Seeds: How mankind obtained seeds and learnt to grow crops (version 2)


Continuous playing:

Transcription by sentence
Other

Translation by sentence
fr en
Whole text transcription


Whole text translation
fr en



Notes
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, ◊ ə˩-gi˩! | zo˩no˥, | mv̩˧ | le˧-dʑo˧, | zo˩no˥… | di˩˥ | le˧-dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | mv̩˧ | le˧-dʑo˧, | di˩˥ | le˧-dʑo˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | di˧-qo˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | zo˩no˥, əəə… | di˩-ɳɯ˧ di˩, | tʰi˧-ʑi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | pi˧-kv̩˩-mæ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |
di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | pi˧-hĩ˧-tʰv̩˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | mv̩˧-ʈʂʰɯ˧… di˧-ʈʂʰɯ˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | tʰi˧-ʑi˧˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ F | mɤ˧-dʑo˧! |
tʰi˩˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ | mɤ˧-dʑo˧-sɯ˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | hĩ˧ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧-dʑo˧, | ʁɑ˩ʂɯ˧ | hĩ˧ | ʈʂʰɯ˧-v̩˧ | qʰwɤ˩˥ | -ʐwæ˩-ɲi˥-ho˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! |
ə˧mi˧! | tʰi˩˥, | di˧-dʑo˧, | tʰi˧-ʑi˧-ze˥! | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-dʑo˩, | di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧-pi˥-kv̩˩! |
tʰi˩˥, | "<di˧…> di˧qo˧ | ʈʂʰɯ˧-qo˧-dʑo˧, | ə˧tso˧… ʝi˧-tso˧-ɲi˥?" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | "di˧qo˧ | tʰv̩˧-qo˧ | ə˧tso˧ ʝi˧-tso˧-ɲi˥?" | pi˧-dʑo˩-wɤ˩, | hĩ˧ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧; |
"ə˧mi˧! | di˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | mv̩˧-ɳɯ˩ | kwɤ˩-ɲi˥!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
"mv̩˧-ɳɯ˩, | ə˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˧-li˧-ɲi˥!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
"di˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | mv̩˧-ɳɯ˩ | li˧-ɲi˥!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | "di˩˥ | mv̩˧-ɳɯ˩ | li˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | qʰɑ˩ne˩˥ | tso˧-ɲi˩?" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, |
ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-tsɯ˩: |
tʰi˩˥, | "ə˧sɯ˩kv̩˩, | əəə… di˩˥ | tʰi˧-ʑi˧-kʰɯ˥, | tsɤ˧-mɤ˧-ʝi˧!" |
tʰi˩˥, əəə… | "mv̩˧ʁo˥ | tʰi˩˥ | mv̩˧ʁo˥-ki˩ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | ɖɯ˧-pi˧˥ | ʂe˧-ə˧-bi˥?" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧: | "mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˥ | ə˧tso˧ dʑo˧-kv̩˧-hɯ˥?" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʝi˧-kʰv̩˥-ɳɯ˩: |
"mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˥-dʑo˩, | di˧qo˧ | ə˧tso˧ dʑo˧, | mv̩˧ʁo˥ | ə˧tso˧ dʑo˧-kv̩˧-ze˥!" |
tʰi˩˥, | "di˧mi˧-qo˧ | ɖɯ˧-sɑ˥ | mɤ˧-dʑo˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | mɤ˧-tsɤ˧-ɲi˥! | mv̩˧ʁo˥-ki˩ mv̩˩do˩-bi˩!" | pi˧, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˥-ki˩ | wɤ˩˥, | <ɖɯ˧-v̩˧…> ɲi˧-kv̩˧-ɳɯ˥ | hɯ˧ |, mv̩˧ʁo˥-ki˩ | mv̩˩do˩-hɯ˩˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧-hĩ˧-ɳɯ˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩:
tʰi˩˥, | "gɯ˩˥! | no˧-sɯ˩kv̩˩, | gɯ˩-ʝi˥ | gɯ˩-ze˥! | <di˩˥…> di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | mɤ˧-ho˩-ɲi˩, ◊ ə˩-gi˩! | mɤ˧-tsɤ˧-ɲi˥", | pi˧-ɲi˥-ze˩-wɤ˩. |
"di˩ ʑi˥ | lɑ˧ ʑi˧-kʰɯ˥, | pi˧, | mɤ˧-tsɤ˧-ɲi˥!" |
tʰi˩˥, | "no˧sɯ˩kv̩˩, | ʁɑ˩mi˧!" | tʰi˩˥, | di˧qo˧-hĩ˧ | tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩: |
"mv̩˧ʁo˥… | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-ʑi˥-ki˩, | no˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˩˥, | ʁɑ˧ze˧ ɳɯ˧go˧ ʝi˥! | ə˧tso˧ tʰo˧ dʑo˧-kv̩˩?" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩:
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˧-ɳɯ˥ | "ə˧tso˧ tʰo˧ dʑo˧-kv̩˩?" | pi˧, | "no˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧?", | pi˧. |
"no˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩ | ə˧tso˧ ʝi˧-kʰɯ˩-dʑo˩, | njɤ˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧! | ʁɑ˩mi˧! |
no˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩, | kʰwɤ˧ | ɖɯ˧-ʂe˧-ɻ̍˩!" pi˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
"tʰi˩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | bæ˩ tv̩˧-hõ˧!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | "bæ˩˥ ◊ -dʑo˩, | ə˧tso˧ ɲi˩?" | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | "bæ˩˥ ◊ -dʑo˩, | ə˧tso˧ ɲi˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | hɑ˧ | ɻæ˩ ki˥-bi˩-pi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩." |
"ɻæ˩ ki˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁɑ˧ze˧ ɳɯ˧go˧ ʝi˥! | ɻæ˩˥ | tʰi˩˥ | ə˧tso˧ ɻæ˩ | ki˧-bi˧?" | pi˧-dʑo˩. |
"mv̩˧ʁo˥ | ə˧tso˧ dʑo˧, | ə˧tso˧ ki˧-bi˧!" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə̃… hɑ˧-ʈʂʰɯ˧, | ŋwɤ˩bæ˩ ki˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
mmm… to˩pv̩˧-dʑo˩, | ni˧-sɯ˩ | po˧-hõ˥! | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
ni˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | le˧-pʰo˧˥ ◊ -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ɖwæ˧˥ | tʰv̩˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! | le˧-ʈʂɤ˥~ʈʂɤ˩ | mɤ˧-se˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! |
ni˧-ʈʂʰɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʈʂwɤ˧-qɑ˥, | tʰi˩˥ | no˧˥, | ɖwæ˧˥ | qo˧ pʰo˧-ɲi˥-mæ˩! |
ni˧-ɻæ˩-sɯ˩ | ki˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
əəə… ni˧-sɯ˩ | tʰi˧-pʰo˧-hõ˥, | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | to˩pv̩˧, | əəə… ni˧-sɯ˩ | pʰo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
ni˧ | le˧-pʰo˧˥, | ni˧ | le˧-pʰo˧˥ ◊ -dʑo˩, | le˧-ʈʂɤ˧ | mɤ˧-se˩-zo˩ | tʰi˩˥, | ɖwæ˧˥ | dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧ | gɤ˩-ʈi˧-zo˩! |
"ɖɯ˧-bæ˧ dʑo˧, | tsɤ˧-mɤ˧-ʝi˧, | wɤ˩˥ | le˧-wo˥ | ə˧tso˧ | ʂe˧-bi˧?" | pi˧, | wɤ˩˥ | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | "no˧sɯ˩kv̩˩, | ni˧ | le˧-pʰo˧˥, | ə˩-tsɤ˧?" | pi˧, | "tsɤ˧-ze˧!" | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |
tʰi˩˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | tʰv̩˧-ʈʂæ˩-qo˩-dʑo˩, | hɑ˧ | ŋwɤ˩-bæ˩ ki˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! |
dze˧ɭɯ˧, | mv̩˧dze˧, | ɕi˧ʈʂʰwæ˧, | qʰɑ˧dze˧, | mmm… nv̩˧hṽ̩˩, | nv̩˩ɭɯ˧, | əəə… tsʰi˧zi˧, | ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | ki˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
ki˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | mɤ˧-ki˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
mv̩˩zɯ˩-pi˥ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-ɲi˩-mæ˩! |
mv̩˩zɯ˩-pi˥ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | ki˧ mɤ˧-tʰɑ˧˥! | di˧qo˧, ◊ ə˩-gi˩! |
tʰi˩˥, | di˧qo˧ | mv̩˧ʁo˧ dzi˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩ | ɖɯ˧-pi˧˥ | mɤ˧-ʂo˩-hĩ˩-ɲi˩, | pi˧-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩. |
mɤ˧-ʂo˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥, | tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩, | di-hĩ˧, | læ˧dæ˧qæ˥-bi˩ | ʈʂʰwæ˧-zo˥ | le˧-po˧-tsʰɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥, | le˧-pʰo˧˥, |
mmm… qʰɑ˧-dze˧ | tʰi˧-tv̩˧, | mmm… mmm… dze˧ɭɯ˧ | tʰi˧-pʰo˧˥, | ɕi˧ɭɯ˧ | tʰi˧-tv̩˧, | mmm… mv̩˧dze˧ tʰi˧-pʰo˧˥, | tsʰi˧zi˧ tʰi˩-pʰo˩, | nv̩˩ɭɯ˧ tʰi˧-tv̩˧, | mv̩˩zɯ˩ tʰi˥-pʰo˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ ◊ -dʑo˩, |
tʰi˩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧… | hɑ˧-ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧-mɤ˧-ɲi˩ | v̩˧gv̩˩tsɑ˩ljɑ˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | no˧sɯ˩kv̩˩ | le˧-ʂɯ˧-bi˧, | zo˩no˥, | ɖɯ˧-bæ˧-ɳɯ˧ | ɖɯ˧-qʰwɤ˧ dʑo˥-kv̩˩-mæ˩, |
ʈʂʰɯ˧ | ɖɯ˧-bæ˧-ɳɯ˧ | ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥! | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | no˧sɯ˩kv̩˩, | ʈʂʰɯ˧-bæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧-qʰwɤ˩ ʝi˩! | tʰɑ˧-ʈʂwæ˧~ʈʂwæ˥! | ʈʂʰɯ˧-bæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧-qʰwɤ˩ ʝi˩, | pi˧-zo˩! |
zo˩no˥, | tsʰe˩-ɲi˩-qʰwɤ˩ ɲi˥! | tsʰe˩-ɲi˩-qʰwɤ˩˥! | nv̩˩ɭɯ˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | qʰɑ˧dze˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | ɕi˧ɭɯ˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | tsʰi˧zi˧ ɖɯ˥-qʰwɤ˩, | ə, dze˧ɭɯ˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | əəə… zo˩no˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-tɕi˥! | nv̩˧hṽ̩˩-dʑo˩, | kʰɯ˧-mɤ˥-kv̩˩! | nv̩˧hṽ̩˩. |
gi˩˥, | nv̩˧hṽ̩˩-lɑ˩ | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | zo˩no˥, | ʈæ˧bɤ˧ ʁɑ˧ʂe˩-dʑo˩, | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥ | kʰɯ˧-mɤ˥-kv̩˩, | njæ˧sɯ˩kv̩˩! |
mɤ˧-ʂo˩, | pi˧-zo˩. | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | mɤ˧-ki˧-ɲi˥ |, pi˧-zo˩! |
lɑ˧ɬɑ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ki˧-ɲi˥! | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ki˧-ɲi˥, | pi˧-zo˩. |
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ki˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | zo˩no˥, | ni˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, ◊ ə˩-gi˩! |
zo˩no˥, | əəə… ɖwæ˧˥ | ɖʐv̩˧-pi˧-zo˥! | dʑɤ˩pi˧ tʰv̩˧-pi˧-zo˥, ◊ ə˩-gi˩! |
zo˩no˥, | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | hwɤ˧li˧-ʂe˥-dʑo˩, ◊ ə˩-gi˩! | no˧… | ə˧zɯ˩… | hwɤ˧li˧˥ | ɖɯ˧-mi˩ ʂe˩-bi˩-pi˩, | ni˧-ʈʂʰɯ˧, | ɖɯ˧-mo˧ po˥-zo˩-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | hwɤ˧li˧-ʈʂʰɯ˥ | zo˧ | ɖwæ˧˥ | dʑo˧-kv̩˧-tsɯ˥ | mv̩˩! | tʰi˩˥, | ɖwæ˧˥ | zo˧ tʰv̩˧-pi˧-ɲi˥-ho˩-ze˩-mæ˩! |
ni˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʈʂwɤ˧-qɑ˥-no˩, | qʰɑ˩jɤ˩ tʰi˥-ʑi˩-ɲi˩-mæ˩! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | <ɖɯ˧…> ɖɯ˧-kɤ˧ tʰi˥-pʰo˩-tʰɑ˩-ɲi˩! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ ◊ -dʑo˩, | mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˧-ɳɯ˥, | hɑ˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | le˧-ki˧, |
tʰi˩˥, | di˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | ɖɯ˧-sɑ˥ | tʰi˧-mɤ˧-ʑi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | mɤ˧-dʑo˧, | mv̩˧di˧-ʈʂʰɯ˥ | <ɖɯ…> ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥, | ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥, | ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧! |
ɖɯ˧-v̩˧ so˩, | ɲi˧-kv̩˧ so˥, | so˩-kv̩˩ so˥! | tʰi˩˥, | no˧-ɳɯ˧ njɤ˩ so˩, | njɤ˧-ɳɯ˧ no˩ so˩, | ɻæ˩˥ | no˧=ɻ̍˩ | mɤ˧-dʑo˧, | njɤ˧-ki˩ ʂe˩; | njɤ˧=ɻ̍˩ | mɤ˧-dʑo˧, | no˧-ki˩ ʂe˩; |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ ◊ -zo˩ | di˧qo˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-dzi˩-zo˩, | zo˩no˥, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | tʰi˩˥, | dzɯ˧-di˧ dʑo˧˥, | ʈʰɯ˩di˩ dʑo˩-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
ʁo˧dɑ˧-dʑo˧, | dzɯ˧-di˧˥ | mɤ˧-dʑo˧, | ʈʰɯ˩-di˩˥ | mɤ˧-dʑo˧! | <mv̩˧-dʑo˩…> di˩˥ ◊ -dʑo˩, | dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
əəə… mv̩˧-dʑo˩, | dʑo˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! | mv̩˧-dʑo˩, | gɤ˧-bi˧ di˧! | di˩˥ ◊ -dʑo˩, | ʈæ˧qo˧ di˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dzɯ˧-di˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!
tʰi˩˥, | dzɯ˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ʁɑ˩ʂɯ˧ | hɤ˩-hĩ˧ | ɖɯ˧-ɲi˧-kv̩˧˥ | gɤ˩ʈi˧ kv̩˩-mæ˩! | ʁɑ˩ʂɯ˧… | æ˧ʂæ˧, | ɖʐɯ˩tso˧ ɲi˥ ʝi˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! | ʈʂʰɯ˧-ɲi˥-kv̩˩, | ɖʐɯ˩tso˧-hĩ˧ ɲi˥-kv̩˩ ɲi˩-hĩ˩-mæ˩; |
ə˧mi˧! | qʰɑ˩ne˩˥ | tso˧-ɲi˩-pi˩, | <le˧-ʂ…> le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, | tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˥-ki˩ ʂe˩-bi˩ pi˩. |
tʰi˩˥, | le˧-ʂe˧ le˧-po˧-tsʰɯ˧˥, | tʰi˩˥, | le˧-tv̩˧! |
ʈʂʰɯ˧-ɲi˥-kv̩˩-ɳɯ˩ | ʁo˧dɑ˧ le˧-sɯ˧-tv̩˥-dʑo˩… | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-ɲi˥-kv̩˩-ki˩ | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧. |
wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧, | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧-dʑo˧, | di˧qo˧-ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | dʑo˧, | pi˧-zo˩. |
æ˧ʂæ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-kʰwɤ˧ dʑo˧-kv̩˩. |
ə˧zɯ˩, | hĩ˧… ə˧mɑ˧ | wɤ˩˥ | hĩ˧-ɳɯ˩ | ʐwɤ˩-hĩ˩-lɑ˥-ɲi˩ wɤ˩! |
ə˧mɑ˧ | do˧-mɤ˧-dʑɯ˧! ◊ ə˩-gi˩! |
ə˧mɑ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | do˧-dʑi˧-ɲi˥-ze˩, | <ə˧mi˧…> njɤ˧-ɳɯ˧, ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | ʐwɤ˧-bi˧! |
hĩ˧mo˥=ɻæ˩-ɳɯ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩… | ə˧mɑ˧ ʈʂʰɯ˧ | ʐæ˧v̩˩ tʰv̩˩ | ʐwæ˩ ɲi˥! |
ʈæ˧bɤ˧ ʁɑ˧ʂe˩ | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥, | ʈæ˧bɤ˧-mæ˧qo˩ | tʰi˧-dzi˩, | ɖɯ˧-ɲi˧ | ʈæ˧bɤ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˧~ʐwɤ˩-kv̩˩-mæ˩! |
ʈæ˧bɤ˧-bv̩˧, | ə˧tso˧ ɖɯ˧-bæ˧ ʐwɤ˩, | wɤ˩˥, | ə˧mɑ˧ tʰi˧-ɲi˥! |
ʈæ˧bɤ˧ | ə˧mɑ˧ fv̩˧-kv̩˧˥! | "no˧ | tʰi˧-dzi˩! | njɤ˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-bi˥! | tʰv̩˧ne-ʝi˥ | ʐwɤ˩-bi˩-pi˥!"
zo˩no˥, | əəə… <le˧-> ʐwɤ˧~ʐwɤ˩-dʑo˩, | no˩sɯ˧kv̩˥~no˩sɯ˧kv̩˥… | zo˩[no˧], ʈæ˧bɤ˧-dʑo˧ | ʈʰæ˧ɻæ˩ | no˧-ni˩ | hɤ˩-ɲi˥-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! |
no˩sɯ˧kv̩˥~no˩sɯ˧kv̩˥, | tʰv̩˧-qo˧ | tʰi˧-dzi˩, | le˧-ʐwɤ˧~ʐwɤ˩, | ə˧mɑ˧-dʑo˥, | hɑ˧ | tʰi˧-ki˩! | tʰv̩˧-sɯ˩-kv̩˩-ki˩, | hɑ˧ | tʰi˧-tɕɤ˩! | qʰwɤ˩ ʑi˩-bi˩˥, | tʰv̩˧-sɯ˩-kv̩˩-mæ˩qo˩ | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-ʈʂæ˧-sɯ˥ | tʰi˧-dzi˩, | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-kʰwɤ˥~ɖɯ˩-kʰwɤ˩ | ɲi˧-kv̩˩! |
æ˧ʂæ˧, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |
gɯ˧-mɤ˧-gɯ˩, | mɤ˧-do˩! ◊ ə˩-gi˩! |
"Les graines" (2e version), traduction du texte entier: Autrefois, la terre était entièrement inculte. Toute la terre était inculte, et les bêtes sauvages y rôdaient! La terre était toute entière laissée inculte; il n'y avait rien de tout ce qui fait l'agrément des régions cultivées. Alors il s'est trouvé quelqu'un d'intelligent, qui s'est demandé ce qu'on pourrait faire de cette terre inculte peuplée de bêtes sauvages. Il s'est dit: "Laisser la terre comme ça, ça ne va pas! Voyons voir, que faire… La terre, elle est sous le regard du ciel! C'est du ciel qu'elle dépend! Alors, pourquoi ne pas aller au ciel voir s'il s'y trouverait quelque chose qui pourrait nous aider?" Comme quelqu'un demandait: "Qu'est-ce qu'il peut donc bien y avoir au ciel?", on lui a répondu: "Les gens du ciel, eh bien mais… tout ce qu'il y a sur terre, cela peut exister aussi au ciel! Ca doit être comme par chez nous!" Ce que disant, il est parti; deux personnes sont parties demander au ciel. Les gens du ciel leur ont répondu de la façon suivante: "Oui, vous avez tout à fait raison! Que la terre soit en friche, peuplée de bêtes sauvages, ce n'est pas bien! Ca ne va pas, il faut le reconnaître. Laisser la terre comme ça, aux bêtes sauvages, ça ne va pas!" Alors, l'homme venu de la terre, du monde d'en bas, leur a dit: "Nous vous implorons, vous, la famille du ciel! Que peut-on faire?" Les gens du ciel lui ont répondu: "Que pouvons-nous faire pour vous venir en aide?" L'homme venu de la terre a répondu: "On fera tout ce que vous nous demanderez! Merci de bien vouloir nous venir en aide! A vous de décider!" "Eh bien, faites des semailles, plantez des récoltes!" ont-ils dit. Alors, les hommes venus de la terre ont demandé: "C'est quoi, les semailles? Ca veut dire quoi, planter des récoltes?" "Ce que c'est, les semailles? On va vous donner des graines de céréales", leur a-t-on répondu. "Nous donner des graines? Grand merci! Et quelles graines allez-vous donner?" ont-ils demandé. "On va vous donner tout ce qu'il y a au ciel!" leur a-t-on répondu. Tout d'abord, ils ont ramené l'amaranthe, à ce que dit l'histoire! L'amaranthe, quand on en sème, il en pousse des quantités, n'est-ce pas! Il y en a tant qu'il est impossible de compter les graines. Avec une poignée d'amaranthe, ils ont pu semer à beaucoup d'endroits! Il y en a eu en quantités innombrables; il y en a eu en quantité. Alors, une autre personne s'est levée! "Une seule sorte de graine, ça ne suffit pas, qu'est-ce qu'on pourrait encore ramener du ciel?" et à son tour cette personne-là est partie. Les gens du ciel leur ont demandé: "Vous revoilà donc! Alors, vous avez semé l'amaranthe? Ca pousse bien?" On dit qu'ils ont répondu: "Très bien!" Alors, cette fois-là, les gens du ciel leur ont confié les cinq céréales: le blé, l'orge d'altitude, le riz, le maïs… euh… les haricots, le soja, l'orge… ils ont donné de tout. En revanche ils n'ont pas donné de graines d'avoine! Celle-là, les gens du ciel ne pouvaient pas la donner aux gens sur terre, n'est-ce pas! L'avoine, on disait autrefois que c'est quelque chose d'un peu malpropre! C'est parce que la personne qui est allée au ciel chercher les graines, l'avoine, elle en a dérobé quelques graines et les a ramenées en les cachant sous ses aisselles! Voilà comment les diverses céréales ont été ramenées, et semées; on a planté le maïs, semé le blé, planté le riz, semé l'orge des hauts plateaux, semé l'orge, planté les haricots, semé l'avoine! Toutes les sortes de céréales, les cinq céréales [emprunt chinois], quand quelqu'un meurt, eh bien, on en prépare un bol de chaque. On ne mélange pas! Ca fait douze bols: un bol de soja, un bol de maïs, un bol de riz, un bol d'orge, un bol de blé… Les haricots, on n'en met pas, nous! Eh oui, les haricots et l'avoine, ce sont des graines impures. Quand on fait venir un moine, on ne met pas d'avoine parmi les offrandes (cadeaux destinés au moine, et nourritures utilisées pendant les rituels). C'est parce que ces deux sortes de graines ne nous ont pas été données par les gens du ciel, tandis que tout le reste nous a été donné par le ciel. L'amaranthe, ça représente l'abondance; selon l'usage ancien, quand on adopte un chaton femelle, on amène un peu d'amaranthe qu'on offre en échange du chaton; ainsi le chaton aura dans sa nouvelle demeure une descendance aussi nombreuse que les graines d'amaranthe. L'amaranthe, dans une poignée, il y en a des quantités! Voilà, c'est comme ça que notre univers, a été mis en culture. Au début, il y avait une seule personne qui savait faire; puis deux; et ainsi de fil en aiguille! Moi, je peux t'apprendre, toi tu peux m'apprendre; le savoir-faire se transmet. Les graines, si vous n'en avez pas, vous venez en chercher chez moi; si c'est nous qui n'en avons pas, nous venons en chercher auprès de vous. Voilà comment notre terre a été mise en culture, comment l'homme a su faire pousser de quoi manger et boire! Auparavant, il n'y avait pas de quoi boire ni manger. La terre, oui, elle a toujours été là: le ciel en haut, et la terre en bas! mais la terre était inculte. Ceux qui sont allés chercher les graines au ciel, c'étaient deux héros. Ils ont réfléchi, réfléchi encore, et ils ont résolu d'aller chercher ce dont ils avaient besoin. Voilà, c'est une histoire du temps jadis! Moi, cette histoire-là, c'est seulement quelque chose que j'ai entendu raconter par d'autres! Je n'ai rien vu de tout ça de mes propres yeux, n'est-ce pas! Si j'avais été témoin de tout ça, eh bien… moi, je dis bien volontiers tout ce que je sais! C'est plutôt cocasse, la façon dont j'ai entendu parler de ces choses-là, moi! Quand on faisait venir des moines à la maison, je m'asseyais derrière les moines; je m'occupais d'eux, je leur servais à manger, et ça me donnait l'occasion d'entendre ce qu'ils racontaient. Ils m'avaient à la bonne, les moines; ils me disaient: "Tiens, assieds-toi et écoute un peu. Autrefois, on racontait ceci! et on racontait cela!" Les moines, c'est des gens cultivés, comme toi, n'est-ce pas! A les fréquenter, j'avais l'occasion d'entendre un peu de ce qu'ils se disaient! Voilà, cette histoire, qu'on racontait autrefois! Quant à savoir si c'est vrai ou pas, on ne sait pas, n'est-ce pas!


































































Before [that time], there was nothing to eat, nothing to drink! <The sky…> the earth was there [but it was uncultivated]!

There was nothing to eat; but [among] humans, there were some remarkable ones, who stood up (=who were willing to do something about it)! In the old times, there were customs, weren't there? (=people had good morals and knew how to get their act together) These two persons [who learnt about agriculture], they were righteous people/heroes!
















S1 stop écouter
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, ◊ ə˩-gi˩! | zo˩no˥, | mv̩˧ | le˧-dʑo˧, | zo˩no˥… | di˩˥ | le˧-dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Autrefois, n'est-ce pas, eh bien… Il y avait le ciel, et… il y avait la terre, à ce qu'on raconte!

S2 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˧ | le˧-dʑo˧, | di˩˥ | le˧-dʑo˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | di˧-qo˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | zo˩no˥, əəə… | di˩-ɳɯ˧ di˩, | tʰi˧-ʑi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Or, comme il y avait le ciel et la terre… sur terre, en fait… la terre, eh bien, elle était là[, entièrement inculte!]


NOTE : d'abord noté /‡di˧-qo˧ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ |/
NOTE : di˩-ɳɯ˧ di˩: façon de mettre en valeur; on peut dire pareillement: lɑ˧-ɳɯ˧ | lɑ˧ (le tigre), ʐæ˩-ɳɯ˧ | ʐæ˩
S3 stop écouter
di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | pi˧-kv̩˩-mæ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |

il n'y avait que la terre (en friche), et le tigre, voilà ce qu'on disait autrefois! (=toute la terre était inculte, et il ne s'y trouvait que des bêtes sauvages)

S4 stop écouter
di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | pi˧-hĩ˧-tʰv̩˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | mv̩˧-ʈʂʰɯ˧… di˧-ʈʂʰɯ˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | tʰi˧-ʑi˧˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ F | mɤ˧-dʑo˧! |

comme la terre et le tigre étaient là, le ciel… la terre était toute entière [laissée inculte]; il n'y avait rien [de tout ce qui fait l'agrément des régions cultivées]!


NOTE : tons vérifiés, n'est pas mv̩˧-ʈʂʰɯ˩
NOTE : Jusqu'ici (juin 2012), il n'a pas été trouvé d'exception à l'association systématique du phénomène noté comme F 'focalisation' (rupture intonative / intonation descendante expressive, de mise en valeur) et de l'expression /ɖɯ˧-sɑ˥/./
S5 stop écouter
tʰi˩˥, | ɖɯ˧-sɑ˥ | mɤ˧-dʑo˧-sɯ˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | hĩ˧ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧-dʑo˧, | ʁɑ˩ʂɯ˧ | hĩ˧ | ʈʂʰɯ˧-v̩˧ | qʰwɤ˩˥ | -ʐwæ˩-ɲi˥-ho˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! |

alors, comme il n'y avait encore rien, il y a une personne… cette personne-là devait être très intelligente, n'est-ce pas!


NOTE : pensais d'abord à un emprunt chinois: 还是, prononcé /‡hæ˩ʂɯ˧/; corrigé ensuite en /‡hɑ˩ʂɯ˧/, notant la voyelle juste, mais continuant à interpréter l'initiale comme /ʁ/; juillet 2012: comprends finalement qu'il s'agit de /ʁɑ˩ʂɯ˧/, mot na.
S6 stop écouter
ə˧mi˧! | tʰi˩˥, | di˧-dʑo˧, | tʰi˧-ʑi˧-ze˥! | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-dʑo˩, | di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧-pi˥-kv̩˩! |

Houlà! Alors… la terre, elle se trouvait là [inculte]! Les contes disent qu'il y avait [seulement] la terre et le tigre! (=il y avait une terre inculte peuplée de bêtes sauvages!)

S7 stop écouter
tʰi˩˥, | "<di˧…> di˧qo˧ | ʈʂʰɯ˧-qo˧-dʑo˧, | ə˧tso˧… ʝi˧-tso˧-ɲi˥?" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Alors… "dans la plaine, que pourrait-on y faire? (=comment pouvait-on exploiter la terre?)" [s'est demandé l'homme en question]

S8 stop écouter
tʰi˩˥, | "di˧qo˧ | tʰv̩˧-qo˧ | ə˧tso˧ ʝi˧-tso˧-ɲi˥?" | pi˧-dʑo˩-wɤ˩, | hĩ˧ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧; |

"dans la plaine, que pourrait-on y faire? (=comment pouvait-on exploiter la terre?)" [s'est demandé] l'homme;

S9 stop écouter
"ə˧mi˧! | di˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | mv̩˧-ɳɯ˩ | kwɤ˩-ɲi˥!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"Eeeh bien! La terre, elle… le ciel s'en occupe (=le ciel doit s'en occuper/elle dépend du ciel)!", s'est-il dit.


NOTE : kwɤ˩: s'occuper de; première occurrence de ce mot dans un récit.
S10 stop écouter
"mv̩˧-ɳɯ˩, | ə˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˧-li˧-ɲi˥!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"Le ciel, il nous observe!" a-t-il dit.

S11 stop écouter
"di˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | mv̩˧-ɳɯ˩ | li˧-ɲi˥!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"La terre, elle est sous le regard du ciel!

S12 stop écouter
tʰi˩˥, | "di˩˥ | mv̩˧-ɳɯ˩ | li˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | qʰɑ˩ne˩˥ | tso˧-ɲi˩?" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, |

Alors, du fait que la terre est sous le regard du ciel… comment procéder?"

S13 stop écouter
ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-tsɯ˩: |

Cet homme-là, voilà ce qu'il a dit, à ce qu'on raconte:

S14 stop écouter
tʰi˩˥, | "ə˧sɯ˩kv̩˩, | əəə… di˩˥ | tʰi˧-ʑi˧-kʰɯ˥, | tsɤ˧-mɤ˧-ʝi˧!" |

"Nous autres… Laisser la terre [inculte comme ça], ça ne va pas!" Alors…


NOTE : tons vérifiés, n'est pas tʰi˧-ʑi˧-kʰɯ˧˥
S15 stop écouter
tʰi˩˥, əəə… | "mv̩˧ʁo˥ | tʰi˩˥ | mv̩˧ʁo˥-ki˩ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | ɖɯ˧-pi˧˥ | ʂe˧-ə˧-bi˥?" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"Au ciel… Si on allait chercher un peu de tout auprès du ciel?"

S16 stop écouter
tʰi˩˥, | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧: | "mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˥ | ə˧tso˧ dʑo˧-kv̩˧-hɯ˥?" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʝi˧-kʰv̩˥-ɳɯ˩: |

Comme quelqu'un demandait: "Qu'est-ce qu'il peut donc bien y avoir au ciel?", certains ont répondu:

S17 stop écouter
"mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˥-dʑo˩, | di˧qo˧ | ə˧tso˧ dʑo˧, | mv̩˧ʁo˥ | ə˧tso˧ dʑo˧-kv̩˧-ze˥!" |

"Les gens du ciel, eh bien mais… tout ce qu'il y a sur terre, cela peut exister aussi au ciel!"

S18 stop écouter
tʰi˩˥, | "di˧mi˧-qo˧ | ɖɯ˧-sɑ˥ | mɤ˧-dʑo˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | mɤ˧-tsɤ˧-ɲi˥! | mv̩˧ʁo˥-ki˩ mv̩˩do˩-bi˩!" | pi˧, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Alors… [La conteuse revient au personnage qui se proposait d'aller au ciel, répétant son propos:] "Qu'il n'y ait rien du tout sur terre, ce n'est pas bien! Allons demander au ciel!" Ce que disant, il est parti.


NOTE : vérifié: est bien di˧mi˧, non ‡di˧ɭɯ˧ ni ‡di˧li˧; hypo-articulé.
S19 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˥-ki˩ | wɤ˩˥, | <ɖɯ˧-v̩˧…> ɲi˧-kv̩˧-ɳɯ˥ | hɯ˧ |, mv̩˧ʁo˥-ki˩ | mv̩˩do˩-hɯ˩˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧-hĩ˧-ɳɯ˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩:

Alors ils sont partis, <une personne…> deux personnes sont parties demander au ciel; alors, les gens du ciel ont parlé ainsi (=leur ont répondu de la façon suivante):

S20 stop écouter
tʰi˩˥, | "gɯ˩˥! | no˧-sɯ˩kv̩˩, | gɯ˩-ʝi˥ | gɯ˩-ze˥! | <di˩˥…> di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | mɤ˧-ho˩-ɲi˩, ◊ ə˩-gi˩! | mɤ˧-tsɤ˧-ɲi˥", | pi˧-ɲi˥-ze˩-wɤ˩. |

"Oui! Vous avez tout à fait raison! Que la terre soit en friche, peuplée de bêtes sauvages, ce n'est pas bien, n'est-ce pas! Ca ne va pas, il faut le reconnaître."


NOTE : d'abord noté /‡pi˧-ɲi˩-zo˩/
NOTE : d'abord noté /‡pi˧-hĩ˧ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩/
S21 stop écouter
"di˩ ʑi˥ | lɑ˧ ʑi˧-kʰɯ˥, | pi˧, | mɤ˧-tsɤ˧-ɲi˥!" |

"Laisser la terre comme ça, aux bêtes sauvages, ça ne va pas!"

S22 stop écouter
tʰi˩˥, | "no˧sɯ˩kv̩˩, | ʁɑ˩mi˧!" | tʰi˩˥, | di˧qo˧-hĩ˧ | tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩: |

Alors, "Vous, s'il vous plaît…" L'homme venu de la terre (=du monde d'en bas) leur a dit:


NOTE : tons vérifiés, est bien: /…tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩/
S23 stop écouter
"mv̩˧ʁo˥… | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-ʑi˥-ki˩, | no˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˩˥, | ʁɑ˧ze˧ ɳɯ˧go˧ ʝi˥! | ə˧tso˧ tʰo˧ dʑo˧-kv̩˩?" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"Nous vous implorons, vous, la famille du ciel! Que peut-on faire? (我们)有什么办法?/ 我们该怎么办?


NOTE : ʁɑ˧ze˧ ɳɯ˧go˧ ʝi˥:: nous vous implorons!
S24 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩:

alors, voilà ce qu'ont dit les gens du ciel:

S25 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˧-ɳɯ˥ | "ə˧tso˧ tʰo˧ dʑo˧-kv̩˩?" | pi˧, | "no˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧?", | pi˧. |

les gens du ciel, ils ont dit: "Que pouvons-nous faire [pour vous venir en aide]? Qu'est-ce que vous allez faire?"

S26 stop écouter
"no˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩ | ə˧tso˧ ʝi˧-kʰɯ˩-dʑo˩, | njɤ˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧! | ʁɑ˩mi˧! |

L'homme venu de la terre a répondu: "On fera tout ce que vous nous demanderez! Merci [de bien vouloir nous venir en aide]!


NOTE : vérifié: n'est pas: ‡ə˧tso˧ ʝi˧-kʰɯ˩-ɻ̍˩
S27 stop écouter
no˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩, | kʰwɤ˧ | ɖɯ˧-ʂe˧-ɻ̍˩!" pi˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

A vous de décider!" leur a-t-il dit.


NOTE : d'abord noté /‡| pi˧-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/. Est en fait /…pi˩-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/, intégré au groupe tonal qui précède. Il serait également possible de dire: /| pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/.
NOTE : kʰwɤ˧ | ɖɯ˧-ʂe˧-ɻ̍˩: décidez! / c'est vous qui décidez!
S28 stop écouter
"tʰi˩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | bæ˩ tv̩˧-hõ˧!" | pi˧-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"eh bien, plantez des récoltes/faites des semailles!" ont-ils dit.


NOTE : d'abord noté /‡pi˧-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩/
S29 stop écouter
tʰi˩˥, | "bæ˩˥ ◊ -dʑo˩, | ə˧tso˧ ɲi˩?" | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Alors, les hommes venus de la terre ont demandé: "Ca veut dire quoi, planter des récoltes?/C'est quoi, les semailles?"

S30 stop écouter
tʰi˩˥, | "bæ˩˥ ◊ -dʑo˩, | ə˧tso˧ ɲi˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | hɑ˧ | ɻæ˩ ki˥-bi˩-pi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩." |

"Ce que c'est, les semailles? On va vous donner des graines de céréales", leur a-t-on répondu.

S31 stop écouter
"ɻæ˩ ki˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁɑ˧ze˧ ɳɯ˧go˧ ʝi˥! | ɻæ˩˥ | tʰi˩˥ | ə˧tso˧ ɻæ˩ | ki˧-bi˧?" | pi˧-dʑo˩. |

"Nous donner des graines? Grand merci! Et quelles graines allez-vous donner?" ont-ils demandé.

S32 stop écouter
"mv̩˧ʁo˥ | ə˧tso˧ dʑo˧, | ə˧tso˧ ki˧-bi˧!" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə̃… hɑ˧-ʈʂʰɯ˧, | ŋwɤ˩bæ˩ ki˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

"On va vous donner tout ce qu'il y a au ciel!" leur a-t-on répondu. Les céréales, ils en ont donné cinq! “天上有什么,我们就给你们什么!”他们给了五谷!


NOTE : ŋwɤ˩bæ˩˥ 'cinq sortes'
S33 stop écouter
mmm… to˩pv̩˧-dʑo˩, | ni˧-sɯ˩ | po˧-hõ˥! | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Euh… Au début, ils ont commencé par emporter l'amaranthe, à ce qu'on raconte!

S34 stop écouter
ni˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | le˧-pʰo˧˥ ◊ -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ɖwæ˧˥ | tʰv̩˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! | le˧-ʈʂɤ˥~ʈʂɤ˩ | mɤ˧-se˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! |

L'amaranthe, quand on en sème, il en pousse des quantités, n'est-ce pas! [Il y en a tant qu'il est] impossible de compter toutes [les graines]!


NOTE : explication: lorsqu'on sème de l'amaranthe, il en pousse des quantités; l'année suivante on en trouve encore même si on n'en a pas semé à nouveau.
S35 stop écouter
ni˧-ʈʂʰɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʈʂwɤ˧-qɑ˥, | tʰi˩˥ | no˧˥, | ɖwæ˧˥ | qo˧ pʰo˧-ɲi˥-mæ˩! |

Avec une poignée d'amaranthe, ils ont pu semer à beaucoup d'endroits!


NOTE : ʈʂwɤ: saisir, empoigner
NOTE : qo: lieu; pʰo˧˥: semer
NOTE : d'abord noté /‡tʰi˩-no˥/'
S36 stop écouter
ni˧-ɻæ˩-sɯ˩ | ki˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

[Les gens du ciel] ont d'abord donné les graines d'amaranthe.

S37 stop écouter
əəə… ni˧-sɯ˩ | tʰi˧-pʰo˧-hõ˥, | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

[Les gens de la terre] ont [donc] d'abord emporté l'amaranthe, à ce qu'on raconte.

S38 stop écouter
tʰi˩˥, | to˩pv̩˧, | əəə… ni˧-sɯ˩ | pʰo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

en premier, ils ont donc d'abord semé l'amaranthe.

S39 stop écouter
ni˧ | le˧-pʰo˧˥, | ni˧ | le˧-pʰo˧˥ ◊ -dʑo˩, | le˧-ʈʂɤ˧ | mɤ˧-se˩-zo˩ | tʰi˩˥, | ɖwæ˧˥ | dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Ils ont semé l'amaranthe; comme ils semaient l'amaranthe, il y en a eu tant qu'on ne pouvait pas compter [les graines] (=il y en a eu en quantités innombrables); il y en a eu en quantité.


NOTE : tons vérifiés, n'est pas ‡le˧-pʰo˧-dʑo˥
S40 stop écouter
tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧ | gɤ˩-ʈi˧-zo˩! |

Alors, une autre personne s'est levée!

S41 stop écouter
"ɖɯ˧-bæ˧ dʑo˧, | tsɤ˧-mɤ˧-ʝi˧, | wɤ˩˥ | le˧-wo˥ | ə˧tso˧ | ʂe˧-bi˧?" | pi˧, | wɤ˩˥ | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

"une [seule] sorte de céréale, c'est pas bien (=ça ne suffit pas), qu'est-ce qu'on pourrait encore ramener [du ciel]? et à son tour [cette personne-là] est partie.

S42 stop écouter
hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | "no˧sɯ˩kv̩˩, | ni˧ | le˧-pʰo˧˥, | ə˩-tsɤ˧?" | pi˧, | "tsɤ˧-ze˧!" | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩. |

Comme ils y étaient allés, [les gens du ciel leur ont demandé:] "Vous avez semé l'amaranthe; c'est bien? (=ça pousse bien?)"; on dit qu'ils ont répondu: "Très bien!"

S43 stop écouter
tʰi˩˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | tʰv̩˧-ʈʂæ˩-qo˩-dʑo˩, | hɑ˧ | ŋwɤ˩-bæ˩ ki˥-ɲi˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩! |

Alors, cette fois-là, ils ont donné les cinq céréales!

S44 stop écouter
dze˧ɭɯ˧, | mv̩˧dze˧, | ɕi˧ʈʂʰwæ˧, | qʰɑ˧dze˧, | mmm… nv̩˧hṽ̩˩, | nv̩˩ɭɯ˧, | əəə… tsʰi˧zi˧, | ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | ki˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Le blé, l'orge d'altitude, le riz, le maïs… euh… les haricots, le soja, l'orge… [Tout] ça… ils ont donné de tout!

S45 stop écouter
ki˧-dʑo˥ | tʰi˩˥, | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | mɤ˧-ki˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

(Néanmoins parmi) ce qu'ils ont donné, l'avoine, il n'y était pas! (=En revanche ils n'ont pas donné de graines d'avoine!)

S46 stop écouter
mv̩˩zɯ˩-pi˥ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-ɲi˩-mæ˩! |

Il y a une [céréale] qu'on appelle l'avoine, hein!

S47 stop écouter
mv̩˩zɯ˩-pi˥ | ɖɯ˧-ʁo˩ dʑo˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | ki˧ mɤ˧-tʰɑ˧˥! | di˧qo˧, ◊ ə˩-gi˩! |

Il y a une céréale qu'on appelle l'avoine; et… celle-là, [le ciel] ne pouvait pas la donner! [aux gens] sur terre, n'est-ce pas!


NOTE : d'abord noté /‡| ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ |/
S48 stop écouter
tʰi˩˥, | di˧qo˧ | mv̩˧ʁo˧ dzi˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩ | ɖɯ˧-pi˧˥ | mɤ˧-ʂo˩-hĩ˩-ɲi˩, | pi˧-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩. |

Alors, pendant que [les hommes de] la plaine [=du monde d'en bas] séjournaient au ciel… ça, l'avoine, on disait autrefois que c'est quelque chose d'un peu malpropre!


NOTE : d'abord noté /‡| ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ |/
NOTE : Passage /…-hĩ˩-ɲi˩, | pi˧-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩…/: dit très rapidement, cas extrême de réduction
S49 stop écouter
mɤ˧-ʂo˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥, | tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩, | di-hĩ˧, | læ˧dæ˧qæ˥-bi˩ | ʈʂʰwæ˧-zo˥ | le˧-po˧-tsʰɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Comme ce n'est pas pur… cette personne-là, elle en a ramené un peu [sur terre] en en cachant sous ses aisselles, à ce qu'on raconte!

S50 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥, | le˧-pʰo˧˥, |

alors, [les diverses céréales] ont été ramenées, et semées;

S51 stop écouter
mmm… qʰɑ˧-dze˧ | tʰi˧-tv̩˧, | mmm… mmm… dze˧ɭɯ˧ | tʰi˧-pʰo˧˥, | ɕi˧ɭɯ˧ | tʰi˧-tv̩˧, | mmm… mv̩˧dze˧ tʰi˧-pʰo˧˥, | tsʰi˧zi˧ tʰi˩-pʰo˩, | nv̩˩ɭɯ˧ tʰi˧-tv̩˧, | mv̩˩zɯ˩ tʰi˥-pʰo˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ ◊ -dʑo˩, |

on a planté le maïs, semé le blé, planté le riz, semé l'orge des hauts plateaux, semé l'orge, planté les haricots, semé l'avoine, pour de bon!


NOTE : tons vérifiés: est bien /mv̩˧dze˧ tʰi˧-pʰo˧˥, | tsʰi˧zi˧ tʰi˩-pʰo˩/
S52 stop écouter
tʰi˩˥, | no˧sɯ˩kv̩˩ | ə˧tso˧… | hɑ˧-ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧-mɤ˧-ɲi˩ | v̩˧gv̩˩tsɑ˩ljɑ˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | no˧sɯ˩kv̩˩ | le˧-ʂɯ˧-bi˧, | zo˩no˥, | ɖɯ˧-bæ˧-ɳɯ˧ | ɖɯ˧-qʰwɤ˧ dʑo˥-kv̩˩-mæ˩, |

Vous, eh bien… toutes sortes de céréales, les cinq céréales [emprunt chinois], quand vous mourrez, eh bien, [on en préparera] un bol de chaque,


NOTE : v̩˧gv̩˩tsɑ˩ljɑ˩::五谷杂粮; il faudrait dire: hɑ˧ | ŋwɤ˩-bæ˩˥
NOTE : lors de la crémation, on brûle un peu des cinq céréales avec le corps du défunt
S53 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ | ɖɯ˧-bæ˧-ɳɯ˧ | ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥! | ʈʂʰɯ˧-dʑo˧, | no˧sɯ˩kv̩˩, | ʈʂʰɯ˧-bæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧-qʰwɤ˩ ʝi˩! | tʰɑ˧-ʈʂwæ˧~ʈʂwæ˥! | ʈʂʰɯ˧-bæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧-qʰwɤ˩ ʝi˩, | pi˧-zo˩! |

Un bol de chaque! Pour ça, vous… cette sorte, vous la mettez (littéralement "elle vient") dans ce bol! Il ne faut pas mélanger! / On ne mélange pas! Cette sorte, vous la mettez (littéralement "elle vient") dans ce bol!


NOTE : d'abord noté /‡| ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ |/
S54 stop écouter
zo˩no˥, | tsʰe˩-ɲi˩-qʰwɤ˩ ɲi˥! | tsʰe˩-ɲi˩-qʰwɤ˩˥! | nv̩˩ɭɯ˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | qʰɑ˧dze˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | ɕi˧ɭɯ˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | tsʰi˧zi˧ ɖɯ˥-qʰwɤ˩, | ə, dze˧ɭɯ˧ ɖɯ˧-qʰwɤ˧˥, | əəə… zo˩no˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-tɕi˥! | nv̩˧hṽ̩˩-dʑo˩, | kʰɯ˧-mɤ˥-kv̩˩! | nv̩˧hṽ̩˩. |

Ca fait douze bols! Douze bols! Un bol de soja! Un bol de maïs! Un bol de riz! Un bol d'orge! Un bol de blé! euh… Voilà comment on prépare [un bol de chaque]! Les haricots, on n'en met pas, nous!

S55 stop écouter
gi˩˥, | nv̩˧hṽ̩˩-lɑ˩ | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | zo˩no˥, | ʈæ˧bɤ˧ ʁɑ˧ʂe˩-dʑo˩, | mv̩˩zɯ˩-ʈʂʰɯ˥ | kʰɯ˧-mɤ˥-kv̩˩, | njæ˧sɯ˩kv̩˩! |

Eh oui, les haricots et l'avoine, eh bien, quand on fait venir un moine, on ne met pas d'avoine (parmi les cadeaux destinés au moine, ni parmi les nourritures utilisées pendant les rituels), nous autres!

S56 stop écouter
mɤ˧-ʂo˩, | pi˧-zo˩. | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | mɤ˧-ki˧-ɲi˥ |, pi˧-zo˩! |

ce n'est pas pur, à ce qu'on dit. On dit que ça n'a pas été donné par les gens du ciel!

S57 stop écouter
lɑ˧ɬɑ˧˥ ◊ -dʑo˩, | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ki˧-ɲi˥! | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ki˧-ɲi˥, | pi˧-zo˩. |

Les autres choses, elles ont été données par les gens du ciel! On dit que tout a été donné par le ciel.


NOTE : mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˥: les gens du ciel, le clan du ciel
NOTE : avant 2015: noté /‡lɑ˧ɬɑ˥/.
S58 stop écouter
tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥ | ki˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | zo˩no˥, | ni˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, ◊ ə˩-gi˩! |

Alors, les choses qui ont été données par le ciel, il y a / ça comprend: l'amaranthe, n'est-ce pas!

S59 stop écouter
zo˩no˥, | əəə… ɖwæ˧˥ | ɖʐv̩˧-pi˧-zo˥! | dʑɤ˩pi˧ tʰv̩˧-pi˧-zo˥, ◊ ə˩-gi˩! |

[L'amaranthe,] c'est très abondant! Il en pousse des quantités, n'est-ce pas!

S60 stop écouter
zo˩no˥, | æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | hwɤ˧li˧-ʂe˥-dʑo˩, ◊ ə˩-gi˩! | no˧… | ə˧zɯ˩… | hwɤ˧li˧˥ | ɖɯ˧-mi˩ ʂe˩-bi˩-pi˩, | ni˧-ʈʂʰɯ˧, | ɖɯ˧-mo˧ po˥-zo˩-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

eh bien, selon l'usage ancien/dans les proverbes, quand on va chercher un chat, toi… nous… quand on va chercher un chat, l'amaranthe, on en amène un peu! (Explication: l'amaranthe symbolise la multiplication rapide; lorsqu'on va chez un voisin adopter un petit chaton femelle, on offre un peu d'amaranthe à la famille qui vous l'offre, pour que le chaton ait une descendance abondante dans sa nouvelle demeure.)


NOTE : /ɖɯ˧-mo˧˥/: un peu
NOTE : d'abord noté /‡æ˧ʂæ˧-tɑ˩mv̩˩ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩/
S61 stop écouter
tʰi˩˥, | hwɤ˧li˧-ʈʂʰɯ˥ | zo˧ | ɖwæ˧˥ | dʑo˧-kv̩˧-tsɯ˥ | mv̩˩! | tʰi˩˥, | ɖwæ˧˥ | zo˧ tʰv̩˧-pi˧-ɲi˥-ho˩-ze˩-mæ˩! |

Ainsi, le chat aura beaucoup de chatons! Ainsi, il donnera beaucoup de petits!

S62 stop écouter
ni˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-ʈʂwɤ˧-qɑ˥-no˩, | qʰɑ˩jɤ˩ tʰi˥-ʑi˩-ɲi˩-mæ˩! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | <ɖɯ˧…> ɖɯ˧-kɤ˧ tʰi˥-pʰo˩-tʰɑ˩-ɲi˩! | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ ◊ -dʑo˩, | mv̩˧ʁo˧-ɻ̍˧-ɳɯ˥, | hɑ˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | le˧-ki˧, |

L'amaranthe, dans une poignée, il y en a des quantités! Ce n'est pas la peine d'en planter toute une hotte! Ce qu'ils ont ramené (littéralement "[ayant] ramené ainsi")… les gens du ciel, ils ont donné toutes sortes de céréales!


NOTE : de: ɖɯ˧-kɤ˧˥
S63 stop écouter
tʰi˩˥, | di˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | ɖɯ˧-sɑ˥ | tʰi˧-mɤ˧-ʑi˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

et sur terre il n'y avait rien!

S64 stop écouter
di˩ ʑi˥, | lɑ˧ ʑi˧˥ | mɤ˧-dʑo˧, | mv̩˧di˧-ʈʂʰɯ˥ | <ɖɯ…> ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥, | ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥, | ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧! |

Il n'y avait que la terre (stérile) et les bêtes sauvages; il n'y avait rien; l'univers… notre univers, il a ainsi été ensemencé/mis en culture (littéralement "il a été mis en culture ici, il a été mis en culture ici [aussi], il a été mis en culture ici [aussi]"), (par) les hommes!


NOTE : forte réduction des répétitions successives de /ʈʂʰɯ˧-qo˧ | mv̩˧di˧˥ | tʰi˧-pæ˧˥/
S65 stop écouter
ɖɯ˧-v̩˧ so˩, | ɲi˧-kv̩˧ so˥, | so˩-kv̩˩ so˥! | tʰi˩˥, | no˧-ɳɯ˧ njɤ˩ so˩, | njɤ˧-ɳɯ˧ no˩ so˩, | ɻæ˩˥ | no˧=ɻ̍˩ | mɤ˧-dʑo˧, | njɤ˧-ki˩ ʂe˩; | njɤ˧=ɻ̍˩ | mɤ˧-dʑo˧, | no˧-ki˩ ʂe˩; |

Une personne a appris; deux personnes ont appris; alors… je t'apprends; tu m'apprends; les graines, [si] vous n'en avez pas, vous venez en chercher chez moi; [si] nous n'en avons pas, nous venons en chercher chez vous;


NOTE : Les formes /njɤ˧-ki˩ |/ et /no˧-ki˩ |/ sont contraires à la règle morpho-phonologique dégagée, selon laquelle le schéma devrait être /njɤ˧-ki˧/. xxxx à vérifier en 2018.
S66 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ ◊ -zo˩ | di˧qo˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-dzi˩-zo˩, | zo˩no˥, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | tʰi˩˥, | dzɯ˧-di˧ dʑo˧˥, | ʈʰɯ˩di˩ dʑo˩-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

et voilà comment la terre d'en bas… l'homme y habite ainsi, désormais; [c'est ainsi que] jadis, il y a eu des choses à manger, il y a eu des choses à boire!

S67 stop écouter
ʁo˧dɑ˧-dʑo˧, | dzɯ˧-di˧˥ | mɤ˧-dʑo˧, | ʈʰɯ˩-di˩˥ | mɤ˧-dʑo˧! | <mv̩˧-dʑo˩…> di˩˥ ◊ -dʑo˩, | dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

Before [that time], there was nothing to eat, nothing to drink! <The sky…> the earth was there [but it was uncultivated]!

Auparavant, il n'y avait pas de choses à manger, il n'y avait pas de choses à boire! La terre, oui, elle existait [mais elle était inculte]!

S68 stop écouter
əəə… mv̩˧-dʑo˩, | dʑo˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! | mv̩˧-dʑo˩, | gɤ˧-bi˧ di˧! | di˩˥ ◊ -dʑo˩, | ʈæ˧qo˧ di˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dzɯ˧-di˧˥ ◊ -dʑo˩, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ ◊ -mv̩˩!

La terre, elle existait, n'est-ce pas! (=La terre, elle a toujours été là, n'est-ce pas!) Le ciel, il se trouve en haut! La terre, elle se trouve en bas (littéralement "au fond")! [Mais] la nourriture, il n'y en avait pas! / On dit qu'il n'y avait pas de choses à manger!

S69 stop écouter
tʰi˩˥, | dzɯ˧-di˧ mɤ˧-dʑo˧˥ ◊ -dʑo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ʁɑ˩ʂɯ˧ | hɤ˩-hĩ˧ | ɖɯ˧-ɲi˧-kv̩˧˥ | gɤ˩ʈi˧ kv̩˩-mæ˩! | ʁɑ˩ʂɯ˧… | æ˧ʂæ˧, | ɖʐɯ˩tso˧ ɲi˥ ʝi˩-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! | ʈʂʰɯ˧-ɲi˥-kv̩˩, | ɖʐɯ˩tso˧-hĩ˧ ɲi˥-kv̩˩ ɲi˩-hĩ˩-mæ˩; |

There was nothing to eat; but [among] humans, there were some remarkable ones, who stood up (=who were willing to do something about it)! In the old times, there were customs, weren't there? (=people had good morals and knew how to get their act together) These two persons [who learnt about agriculture], they were righteous people/heroes!

Alors, comme il n'y avait pas de choses à manger, [parmi] les hommes, il s'en est tout de même trouvé quelques-uns de brillants, qui se sont levés (=qui étaient capables de faire quelque chose)! Jadis, il y avait des coutumes, n'est-ce pas! Ces deux-là, c'étaient deux justes/deux héros.


NOTE : pensais d'abord à un emprunt chinois: 还是, prononcé /‡hæ˩ʂɯ˧/; corrigé ensuite (juillet 2012) en: /ʁɑ˩ʂɯ˧/, mot na.
NOTE : tons vérifiés
NOTE : /ʈi/: est ici prononcé [ti]; c'est une petite maladresse de prononciation.
NOTE : ɖʐɯ˩tso˧-hĩ˧: personne juste
S70 stop écouter
ə˧mi˧! | qʰɑ˩ne˩˥ | tso˧-ɲi˩-pi˩, | <le˧-ʂ…> le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, | tʰi˩˥, | mv̩˧ʁo˥-ki˩ ʂe˩-bi˩ pi˩. |

Eeeeh! Comment faire? Ils en ont débattu, et débattu encore; et ils ont décidé (littéralement "dit") qu'ils allaient chercher (ce dont ils avaient besoin) auprès du ciel.


NOTE : l'expression commencée puis interrompue est: le˧-ʂæ˥ljæ˩, °accomp+商量; la narratrice se reprend aussitôt et emploie l'expression na
S71 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-ʂe˧ le˧-po˧-tsʰɯ˧˥, | tʰi˩˥, | le˧-tv̩˧! |

Alors, ils sont allés chercher et ils ont ramené [les graines], et ils ont planté!

S72 stop écouter
ʈʂʰɯ˧-ɲi˥-kv̩˩-ɳɯ˩ | ʁo˧dɑ˧ le˧-sɯ˧-tv̩˥-dʑo˩… | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-ɲi˥-kv̩˩-ki˩ | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧. |

Ce sont ces deux là qui ont été les premiers à planter des récoltes! (littéralement "…qui ont planté en premier"). Ensuite, quelqu'un d'autre est venu chercher (les graines) auprès de ces deux-là. 是他们两个先种的!

S73 stop écouter
wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧, | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧-dʑo˧, | di˧qo˧-ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩ | dʑo˧, | pi˧-zo˩. |

Ensuite, les uns venant après les autres pour chercher [des graines auprès d'eux, et apprendre à planter], sur terre, il y a (désormais) eu de tout / toute la terre a désormais eu toutes sortes de plantes cultivées.


NOTE : ressemble phonétiquement à: ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧ | le˧-ʂe˧-hĩ˧, | mais est identifié par la locutrice comme …-dʑo˧.
S74 stop écouter
æ˧ʂæ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-kʰwɤ˧ dʑo˧-kv̩˩. |

Jadis, il y avait une histoire comme ça!

S75 stop écouter
ə˧zɯ˩, | hĩ˧… ə˧mɑ˧ | wɤ˩˥ | hĩ˧-ɳɯ˩ | ʐwɤ˩-hĩ˩-lɑ˥-ɲi˩ wɤ˩! |

Nous deux, les gens… Moi, [cette histoire-là,] c'est seulement quelque chose que j'ai entendu raconter par d'autres!

S76 stop écouter
ə˧mɑ˧ | do˧-mɤ˧-dʑɯ˧! ◊ ə˩-gi˩! |

Je n'ai rien vu [de tout ça de mes propres yeux], n'est-ce pas!

S77 stop écouter
ə˧mɑ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | do˧-dʑi˧-ɲi˥-ze˩, | <ə˧mi˧…> njɤ˧-ɳɯ˧, ə˧tso˧ mɤ˧-ɲi˩, | ʐwɤ˧-bi˧! |

Si j'avais été témoin de tout ça, eh bien… moi, je veux bien parler de tout!

S78 stop écouter
hĩ˧mo˥=ɻæ˩-ɳɯ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩… | ə˧mɑ˧ ʈʂʰɯ˧ | ʐæ˧v̩˩ tʰv̩˩ | ʐwæ˩ ɲi˥! |

Les vieux, autrefois… Moi, c'est une grande farce, tout ça! / Moi, c'est vraiment cocasse[, la façon dont j'ai entendu parler de ces choses-là]!

S79 stop écouter
ʈæ˧bɤ˧ ʁɑ˧ʂe˩ | le˧-po˧-tsʰɯ˧˥, | ʈæ˧bɤ˧-mæ˧qo˩ | tʰi˧-dzi˩, | ɖɯ˧-ɲi˧ | ʈæ˧bɤ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˧~ʐwɤ˩-kv̩˩-mæ˩! |

Quand on faisait venir des moines à la maison, [je m']asseyais derrière les moines; toute la journée, c'est ça qu'ils racontaient, les moines!


NOTE : ɖɯ˧-ɲi˧: toute la journée
S80 stop écouter
ʈæ˧bɤ˧-bv̩˧, | ə˧tso˧ ɖɯ˧-bæ˧ ʐwɤ˩, | wɤ˩˥, | ə˧mɑ˧ tʰi˧-ɲi˥! |

Les choses des moines, tout ce qu'ils racontaient, moi, je l'écoutais!

S81 stop écouter
ʈæ˧bɤ˧ | ə˧mɑ˧ fv̩˧-kv̩˧˥! | "no˧ | tʰi˧-dzi˩! | njɤ˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-bi˥! | tʰv̩˧ne-ʝi˥ | ʐwɤ˩-bi˩-pi˥!"

Ils m'aimaient bien, les moines! / Il arrivait que les moines m'aient à la bonne! "Assieds-toi [et écoute! Autrefois, on racontait ceci! et on racontait cela!"

S82 stop écouter
zo˩no˥, | əəə… <le˧-> ʐwɤ˧~ʐwɤ˩-dʑo˩, | no˩sɯ˧kv̩˥~no˩sɯ˧kv̩˥… | zo˩[no˧], ʈæ˧bɤ˧-dʑo˧ | ʈʰæ˧ɻæ˩ | no˧-ni˩ | hɤ˩-ɲi˥-mæ˩, ◊ ə˩-gi˩! |

Ce qu'ils racontaient… vous autres… en fait, les moines, ils sont calés en matières de livres / ils ont de la culture, comme toi, n'est-ce pas!

S83 stop écouter
no˩sɯ˧kv̩˥~no˩sɯ˧kv̩˥, | tʰv̩˧-qo˧ | tʰi˧-dzi˩, | le˧-ʐwɤ˧~ʐwɤ˩, | ə˧mɑ˧-dʑo˥, | hɑ˧ | tʰi˧-ki˩! | tʰv̩˧-sɯ˩-kv̩˩-ki˩, | hɑ˧ | tʰi˧-tɕɤ˩! | qʰwɤ˩ ʑi˩-bi˩˥, | tʰv̩˧-sɯ˩-kv̩˩-mæ˩qo˩ | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-ʈʂæ˧-sɯ˥ | tʰi˧-dzi˩, | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-kʰwɤ˥~ɖɯ˩-kʰwɤ˩ | ɲi˧-kv̩˩! |

Vous autres, vous êtes assis là (=à la place des hommes), vous parlez; moi, je distribue la nourriture! pour eux, je prépare la nourriture! Je fais passer les bols; après, je suis assise derrière eux un moment (littéralement "je suis d'abord assise derrière eux un moment"; sens: avant de passer à d'autres tâches, qui l'amèneront à quitter la pièce où les invités sont assis, la jeune femme reste un moment assise en leur compagnie). J'ai à nouveau l'occasion d'entendre des bouts (d'histoires)! / cela me donne à nouveau l'occasion d'entendre quelques parties de leurs récits!


NOTE : ɖɯ˧-ʈʂæ˧˥: un moment
S84 stop écouter
æ˧ʂæ˧, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥! |

Voilà ce qui se racontait autrefois!

S85 stop écouter
gɯ˧-mɤ˧-gɯ˩, | mɤ˧-do˩! ◊ ə˩-gi˩! |

Quant à savoir si c'est vrai ou pas, on ne sait pas, n'est-ce pas!


NOTE : d'abord noté /‡gɯ˩˥ | mɤ˧-gɯ˩/ (correction de juillet 2012)