aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
aa
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Annuaire > Ning WANG
Ning WANG

Doctorant à l'Université Paris-Sorbonne - Paris IV contact

« L'étude sur les phonèmes occlusifs du wu (Chine) et l'acquisition du voisement du français par des locuteurs wu et non-wu » (co-dir. Françoise Guérin, Paris IV & Didier Demolin, Paris 3)

ning
Thèmes de recherche • L'opposition du voisement du dialecte wu
• La phonétique expérimentale
• Les tons modulés
• L'analyse aérodynamique du voisement
• L'acquisition de L2
Programmes de recherche

Opération de recherche au LACITO :
• Terrains, Analyses, et Comparaison des Langues

Mots-clés

tons - voix soufflée - voix acoustique - voix physiologique - voisement - aérodynamisme - Chine - Suzhou

wu

Communications — 2018 (communication acceptée), La voix soufflée se manifeste-t-elle différemment selon le sexe et l'âge ? 40e Colloque de la SILF, 16-19/10/2018, Université de Cadix, Espagne.
—2018, Analyse acoustique des occlusives produites par des jeunes locuteurs en dialecte wu de Suzhou. 32e Journées d'Études sur la Parole (JEP), 04-08/06/2018, Université Aix-Marseille, France.
— 2017, Analyse phonético-acoustique des phonèmes occlusifs sourds en langue wu (Chine), 39e Colloque de la SILF, 13-16/09/2017, Université de Moscou, Russie. 
— 2016, L'acquisition du voisement des occlusives du français par des sinophones de groupes dialectaux wu et non-wu, speech invité par le département de linguistique de l'UQAM, Centre de recherche sur le langage, l'esprit et le cerveau de l'UQAM (CRLEC-UQAM) et le Tourisme Québec.
Publications — sous presse (2018), Étude Acoustique des Phonèmes Occlusifs du wu (chine), La linguistique 55.
— à paraître, Analyse phonético-acoustique des phonèmes occlusifs sourds en langue wu (Chine), Actes du XXXIXe Colloque de la Société Internationale de Linguistique Fonctionnelle (SILF) (Moscou, Russie, 2017).
Terrain 2017 (11-12/2017), terrain réalisé avec la collaboration de :
1) Le Département de la Langue Française de l'Université de Suzhou 苏州大学法语系,
2) L'institut du Tourisme et Le Département de la Langue Française de l'Université de Ningbo 宁波大学旅游学院和法语办公室,
3) La plateforme interactive en ligne conçu par l'institut de l'enseignement du dialecte wu 苏白学堂 « Subai Xuetang »,
4) XIN Minzhi, auteur du manuel officiel pour apprendre le dialecte de Suzhou intitulé « Le Dialecte de Suzhou à l'oral »,
5) SHI Bin, présentateur de la chaîne officielle de Suzhou Chine,
6) ZHONG Yi, fondateur du site « Suzhou Xianhua ».
    Finalement, nous avons enregistré 33 locuteurs qui ont produit chacun 78 mots en dialectes et 60 mots en français. Ils ont également fait le test de perception sur le dialecte wu et le français.
Résumé de la thèse « Si l'opposition de voisement au niveau des occlusives est pertinente en français entre /p/-/b/, /t/-/d/ et /k/-/g/, le mandarin quant à lui ne connaît qu'une opposition d'aspiration et oppose : /p/-/ph/, /t/-/th/ et /k/-/kh/. La langue wu parlée à l'Est de la Chine appartient à la même famille et au même groupe que le mandarin. Il n'est donc pas étonnant de retrouver la même corrélation d'aspiration au niveau des phonèmes occlusifs qu'en mandarin. Toutefois, ces phonèmes rencontrent dans certains contextes des particularités phonétiques et acoustiques qui n'existent absolument pas en mandarin. Mon travail porte sur l'analyse acoustique des phonèmes occlusifs du wu (Chine) et l'acquisition du voisement français par des sinophones issus de la région wu et non-wu. 1) Au niveau acoustique, mon étude étudie le phénomène du voisement et de la voix soufflée en testant la production de jeunes et seniors locuteurs (hommes et femmes) de wu vivant à Suzhou et Ningbo sur leur réalisation des phonèmes /p, t, k/ à l'initiale des morphèmes et à l'intervocalique d'unités complexes. L'objectif est d'en mesurer le Voice Onset Time(VOT) initial et le v-ratio intervocalique et d'appliquer les méthodes acoustiques (H1-H2 et Harmonics to Noise Ratio) pour voir si la caractéristique voisée et soufflée persiste ou pas et si la production phonétique se varie selon l'âge et le sexe. 2) Au niveau perceptif, je mets au point une batterie de tests de discrimination des occlusives du français que j'ai fait passer à des apprenants de divers niveaux de maîtrise du français et dont un échantillon était représentatif des locuteurs du mandarin tandis que l'autre groupe était représentatif des locuteurs wu durant le terrain. Je vais très finement analyser les résultats obtenus par spectrogramme en employant diverses méthodes statistiques. L'objectif est de comprendre les erreurs de prononciation et de voir quelles stratégies phonétiques étaient mises en place par les apprenants pour masquer leur difficulté à réaliser le voisement selon leur langue maternelle afin d'améliorer l'enseignement du français oral des sinophones. »

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil