aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
teck
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Annuaire > Alice Vittrant

Alice VITTRANT :

Activités universitaires

Retour à la page principale

Séminaire de Typologie "Complexe verbal" :
Voix, valence, Temps-Aspect-Modalité (1er semestre );
Espace, trajectoire et direction (2e semestre)

Séminaire de recherche (Master) de Alice Vittrant (LACITO), Nicolas Tournadre (LACITO), Sylvie Voisin (DDL), Sibylle Kriegel (LPL)

Année 2010-2011
annuel (du 4 octobre 2010 au 18 avril 2011)
les lundi de 14h à 16h
Université d'Aix-Marseille (AMU), 29 avenue Robert Schuman, Aix-en-Provence

Après un rappel des différentes théories et acceptions des notions de voix et de valence, nous verrons comment ces notions apparaissent dans les complexes verbaux, dans des langues d'Afrique noire, et dans des langues d'Asie. Puis nous reviendrons sur les catégories composant le TAM, en présentant les dernières recherches sur la question dans le domaine tibétique.

Au second semestre, notre thème de recherche sera l'espace, la trajectoire et le déplacement. Après un état des lieux des théories sur l'espace et la trajectoire (Talmy, Slobin), nous présenterons les recherches menées en France sur ce thème (Groupe TUL-Trajectoire). Puis nous aurons des interventions sur des langues très diverses : amérique latine ( C. Grinevald), LSF (L. Boutora), anglais (JM Merle), afrique noire (S. Voisin), créole (S. Kriegel), et asie (J.Thach).

Nous recevrons cette année encore plusieurs intervenants extérieurs :
Vladimir Plungian (8 novembre 2010)
C. Grinevald (14 février 2011 - à confirmer)
Joseph D. Thach (11 avril 2011 - à confirmer)

Programme 2e semestre – THEMATIQUE : Espace, trajectoire et direction
Evolution et grammaticalisation des Verbes de mouvement: marqueurs de trajectoire, directionnels, marqueurs de mouvement associés, etc...
17/01 Séance 1 Alice Vittrant – Introduction : Mouvement et Espace
24/01 Séance 2 Leïla Boutora – Mouvement et espace en LSF
31/01 Séance 3 Alice Vittrant – State of Art des théories de l'espace et mvt : Talmy – Slobin et Croft
07/02 Séance 4 Alice Vittrant – Trajectoire (le projet) : Révision des anciennes théories
14/02 Séance 5 C. Grinevald (Université Lyon2) sur les langues amérindiennes (à confirmer)
21/02 Séance 6 Sylvie Voisin – Applicatif, mouvement et trajectoire
PAS DE SEMINAIRE LE 28 FÉVRIER (vacances)
07/03 Séance 7 Sylvie Voisin – Wilkins 1
14/03 Séance 8 Sylvie Voisin – Wilkins 2 (+ Le mouvement associé dans les langues atlantiques)
21/03 Séance 9 Jean-Marie MERLE (Université d'Aix-Marseille) : Les particules de l'anglais
28/03 Séance 10 Sybille KRIEGEL
4/04 Séance 11 Sybille KRIEGEL
11/04 Séance 12 Joseph Deth Thach (INALCO) : Les déictiques en khmer (à confirmer)
18/04 Séance 13 PRESENTATIONS ETUDIANTS

Informations : par courriel vittrant(arobase)vjf.cnrs.fr


Matériel pédagogique sur le site de l’Université d'Aix-Marseille (AMU) (s’inscrire pour accéder au contenu ‘Cours en Science du Langage, Séminaire typologie')

------------------

Thèmes qui avaient été abordés lors du séminaire 2009-2010 : Interactions dans les systèmes TAM (Temps, Aspect, Modalité)

Les séances :
05910 Nicolas Tournadre ; « TAM : Etat de l’art »
12/10 Nicolas Tournadre : « Une théorie du TAM »
26/10 Pierre Guitteny : « Le passif en LSF »
02/11 Alice Vittrant : « Sur la typologie de la négation »
16/11 Vladimir Plungian : « Nouvelles réflexions sur la typologie des aspects verbaux »
23/11 Alice Vittrant : « Modalité et Négation »
30/11 Alice Vittrant : « Le système TAM du birman »
07/12 Pablo Kirchuk : « Aspect en hébreu »
14/12 Table ronde

01/02 Nicolas Tournadre : « Emplois métaphoriques et grammaticalisation du TAM »
08/02 Martin Haspelmath et Suzanne Michaelis « The Atlas of Pidgin and Creole Language Structures: Foundations and first results »
22/02 Sibylle Kriegel : « Les créoles : introduction »
01/03 Sibylle Kriegel : « Modalité dans les langues créoles »
08/03 Sibylle Kriegel : « Temps-aspect dans les langues créoles »
15/03 Sibylle Kriegel: « Diathèse dans les langues créoles »
02/03 Stefan Pfaender : « Le TAM en créole guyannais »
26/04 Leila Boutora : « TAM en LSF »

------------------

Thèmes qui avaient été abordés lors du séminaire 2008-2009 : Rôles grammaticaux, TAM , voix et interactions

Les séances :
29/09 « Les rôles grammaticaux : Introduction Nicolas Tournadre
06/10 « Les rôles grammaticaux : Introduction Nicolas Tournadre
13/10 « Les rôles pragmatiques et structure informationnelle Alice Vittrant
20/10 « Les langues à hiérarchie de personne » A. Guillaume (DDL)
27/10 « Encodage des arguments et verbes de perception en wolof » Sylvie Voisin
03/11 « Les systèmes casuels : Introduction » Nicolas Tournadre
17/11 « Systèmes casuels, syncrétisme et amalgame » Nicolas Tournadre
24/11 « Prépositions, Nom relateurs en birman » Alice Vittrant
01/12 « Les prépositions en wolof » Sylvie Voisin
08/12 Table ronde – bilan

Il n'y avait pas eu de séminaire au second semestre du fait des mouvements de constestation de la réforme du système de la recherche et des Universités.

« Typologie et grammaticalisation » (thème général du cours R188)

Quatre intervenants : Alice Vittrant, Sylvie Voisin, Daniel Véronique, Pascal Roméast.

Quatre parties dans ce cours autour du thème "Typologie et contact de langues".

1. La typologie aréale : état des lieux, quelques exemples d'aires linguistiques
2. Contact de langues, aire linguistique et Afrique
3. Typologie : l'exemple des créoles français (systèmes temporels)
4. Typologie des systèmes phonologiques

1. Après une présentation générale des différentes approches (approche génétique, typologique, aréale) traitant des relations des langues entre elles, nous étudierons les différents scénarios de contact de langues, et les changements qu'ils peuvent occasionnés. On s'intéressera ensuite aux facteurs (linguistiques et sociolinguistiques) facilitant la diffusion de traits linguistiques d'une langue à l'autre.
Cette première partie du cours se terminera par une présentation des aires linguistiques connues et reconnues, et de leurs spécificités.

2. Dans un deuxième temps, sera posée la question de la reconnaissance de nouvelles aires linguistiques, au travers l'étude des langues parlées en Afrique sub-saharienne. Ces langues présentent des similitudes qui ont longtemps laissé le doute sur les rassemblements de langues effectués, ces regroupements sont-ils dus à des liens génétiques ou à un très ancien contact ? Après une présentation typologique des langues africaines, à l'exception du phylum afro-asiatique, nous tenterons de voir à l'aide des théories récentes sur le contact de langues, si l'Afrique peut-être définie comme une aire linguistique ?

3. Une troisième partie sera consacrée aux systèmes temporels des créoles français : antérieur, accompli et prospectif.
Les séances seront consacrées à l'étude de la mise en place de l'expression de la temporalité dans les créoles français de la Caraïbe et de l'Océan Indien. Les notions suivantes seront abordées :
- la distinction temps /aspect et son expression dans les créoles français
- la référence aux évènements actuels
- la référence aux évènements passés : antérieur et accompli
- la références aux événements à venir : futur et prospectif
Les systèmes ‘créoles’ seront abordés dans une perspective de typologie linguistique.

4. Et pour finir 3 séances sur la typologie des systèmes phonologiques, la fréquence de certaines classes de sons dans les langues, leur degré de complexité, et le comportement de ces classes en situation de contact de langues. Nous verrons si des lois du changement phonétique et phonologique existent, et à quels niveaux se situent les variables permettant d'expliquer ces changements dans leur diversité. Nous verrons également dans quelle mesure certains aspects de la phonologie des langues sont déterminés par l'appartenance génétique à un groupe de langues et dans quelle mesure ils le sont par le contact au sein d'aires linguistiques où plusieurs familles de langues cohabitent.

« Linguistique et Sociolinguistique des langues d’Asie » (SCL F23)

Après une présentation des différentes familles linguistiques présentes sur la zone allant du sub-continent indien (Asie du Sud), à l’extrémité orientale de l’Asie continentale (Chine, Japon), en passant par la péninsule indochinoise (Asie du Sud-Est), nous aborderons les thèmes suivants et leur traitement par différentes langues de la zone :
(1) Les classificateurs et plus généralement le problème de la classification nominale ;
(2) La sérialisation verbale : des verbes supports aux constructions verbales en série, entre lexique et grammaticalisation ;
(3) Les voix : active, passive, causative, résultative ;
(4) La question du sujet ou les rapports entre sujet (syntaxique), agent (sémantique) et le thème (pragmatique).

Résumé de thèse :

Ce travail sur La modalité et ses corrélats en birman, dans une perspective comparative, s’inscrit délibérément dans une approche typologique, par la confrontation d’un modèle théorique à des données langagières afin de le faire évoluer vers une plus grande universalité.
Nous commencerons notre étude par une première partie théorique sur les notions de modalité, de temps et d’aspect (TAM). Après avoir rappelé les liens existant entre ces trois notions, nous nous attacherons à les expliciter. Nous nous appuierons, pour ce faire, sur les travaux de Cohen (1989) et de Dik (1997) pour l’aspect. En ce qui concerne la modalité, nous nous inspirerons plus particulièrement de l’approche sémantique de Frawley (1992) et de celle, fonctionnaliste, de Dik (1997) : à la suite de Frawley, nous considérerons la négation comme faisant partie du domaine de la modalité, et utiliserons l’idée proposée par Dik d’une stratification de la phrase pour formuler un modèle hiérarchisé de la modalité à cinq niveaux.
Nous continuerons par une présentation générale de la langue birmane, et plus particulièrement du birman vernaculaire.
Nous proposerons ensuite une ré-analyse du syntagme verbal birman, fondée sur la notion de constructions de verbe en séries (CVS) ; elle sera accompagnée d’une présentation des morphèmes verbaux et des valeurs qu’ils véhiculent.
Nous aborderons enfin l’expression de la modalité en birman, sujet principal du présent travail, en montrant, dans un premier temps, que cette dernière, bien représentée dans la langue, utilise des formes variées : morphèmes spécialisés, morphèmes grammaticalisés, constructions syntaxiques, expressions figées. Puis nous mettrons en évidence que la modalité en birman intervient à différents niveaux dans l’énoncé ; elle peut être inhérente au procès (niveau A), concerner la prédication (niveau B), s’inscrire dans la proposition (niveau C), porter sur la phrase entière (D) ou opérer au niveau de l’énoncé (niveau E).
Pour conclure, nous verrons que la modalité est une notion essentielle en birman : obligatoirement exprimée dans le syntagme verbal, elle apparaît à tous les niveaux précédemment définis, et sous des formes nombreuses et variées.

Mots-clés : Modalité, aspect, birman, langues tibéto-birmanes, typologie, constructions de verbes en série (CVS), grammaticalisation.

Abstract

This work, entitled “Modality and its correlates in Burmese from a comparative perspective”, deliberately takes a typological approach, testing a theoretical model against actual linguistic data in order to help the theory attain greater universality. 
We will first examine various linguistic theories as they apply to modality, tense and aspect (TAM). After reviewing the relationship between modality, tense and aspect, we will attempt to explain these notions.  For aspect, we will use the concepts found in the work of Cohen (1989) and Dik (1997).  For modality, we will base our ideas on the semantic approach of Frawley (1992) and the functionalist approach of Dik (1997).  Like Frawley, we consider negation to be part of the domain of modality, and we follow the stratificationalist method of Dik in proposing a five-tiered hierarchical model of modality.
This will be followed by a presentation of the the Burmese language, and more specifically vernacular Burmese.
We propose a reanalysis of the verb phrase in Burmese, based on the notion of serial verb construc­tions (SVC); it is presented along with the verbal morphemes and their corresponding values.
Finally, we will examine the expression of modality, which is the main focus of our study, by showing, first, that modality is well-represented in the language and uses a variety of forms: special­ized morphemes, grammaticalized morphemes, syntactic constructions, frozen expressions. We will then show that Burmese modality is relevant at different levels of the utterance: it can be inherent in a process (level A), or express at the level of the predicate, (level B), the clause (C), the sentence (level D) or the utterance (level E).
In conclusion we will show that modality is an essential notion in Burmese: its expression in verb phrase is obligatory and it appears at all levels of the sentence in numerous and varied forms.

Key words: Modality, aspect, Burmese, Tibeto-Burman languages, typology, serial verb constructions (SVC), grammaticalization.

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil