897). Cette approche affaiblit l’hypothèse du contact de langues qui a été avancée pour comprendre « la construction de l’objet direct par la préposition na » (Koneski, Vidoeski & Jasar-Nasteva 1968, Cuxyn 1981, Topolinjska 1995, Markovik 2007, Sobolev 2008). Une hypothèse encore plus fragilisée lorsqu’on applique les méthodes des études de contact de langues (Thomason 2001, Matras & Sakel 2007). Cette analyse est illustrée par des données inédites de deux variétés slaves de Grèce (nashta, pomaque).

  • 5 décembre 2008, journée scientifique du Llacan
    Programme :
    MATIN Présentation de projets collectifs
    * 10H00-10H20 Typologie des rapprochements sémantiques (Martine Vanhove)
    * 10H20-10H40 Corpus Afroasiatiques (Martine Vanhove)
    * 10H40-11H00 L'objet swahili (Alain Ricard)
    * 11H15-11H35 Lexiques de référence (Guillaume Segerer)
    * 11H35-12H15 La participation des langues africaines à la constitution du portugais brésilien (Margarida Taddoni-Petter - Univ. Saõ Paulo)
    APRÈS-MIDI Présentations individuelles
    * 14H00-14H30 Vivants et morts en Égypte ancienne (Elsa Oréal)
    * 14H30-15H00 Linguistique et génétique (Yves Moñino)
    * 15H00-15H30 Atlas du Cap Vert (Nicolas Quint)
    * 15H30-16H00 Constitution, analyse, édition d'un corpus : l'exemple d'un corpus de proverbes en pulaar (Aliou Mohamadou)
    * 16H15-16H45 L'épaisseur du langage et la stratification du sens (Stéphane Robert)
    * 16H45-17H15 La confection d'un dictionnaire de langue : l'exmple du dictionnaire gbaya-français (Paulette Roulon-Doko)

  • 31 octobre 2008 - Hommage au travail des Océanistes
    Le Lacito tient à rappeler que Jean-Claude Rivierreet Françoise Ozanne-Rivierre ont été nommés, le 21 décembre 2007, chevaliers de l'ordre des Arts et des Lettres.
    « Par cette distinction, le ministère de la Culture et de la Communication honore les personnes qui se sont illustrées par leurs créations dans le domaine artistique ou littéraire, ou par la contribution qu'elles ont apportée au rayonnement de la culture en France et dans le monde. »

    Le service du patrimoine de la direction provinciale de la culture a procédé le 31 octobre 2008, au centre culturel de Koohnê, à la remise de dictionnaires en langue vernaculaire
    Dans le cadre de la promotion des langues kanak, langues de culture et d’enseignement, la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie a tissé des liens conventionnels avec le CNRS-LACITO pour l’élaboration de dictionnaires des langues qui n’en sont pas encore dotées. Le propos de la journée, à l’initiative de la direction de la province, représentée par Daniel Poigoune et Dorianne Poymégna, était une remise des dictionnaires en langue aux conseils d’aire, coutumiers et institutions (gouvernement, mairies).
    La préservation des langues kanak
    Après la coutume d’accueil, les invités ont eu droit à une présentation de la politique publique dans le domaine de la préservation et de la promotion des langues kanak. Cet événement s’inscrit dans la continuité du travail étroit effectué entre les coutumiers et les collecteurs à destination de la jeunesse kanak.
    Commentaires d’une invitée
    « J'ai assisté au centre culturel provincial de Koohnê à une remise de dictionnaires des langues de la région de Hienghène (Pije-Fwâi-Nemi-Jawe) d'A.-G. Haudricourt et de F. Ozanne-Rivierre, du xârâcùù de C. Moyse-Faurie, du nêlêmwa-nixumwak d'I. Bril, du cèmuhî et paicî rédigés par J.-C. Rivierre. Les invités étaient nombreux : Daniel Poigoune, Doriane Poymegna, Déwé Gorodey, Albert Sio... Yvon Goromoedo, Ronnie Padome de Poum, Scolastique Boiguivie de Pouebo, entre autres, ont témoigné de leur parcours, de leur engagement et du cheminement qu'ils ont effectué auprès des linguistes du LACITO. Tous ont formulé de magnifiques paroles d'amitié à leur égard. Un hommage très émouvant a plus particulièrement été rendu à Françoise Ozanne-Rivierre : quand les grandes âmes du pays s'en vont, rien ne peut éloigner l'admiration qu'elles suscitent encore sur le terrain.
    Et les paroles prononcées vendredi étaient imprégnées de respect, d'affection et d'admiration. Tous les linguistes du LACITO ont été honorés et chacun d'entre eux a laissé une empreinte indélébile dans les sillons de ce pays, que ceux avec qui ils ont travaillé, enrichis de cette rencontre, continuent de faire vivre avec conviction sur le terrain. »

  • du 27 au 31 octobre 2008
    Le Llacan a organisé une semaine d'enseignement (M1, Inalco),
    Initiation à la linguistique de terrain.

    Programme (cliquer dessus pour le voir plus grand) :

llacan

  • 5 juin 2008
    Projection de trois films réalisés avec la collaboration d'Arghyro Paouri de l'UPS :
    Paulette Roulon-Doko (LLACAN) : Le jugement entre Gnongoro et Sofine (République centrafricaine), durée 17mn, film sélectionné au Festival du film de chercheur (Nancy 25-29 mars 2008)
    centrafrique

    Nicole Revel (LMS) : Chanter l'épopée. Témoignage de Mäsinu Intaräy, poète-narrateur palawan (Philippines), durée 22 mn
    epopee

    Daniela Berti (Himalaya) : Cases of Possession in Himachal Pradesh (Inde), durée 8 mn.
    possession

 

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil