Food shortage: how parents set out to sell children, and then changed their mind


Continuous playing:

Transcription by sentence
Other

Translation by sentence
fr zh
Whole text transcription


Whole text translation
fr zh



Notes
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, ◊ ə˩-gi˩! | njɤ˧ | ə˧ʑi˧-ɳɯ˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | hĩ˧ | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | njæ˧sɯ˩kv̩˩, | mv̩˧di˧-qo˥ | hɑ˧ ʐwɤ˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | [kʰv̩˧qʰwɤ˧ tʰv̩˧˥ ◊ -dʑo˩ | ɖɯ˧-kʰv̩˧ dʑo˥-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | tʰi˩˥, ɖɯ˧-sɑ˧˥ | ʝi˧-bi˧-di˧ mɤ˧-di˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! ]
hɑ˧ ʐwɤ˩, | hɑ˧ ʐwɤ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | "ə˧mi˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | hɑ˧ ʐwɤ˩, | qʰɑ˩ne˩ ʝi˥-bi˩?" | pi˧-dʑo˩, |
tʰi˩˥, | ə˧mi˧-ɳɯ˧: | "ə˧mi˧! | ɖwæ˩-mɤ˧-zo˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | hɑ˧ ʐwɤ˩ | tʰi˩˥ | mv̩˩ tɕʰi˩-bi˩-zo˩-ho˥ F -di˩!" | pi˧-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | "pæ˧˥hwɤ˧ | mɤ˧-dʑo˧! | tʰi˩˥, | ə˩-sɯ˧kv̩˥, | [ɻ̃˧ɻ̍˧ | le˧-tʰo˩-zo˩! | ] kʰv̩˧tɕʰi˧ mɤ˧-dʑo˧-ze˧!" pi˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
"kʰv̩˧tɕʰi˧ mɤ˧-dʑo˧-ze˧! | tʰi˩˥, | mv̩˩ tɕʰi˩-bi˩-zo˩-ho˥ F -di˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
hɯ˧, | hɯ˧, | ɖɯ˧-di˩-qo˩-tʰv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | mmm… di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ do˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
<ə˧mi˧…> ə˧mi˧-lɑ˧ | mv̩˩-lɑ˥ | le˧-tɕʰo˥~tɕʰo˩ hɯ˩ ◊ -dʑo˩, | ʐɤ˩mi˩-qo˥ | <ʈʂʰɯ˧-qo˧> [tʰv̩˧qo˧]! | tʰi˩˥, | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ ʈʂʰɯ˩, | ʈʂʰɯ˧-qo˧ li˧, | ɖɯ˧-pʰæ˧ tʰi˧-di˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | ʈʂʰɯ˧-qo˧ li˧, | ɖɯ˧-pʰæ˧ tʰi˧-di˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
"ə˧mi˧! | njɤ˧ mv̩˩! | ə˩zɯ˩˥, | <m…n…> no˧ | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧! | ə˧mɑ˧-ɳɯ˧ | le˧-wo˧-le˧-ʂv̩˧-le˧-po˧-bi˥-ze˩!" |
mmm… "di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | <le˧-tɕʰi˧-ze˧… əəə…> le˧-tʰv̩˧-ze˧!" | pi˧, | le˧-hɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | hĩ˧-ɳɯ˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩: | "di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ tʰv̩˩, | mv̩˩ tɕʰi˩ le˥-wo˩-tsʰɯ˩!" | pi˧-kv̩˩, | tʰi˩˥, | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ | qʰɑ˩jɤ˩ tʰi˩-di˥-ze˩! |
"ə˧zɯ˩ | tʰi˩˥, | le˧-wo˥-le˩-bi˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | kʰi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
le˧-kʰi˥ | tʰi˩˥, | ɑ˩ʁo˧ tʰv̩˧; | ɑ˩ʁo˧ tʰv̩˧ | tʰi˩˥ ◊ -dʑo˩ | wɤ˩˥, | əəə… wɤ˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩ | tʰi˩˥, | zo˧ tɕʰi˧-hɯ˧! |
zo˧ tɕʰi˧-hɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧mi˧ ɖɯ˧-v̩˧-ʈʂʰɯ˧-ɳɯ˩, | tʰi˩˥, | zo˧ | le˧-ʂv̩˧, | zo˧ tɕʰi˧-bi˧-pi˧, | zo˧ tɕʰi˧-hɯ˥-dʑo˩; |
le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥… | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ tʰv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥-ʈʂʰɯ˩ | qʰɑ˩jɤ˩ tʰi˩-di˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
<hw…> hwɤ˧tɕi˥-ʈʂʰɯ˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | gɤ˩-ʑi˧-lɑ˧ gv̩˩-sɯ˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | mmm… tʰi˧-di˩-dʑo˩, | "ə˧mi˧! | ə˧mi˧! | zo˧ tɕʰi˧ tʰɑ˧-kv̩˧~kv̩˥, | ə˧zɯ˩!" |
"hwɤ˧tɕi˥-ʁo˩bv̩˩ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | njɤ˧ zo˧! | no˧ | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | le˧-wo˥ | le˧-bi˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | le˧-wo˥ | le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩, | hĩ˧ ɖɯ˧-ʑi˩-hĩ˩-tʰv̩˩! |
tʰi˩˥, | ɑ˩ʁo˧ | le˧-tʰv̩˧ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-dʑo˩, | əəə… "mv̩˩ tɕʰi˩-bi˩-pi˥-hɯ˩-dʑo˩, | <di˩li˩-ʁo˩…> di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧, | mv̩˩ tɕʰi˩ le˥-wo˩-tsʰɯ˩!", | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
"zo˧ tɕʰi˧-bi˧-pi˧, | hɯ˧-dʑo˧, | hwɤ˧tɕʰi˥-ʁo˩bv̩˩ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | tʰi˩˥, | <le˧-w…> le˧-bi˩-ze˩!" | pi˧, | le˧-wo˧-tsʰɯ˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥ | le˧-ɖʐɤ˧-le˥-po˩-tsʰɯ˩! | ɑ˩ʁo˧! |
tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥ | le˧-tɕɤ˧˥! | pɤ˩jɤ˧ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | mv̩˩ tɕʰi˩ hɯ˩˥, | wɤ˩˥, | <mv…> "di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧, | njɤ˧ | mv̩˩ tɕʰi˩-tʰɑ˥-mɤ˩-ʝi˩!" | pi˧ | tʰi˩˥, | <h…> di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ | ɖʐɤ˧-hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | ɖɯ˧-tɑ˧˥! |
kʰɤ˧˥ | tʰi˧-pɤ˥~pɤ˩, | dʑɯ˩ʁo˩˥! | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ | le˧-ɖʐɤ˧-le˥-po˩-tsʰɯ˩, | le˧-tɕɤ˧˥, | le˧-tɕɤ˧˥, |
le˧-tɕɤ˧˥, | ɖɯ˧-pv̩˧-ɻ̍˩-kʰɯ˩, | tʰi˧-ɬi˧˥, | ɲi˧mi˧-qo˧ | le˧-ɬi˧˥, | le˧-pv̩˧-kʰɯ˧˥, | tʰi˩˥, | le˧-ʐv̩˩! |
le˧-ʐv̩˩, | pɤ˩jɤ˧ gv̩˥, | pɤ˩jɤ˧˥ | hĩ˧-v̩˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧~ɖɯ˧-ɭɯ˧ | tʰi˧-ki˧! |
"tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩! | ə˩-sɯ˧kv̩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧! | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | hwɤ˧tɕi˥-ʁo˩bv̩˩ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | ə˧mɑ˧-lɑ˧ | ə˧dɑ˥-dʑo˩, | no˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˩˥ | tɕʰi˧-mɤ˧-tʰɑ˧-ze˥!" | pi˧-zo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-pi˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dʑɯ˩nɑ˩mi˩˥ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ tʰv̩˧! |
ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ tʰv̩˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥ F | le˧-ɖʐɤ˧˥, | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-ɖʐɤ˧˥, | le˧-dzɯ˥! |
tʰi˩˥, | le˧-dzɯ˥ | le˧-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʈʂʰæ˧pv̩˩to˧, | hɑ˧ | le˧-mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
mv̩˧dze˧ mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | so˧-ɬi˧mi˧… | so˧-ɬi˧mi˧, | ʐv̩˩-ɬi˩mi˩˥, | mv̩˧dze˧ mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
ʐv̩˩-ɬi˩mi˩˥, | mv̩˧dze˧ mv̩˩! | ŋwɤ˩-ɬi˩mi˩˥, | qʰv̩˧-ɬi˧mi˧, | dze˧ɭɯ˧ mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | tʰv̩˧qo˧-dʑo˧, | ə˧…
dzɯ˧-di˧˥ | dʑo˧-ze˧!
"dzɯ˧-di˧˥ | dʑo˧-ze˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ F | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧!" | pi˧. |
dze˧ɭɯ˧ | <le˧-lɑ˧˥… le˧…> le˧-kʰv̩˥ | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥! | ə̃! dze˧ɭɯ˧ | le˧-lɑ˧˥, |
dze˧ɭɯ˧-hɑ˧ɭɯ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | <zo˩no˧…> zo˩no˧-ni˩-zo˩, | ʈʂo˧ɭɯ˧-qo˩ | ʈʂo˧-hĩ˧ mɤ˧-ɲi˥-mæ˩! |
<ə˧ʝi˧-tsʰi˧ʝi˧…> ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | hɑ˧ɭɯ˧-ʈʂʰɯ˧ | le˧-pʰv̩˧˥! | le˧-tɕɤ˧˥, | le˧-tɕɤ˧˥, | le˧-pʰv̩˧-pi˥-kv̩˩-mæ˩, | njæ˧sɯ˩kv̩˩-dʑo˩! |
le˧-pʰv̩˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | le˧-bv̩˩! |
le˧-bv̩˩-se˩, | mv̩˧ʈʂv̩˩-qo˩-ɳɯ˩ | ti˩-kv̩˩˥! | dze˧dv̩˩! | dze˧dv̩˩ hɑ˩ dzɯ˩-kv̩˩-ze˩-mæ˩! |
dze˧dv̩˩-pɤ˩jɤ˩ pi˩! | <ɖɯ˧…> hĩ˧ v̩˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ĩ˧! | dze˧dv̩˩-pɤ˩jɤ˩! | hĩ˧ v̩˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧~ɖɯ˧-ɭɯ˧ | tʰi˧-qʰæ˧˥! |
"tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩! | no˧sɯ˩kv̩˩, | <gɤ˩ʈi˧-tʰɑ˧-ho˥[-ze˩]!> le˧-ɖɯ˩-ho˩-ze˩! | hɑ˧ F ʐwɤ˧-mɤ˧-ho˩-ze˩!" | pi˧. |
tʰi˩˥, | mv̩˧dze˧ | le˧-kʰv̩˧-le˧-po˧-tsʰɯ˧˥! | mmm… mv̩˧dze˧ | le˧-lɑ˧˥! |
mv̩˧dze˧ | le˧-lɑ˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | mv̩˧dze˧-ʈʂʰɯ˧ | mmm… mv̩˧ʈʂv̩˩-qo˩-ɳɯ˩ | le˧-ti˩! |
mv̩˧ʈʂv̩˩-qo˩-ɳɯ˩, | mv̩˧dze˧ | ʈʂʰɯ˧-ʂæ˧~ʂæ˧-gv̩˧-ɲi˥-mæ˩! | tɕʰi˧ tʰi˧-di˥-ɲi˩-mæ˩! |
tɕʰi˧-ʈʂʰɯ˧, | le˧-ti˩, | le˧-ti˩, | le˧-ti˩, | le˧-ti˩, | tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-pʰi˧! |
le˧-pʰi˧, | le˧-pʰi˧-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | ʈʂo˧ɭɯ˧-qo˩-ɳɯ˩… | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | ʈʂo˧ɭɯ˧, | hĩ˧-ɳɯ˩ | ʈʂo˩-ɲi˥-mæ˩! |
ʈʂo˧ɭɯ˧-qo˩-ɳɯ˩… | ĩ˧! | le˧-qʰwæ˩~qʰwæ˩! | tʰi˩˥, | hɑ˧-ʈʂʰɯ˧ | wɤ˩˥ | ɕi˧ʈʂʰwæ˧-hɑ˧-ni˧˥ ◊ -zo˩! |
tʰi˧-tɕɤ˧˥! | le˧-so˩~so˩ | tʰi˩˥, | le˧-tɕɤ˧˥! | mv̩˧dze˧-qwæ˩ʈʂwæ˩-hɑ˩, | pi˧-kv̩˩! |
mv̩˧dze˧-qwæ˩ʈʂwæ˩-hɑ˩, | le˧-dzɯ˥-tʰɑ˩-ze˩! |
"dze˧dv̩˩-pɤ˩jɤ˩ | le˧-dʑo˧-ze˧! | ə˧sɯ˩kv̩˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | wɤ˩˥, | hɑ˧-ʈʂʰɯ˧, | le˧-dʑo˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩-ʈʂʰɯ˩, | le˧-tsɤ˧-ɲi˥-ze˩-tsɯ˩-mæ˩! |
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ | le˧-tsɤ˧… -kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | "ə˧sɯ˩kv̩˩, | tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩!" | pi˧, | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | tsʰi˧qʰæ˧˥, | ə˧dɑ˥ F | le˧-fv̩˧! | ə˧mi˧ F | le˧-fv̩˧! | zo˧mv̩˥ F | le˧-fv̩˧! |
tʰi˧-mɤ˧-ɲi˥, | zo˧ tɕʰi˧ F | zo˧-ɳɯ˩ | nv̩˩mi˩˥ | le˧-tɕʰɯ˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! |
"ə˧mi˧! | njɤ˧ | ɲi˧˥ ◊ -ki˩ tɕʰi˩-zo˩, | qʰɑ˩ne˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ do˩-ʝi˩?" | pi˧. |
mv̩˩-ɳɯ˥: "ə˧mi˧! | ə˧mɑ˧ | njɤ˧ | le˧-tɕʰi˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | ə˧tso˧-ni˩ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ʝi˩? | tɕʰi˧-se˧, | tɕʰi˧-tsæ˧-ɲi˩!" | pi˧, | nv̩˩mi˩˥ | le˧-tɕʰɯ˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! |
ə˧mɑ˧-ki˩, | kɤ˧-mɤ˧-ʈʂɯ˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! | tʰi˩˥, | õ˧˥ | ʂv̩˧ɖv̩˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! |
õ˧˥ | qʰɑ˩ne˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ho˩, | mɤ˧-do˩! | dʑɤ˩-hĩ˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ho˩, | mɤ˧-do˩! | qʰwɤ˩-hĩ˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ do˩-ho˩, | mɤ˧-do˩! |
le˧-tɕʰi˧ | dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧mɑ˧ F | do˩-mɤ˩-ho˥! | mɤ˧-tɕʰi˧-ɳɯ˧ F | dzɯ˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥! |
ə˧mɑ˧-lɑ˧ | ə˧dɑ˥ | tʰi˩˥ | ʝi˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥! |
ɑ˩ʁo˧ ʈʂʰɯ˧-qo˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | mv̩˩di˩-qo˥-ʈʂʰɯ˩ | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! | bɑ˩lɑ˩˥ | mv̩˧di˩ mɤ˩-dʑo˩! | hɑ˧ | dzɯ˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥! | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ki˩-di˩ mɤ˩-dʑo˩˥! |
tʰi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥ ◊ -dʑo˩, | tʰi˩˥, | ə˧dɑ˥-lɑ˩ | ə˧mi˧ | sɑ˧ pʰo˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | sɑ˧ pʰo˩! | sɑ˧ | le˧-pʰo˧˥, | mmm… | sɑ˧ | le˧-ɲi˩. | bɑ˩lɑ˩˥! | bɑ˩lɑ˩ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
hɑ˧ | le˧-dʑo˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | tsʰi˧qʰæ˧˥, | wɤ˩˥, | mv̩˧-di˩ gv̩˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
sɑ˧!
mmm, sɑ˧! |
"ɖwæ˩-mɤ˧-zo˧-ze˧! | <ə˧m…> ə˧mɑ˧-lɑ˧… | ə˧dɑ˥-ɳɯ˩, | əəə… sɑ˧ pʰo˩-bi˩!" |
sɑ˧ | le˧-pʰo˧˥ ◊ -dʑo˩, | sɑ˧ | le˧-ɲi˩! | sɑ˧pʰv̩˧˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ɲi˩! | zo˩no˧-ni˩, | ti˧tɕʰi˧ F | mɤ˧-dʑo˧, ◊ ə˩-gi˩! |
sɑ˧ | lo˩qʰwɤ˧-po˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɲi˩-ɲi˥-mæ˩! |
qwæ˩ʈʂæ˩-qo˥ | sɑ˧ | tʰi˧-ʈʰæ˧˥! | <ʈʂʰ…> ɖɯ˧-kʰwɤ˥~ɖɯ˩-kʰwɤ˩ | le˧-kʰi˥! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ɲi˩! |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-jɤ˩. |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-gv̩˩. |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-gv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | sɑ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-bo˧! |
le˧-bo˧-se˩ | tʰi˩˥ | wɤ˩˥ | <l…> le˧-tɕɤ˧˥! | õ! tʰi˩˥, | sɑ˧pʰv̩˧˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | wɤ˩˥ | le˧-gv̩˩. |
le˧-gv̩˩, | le˧-gv̩˩-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | no˧˥, | wɤ˩˥ | v̩˧-qo˩ | le˧-tɕɤ˧˥! | lwɤ˩ tʰi˥-kʰɯ˩ | tɕɤ˧-kv̩˥-mæ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |
lwɤ˩ tʰi˥-kʰɯ˩ | le˧-tɕɤ˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dʑɯ˧-qo˧-ɳɯ˧ | le˧-ʈʂʰæ˧-bi˧! |
dʑɯ˧-qo˧-ɳɯ˧ | le˧-ʈʂʰæ˥, | le˧-ʈʂʰæ˥, | le˧-ʈʂʰæ˥, | le˧-ʈʂʰæ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | pʰv̩˩-tɕæ˥ɻæ˩-gv̩˩<-ze˩>-kv̩˩-ze˩-mæ˩! | kʰɯ˧ tsɤ˧-kv̩˧-ze˥-mæ˩! |
tʰi˩˥, | kʰɯ˧ tsɤ˧-kv̩˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | ɣɯ˧ dɑ˩! |
ɣɯ˧ dɑ˩! mmm!
ĩ˧! | ɣɯ˧ | le˧-dɑ˩! | ɣɯ˧ | le˧-dɑ˩ | <ʈʂʰɯ˧ʂ… ʁo… hwɤ˧…> ʈʂʰɯ˧-hwɤ˧~hwɤ˧-lɑ˩ gv̩˩-kv̩˩! | ɣɯ˧dzo˩! |
le˧-dɑ˩ | dʑo˩ | tʰi˩˥, | əəə… <ʈʰæ˧q…> mi˩zɯ˩˥ ◊ -dʑo˩, | ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ʐv̩˥ | tʰi˧-ki˧! | pʰæ˧tɕi˥-dʑo˩, | ɬi˧qʰwɤ˧ ʐv̩˥ | tʰi˧-ki˧, | ə˧mi˧-ɳɯ˧! õ! |
tʰi˩˥ | wɤ˩˥ | əəə… sɑ˧-bv̩˧ | ʈʰæ˧qʰwɤ˥ | pi˧ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-kv̩˩! |
əəə… sɑ˧ | tsʰi˩-hĩ˩˥, | tsʰi˩-hĩ˩˥! | ŋwɤ˧tsʰi˩-kʰɯ˩-ʈʰæ˩qʰwɤ˩-pi˩! | so˧tsʰi˧-kʰɯ˩-ʈʰæ˩qʰwɤ˩-pi˩! |
õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥… | <tʰi˧-tɕ… əəə…> zo˩no˥, | ɲi˧-bæ˧ dʑo˧-kv̩˧˥ ◊ -mæ˩! |
ɲi˧-bæ˧-ʈʂʰɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ʝi˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩! | dʑi˧hṽ˧ F mv̩˩-di˩ dʑo˩-ho˩-ze˩! |
sɑ˧ F | mv̩˧-di˩ dʑo˩-ho˩-ze˩-pi˩! | tʰi˩˥, | sɑ˧ F pʰo˩. | mmm… wo˩ pʰo˩˥! |
wo˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | nɑ˩-bv̩˥ | hɑ˧! | sɑ˧<-bv̩˧>-ʈʂʰɯ˧, | nɑ˩-bv̩˥ | dʑi˧hṽ˥! | pi˧, | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-dʑo˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |
"nɑ˩-dʑi˥-dʑo˩, | <hɑ…> əəə… sɑ˧! | nɑ˩-hɑ˥-dʑo˩, | wo˩˥!" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˩kʰɯ˩˥! | ə˩kʰɯ˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-pʰo˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, |
si˧dzi˩ | ʈʂʰɯ˧-ʂwæ˧~ʂwæ˧-gv̩˧-kv̩˩! | ə˩kʰɯ˩˥ | ʈʂʰɯ˧-ɖɯ˧~ɖɯ˧-hĩ˧ tʰi˧-di˥-kv̩˩! |
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | v̩˩tsʰɤ˧ ʝi˧! | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ʈʰæ˧mi˧-ɳɯ˩, | v̩˩tsʰɤ˧˥ | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! | əəə… v̩˩tsʰɤ˧˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ | mɤ˧-dʑo˧! | ə˩kʰɯ˩-lɑ˥ dʑo˩! |
dʑɯ˩ʁo˩-di˥-hĩ˩ | v̩˩tsʰɤ˧˥, | jɤ˧˥! | <v…> wo˩˥! | õ˧ʈʂʰɯ˧-lɑ˩ dʑo˩! | tʰi˩˥, |
v̩˩tsʰɤ˧˥ | tsʰɑ˧tɕɤ˧-pi˥ | lv̩˧-qo˧ gɤ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | gɤ˩ʑi˥-hĩ˩ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-kv̩˩! |
ʈʂʰɯ˧-so˧-bæ˧-lɑ˧ dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |
tʰi˩˥, | zo˩no˧-ni˩-zo˩, | ə˧tso˧~ə˧tso˥ v̩˩tsʰɤ˩, | po˧po˧tsʰɤ˧˥ | mɤ˧-dʑo˧! |
ɬi˩bi˩ mɤ˩-dʑo˩˥! | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | mɤ˧-dʑo˧! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | wo˩-lɑ˧ dʑo˥! |
wo˩-ɳɯ˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ʝi˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | hɑ˧ F le˧-dʑo˧, | dʑi˧hṽ˧-mv̩˩di˩ F | le˧-dʑo˧! |
<æ˧ʂæ˧ | tʰv̩˧-ʑi˩=ɻ̍˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | qʰwɤ˧ dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! |> [æ˧ʂæ˧-qʰwɤ˧˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ | ɖɯ˧-kʰwɤ˧ dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!]
njɤ˧ | ə˧si˧-ɳɯ˧ | ɖɯ˧-↑njɤ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |
"zo˩no˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧ mɤ˧-dʑo˧? | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | dʑo˧-ze˧!" |
"ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | dʑi˧hṽ˧-mv̩˩di˩ F | mɤ˧-dʑo˧! | əəə… hɑ˧ dzɯ˧-di˧˥ F | mɤ˧-dʑo˧! | mv̩˧di˧-qo˥, | hĩ˧ F | mɤ˧-dʑo˧!" |
õ˧-bv̩˥-õ˩ gv̩˩!
õ˧-bv̩˥-õ˩ gv̩˩! | õ˧-bv̩˥-õ˩ dv̩˩! | mmm… tʰi˩˥, | õ˧˥ | gv̩˩-kv̩˩-hĩ˥, | dv̩˧-kv̩˩-hĩ˩-ɳɯ˩, | dzɯ˧-di˧ dʑo˧˥! |
gv̩˩-mɤ˩-kv̩˥-hĩ˩-ɳɯ˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧-ki˧ | "ʁɑ˩mi˧! | ʁɑ˩mi˧!" | pi˧, "hĩ˧-qɑ˩ | ɖɯ˧-qɑ˧-ɻ̍˥!", | hĩ˧-ɳɯ˩ | ɖɯ˧-kʰwɤ˧ gv̩˥ | tʰi˧-ki˧! |
"zo˩no˥, | tʰv̩˧-lɑ˩ ɲi˩! | no˧sɯ˩kv̩˩, | ŋæ˧ʝi˩ | ʐwæ˩˥!" | pi˧-kv̩˩ ◊ -mæ˩. |
"zo˩no˧-ni˩, | no˧sɯ˩kv̩˩, | “ʈʂʰɯ˧-kʰwɤ˧ | mɤ˧-ɲi˧-ze˧! | ʈʂʰɯ˧-kʰwɤ˧ ɲi˧-ze˧!” | pi˧-di˧˥, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-mæ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩!" |
dzɑ˩qʰwɤ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | zo˩no˥, | əəə… zo˩no˧-ni˩-zo˩, | tɕæ˧hæ˩-dzɑ˩qʰwɤ˩, | pʰi˩hæ˩˥, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |
ɣɯ˩˥! | ʝi˧-ɣɯ˥! | ʝi˧ɣɯ˥-ʈʂʰɯ˩ | dzɑ˩qʰwɤ˩ ʐv̩˥-hĩ˩-ʈʂʰɯ˩, | dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |
dzɑ˩qʰwɤ˩-ʈʂʰɯ˥, | ʝi˧-ɣɯ˥-dzɑ˩qʰwɤ˩-ʈʂʰɯ˩, | ɖɯ˧-kʰv̩˧-ɳɯ˥, | ɣɯ˩-dzɑ˩qʰwɤ˥ | ɖɯ˧-dzi˧! |
ɖɯ˧-dzi˧!
ɖɯ˧-dzi˧-lɑ˧ ki˥-kv̩˩-mæ˩! | ɖɯ˧-dzi˧-hĩ˧-tʰv̩˧-dʑo˩ | wɤ˩˥, | ɑ˩pʰo˩˥ <| wɤ˩˥… |> …bi˩˥ | ɖɯ˧-ki˩-ɻ̍˩! |
ɑ˩ʁo˧, | mɤ˧-tʰɑ˧˥, | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ki˩-mɤ˩-kv̩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! | õ… pi˧-zo˧-ɲi˥, | ə˧si˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |
ə˧ʝi˧-tsʰi˧ʝi˧-dʑo˩, | no˧sɯ˩kv̩˩, | ɖɯ˧-ɲi˥ F | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ɲi˧-dzi˧ ki˩. |
<ə˧ʝi˧-tsʰi˧ʝi˧-dʑo˩> ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | ɖɯ˧-kʰv̩˧˥ | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ɖɯ˧-dzi˧-lɑ˧ dʑo˥-kv̩˩! |
"ɖɯ˧-kʰv̩˧˥, | ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧-lɑ˧ dʑo˧-kv̩˥!" | pi˧-zo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥ ◊ -mæ˩! |
tʰi˩˥, | "ɳæ˧=ɻæ˥-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | le˧-ko˧-ze˥! | le˧-sɯ˥-ze˩! | <l…> le˧-ʝi˧-dʑɯ˧-ze˩"-pi˩-kv̩˩-mæ˩! |
"no˧sɯ˩kv̩˩-dʑo˩, | zo˩no˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ F | ʝi˧-mɤ˧-dʑɯ˧! | ŋæ˧ʝi˩ ʐwæ˩!" | pi˧-zo˩, | ə˧si˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | <ɖ…> dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! | ĩ˧! | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩! |
Dans le temps, n'est-ce pas! Mon aïeule, voilà ce qu'elle nous contait. Autrefois, il y avait eu une mauvaise année, une année de disette; et on était absolument démuni face à cette catastrophe! Les gens avaient faim! Ils se demandaient: "Qu’allons-nous bien pouvoir faire?" Alors, une mère de famille a dit: " Nous avons faim; nous voilà réduits à la dernière extrémité! Alors, allons vendre une de nos filles! Nous n'avons pas d'autre solution!" Alors elle s’en est allée avec une de ses filles. Elles ont marché, marché. Quelque part sur la montagne, on dit qu'elles ont aperçu des pousses de fougère! En regardant alentour, elles ont vu qu'il y en avait des quantités! "Eeeeh bien, ma fille! Plus la peine qu'on aille te vendre! Maman va te raccompagner à la maison! Les pousses de fougère sont sorties; on a donc quelque chose à se mettre sous la dent!" a dit la mère. Et elles s’en sont retournées. Les voyant revenir, les gens du village ont dit: "Elle était partie vendre sa fille, mais voyant que les pousses de fougère étaient sorties, elle est revenue!" Peu après, il y a une autre famille qui a décidé de vendre un petit garçon. Ils se sont mise en route, l’enfant accompagné de sa mère. Ils ont marché, marché, marché; parvenus quelque part sur la montagne, la mère a vu qu'il y avait des quantités d'oseille! (Note: l'oseille crépue, Rumex crispus, est l'une des trois sortes de fourrage utilisées pour les cochons; elle peut aussi être mangée par les humains.) Voyant cette oseille qui poussait à profusion, la mère s'est dit: "Eeeeh bien! Moi et son père, plus question qu'on vende notre fils! Les pousses d'oseille sont sorties! Rentrons à la maison!" Les voyant revenir, les gens du village ont complété le proverbe: "Telle était partie vendre une fille, mais comme elle a trouvé des pousses de fougère, elle est revenue; telle autre était partie vendre un fils, mais comme elle a trouvé des pousses d'oseille, elle s’en est retournée!" Ils sont revenu, ramenant l'oseille qu'ils avaient cueilli! Après, ils ont fait bouillir l'oseille, et ils en ont fait des galettes! (On préparait des galettes avec un peu de farine et ce légume une fois cuit, et on les faisait chauffer auprès du feu.) Celle qui était partie vendre une fille, elle a cueilli les pousses de fougère, les a ramenées dans son panier. On les a fait cuire et cuire encore; ces pousses, on les fait bouillir, puis on les fait sécher au soleil; ensuite, on en fait une pâte, en y ajoutant un peu de farine, et on confectionne des galettes; on en donne une à chacun! Ensuite, quand ils ont épuisé ces provisions, les récoltes de céréales étaient déjà à peu près mûres! Les plantes sauvages leur ont permis de faire la soudure jusqu'à la récolte suivante. L'orge parvenait à maturité, à ce qu'on raconte! Au troisième mois… vers le troisième ou le quatrième mois, l'orge vient à maturité! Aux cinquième, sixième mois, le blé est mûr! Ainsi ils ont eu de quoi manger. On a récolté les céréales, on les a rentrées au grenier; on a battu le blé. Les céréales, de nos jours, on ne les moud plus avec un moulin à main mais à la machine. Tandis qu’autrefois, les céréales, on les faisait cuire à l'eau! On les faisait longuement bouillir. Après les avoir cuites à l'eau, on les faisait cuire à la vapeur, puis on les écrasait dans un mortier. On consommait les céréales sous forme de galettes! Une par personne. Les gens de la famille rassuraient les enfants: "Pour l'heure, on n'a pas à s'en faire! Vous, vous allez grandir! vous aurez de quoi répondre à vos besoins! Vous n'allez pas connaître la faim!" Ensuite, on a récolté l'orge, et on l'a rentré au grenier! L'orge, il est long comme ça, il a une longue barbe! Cette barbe, on l’écrasait dans un mortier; ensuite, on vannait le grain, comme ça! On le vanne. Ensuite, on écrasait le grain. Dans le temps, le moulin était actionné à la main! Les céréales, elles ressemblent au riz décortiqué: on a ôté leur balle! On les lave, et puis on les fait cuire à l’eau. On appelle ça "l'orge cuit!" L'orge est alors prêt à être mangé! Toute la famille était alors rassurée sur son sort. Ils se disaient: "Nous autres, pour l'heure, on n'a pas à s'en faire!" Le père et la mère était rassurés; et les enfants aussi, tenez! Parce que si on décide de vendre un enfant, lui, dans son cœur, il est plein d’angoisse! Le fils dont parle l’histoire, il se demandait: "Houlà! A qui vais-je être vendu? Quel genre de famille vais-je découvrir?" La fille, elle se demandait: "Houlà! Maman! Quand on m'aura vendue, dans quelle famille vais-je me retrouver?" Elle est pleine d'angoisse, mais elle n’ose pas en parler à sa mère. Une fois vendue, elle ne verrait plus sa mère; mais si on ne la vendait pas, on n'avait rien à manger! Sa mère et son père n'avaient pas d'autre solution! Ils n'avaient rien chez eux, rien de rien en ce monde! En fait de vêtements, ils n'avaient rien à se mettre! En fait de nourriture, rien à manger! En fait de chaussures, rien pour se chausser! Alors, après être revenus chez eux, résolus à ne pas vendre d'enfant, le père et la mère ont commencé par s’assurer d’avoir de quoi manger, ils sont passés à la priorité suivante: ils ont fabriqué des vêtements! Ils ont semé du lin. Ils en ont tiré du fil, et ils ont confectionné des vêtements. Ils ont dit aux enfants: "Ne vous en faites pas! Maman et papa vont semer du lin!" Après avoir semé du lin, ils l'ont enroulé pour en confectionner du fil. Des machines comme maintenant, il n'y en avait pas, n'est-ce pas! Le lin, on l'enroulait à la main, comme ça, hein! On mâchait le lin, dans sa bouche! On séparait les fibres de lin, par paniers entiers! On enroulait les fibres pour en confectionner du fil, comme ça! On l'enroulait et on enroulait encore, comme ça! Voilà comment on l'enroulait. Ensuite, le lin, on le filait! Quand on l'avait filé, on le faisait bouillir à nouveau! Ca donnait du lin tout blanc. Quand on avait fini, eh bien, le lin passait à nouveau à la casserole! On le refaisait bouillir, en ajoutant de la cendre. Ensuite, on lavait à grande eau. Ca devenait tout blanc! (Note: les vêtements en lin étaient blancs; ils n'étaient pas teintés: il n'existait pas de teinture. Les vêtements foncés étaient en tissu de coton acheté dans le Sichuan.) Après, quand c'était devenu du fil, on tissait du tissu! On ne pouvait tisser qu'une pièce large comme ça! (geste: environ 25 cm de large) Avec un métier à tisser! (Explication: on tissait des bandes de tissu étroites, qu'on cousait ensuite ensemble; pour cette raison, il y avait des coutures épaisses sur les vêtements, qui pouvaient frotter durement sur la peau lorsqu'une charge pesait contre le vêtement à l'endroit de la couture. C'est notamment pour cette raison que les Na préféraient les tissus de coton, aux coutures plus discrètes, achetés lors des expéditions en caravane.) Les jeunes filles, leur mère leur cousait une jupe; les jeunes gens, leur mère leur cousait un pantalon. Il existait une sorte de vêtement qu'on appelait "jupe en lin", en lin tout fin, tout fin! Les jupes, il en existait deux sortes: jupe à cinquante fils, ou jupe à trente fils. Quand on avait cousu ces deux sortes de vêtements, à ce moment-là, on n'avait plus à se faire de souci: on avait de quoi se vêtir! En plus du lin, on semait aussi du navet! (Brassica rapa) Dans la tradition, il y avait un dicton comme ça: «Le légume des Na, c’est les feuilles de navet! Le vêtement des Na, c’est le lin!» Le navet, sa tige est haute comme ça! (environ 60 centimètres) Les navets, il y en avait des grands comme ça! (geste: diamètre de vingt centimètres) Ca nous faisait un légume! On n'avait guère que des navets! (Note: le navet était un légume qu'on plantait parfois hors des champs, en montagne. On allait de temps en temps voir comment ça poussait, mais sans en prendre grand soin; au 9e mois, on allait récolter ce qui avait poussé.) Il y avait aussi un légume sauvage: jɤ˧˥. Et un qui s'appelait /tsʰɑ˧tɕɤ˧˥/, qui poussait comme ça, dans les champs! (On ne le semait pas, il poussait spontanément; on récoltait les petites pousses pour les manger.) Il n'existait que ces trois sortes de légumes! Toutes les sortes de légumes qu’on a maintenant, par exemple le choux chinois, il n'y en avait pas! Il n'y avait pas de petits navets! Il n'y avait rien de rien! Donc cette famille-là avait planté du navet, pour avoir de quoi manger; et du lin, pour avoir de quoi se vêtir. Ma grand-mère, elle nous parlait souvent de cette histoire. Elle nous disait: "De nos jours, qu'est-ce qui vous manque? Vous ne manquez de rien! Autrefois, les vêtements, on n'en avait pas! La nourriture, on n'en avait pas! Les gens aussi, il y en avait pénurie!" Autrefois, on faisait tout soi-même: les plantes, on les plantait soi-même; les vêtements, on les cousait soi-même, tout à la main! Les gens habiles au travail, qui savaient travailler la terre, ils avaient à manger. Ceux qui n'étaient pas capables de fabriquer ce dont ils avaient besoin, ils en étaient réduits à demander à d'autres: "S'il vous plaît, s'il vous plaît! Aidez-nous!" On leur fabriquait ce dont ils avaient besoin, et on le leur donnait! Ma grand-mère expliquait: "Vous avez la belle vie, vous autres, vous vous la coulez douce! Autrefois, on n'avait pas, comme vous maintenant, le choix de dire: «Je veux pas de ça! Je préfère ça!»" Autrefois, des chaussures à semelle en caoutchouc (=baskets, chaussures de sport…) et des sandales comme maintenant, il n'y en avait pas! On faisait les chaussures avec du cuir! Des chaussures cousues à base de cuir de vache, ça, il y en avait! Pour une année, on avait en tout et pour tout une paire de chaussures de cuir de vache! Et cette paire-là, on ne la chaussait que quand on sortait! A la maison, ça ne se faisait pas: on ne portait pas de chaussures, autrefois! Voilà ce que disait l'aïeule: "De nos jours, vous autres, vous changez de chaussure quand vous voulez! Autrefois, pour une année, on n'avait qu'une paire de chaussures! Pour une année, on n'avait qu'une robe! Autrefois, on devait faire face à toutes sortes de situations! On apprenait à se débrouiller en toutes circonstances! On avait l'expérience de tout!" qu'elle nous disait. "Vous, à l'heure actuelle, vous n'avez l'expérience de rien du tout! Vous vous la coulez douce!" Voilà comment parlait l'aïeule! Il en allait bel et bien ainsi, dans le temps! (Note: la locutrice n'a jamais été témoin de ventes d'enfants. Selon elle, cette pratique n'a jamais été répandue chez les Na. C'est chez les peuples qui se séparent de leur fille lors du mariage que cette pratique serait plus courante: plus le mariage de la fille est conçu comme une transaction, une vente à la belle-famille, moins le fait de vendre la fille plus jeune paraît choquant. Chez certains peuples, on ne revoyait guère, ou pas du tout, sa fille après son mariage; dans un tel contexte, l'expédient consisant à la vendre quelques années plus tôt n'entrait pas en conflit frontal avec les valeurs culturelles du groupe.) (Note: les disettes n'étaient pas rares à Yongning. On disait que l'année du Chat (/hwɤ˧ kʰv̩˥/) y était particulièrement sujette.)
以前,我妈妈的妈妈讲过这么一个故事:有一年的光景不好,这年是大灾荒年,大家对灾荒束手无策。人们忍饥挨饿,心里想着:“怎么办呢?”于是有一家的阿妈就说:“啊呀!要不然就卖个女儿吧!我们实在是没别的法子了!”她和她的一个女儿就去了,她们走啊走,走到一个地方,那里到处可以看到龙爪菜的绿芽!“欸,女儿啊!我们两个不如把龙爪菜采了回家吃,就不用卖你了!阿妈和你一起回家吧!有了龙爪菜芽,就有了填饱肚子的东西!”于是她们回家了。大家看见她们回来,纷纷地说:“龙爪菜一出,女儿不用卖!”另有一家也正打算卖他们的儿子。那家的阿妈陪着她的儿子,打算去卖身。他们走到了山上的某一个地方,看到了许多土大黄芽。看到了这么多的土大黄芽,阿妈就说:“啊呀!这下好了!别想让我们家卖儿子了!土大黄芽都冒出了头!我的儿子啊,我们不会卖你了!回家吧!”说着,就回家了。于是,出了这么两句谚语:“龙爪菜一出,女儿不用卖!土大黄冒头,儿子不卖人!”他们把土大黄采回家。煮熟了,做成菜饼!卖女孩的那一家,阿妈就说了:“龙爪菜一出,女儿不用卖!”他们把龙爪菜采回家。菜放在背篓里,从山上背了下来,然后把菜煮了又煮,放在太阳下面晒干,揉成团!做成饼,分给每人一块!“现在我们不用担心了!不用卖儿女了!龙爪菜发芽了、土大黄冒头了!爸爸、妈妈不用再卖你们了!”他们的父母这样说。当他们把这些菜吃光的时候,那年的庄稼也差不多成熟了!四月份,青稞熟了!五、六月份,小麦熟了!他们那儿……有了吃的!他们说:“有东西吃了!我们当然更不会把你们卖了!”收了庄稼,打了谷。粮食,现在不用手磨了!但从前,我们要先煮粮食,放在水里煮!然后再蒸!在蒸完以后,把它放在一个臼里,槌成饼。我们叫做‘粑粑’!一人分一个。家人说:“现在,不用担心了!你们有吃的了,不用忍饥挨饿了!”然后,青稞收回家了,打谷!打完了谷,在臼里面槌。青稞的穗很长,像刺芒一样!刺芒,我们要把它打掉。然后要扬场!杨完场,用手磨。从前,用人力拉磨!用手磨,要把粮食磨成粉。脱皮的粮食,看起来像米粒一样。要煮,然后搓洗,再煮!就叫“熟青稞”!熟青稞是可以直接吃的!“我们有了粑粑!不用担心了!”这些人,肚子问题就解决了,全家就安宁了!全家都安宁了,他们说:“不用担心了!”父亲、母亲、小孩,合家欢乐!不然的话,就非得卖儿卖女。那儿子心里可就不好受了!儿子自问:“啊呀!把我卖给谁啊?会是什么样的人家?”那女儿自问:“啊呀!卖我以后,我会到什么样的人家去呢?”她心里可就不好受了!但跟阿妈,她不敢说,她只是自言自语。会遇到什么样的家庭,她不知道,会是一个好家庭还是一个坏家庭,一无所知!一旦被卖了,就再见不着阿妈了!但如果不卖她,又没有吃的!阿妈和她爸爸没有办法呀!家里什么都没有,空空如也!衣没得穿、吃没得吃、鞋没得穿!这之后,决定不卖孩子的父母回家后开始种麻!收割了以后,抽成线,织出衣服!当他们不再挨饿以后,他们就开始做衣服!做麻布衣服!他们对孩子说:“不用担心!妈妈和爸爸会撒麻的种子!”撒了麻子,[再收割,]拧成线。像现在的机器,以前没有!麻,用手拧,就像这样!我们把麻绳的一头咬在嘴里,用手分叉,分出一筐又一筐麻线。又把麻线缠起来,缠成团。缠啊缠,缠啊缠,用这样的方法作出很多麻线。然后纺麻线!纺好以后,放在水里煮,就变成了白色的。然后再煮,加上草木灰。以前是这样做的!和草木灰混合煮完了以后,就再洗一下!洗了又洗,洗了又洗,就变得很白。这就做成了线!做好了线以后,就开始织布!织出来的布,是很窄的幅面!阿妈负责给孩子们做衣服,给女孩做裙子,给男孩做裤子!有一种衣服,叫“麻裙”!是用最细的麻制成的!我们叫做“五十支线麻裙”、还有“三十支线麻裙”!有这样两类!当做完了这两种衣服,就没有什么好发愁的了!我们有衣服穿了!有了麻,就有了穿的东西!所以我们要种麻。还要种芜菁 [圆根]!从前流传这样一句谚语:“圆根叶子是摩梭人的食物!麻是摩梭人的衣服!”种圆根以后……茎会长得像那么高!(大概60厘米)而圆根,能有这么大的!可以当蔬菜吃!一般我们只有圆根这一种蔬菜!也有一种野山菜,除了圆根以外!蔬菜只有这些!好像还有一种在田里长的菜。大概就只有这三类了!现在有的各种蔬菜,比如像大白菜,以前就没有!也没有萝卜!什么都没有!以前就是这样:我们只有圆根!种了圆根,就有了吃的。种了麻,就有了穿的!因此,就有这样的饥荒故事流传!我妈妈的妈妈一直不停地给我们讲这些!“现在,什么没有呢?你们什么都有!以前,要吃的,没吃的!要穿的,没穿的!在永宁,也没有人烟!”什么都要自己动手!自己种地!会种地的人,就有吃的!不会干活的人,就只好求着别人帮忙。会做的人就做了东西,送给他们。“现在,你们的日子好过了!以前可没有像现在的那么多选择:‘我不想要这个,我想要那个……’”鞋子,在从前,胶底鞋、凉鞋、现在这样的鞋子,都没有!鞋是牛皮做的!一年到头只穿一双鞋!一双!只会给一双!而这一双鞋,是出门的时候才穿的!从前,在家里,我们打赤脚。我妈妈的妈妈就是这么说的!“到了今天,你们一天换两次鞋!从前,一年到头,我们就穿一双鞋!一年到头,就穿一条裙子!”从前,长辈就是这么说的!“从前,有各种各样的事情发生,我们不得不面对各种各样的情况!我们什么样的经验都有!你们现在,什么经验都没有!你们的生活轻松多了!”上辈老人就是这么说的!这些事情,以前确确实实是这样的!
S1 stop écouter
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, ◊ ə˩-gi˩! | njɤ˧ | ə˧ʑi˧-ɳɯ˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥ ◊ -mv̩˩. |

Dans le temps, n'est-ce pas! Ma grand-mère, voilà ce qu'elle nous contait/ voilà ce qu'il lui arrivait de nous raconter.

以前,我妈妈的妈妈讲过这么一个故事:


NOTE : /mv̩˩ tɕʰi˩˥/: vendre sa fille; /zo˧ tɕʰi˧/: vendre son fils
S2 stop écouter
tʰi˩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | hĩ˧ | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | njæ˧sɯ˩kv̩˩, | mv̩˧di˧-qo˥ | hɑ˧ ʐwɤ˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | [kʰv̩˧qʰwɤ˧ tʰv̩˧˥ ◊ -dʑo˩ | ɖɯ˧-kʰv̩˧ dʑo˥-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | tʰi˩˥, ɖɯ˧-sɑ˧˥ | ʝi˧-bi˧-di˧ mɤ˧-di˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! ]

Autrefois, [il y avait] une famille… [par chez] nous autres les Na (=à Yongning), dans notre monde d'en-bas, [les gens] avaient faim/ la faim régnait! (Formulation préférée par la locutrice lors de la transcription: "Il y avait eu une mauvaise année, une année de disette; et on était absolument démuni face à cette catastrophe!")

有一年的光景不好,这年是大灾荒年,大家对灾荒束手无策。


NOTE : vérifié: n'est pas /‡hĩ˧ ɖɯ˥-ʑi˩=ɻ̍˩/
S3 stop écouter
hɑ˧ ʐwɤ˩, | hɑ˧ ʐwɤ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | "ə˧mi˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | hɑ˧ ʐwɤ˩, | qʰɑ˩ne˩ ʝi˥-bi˩?" | pi˧-dʑo˩, |

Les gens avaient faim! De sorte qu'ils se demandaient: "Hélas! Nous avons faim; que faire?"

人们忍饥挨饿,心里想着:“怎么办呢?”

S4 stop écouter
tʰi˩˥, | ə˧mi˧-ɳɯ˧: | "ə˧mi˧! | ɖwæ˩-mɤ˧-zo˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | hɑ˧ ʐwɤ˩ | tʰi˩˥ | mv̩˩ tɕʰi˩-bi˩-zo˩-ho˥ F -di˩!" | pi˧-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Alors, la mère [de famille] a dit: "Hélà! N'ayez crainte! Nous avons faim; alors, allons vendre une fille (=une de nos filles)!"

于是有一家的阿妈就说:“啊呀!要不然就卖一个女儿吧!”


NOTE : vérifié: n'y a pas de syllabe /ə/ avant /-di˩/.
S5 stop écouter
tʰi˩˥, | "pæ˧˥hwɤ˧ | mɤ˧-dʑo˧! | tʰi˩˥, | ə˩-sɯ˧kv̩˥, | [ɻ̃˧ɻ̍˧ | le˧-tʰo˩-zo˩! | ] kʰv̩˧tɕʰi˧ mɤ˧-dʑo˧-ze˧!" pi˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Elle a poursuivi: "Nous n'avons pas d['autr]e solution! [Nous voilà réduits à la dernière extrémité!] Nous sommes sans recours!"

她接着说:“我们实在是没别的法子了!”


NOTE : d'abord noté /‡| pi˧-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/; est en fait: /…pi˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/
S6 stop écouter
"kʰv̩˧tɕʰi˧ mɤ˧-dʑo˧-ze˧! | tʰi˩˥, | mv̩˩ tɕʰi˩-bi˩-zo˩-ho˥ F -di˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

"Nous sommes sans recours! Alors, allons vendre une fille (=une de nos filles)!" Ce que disant, [elle] s'en est allée [vendre sa fille]!

“去卖一个女儿吧!”

S7 stop écouter
hɯ˧, | hɯ˧, | ɖɯ˧-di˩-qo˩-tʰv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | mmm… di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ do˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Elles ont marché, marché; parvenues à un endroit, eh bien… on dit qu'elles ont aperçu des pousses de fougère!

她和她的一个女儿就去了,她们走啊走,走到一个地方,那里到处可以看到龙爪菜的绿芽!

S8 stop écouter
<ə˧mi˧…> ə˧mi˧-lɑ˧ | mv̩˩-lɑ˥ | le˧-tɕʰo˥~tɕʰo˩ hɯ˩ ◊ -dʑo˩, | ʐɤ˩mi˩-qo˥ | <ʈʂʰɯ˧-qo˧> [tʰv̩˧qo˧]! | tʰi˩˥, | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ ʈʂʰɯ˩, | ʈʂʰɯ˧-qo˧ li˧, | ɖɯ˧-pʰæ˧ tʰi˧-di˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | ʈʂʰɯ˧-qo˧ li˧, | ɖɯ˧-pʰæ˧ tʰi˧-di˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Mère et fille étaient parties ensemble; sur le chemin, à cet endroit, les pousses de fougère, en regardant par là, elles ont vu qu'il y en avait toute une étendue! En regardant par là (=aux environs), elles ont vu qu'il y en avait toute une étendue!

母女俩在路上走着走着,在那个到处长出龙爪菜芽的地方。


NOTE : intéressant: construction: /-lɑ/ ajouté aux deux termes coordonnés
NOTE : vérifié: n'est pas /‡ʐɤ˩mi˩-qo˥ tʰv̩˩qo˩ |/
NOTE : vérifié: n'y a pas de syllabe telle que /ɻ/ après /li˧/.
S9 stop écouter
"ə˧mi˧! | njɤ˧ mv̩˩! | ə˩zɯ˩˥, | <m…n…> no˧ | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧! | ə˧mɑ˧-ɳɯ˧ | le˧-wo˧-le˧-ʂv̩˧-le˧-po˧-bi˥-ze˩!" |

"Hélà! Ma fille! Nous deux… Plus la peine qu'on aille te vendre! (littéralement "On ne va plus te vendre") Maman va te raccompagner [à la maison]!"

“欸,女儿啊!我们两个不如把龙爪菜采了回家吃,不用卖你了!阿妈和你一起回家吧!”


NOTE : intéressant: verbes en série
NOTE : /ə˩zɯ˩˥/: phonétiquement pas très clairement prononcé
S10 stop écouter
mmm… "di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | <le˧-tɕʰi˧-ze˧… əəə…> le˧-tʰv̩˧-ze˧!" | pi˧, | le˧-hɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

"Les pousses de fougère sont sorties! [On a donc quelque chose à se mettre sous la dent!]" a dit [la mère]. Et elles sont retournées [chez elles].

“有了龙爪菜芽,就有了填饱肚子的东西!”于是她们回家了。


NOTE : lapsus: utilise le verbe 'vendre', au lieu de 'pousser'
S11 stop écouter
tʰi˩˥, | hĩ˧-ɳɯ˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩: | "di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ tʰv̩˩, | mv̩˩ tɕʰi˩ le˥-wo˩-tsʰɯ˩!" | pi˧-kv̩˩, | tʰi˩˥, | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ | qʰɑ˩jɤ˩ tʰi˩-di˥-ze˩! |

Voilà ce qu'ont dit les gens: "Elle était partie vendre sa fille, mais voyant que les pousses de fougère étaient sorties, elle est revenue!" (littéralement: "Les pousses de fougère sont sorties; elle est revenue d'aller vendre sa fille") C'est que les pousses de fougère, qu'est-ce qu'il y en avait! / il y en avait des quantités!

大家看见她们回来,就纷纷地说:“龙爪菜一出,女儿不用卖!”因为有非常非常多的龙爪菜芽。

S12 stop écouter
"ə˧zɯ˩ | tʰi˩˥, | le˧-wo˥-le˩-bi˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | kʰi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Elle a dit: "Nous deux, on s'en retourne!" et elles se sont bel et bien remises en route / elles ont bel et bien pris le chemin du retour!

母亲说:“我们回家吧!”于是她们就往家走。


NOTE : on pourrait également dire: /le˧-kʰi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/.
S13 stop écouter
le˧-kʰi˥ | tʰi˩˥, | ɑ˩ʁo˧ tʰv̩˧; | ɑ˩ʁo˧ tʰv̩˧ | tʰi˩˥ ◊ -dʑo˩ | wɤ˩˥, | əəə… wɤ˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩ | tʰi˩˥, | zo˧ tɕʰi˧-hɯ˧! |

Reprenant le chemin du retour, elles sont arrivées à la maison; arrivées à la maison, euh… il y a une autre famille qui est partie vendre un fils!

到家的时候,又有一家正打算卖他们的儿子。

S14 stop écouter
zo˧ tɕʰi˧-hɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧mi˧ ɖɯ˧-v̩˧-ʈʂʰɯ˧-ɳɯ˩, | tʰi˩˥, | zo˧ | le˧-ʂv̩˧, | zo˧ tɕʰi˧-bi˧-pi˧, | zo˧ tɕʰi˧-hɯ˥-dʑo˩; |

Ils partaient vendre un fils; une des femmes de la famille (littéralement: "une mère") accompagnait le fils, elle allait vendre le fils!

他们出发去卖儿子。那家的一个阿妈(上辈女性)陪着她的儿子,他们打算去卖身。


NOTE : /zo˧ | le˧-ʂv̩˧/: tons vérifiés; ressemble à [ʂv̩˩] du fait de l'intonation
S15 stop écouter
le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥… | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ tʰv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥-ʈʂʰɯ˩ | qʰɑ˩jɤ˩ tʰi˩-di˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Partie vendre le fils, elle a marché, marché, marché; parvenue à une certaine montagne, [elle a vu qu']il y avait des quantités d'oseille! (Note: l'oseille crépue, Rumex crispus, est l'une des trois sortes de fourrage utilisées pour les cochons; elle peut aussi être mangé par les humains.)

走在路上,他们到了高山的某一个地方,他们看到了许多土大黄芽。


NOTE : vérifié: n'est pas /‡tʰv̩˧-dʑo˩/
S16 stop écouter
<hw…> hwɤ˧tɕi˥-ʈʂʰɯ˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | gɤ˩-ʑi˧-lɑ˧ gv̩˩-sɯ˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | mmm… tʰi˧-di˩-dʑo˩, | "ə˧mi˧! | ə˧mi˧! | zo˧ tɕʰi˧ tʰɑ˧-kv̩˧~kv̩˥, | ə˧zɯ˩!" |

Du fait que l'oseille avait déjà poussé à profusion (littéralement: "ainsi"), la mère s'est dit: "Hélà! Hélà! Nous deux (=moi et le père de l'enfant), plus question qu'on vende le fils!"

看到了这么多的土大黄芽,母亲就说:“啊呀!这下好了!别想让我们家卖儿子了!”


NOTE : analyse de: /gɤ˩-ʑi˧-lɑ˧ gv̩˩-sɯ˩-dʑo˩/: /gv̩˧/ est ici le verbe 'se passer, s'écouler (temps), avoir lieu (événement)'
NOTE : sens de /ə˧zɯ˩/ 'nous deux' ici: les deux parents de l'enfant; n'est pas: la mère et son fils.
S17 stop écouter
"hwɤ˧tɕi˥-ʁo˩bv̩˩ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | njɤ˧ zo˧! | no˧ | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | le˧-wo˥ | le˧-bi˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | le˧-wo˥ | le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩, | hĩ˧ ɖɯ˧-ʑi˩-hĩ˩-tʰv̩˩! |

"Les pousses d'oseille sont sorties! Mon fils! On ne va plus te vendre! Rentrons à la maison!" Ce que disant, elle est retournée à la maison [avec son fils]; [voilà ce qu'il leur est arrivé, à] cette famille-là!

“土大黄芽都冒出了头!我的儿子啊,我们不会卖你了!回家吧!”她说着,就回家了。这些是这家人的故事!


NOTE : vérifié: la locutrice juge que c'est /le˧-wo˥ | le˧-bi˩-ze˩/ et non /le˧-wo˥-le˩-bi˩-ze˩/
S18 stop écouter
tʰi˩˥, | ɑ˩ʁo˧ | le˧-tʰv̩˧ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-dʑo˩, | əəə… "mv̩˩ tɕʰi˩-bi˩-pi˥-hɯ˩-dʑo˩, | <di˩li˩-ʁo˩…> di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧, | mv̩˩ tɕʰi˩ le˥-wo˩-tsʰɯ˩!", | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Alors, quand ils sont parvenus à la maison, eh bien, le proverbe, euh… il dit: "Elle était partie vendre une fille, mais voyant que les pousses de fougère étaient sorties, elle est revenue avec sa fille (littéralement: elle est revenue d'aller vendre sa fille)!"

于是,出了这么两句谚语:“龙爪菜一出,女儿不用卖!”

S19 stop écouter
"zo˧ tɕʰi˧-bi˧-pi˧, | hɯ˧-dʑo˧, | hwɤ˧tɕʰi˥-ʁo˩bv̩˩ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | tʰi˩˥, | <le˧-w…> le˧-bi˩-ze˩!" | pi˧, | le˧-wo˧-tsʰɯ˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥ | le˧-ɖʐɤ˧-le˥-po˩-tsʰɯ˩! | ɑ˩ʁo˧! |

"Alors qu'ils étaient partis vendre un fils, qu'ils étaient déjà en route, les pousses d'oseille sont sorties, et ils sont repartis (=ils s'en sont retournés)!" Ils sont revenus, ramenant l'oseille qu'ils avaient cueilli! [Ils en ont ramené à] la maison!

还有:“土大黄冒头,儿子不卖人!”他们把土大黄采回家。

S20 stop écouter
tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥ | le˧-tɕɤ˧˥! | pɤ˩jɤ˧ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Après, ils ont fait bouillir l'oseille, et ils en ont fait des galettes! (On préparait des galettes avec un peu de farine et ce légume une fois cuit, et on les faisait chauffer auprès du feu: /le˧-hɤ˩/.)

他们就把土大黄煮熟了,做成菜饼!

S21 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˩ tɕʰi˩ hɯ˩˥, | wɤ˩˥, | <mv…> "di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧, | njɤ˧ | mv̩˩ tɕʰi˩-tʰɑ˥-mɤ˩-ʝi˩!" | pi˧ | tʰi˩˥, | <h…> di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ | ɖʐɤ˧-hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | ɖɯ˧-tɑ˧˥! |

[Celle qui] était partie vendre une fille, elle… elle s'est dit: "Les pousses de fougère sont sorties, plus question de vendre ma fille!" [Elles] ont cueilli les pousses de fougère, et les ont toutes emportées!

卖女孩的那一家,阿妈就说了:“龙爪菜一出,女儿不用卖!”他们把龙爪菜采回家。

S22 stop écouter
kʰɤ˧˥ | tʰi˧-pɤ˥~pɤ˩, | dʑɯ˩ʁo˩˥! | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ | le˧-ɖʐɤ˧-le˥-po˩-tsʰɯ˩, | le˧-tɕɤ˧˥, | le˧-tɕɤ˧˥, |

[Elles les] ont ramenées dans leur panier, depuis la montagne (littéralement "en montagne")! Elles ont cueilli les pousses de fougère et les ont ramenées, les ont fait cuire et cuire encore;

把菜放在背篓里,从山上背了下来,然后把菜煮了又煮。

S23 stop écouter
le˧-tɕɤ˧˥, | ɖɯ˧-pv̩˧-ɻ̍˩-kʰɯ˩, | tʰi˧-ɬi˧˥, | ɲi˧mi˧-qo˧ | le˧-ɬi˧˥, | le˧-pv̩˧-kʰɯ˧˥, | tʰi˩˥, | le˧-ʐv̩˩! |

on les fait bouillir, [puis] on les fait sécher, on les expose au soleil, on les fait sécher aux rayons du soleil; ensuite, on les pétrit! (=on en fait une pâte, en y ajoutant un peu de farine)

煮了,然后放在太阳下面晒干,然后揉成团!

S24 stop écouter
le˧-ʐv̩˩, | pɤ˩jɤ˧ gv̩˥, | pɤ˩jɤ˧˥ | hĩ˧-v̩˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧~ɖɯ˧-ɭɯ˧ | tʰi˧-ki˧! |

On les pétrit; on confectionne des galettes; on en donne une à chacun!

揉成团,做成饼,分给每人一块!


NOTE : tournure intéressante: /hĩ˧-v̩˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧~ɖɯ˧-ɭɯ˧ |/: sens: on donne une galette à chacun. On pourrait également dire: /hĩ˧ | ɖɯ˧-v̩˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧/, avec le même sens, distributif: 'un par personne'
NOTE : avant août 2012: noté /‡pɤ˩jɤ˧/
S25 stop écouter
"tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩! | ə˩-sɯ˧kv̩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧! | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | hwɤ˧tɕi˥-ʁo˩bv̩˩ F | le˧-tʰv̩˧-ze˧! | ə˧mɑ˧-lɑ˧ | ə˧dɑ˥-dʑo˩, | no˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˩˥ | tɕʰi˧-mɤ˧-tʰɑ˧-ze˥!" | pi˧-zo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

"Pour l'heure/maintenant, on n'a pas à s'en faire! On ne va pas vous vendre! Les pousses de fougère sont sorties! Les pousses d'oseille sont sorties! Maman et papa ne peuvent plus vous vendre!" Voilà ce que les parents ont dit!

“现在我们不用担心了!不用卖儿女了!龙爪菜发芽了、土大黄冒头了!爸爸、妈妈不用再卖你们了!”他们的父母这样说。

S26 stop écouter
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-pi˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥, | le˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dʑɯ˩nɑ˩mi˩˥ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ tʰv̩˧! |

Ayant ainsi parlé… pour de vrai, vrai de vrai, [c'est ainsi que ça s'est passé:] ils ont marché, marché, marché; ils sont arrivés à une montagne;

确确实实,事情是这样发生的:他们走着走着,到了山上的某一处,

S27 stop écouter
ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ tʰv̩˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | hwɤ˧tɕi˥ F | le˧-ɖʐɤ˧˥, | di˩li˩-ʁo˩bv̩˥ F | le˧-ɖʐɤ˧˥, | le˧-dzɯ˥! |

arrivés à une certaine montagne, ils ont cueilli de l'oseille, ils ont cueilli des pousses de fougère, et les ont mangé!

到了山上的某一处,采了土大黄、采了龙爪菜芽,用它们当饭吃!

S28 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-dzɯ˥ | le˧-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʈʂʰæ˧pv̩˩to˧, | hɑ˧ | le˧-mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Ensuite, quand ils ont épuisé ces provisions (littéralement "quand ils ont eu entièrement mangé [ces pousses]"), les récoltes de céréales étaient [déjà] à peu près mûres! (=les plantes sauvages leur ont permis de faire la soudure jusqu'à la récolte suivante)

当他们把这些菜吃光的时候,那年的庄稼也差不多成熟了!


NOTE : /ʈʂʰæ˧pv̩˩to˧/: emprunt chinois, 差不多; l'emprunt est bien intégré en na, et souvent employé dans l'expression figée /ʈʂʰæ˧pv̩˩to˧-ɻ̍˧ | gv̩˧-dʑo˥/ 'quand ç'a été à peu près fini, quand on a à peu près fini, quand c'est à peu près fini, vers la fin'
S29 stop écouter
mv̩˧dze˧ mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | so˧-ɬi˧mi˧… | so˧-ɬi˧mi˧, | ʐv̩˩-ɬi˩mi˩˥, | mv̩˧dze˧ mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

L'orge parvenait à maturité, à ce qu'on raconte! Au troisième mois… vers le troisième ou le quatrième mois, l'orge vient à maturité!

青稞快要熟了!到了三、四月份,青稞就快要熟了!


NOTE : réalisé proche de [so˧-li˧mi˧]: pas d'interruption de voisement
S30 stop écouter
ʐv̩˩-ɬi˩mi˩˥, | mv̩˧dze˧ mv̩˩! | ŋwɤ˩-ɬi˩mi˩˥, | qʰv̩˧-ɬi˧mi˧, | dze˧ɭɯ˧ mv̩˩-ze˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Au quatrième mois, l'orge est mûr! Aux cinquième, sixième mois, le blé est mûr!

四月份,青稞熟了!五、六月份,小麦就成熟了!

S31 stop écouter
tʰi˩˥, | tʰv̩˧qo˧-dʑo˧, | ə˧…

Alors, là-bas (=par chez eux)…

在他们那儿……

S32 stop écouterinvestigator:
dzɯ˧-di˧˥ | dʑo˧-ze˧!

(l'enquêteur interrompt la narratrice:) Il y avait à manger! / Ils avaient de quoi manger!

有了吃的!

S33 stop écouter
"dzɯ˧-di˧˥ | dʑo˧-ze˧! | ə˩-sɯ˧kv̩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ F | tɕʰi˧-mɤ˧-bi˧-ze˧!" | pi˧. |

Ils ont dit [à leurs enfants]: "Il y a de quoi manger! Nous, plus question qu'on vous vende!"

他们说:“有东西吃了!我们当然更不会把你们卖了!”


NOTE : rupt sur /no˧sɯ˩kv̩˩/, sur un ton bas; intéressant
NOTE : /tʰv̩˧qo˧-dʑo˧/, /dzɯ˧-di˧˥ | dʑo˧-ze˧/: tons vérifiés
S34 stop écouter
dze˧ɭɯ˧ | <le˧-lɑ˧˥… le˧…> le˧-kʰv̩˥ | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥! | ə̃! dze˧ɭɯ˧ | le˧-lɑ˧˥, |

On a récolté les céréales, on les a ramenées [à la maison]; on a battu le blé;

他们收了庄稼,打了谷。

S35 stop écouter
dze˧ɭɯ˧-hɑ˧ɭɯ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | <zo˩no˧…> zo˩no˧-ni˩-zo˩, | ʈʂo˧ɭɯ˧-qo˩ | ʈʂo˧-hĩ˧ mɤ˧-ɲi˥-mæ˩! |

Les céréales, maintenant (=de nos jours), on ne les moud plus avec un moulin à main [mais à la machine]!

粮食,现在我们不用手磨了!


NOTE : accent d'insistance sur /ʈʂo˧/
NOTE : d'abord noté /‡dze˧ɭɯ˧-hɑ˧ɭɯ˧ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩/
S36 stop écouter
<ə˧ʝi˧-tsʰi˧ʝi˧…> ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | hɑ˧ɭɯ˧-ʈʂʰɯ˧ | le˧-pʰv̩˧˥! | le˧-tɕɤ˧˥, | le˧-tɕɤ˧˥, | le˧-pʰv̩˧-pi˥-kv̩˩-mæ˩, | njæ˧sɯ˩kv̩˩-dʑo˩! |

Autrefois, les céréales, on les faisait cuire à l'eau! On les faisait bouillir, bouillir; on appelait ça "les cuire à l'eau", nous autres!

从前,我们要先煮粮食,放在水里煮!


NOTE : pas réussi à faire ressortir de différence de sens (ni de contextes) nette entre /le˧-tɕɤ˧˥/ 'faire bouillir' et /le˧-pʰv̩˧˥/ 'faire cuire à l'eau'.
S37 stop écouter
le˧-pʰv̩˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | le˧-bv̩˩! |

Après avoir fini de les cuire à l'eau, on les faisait cuire à la vapeur!

然后再蒸!

S38 stop écouter
le˧-bv̩˩-se˩, | mv̩˧ʈʂv̩˩-qo˩-ɳɯ˩ | ti˩-kv̩˩˥! | dze˧dv̩˩! | dze˧dv̩˩ hɑ˩ dzɯ˩-kv̩˩-ze˩-mæ˩! |

Quand on avait fini de les cuire à la vapeur, on les écrasait dans un mortier! On mangeait des galettes de céréales! (=On consommait les céréales sous forme de galettes!)

蒸完以后,把它放在一个臼里,槌成饼。我们吃的是粑粑!(粮食饼)


NOTE : ressemble phonétiquement à /mv̩˧ʈʂo˩/
NOTE : tons vérifiés, est bien /ti˩-kv̩˩˥/
S39 stop écouter
dze˧dv̩˩-pɤ˩jɤ˩ pi˩! | <ɖɯ˧…> hĩ˧ v̩˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ɖɯ˧-ɭɯ˧, | ĩ˧! | dze˧dv̩˩-pɤ˩jɤ˩! | hĩ˧ v̩˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧~ɖɯ˧-ɭɯ˧ | tʰi˧-qʰæ˧˥! |

on appelle ça les galettes de céréales! Une par personne: une [pour untel], une [pour tel autre], une [pour tel autre], une [pour tel autre]; eh! les galettes de céréales, on les partageait, une par personne!

我们叫做‘粑粑’!一人分一个。

S40 stop écouter
"tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩! | no˧sɯ˩kv̩˩, | <gɤ˩ʈi˧-tʰɑ˧-ho˥[-ze˩]!> le˧-ɖɯ˩-ho˩-ze˩! | hɑ˧ F ʐwɤ˧-mɤ˧-ho˩-ze˩!" | pi˧. |

[Les gens de la famille rassuraient les enfants:] "Pour l'heure, on n'a pas à s'en faire! Vous, [vous allez grandir!] vous aurez [de quoi répondre à vos besoins]! Côté nourriture, vous n'allez pas connaître la faim!"

家人说:“现在,我们不用担心了!你们有吃的了,不用忍饥挨饿了!”


NOTE : vérifié: n'est pas /ʈi/
S41 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˧dze˧ | le˧-kʰv̩˧-le˧-po˧-tsʰɯ˧˥! | mmm… mv̩˧dze˧ | le˧-lɑ˧˥! |

Ensuite, on a récolté l'orge, et on l'a ramené [à la maison]! Mmmh… on a battu l'orge!

然后,青稞收回家了,打谷!

S42 stop écouter
mv̩˧dze˧ | le˧-lɑ˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | mv̩˧dze˧-ʈʂʰɯ˧ | mmm… mv̩˧ʈʂv̩˩-qo˩-ɳɯ˩ | le˧-ti˩! |

Quand on a eu battu l'orge, on l'a écrasé dans le mortier!

打完了谷,在臼里面槌成粑粑。

S43 stop écouter
mv̩˧ʈʂv̩˩-qo˩-ɳɯ˩, | mv̩˧dze˧ | ʈʂʰɯ˧-ʂæ˧~ʂæ˧-gv̩˧-ɲi˥-mæ˩! | tɕʰi˧ tʰi˧-di˥-ɲi˩-mæ˩! |

Dans le mortier… l'orge, il est long comme ça! Il a des épines!

青稞的穗很长,像刺芒一样!

S44 stop écouter
tɕʰi˧-ʈʂʰɯ˧, | le˧-ti˩, | le˧-ti˩, | le˧-ti˩, | le˧-ti˩, | tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-pʰi˧! |

Les épines, on les écrase, on les écrase encore et toujours; ensuite, on vanne le grain, comme ça!

刺芒,我们要把它打掉。然后要扬场!


NOTE : tons vérifiés, n'est pas /‡le˧-pʰi˥/; l'insistance sur ce mot le fait paraître très élevé dans la plage de hauteur
S45 stop écouter
le˧-pʰi˧, | le˧-pʰi˧-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | ʈʂo˧ɭɯ˧-qo˩-ɳɯ˩… | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | ʈʂo˧ɭɯ˧, | hĩ˧-ɳɯ˩ | ʈʂo˩-ɲi˥-mæ˩! |

On le vanne; quand on a fini de vanner, avec un moulin à main… Dans le temps, le moulin, c'était actionné à la main! (littéralement: "c'était les gens qui l'actionnaient")

杨完场,用手磨。从前,用人力拉磨!

S46 stop écouter
ʈʂo˧ɭɯ˧-qo˩-ɳɯ˩… | ĩ˧! | le˧-qʰwæ˩~qʰwæ˩! | tʰi˩˥, | hɑ˧-ʈʂʰɯ˧ | wɤ˩˥ | ɕi˧ʈʂʰwæ˧-hɑ˧-ni˧˥ ◊ -zo˩! |

Avec le moulin à main, eh! on brise [le grain]/on réduit [le grain] en poudre! Les céréales [orge, blé…], eh bien, elles ressemblent au riz décortiqué (=elles ont perdu leur balle)!

用手磨,要把粮食磨成粉。脱皮的粮食,看起来像米粒一样。

S47 stop écouter
tʰi˧-tɕɤ˧˥! | le˧-so˩~so˩ | tʰi˩˥, | le˧-tɕɤ˧˥! | mv̩˧dze˧-qwæ˩ʈʂwæ˩-hɑ˩, | pi˧-kv̩˩! |

On les fait bouillir! On les lave (littéralement "on les frotte dans ses mains"), puis on les fait bouillir! On appelle ça "l'orge cuit!"

要煮,然后搓洗,再煮!就叫“熟青稞”!

S48 stop écouter
mv̩˧dze˧-qwæ˩ʈʂwæ˩-hɑ˩, | le˧-dzɯ˥-tʰɑ˩-ze˩! |

On peut alors manger l'orge cuit! / L'orge cuit est alors prêt à être mangé!

熟青稞是可以直接吃的!

S49 stop écouter
"dze˧dv̩˩-pɤ˩jɤ˩ | le˧-dʑo˧-ze˧! | ə˧sɯ˩kv̩˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | wɤ˩˥, | hɑ˧-ʈʂʰɯ˧, | le˧-dʑo˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩-ʈʂʰɯ˩, | le˧-tsɤ˧-ɲi˥-ze˩-tsɯ˩-mæ˩! |

"On a des galettes de céréales! Nous, on n'a plus de souci à se faire!" Ces gens-là, côté nourriture, comme ils avaient [assez], ces gens-là, toute la famille était tranquille!

“我们有了粑粑!不用担心了!”这些人,肚子问题就解决了,全家就安宁了!

S50 stop écouter
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ | le˧-tsɤ˧… -kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | "ə˧sɯ˩kv̩˩, | tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩!" | pi˧, | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | tsʰi˧qʰæ˧˥, | ə˧dɑ˥ F | le˧-fv̩˧! | ə˧mi˧ F | le˧-fv̩˧! | zo˧mv̩˥ F | le˧-fv̩˧! |

Comme toute la famille était désormais tranquille, ils se disaient: "Nous autres, pour l'heure, on n'a pas à s'en faire!" Toute la famille, pour l'heure… le père était content! la mère était contente! les enfants étaient contents!

全家都安宁了,他们说:“不用担心了!”父亲、母亲、小孩,合家欢乐!


NOTE : rupture sur les 3 sujets
S51 stop écouter
tʰi˧-mɤ˧-ɲi˥, | zo˧ tɕʰi˧ F | zo˧-ɳɯ˩ | nv̩˩mi˩˥ | le˧-tɕʰɯ˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! |

Faute de quoi, si on vend un fils, le fils, dans son cœur, il est angoissé!

不然的话,就非得卖儿卖女。儿子心里可就不好受了!


NOTE : faute_de_quoi
NOTE : le sens de /tɕʰɯ˧˥/ est 'angoissé, apeuré'
S52 stop écouter
"ə˧mi˧! | njɤ˧ | ɲi˧˥ ◊ -ki˩ tɕʰi˩-zo˩, | qʰɑ˩ne˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ do˩-ʝi˩?" | pi˧. |

Le fils se demande: "Houlà! A qui va-t-on me vendre? Quel genre de famille vais-je découvrir?"

儿子自问:“啊呀!把我卖给谁啊?会是什么样的人家?”

S53 stop écouter
mv̩˩-ɳɯ˥: "ə˧mi˧! | ə˧mɑ˧ | njɤ˧ | le˧-tɕʰi˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | ə˧tso˧-ni˩ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ʝi˩? | tɕʰi˧-se˧, | tɕʰi˧-tsæ˧-ɲi˩!" | pi˧, | nv̩˩mi˩˥ | le˧-tɕʰɯ˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! |

la fille se demande: "Houlà! Maman! Quand on m'aura vendue, quelle famille vais-je avoir? (=dans quelle famille vais-je me retrouver?) quand on m'aura vendue, que j'aurai été vendue!" Elle est pleine d'angoisse!

女儿自问:“啊呀!卖我以后,我会到什么样的人家去呢?”她心里可就不好受了!

S54 stop écouter
ə˧mɑ˧-ki˩, | kɤ˧-mɤ˧-ʈʂɯ˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! | tʰi˩˥, | õ˧˥ | ʂv̩˧ɖv̩˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! |

A sa mère, elle n'en avait pas touché mot! / Elle n'avait pas osé en parler à sa mère! C'est juste quelque chose qu'elle se disait en elle-même!

但跟她阿妈,她不敢说,她只是自言自语。


NOTE : d'abord noté /‡ə˧mɑ˧-ki˧/; corrigé en 2015.
S55 stop écouter
õ˧˥ | qʰɑ˩ne˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ho˩, | mɤ˧-do˩! | dʑɤ˩-hĩ˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ho˩, | mɤ˧-do˩! | qʰwɤ˩-hĩ˩˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ do˩-ho˩, | mɤ˧-do˩! |

Ce qu'elle allait trouver comme famille, elle ne savait pas!Elle ne savait pas si elle tomberait sur une bonne famille! [ou] sur une mauvaise!

会遇到什么样的家庭,她不知道,会是一个好家庭还是一个坏家庭,她一无所知!


NOTE : /dʑɤ˩-hĩ˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ ɖɯ˩-ho˩/: le verbe ressemble un peu à [dʑo], mais c'est bien /ɖɯ/ 'obtenir'. Dans la deuxième partie, c'est bien /do/ et non /ɖɯ
S56 stop écouter
le˧-tɕʰi˧ | dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧mɑ˧ F | do˩-mɤ˩-ho˥! | mɤ˧-tɕʰi˧-ɳɯ˧ F | dzɯ˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥! |

une fois vendue, elle ne verrait plus sa mère! [Mais] si on ne la vendait pas, on n'avait rien à manger!

一旦被卖了,她就再见不着她妈妈了!但如果不卖她,又没有吃的!

S57 stop écouter
ə˧mɑ˧-lɑ˧ | ə˧dɑ˥ | tʰi˩˥ | ʝi˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥! |

Sa mère et son père n'avaient pas d['autr]e solution!

她妈妈和她爸爸没有办法呀!

S58 stop écouter
ɑ˩ʁo˧ ʈʂʰɯ˧-qo˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | mv̩˩di˩-qo˥-ʈʂʰɯ˩ | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! | bɑ˩lɑ˩˥ | mv̩˧di˩ mɤ˩-dʑo˩! | hɑ˧ | dzɯ˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥! | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ki˩-di˩ mɤ˩-dʑo˩˥! |

Ils n'avaient rien chez eux, rien de rien en ce monde! (littéralement: A la maison, toutes les choses… dans la plaine (=sur terre), ils n'en avaient pas/ils n'en avaient aucune!) En fait de vêtements, ils n'avaient rien à se mettre! En fait de nourriture, rien à manger! En fait de chaussures, rien pour se chausser!

家里什么都没有,空空如也!衣没得穿、吃没得吃、鞋没得穿!


NOTE : tons vérifiés, est bien: /bɑ˩lɑ˩˥ | mv̩˧di˩ mɤ˩-dʑo˩/; on pourrait également dire: /bɑ˩lɑ˩˥ | mv̩˧di˩ | mɤ˧-dʑo˧/. Intéressant: ici, n'apparaît pas la focalisation intonative, F
S59 stop écouter
tʰi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥ ◊ -dʑo˩, | tʰi˩˥, | ə˧dɑ˥-lɑ˩ | ə˧mi˧ | sɑ˧ pʰo˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! | sɑ˧ pʰo˩! | sɑ˧ | le˧-pʰo˧˥, | mmm… | sɑ˧ | le˧-ɲi˩. | bɑ˩lɑ˩˥! | bɑ˩lɑ˩ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Alors, vrai de vrai, [après être revenus chez eux, résolus à ne pas vendre d'enfant,] le père et la mère ont semé du lin! Le lin, ils l'ont semé, et, euh… ils l'ont enroulé [pour en confectionner du fil]. Ils en ont fait des vêtements! Des vêtements!

于是,确确实实的,决定不卖孩子的父母回家后开始种麻!收割了以后,抽成线,织出衣服!


NOTE : vérifié: pas de syllabe supplémentaire entre /gv̩˥/ et /ɲi˩/
S60 stop écouter
hɑ˧ | le˧-dʑo˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | tsʰi˧qʰæ˧˥, | wɤ˩˥, | mv̩˧-di˩ gv̩˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Quand ils ont eu de la nourriture/ quand ils ont été assurés d'avoir suffisamment de nourriture, à ce moment-là, [ils sont passés à la priorité suivante:] ils ont fabriqué des vêtements!

当他们不再挨饿以后,他们就开始做衣服!

S61 stop écouterinvestigator:
sɑ˧!

(dit par l'enquêteur:) En lin!

(调查者说:)做麻布衣服!

S62 stop écouter
mmm, sɑ˧! |

Oui, [en] lin!

是的,做麻布衣服!

S63 stop écouter
"ɖwæ˩-mɤ˧-zo˧-ze˧! | <ə˧m…> ə˧mɑ˧-lɑ˧… | ə˧dɑ˥-ɳɯ˩, | əəə… sɑ˧ pʰo˩-bi˩!" |

Ils ont dit aux enfants: "Ne vous en faites pas! Maman et papa vont semer du lin!"

他们对孩子说:“不用担心!妈妈和爸爸会撒麻的种子!”

S64 stop écouter
sɑ˧ | le˧-pʰo˧˥ ◊ -dʑo˩, | sɑ˧ | le˧-ɲi˩! | sɑ˧pʰv̩˧˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ɲi˩! | zo˩no˧-ni˩, | ti˧tɕʰi˧ F | mɤ˧-dʑo˧, ◊ ə˩-gi˩! |

Après avoir semé du lin, ils l'ont enroulé [pour en confectionner du fil]. Des machines comme maintenant, il n'y en avait pas, n'est-ce pas!

撒了麻子,[再收割,]拧成线。像现在的机器,以前没有,是嘛!

S65 stop écouter
sɑ˧ | lo˩qʰwɤ˧-po˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɲi˩-ɲi˥-mæ˩! |

Le lin, on l'enroulait à la main, comme ça, hein!

麻,用手拧,就像这样!


NOTE : /ɳɯ˧/: ne parviens pas à l'entendre distinctement sur l'enregistrement.
S66 stop écouter
qwæ˩ʈʂæ˩-qo˥ | sɑ˧ | tʰi˧-ʈʰæ˧˥! | <ʈʂʰ…> ɖɯ˧-kʰwɤ˥~ɖɯ˩-kʰwɤ˩ | le˧-kʰi˥! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ɲi˩! |

On mâchait le lin, dans sa bouche! On séparait [les fibres de lin], par paniers entiers! On enroulait les fibres [pour en confectionner du fil], comme ça!

我们把麻绳的一头咬在嘴里,用手分叉,做出一筐又一筐。我们又把麻线缠起来,缠成团。


NOTE : kʰi˥: séparer les fibres
S67 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-jɤ˩. |

On l'enroulait et on enroulait encore, comme ça! Voilà comment on l'enroulait. (Note: les deux verbes /tɕɯ˧ɭɯ˧/ et /jɤ˩/ paraissent synonymes: 'enrouler'.)

缠啊缠,缠啊缠,就像这样。


NOTE : /le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧/: très fortement réduit
S68 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | le˧-tɕɯ˧ɭɯ˧, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-gv̩˩. |

On l'enroulait et on enroulait encore, comme ça; et on fabriquait [du fil], de cette façon-là.

缠啊缠,缠啊缠,用这样的方法作出很多麻线。

S69 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-gv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | sɑ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-bo˧! |

Voilà comment on faisait; ensuite, le lin, on le filait!

然后纺麻线!

S70 stop écouter
le˧-bo˧-se˩ | tʰi˩˥ | wɤ˩˥ | <l…> le˧-tɕɤ˧˥! | õ! tʰi˩˥, | sɑ˧pʰv̩˧˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | wɤ˩˥ | le˧-gv̩˩. |

Quand on l'avait filé, on le faisait bouillir à nouveau! Eh oui! C'est comme ça qu'on faisait du lin tout blanc.

纺好以后,放在水里煮,就变成了白色的麻。

S71 stop écouter
le˧-gv̩˩, | le˧-gv̩˩-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | no˧˥, | wɤ˩˥ | v̩˧-qo˩ | le˧-tɕɤ˧˥! | lwɤ˩ tʰi˥-kʰɯ˩ | tɕɤ˧-kv̩˥-mæ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |

Quand on avait fini, eh bien, [le lin] passait à nouveau à la casserole! On le refaisait bouillir. On le faisait bouillir, en mettant de la cendre, autrefois!

然后再煮,再煮,加上草木灰。以前是这样做的!


NOTE : tons vérifiés: est bien: /tɕɤ˧-kv̩˥-mæ˩/
S72 stop écouter
lwɤ˩ tʰi˥-kʰɯ˩ | le˧-tɕɤ˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dʑɯ˧-qo˧-ɳɯ˧ | le˧-ʈʂʰæ˧-bi˧! |

Quand, après avoir mis de la cendre, on avait fini de faire bouillir, on lavait à grande eau! (littéralement "on lavait dans l'eau")

和草木灰混合煮完了以后,就再洗一下!


NOTE : tons vérifiés: on dit: /le˧-ʈʂʰæ˧-bi˧/, mais: /le˧-ʈʂʰæ˥/
S73 stop écouter
dʑɯ˧-qo˧-ɳɯ˧ | le˧-ʈʂʰæ˥, | le˧-ʈʂʰæ˥, | le˧-ʈʂʰæ˥, | le˧-ʈʂʰæ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | pʰv̩˩-tɕæ˥ɻæ˩-gv̩˩<-ze˩>-kv̩˩-ze˩-mæ˩! | kʰɯ˧ tsɤ˧-kv̩˧-ze˥-mæ˩! |

On lavait encore et encore, à grande eau; ça devenait tout blanc! Ca devenait du fil! (Note: les vêtements en lin étaient blancs; ils n'étaient pas teintés: il n'existait pas de teinture. Les vêtements foncés étaient en coton acheté dans le Sichuan.)

洗了又洗,洗了又洗,就变得很白。这就做成了线!


NOTE : /pʰv̩˩-tɕæ˥ɻæ˩-gv̩˩/: tons vérifiés: intéressant: est une variante tonale expressive, sur /pʰv̩˩-tɕæ˩ɻæ˥-gv̩˩/; cette variante expressive se traduit par des tons lexicaux différents.
S74 stop écouter
tʰi˩˥, | kʰɯ˧ tsɤ˧-kv̩˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | ɣɯ˧ dɑ˩! |

Après, quand c'était devenu du fil, on tissait du tissu!

做好了线以后,就开始织布!

S75 stop écouterinvestigator:
ɣɯ˧ dɑ˩! mmm!

(l'enquêteur répète) On tissait du tissu!

织布!

S76 stop écouter
ĩ˧! | ɣɯ˧ | le˧-dɑ˩! | ɣɯ˧ | le˧-dɑ˩ | <ʈʂʰɯ˧ʂ… ʁo… hwɤ˧…> ʈʂʰɯ˧-hwɤ˧~hwɤ˧-lɑ˩ gv̩˩-kv̩˩! | ɣɯ˧dzo˩! |

Oui! On tissait du tissu! On ne pouvait tisser qu'une pièce large comme ça! (geste: environ 25 cm de large) [Avec un] métier à tisser! (Explication: on tissait des bandes de tissu étroites, qu'on cousait ensuite ensemble; pour cette raison, il y avait des coutures épaisses sur les vêtements, qui pouvaient frotter durement sur la peau lorsqu'une charge pesait contre le vêtement à l'endroit de la couture. C'est notamment pour cette raison que les Na préféraient les tissus de coton, aux coutures plus discrètes, achetés lors des expéditions en caravane.)

织布!织出来的布,是很窄的幅面!

S77 stop écouter
le˧-dɑ˩ | dʑo˩ | tʰi˩˥, | əəə… <ʈʰæ˧q…> mi˩zɯ˩˥ ◊ -dʑo˩, | ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ʐv̩˥ | tʰi˧-ki˧! | pʰæ˧tɕi˥-dʑo˩, | ɬi˧qʰwɤ˧ ʐv̩˥ | tʰi˧-ki˧, | ə˧mi˧-ɳɯ˧! õ! |

Quand on tissait… pour les jeunes filles, on cousait une jupe, et on la leur donnait! Pour les jeunes gens, on cousait un pantalon, et on le leur donnait! Leur mère! (=C'est la mère qui s'occupait de vêtir ses enfants: elle cousait une jupe pour les filles, un pantalon pour les garçons!)

阿妈负责给孩子们做衣服,给女孩做裙子,给男孩做裤子!


NOTE : évolution sémantique séparée na/naxi: /pʰæ.tɕi/ n'est plus utilisé que pour les femmes chez les Naxi (pʰæ˥tɕi˧-me˧; plus de ‡pʰæ˥tɕi˧-zo˧), pour les hommes chez les Na (pʰæ˧tɕi˥=jeune homme).
S78 stop écouter
tʰi˩˥ | wɤ˩˥ | əəə… sɑ˧-bv̩˧ | ʈʰæ˧qʰwɤ˥ | pi˧ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-kv̩˩! |

Il existait une sorte (de vêtement) qu'on appelait "jupe en lin"!

有一种衣服,名叫“麻裙”!


NOTE : vérifié: n'est pas /‡pi˧-hĩ˧/
S79 stop écouter
əəə… sɑ˧ | tsʰi˩-hĩ˩˥, | tsʰi˩-hĩ˩˥! | ŋwɤ˧tsʰi˩-kʰɯ˩-ʈʰæ˩qʰwɤ˩-pi˩! | so˧tsʰi˧-kʰɯ˩-ʈʰæ˩qʰwɤ˩-pi˩! |

du lin tout fin, tout fin! On parlait d'une "jupe à cinquante fils"! d'une "jupe à trente fils"!

是用最细的麻制成的!我们叫做“五十支线麻裙”、“三十支线麻裙”!

S80 stop écouter
õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥… | <tʰi˧-tɕ… əəə…> zo˩no˥, | ɲi˧-bæ˧ dʑo˧-kv̩˧˥ ◊ -mæ˩! |

Voilà comment… eh bien, il existait [ces] deux sortes! (=à trente fils, ou à cinquante fils)

有这样两类!

S81 stop écouter
ɲi˧-bæ˧-ʈʂʰɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ʝi˧-se˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | tsʰi˧qʰæ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-ɖwæ˩-ze˩! | dʑi˧hṽ˧ F mv̩˩-di˩ dʑo˩-ho˩-ze˩! |

Quand on avait fini de faire ces deux sortes de vêtements, à ce moment-là, on n'avait plus à se faire de souci! On allait avoir des vêtements, de quoi se vêtir!

当我们做完了这两类衣服,就没有什么好发愁的了!我们有衣服穿了!

S82 stop écouter
sɑ˧ F | mv̩˧-di˩ dʑo˩-ho˩-ze˩-pi˩! | tʰi˩˥, | sɑ˧ F pʰo˩. | mmm… wo˩ pʰo˩˥! |

Avec le lin, on allait avoir de quoi se vêtir! Alors, on semait du lin; et, euh… on semait du navet!

有了麻,我们就有了穿的东西!所以我们要种麻。还要种芜菁 [圆根]!


NOTE : vérifié, il n'y a pas de syllabe entre /sɑ˧/ et /pʰo˩/.
S83 stop écouter
wo˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | nɑ˩-bv̩˥ | hɑ˧! | sɑ˧<-bv̩˧>-ʈʂʰɯ˧, | nɑ˩-bv̩˥ | dʑi˧hṽ˥! | pi˧, | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-dʑo˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |

Les feuilles de navet, c'était la nourriture des Na! Le lin, c'était le vêtement des Na! Dans la tradition, il y avait [un dicton] comme ça!

圆根叶子是摩梭人的食物!麻是摩梭人的衣服!从前流传这样一句谚语!

S84 stop écouter
"nɑ˩-dʑi˥-dʑo˩, | <hɑ…> əəə… sɑ˧! | nɑ˩-hɑ˥-dʑo˩, | wo˩˥!" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˩kʰɯ˩˥! | ə˩kʰɯ˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-pʰo˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, |

"Le lin, c'est le vêtement des Na! Les feuilles de navet, c'est la nourriture des Na!" qu'on disait. Le navet, quand on en plante…

“圆根叶子是摩梭人的食物!麻是摩梭人的衣服!”人家说。种圆根以后……

S85 stop écouter
si˧dzi˩ | ʈʂʰɯ˧-ʂwæ˧~ʂwæ˧-gv̩˧-kv̩˩! | ə˩kʰɯ˩˥ | ʈʂʰɯ˧-ɖɯ˧~ɖɯ˧-hĩ˧ tʰi˧-di˥-kv̩˩! |

la tige (littéralement "l'arbre") est haute comme ça! (environ 60 centimètres) Les navets, il y en a des grands comme ça!

茎会长得像那么高!(大概60厘米)而圆根,能有这么大的!


NOTE : /ʈʂʰɯ˧-ʂwæ˧~ʂwæ˧-gv̩˧-kv̩˩/: tons vérifiés
S86 stop écouter
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | v̩˩tsʰɤ˧ ʝi˧! | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ʈʰæ˧mi˧-ɳɯ˩, | v̩˩tsʰɤ˧˥ | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! | əəə… v̩˩tsʰɤ˧˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ | mɤ˧-dʑo˧! | ə˩kʰɯ˩-lɑ˥ dʑo˩! |

Alors, ça, ça sert de légume/on le consomme comme un légume/ça nous faisait un légume! On n'avait que des navets!

这可以当蔬菜吃!我们只有圆根这一种蔬菜!


NOTE : Les légumes qui existaient autrefois: légume frais: /ə˩kʰɯ˩˥/; une fois séché: /ə˩kʰɯ˩-tæ˩pv̩˥/ 'navet séché' (de: tæ˧pv̩˩ 'sec'); ou conservé dans la saumure: /wo˩-tɕæ˩ɻæ˥/.
NOTE : d'abord noté /‡ʈʂʰɯ˧-dʑo˩/.
S87 stop écouter
dʑɯ˩ʁo˩-di˥-hĩ˩ | v̩˩tsʰɤ˧˥, | jɤ˧˥! | <v…> wo˩˥! | õ˧ʈʂʰɯ˧-lɑ˩ dʑo˩! | tʰi˩˥, |

Il y avait aussi un légume sauvage (qui poussait sur la montagne): jɤ˧˥! Et aussi des navets! (Note: le navet était un légume qu'on plantait parfois hors des champs, en montagne. On allait de temps en temps voir comment ça poussait, mais sans en prendre grand soin; au 9e mois, on allait récolter ce qui avait poussé.) Il n'y avait que ça [en guise de légumes]!

也有一种野山菜,除了圆根以外!蔬菜只有这些!

S88 stop écouter
v̩˩tsʰɤ˧˥ | tsʰɑ˧tɕɤ˧-pi˥ | lv̩˧-qo˧ gɤ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | gɤ˩ʑi˥-hĩ˩ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-kv̩˩! |

Les légumes, il y en avait aussi un qui s'appelait /tsʰɑ˧tɕɤ˧˥/, qui poussait comme ça, dans les champs! (On ne le semait pas, il poussait spontanément; on récoltait les petites pousses pour les manger.)

也有一种在田里长的菜。


NOTE : /tsʰɑ˧tɕɤ˧˥/
S89 stop écouter
ʈʂʰɯ˧-so˧-bæ˧-lɑ˧ dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |

Il n'existait que ces trois sortes (de légumes)!

大概只有这三类了!

S90 stop écouter
tʰi˩˥, | zo˩no˧-ni˩-zo˩, | ə˧tso˧~ə˧tso˥ v̩˩tsʰɤ˩, | po˧po˧tsʰɤ˧˥ | mɤ˧-dʑo˧! |

Toutes les sortes de légumes comme [on en voit] maintenant, [par exemple] le choux chinois, il n'y en avait pas!

我们现在有的各种蔬菜,比如像大白菜,以前就没有!

S91 stop écouter
ɬi˩bi˩ mɤ˩-dʑo˩˥! | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | mɤ˧-dʑo˧! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | wo˩-lɑ˧ dʑo˥! |

Il n'y avait pas de petits navets/radis! Il n'y avait rien de rien! Voilà comment c'était: on avait seulement des navets (=des gros navets et leurs feuilles)!

没有萝卜!什么也没有!以前就是这样:我们只有圆根!


NOTE : /wo˩-lɑ˧ dʑo˥/: tons vérifiés
S92 stop écouter
wo˩-ɳɯ˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-ʝi˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | hɑ˧ F le˧-dʑo˧, | dʑi˧hṽ˧-mv̩˩di˩ F | le˧-dʑo˧! |

Pour le navet, comme ils avaient fait ainsi (=du fait qu'ils en avaient planté), ils ont eu de la nourriture; et [du fait qu'ils avaient planté du lin,] ils ont eu des vêtements à se mettre!

种了圆根,就有了吃的。种了麻,就有了穿的!


NOTE : on peut dire: /dʑi˧hṽ˥ | mv̩˧di˩/, ou: /dʑi˧hṽ˧-mv̩˩di˩/
S93 stop écouter
<æ˧ʂæ˧ | tʰv̩˧-ʑi˩=ɻ̍˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | qʰwɤ˧ dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! |> [æ˧ʂæ˧-qʰwɤ˧˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʑi˩ | ɖɯ˧-kʰwɤ˧ dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!]

Il y a une histoire comme ça, au sujet d'une famille!

关于这个,就有这样的故事!

S94 stop écouter
njɤ˧ | ə˧si˧-ɳɯ˧ | ɖɯ˧-↑njɤ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |

Mon aïeule, elle nous parlait de ça sans cesse (littéralement "elle nous parlait ainsi sans cesse")!

我妈妈的妈妈一直不停地给我们讲这些!


NOTE : d'abord noté /‡ɖɯ˧-njɤ˥/, induit en erreur par le renforcement intonatif de cette locution adverbiale.
S95 stop écouter
"zo˩no˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧ mɤ˧-dʑo˧? | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | dʑo˧-ze˧!" |

"De nos jours, qu'est-ce que vous n'avez pas? / qu'est-ce qui vous manque? Vous avez de tout (=vous ne manquez de rien)!"

“现在,你们什么没有呢?你们什么都有!”


NOTE : /dʑo˧-ze˧/: tons vérifiés
S96 stop écouter
"ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | dʑi˧hṽ˧-mv̩˩di˩ F | mɤ˧-dʑo˧! | əəə… hɑ˧ dzɯ˧-di˧˥ F | mɤ˧-dʑo˧! | mv̩˧di˧-qo˥, | hĩ˧ F | mɤ˧-dʑo˧!" |

"Autrefois, les vêtements, on n'en avait pas! La nourriture, on n'en avait pas! Dans la plaine (=à Yongning), il n'y avait pas de gens, non plus! (=Les gens aussi, il y en avait pénurie!)"

“以前,要吃的,没吃的!要穿的,没穿的!在永宁,也没有人烟!”

S97 stop écouterinvestigator:
õ˧-bv̩˥-õ˩ gv̩˩!

(dit par l'enquêteur) On faisait [tout] soi-même!

(调查者说:)什么都要自己动手!

S98 stop écouter
õ˧-bv̩˥-õ˩ gv̩˩! | õ˧-bv̩˥-õ˩ dv̩˩! | mmm… tʰi˩˥, | õ˧˥ | gv̩˩-kv̩˩-hĩ˥, | dv̩˧-kv̩˩-hĩ˩-ɳɯ˩, | dzɯ˧-di˧ dʑo˧˥! |

On faisait [tout] soi-même [par exemple les vêtements]! [Les terres,] on les cultivait soi-même [à la main]! (littéralement: On creusait soi-même) Les gens qui savaient fabriquer, qui savaient creuser [la terre] (=travailler la terre), ils avaient à manger!

什么都要自己动手!自己种地!会种地的人,就有吃的!

S99 stop écouter
gv̩˩-mɤ˩-kv̩˥-hĩ˩-ɳɯ˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧-ki˧ | "ʁɑ˩mi˧! | ʁɑ˩mi˧!" | pi˧, "hĩ˧-qɑ˩ | ɖɯ˧-qɑ˧-ɻ̍˥!", | hĩ˧-ɳɯ˩ | ɖɯ˧-kʰwɤ˧ gv̩˥ | tʰi˧-ki˧! |

Les gens qui n'étaient pas capables de fabriquer [ce dont ils avaient besoin], [ils en étaient réduits à] dire à d'autres (littéralement "aux gens"): "S'il vous plaît, s'il vous plaît! Aidez-nous! (littéralement: Aidez les gens!)"; les gens fabriquaient quelque chose (=ce dont ils avaient besoin), et le leur donnaient!

不会干活的人,就只好求着别人帮忙。会做的人就做了东西,送给他们。

S100 stop écouter
"zo˩no˥, | tʰv̩˧-lɑ˩ ɲi˩! | no˧sɯ˩kv̩˩, | ŋæ˧ʝi˩ | ʐwæ˩˥!" | pi˧-kv̩˩ ◊ -mæ˩. |

[L'aïeule expliquait aux enfants:] "Maintenant, c'est facile (pour vous)! Vous autres, vous vous la coulez douce!"

“现在,你们的日子好过了!”


NOTE : /ŋæ˧ʝi˩/: emprunt au chinois
S101 stop écouter
"zo˩no˧-ni˩, | no˧sɯ˩kv̩˩, | “ʈʂʰɯ˧-kʰwɤ˧ | mɤ˧-ɲi˧-ze˧! | ʈʂʰɯ˧-kʰwɤ˧ ɲi˧-ze˧!” | pi˧-di˧˥, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-mæ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩!" |

"Autrefois, on n'avait pas, comme vous maintenant, le choix de dire: “Je veux pas de ça! Je veux de ça!” (=de choisir parmi une offre variée de nourritures, de vêtements…)"

“以前可没有像现在的那么多选择:‘我不想要这个,我想要那个……’”


NOTE : de: /pi˧-di˧˥/ 说法
S102 stop écouter
dzɑ˩qʰwɤ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | zo˩no˥, | əəə… zo˩no˧-ni˩-zo˩, | tɕæ˧hæ˩-dzɑ˩qʰwɤ˩, | pʰi˩hæ˩˥, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |

Les chaussures, autrefois, eh bien, euh… Des chaussures [à semelle] en caoutchouc (=baskets, chaussures de sport…) et des sandales comme maintenant, il n'y en avait pas!

鞋子,在从前,胶底鞋、凉鞋、像现在这样的鞋子,都没有!

S103 stop écouter
ɣɯ˩˥! | ʝi˧-ɣɯ˥! | ʝi˧ɣɯ˥-ʈʂʰɯ˩ | dzɑ˩qʰwɤ˩ ʐv̩˥-hĩ˩-ʈʂʰɯ˩, | dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! |

[On faisait les chaussures avec] du cuir! Des chaussures cousues à base de cuir de vache, ça, ça existait!

鞋是牛皮做的!牛皮鞋,是有的!

S104 stop écouter
dzɑ˩qʰwɤ˩-ʈʂʰɯ˥, | ʝi˧-ɣɯ˥-dzɑ˩qʰwɤ˩-ʈʂʰɯ˩, | ɖɯ˧-kʰv̩˧-ɳɯ˥, | ɣɯ˩-dzɑ˩qʰwɤ˥ | ɖɯ˧-dzi˧! |

Les chaussures, les chaussures en cuir de vache, pour une année, [on avait en tout et pour tout] une paire de chaussures de cuir de vache!

牛皮鞋,一年到头只穿一双鞋!


NOTE : ton de /ɖɯ˧-dzi˧/: vérifié
S105 stop écouterinvestigator:
ɖɯ˧-dzi˧!

(dit par l'enquêteur) Une paire!

(调查者说:)一双!

S106 stop écouter
ɖɯ˧-dzi˧-lɑ˧ ki˥-kv̩˩-mæ˩! | ɖɯ˧-dzi˧-hĩ˧-tʰv̩˧-dʑo˩ | wɤ˩˥, | ɑ˩pʰo˩˥ <| wɤ˩˥… |> …bi˩˥ | ɖɯ˧-ki˩-ɻ̍˩! |

On ne donnait (à chacun) qu'une paire par an! Et cette paire-là, eh bien, on la chaussait quand on allait à l'extérieur (=on ne la chaussait que quand on sortait)!

只会给一双!而这一双鞋,是出门的时候才穿的!

S107 stop écouter
ɑ˩ʁo˧, | mɤ˧-tʰɑ˧˥, | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ki˩-mɤ˩-kv̩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! | õ… pi˧-zo˧-ɲi˥, | ə˧si˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |

A la maison, ça ne se faisait pas: on ne portait pas de chaussures, autrefois! Voilà ce qu'on disait; voila comment parlait l'aïeule!

从前,在家里,我们打赤脚。我妈妈的妈妈就是这么说的!

S108 stop écouter
ə˧ʝi˧-tsʰi˧ʝi˧-dʑo˩, | no˧sɯ˩kv̩˩, | ɖɯ˧-ɲi˥ F | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ɲi˧-dzi˧ ki˩. |

"De nos jours, vous autres, vous portez deux paires de chaussures au cours d'une journée! (=on a des chaussures en abondance, on en change qd on veut!)"

“到了今天,你们一天换两次鞋!”

S109 stop écouter
<ə˧ʝi˧-tsʰi˧ʝi˧-dʑo˩> ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | ɖɯ˧-kʰv̩˧˥ | dzɑ˩qʰwɤ˩˥ | ɖɯ˧-dzi˧-lɑ˧ dʑo˥-kv̩˩! |

Autrefois, pour une année, on n'avait qu'une paire de chaussures!

“从前,一年到头,我们就穿一双鞋!”


NOTE : d'abord noté /‡ɖɯ˧-dzi˧-lɑ˧ dʑo˧-kv̩˩/
S110 stop écouter
"ɖɯ˧-kʰv̩˧˥, | ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧-lɑ˧ dʑo˧-kv̩˥!" | pi˧-zo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥ ◊ -mæ˩! |

"Pour une année, on n'avait qu'une robe!" Autrefois, voilà ce qu'on disait!

“一年到头,就穿一条裙子!”从前,长辈就是这么说的!


NOTE : tons vérifiés, est bien: /ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧-lɑ˧ dʑo˧-kv̩˥/; mais on peut également dire: /ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧-lɑ˥ dʑo˩-kv̩˩/, ou encore: /ʈʰæ˧qʰwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧-lɑ˧ dʑo˥-kv̩˩/.
S111 stop écouter
tʰi˩˥, | "ɳæ˧=ɻæ˥-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | le˧-ko˧-ze˥! | le˧-sɯ˥-ze˩! | <l…> le˧-ʝi˧-dʑɯ˧-ze˩"-pi˩-kv̩˩-mæ˩! |

"Vous autres… Autrefois, il [nous] arrivait toutes sortes de choses/ on devait faire face à toutes sortes de situations! On apprenait à tout connaître (=à se débrouiller en toutes circonstances)! On avait l'expérience de tout!" qu'elle nous disait.

“从前,有各种各样的事情发生,我们不得不面对各种各样的情况!我们什么样的经验都有!”


NOTE : En novembre 2016: modifié /næ˧/ en /ɳæ˧/, en conformité avec le dictionnaire; s'agissant d'une forme innovante/marginale, il n'est pas sûr qu'elle ait une stabilité suffisante pour déterminer de façon nette si l'une ou l'autre des notations est préférable. Dans le doute, je me fie à la forme 'hyper-articulée' fournie lors de répétitions.
S112 stop écouter
"no˧sɯ˩kv̩˩-dʑo˩, | zo˩no˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ F | ʝi˧-mɤ˧-dʑɯ˧! | ŋæ˧ʝi˩ ʐwæ˩!" | pi˧-zo˩, | ə˧si˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |

"Vous, à l'heure actuelle, vous n'avez l'expérience de rien du tout! Vous vous la coulez douce!" disait-elle. Voilà comment parlait l'aïeule!

“你们现在,什么经验都没有!你们的生活可轻松!”上辈老人就是这么说的!

S113 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | <ɖ…> dʑo˧-ɲi˥-mæ˩! | ĩ˧! | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩! |

Tout ça, ça existait bel et bien, autrefois! (=Il en allait bel et bien ainsi, dans le temps!)

这些事情,以前确确实实是这样的!