How the Lake was created (version 4)


Continuous playing:

Transcription by sentence


Translation by sentence
fr
Whole text transcription


Whole text translation
fr



Notes
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | ə˩-gi˩! | lo˧ʂv̩˩-hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | zo˩no˥, | ʁo˧dɑ˧-dʑo˧, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | lo˧ʂv̩˩-hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!
tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧, | zo˩no˥, | <qʰɑ˧tsʰi˩ kʰv̩˩ gv̩˩-hɯ˩ F> [qʰɑ˧ɕi˧-kʰv̩˧ gv̩˧-hɯ˥ F], | mɤ˧-sɯ˥, | ə˩-gi˩! |
dɑ˩to˩˥, | æ˧ʂæ˧-ɳɯ˩, | æ˧ʂæ˧-lɑ˧ ɲi˥-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩! |
tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | mɤ˧-dʑo˧-hĩ˧-dʑo˥, | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | əəə… zo˩no˥, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | ə˩-gi˩! | tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ ɖɯ˩-v̩˩ dʑo˩-kv̩˩-tsɯ˩-mæ˩! |
zo˧bæ˩ | ɖɯ˧-v̩˧ dʑo˩-dʑo˩, | go˩bo˥ lv̩˩-pv̩˩-kʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
tʰi˩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | tʰi˩˥, | go˩bo˥ lv̩˩-pv̩˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧=ɻ̍˩-dʑo˩, | əəə… zo˧bæ˩ ʈʂʰɯ˩-v̩˩-dʑo˩, | tɕʰɤ˧ɲi˧ni˧˥ | go˩bo˥ lv̩˩-hɯ˩. |
go˩bo˥ lv̩˩-hɯ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | njæ˧sɯ˩kv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | go˩bo˥ lv̩˩, | lo˧ ʝi˧-dʑo˩, | ʐo˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | po˧-kv̩˥-mæ˩, | ə˩-gi˩! |
ɑ˩ʁo˧-dʑo˧, | ʐo˩ dzɯ˩˥ | jo˧-mɤ˧-kv̩˧-ze˥-mæ˩! |
tʰi˩˥, | ʐæ˩ʂæ˧-pi˧-dʑo˩, | le˧-po˧-bi˧-kv̩˧-ze˥-mæ˩! |
tʰi˩˥, | go˩bo˥ lv̩˩-hĩ˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | ɖɯ˧-kʰv̩˥ | tso˧kʰwɤ˧ so˧-ɭɯ˧ se˩-kv̩˩, | ʐo˩ pɤ˩~pɤ˥-zo˩! |
li˩˥ | ɖɯ˧-kʰwɤ˥; | tsɑ˧bɤ˧ | ɖɯ˧-mɤ˩; | əəə… hɑ˧ | ɖɯ˧-ʈv̩˩; | ʂe˧ | ɖɯ˧-kʰwɤ˥; | õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | -zo˩! |
tʰi˩˥, | tso˧kʰwɤ˧-qo˩ | le˧-kʰɯ˩~kʰɯ˩ | tʰi˧-tɕɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | <əəə… z… əəə… z…> zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩ ki˩, | le˧-po˧˥ F | pi˧-dʑo˩, | "↑mɤ˧-ɲi˧!" | pi˧-tsɯ˩ | -mv̩˩.
tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩ | "mɤ˧-ɲi˧!" | pi˧; | tsʰi˧ɲi˧ le˧-po˧-pi˥-lɑ˩, | mɤ˧-ɲi˧! | so˧ɲi˥ le˧-po˧-pi˥-lɑ˩, | mɤ˧-ɲi˧! |
tʰi˩˥, | "ə˧tse˧ ʝi˧ ɲi˥-hɯ˩? | wo=ɻ̍˩ | zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩-dʑo˩." |
"ʐo˩˥ | -dʑo˩, | mɤ˧-po˧˥! | hɑ˧ʐwɤ˩-hĩ˩-pʰæ˩, | mɤ˧-di˩!" |
"le˧-tsʰɯ˩-lɑ˩, | ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩-gv̩˩˥!" | pi˧-tsɯ˩ | -mv̩˩.
tʰi˩˥, | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩-gv̩˩˥ | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧: | "ə˧mi˧! | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧, | ɖɯ˧-li˩-ɻ̍˩ ə˩-bi˩?" | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩.
tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!
tʰi˩˥, | tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩, | mv̩˩sɯ˧njɤ˧˥, | go˩bo˧ kʰɯ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | zo˧bæ˩ | go˩bo˧ di˧˥, | ʁo˧ʂv̩˧, | ʈʂʰɯ˧-ɳɯ˧ | gi˧˥ | tʰi˧-tɕʰo˩. |
tʰi˩˥, | <go˧bæ˩…> zo˧bæ˩ | dʑɯ˩ʁo˩˥ | tʰi˧-tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | si˧dzi˩-ʈʰæ˩qo˩ | tʰi˧-dzi˩-hɯ˩-ze˩-tsɯ˩. |
kɤ˧-mɤ˧-ʈʂɯ˩, | tʰi˧-dzi˩. | tʰv̩˧-v̩˧ | tʰi˩˥, | mæ˧qo˩ | tʰi˧-dzi˩. | ɬo˧tɑ˧ tʰv̩˧-qo˧! |
do˩-tʰɑ˩-kʰɯ˥! | zo˧bæ˩ | do˩-tʰɑ˩-kʰɯ˥, | tʰi˧-dzi˩! |
ɖɯ˧-njɤ˧ F | ɖɯ˧-dzi˩, | ɖɯ˧-dzi˩, | ɖɯ˧-dzi˩, | ɖɯ˧-dzi˩-ɳɯ˩, | tʰi˩˥, | ʐo˩dzɯ˩-dʑɯ˩-ze˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!
ʐo˩dzɯ˩-dʑɯ˩˥ | -dʑo˩, | zo˧bæ˩-ɳɯ˩ | gɤ˩-ʈi˥-tɕɯ˩, | hɯ˧-ze˧-tsɯ˧˥ | -mv̩˩!
ʈʂʰɯ˧ | gɤ˩-ʈi˥-tɕɯ˩, | hɯ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧tsɤ˧ ho˥-ɲi˩? | ʂv̩˧ɖv̩˧-zo˩. | ʈʂʰɯ˧-v̩˧ F -qɑ˩, | <g…> hɯ˧! |
ʈʂʰɯ˧, | gɤ˩-ʈi˥! | õ˧˥, | gɤ˩-ʈi˥! | nɑ˧~nɑ˥ | hɯ˧-dʑo˧, | hɯ˧, | hɯ˧, | hɯ˧, | hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | æ˩qʰv̩˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ | hɯ˧-ze˧-tsɯ˧˥ | -mv̩˩!
"wɤ! ʈʂʰɯ˧ | æ˩qʰv̩˧-qo˧ | ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧-ho˥-læ˩?" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩! |
hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | hɯ˧, | hɯ˧-dʑo˧, | ʈʂʰɯ˧-v̩˧… | ʈʂʰɯ˧-v̩˧ F | hɯ˧! | zo˧bæ˩ F | hɯ˧! |
zo˧bæ˩-dʑo˩ | tʰi˧-tɕʰo˩-hɯ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | sɯ˧tʰi˧˥ | gɤ˩-ʑi˧ | tʰi˧-hæ̃˧-ze˥-tsɯ˩ | -mv̩˩! | ɲi˧zo˧ | tʰv̩˧-mi˥-bi˩! |
<ə˧tso˧…> ɲi˧zo˧ ɲi˥ F | tʰv̩˧-v̩˧-dʑo˩, | mɤ˧-do˩-tsɯ˩ | -mv̩˩! |
tʰi˧-hæ̃˧˥ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | tʰi˧-hæ̃˧˥ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | wɤ˩˥, | tʰi˧-dzɯ˥-dʑo˩-ze˩-tsɯ˩ | -mv̩˩! |
ɬo˧tɑ˧ tʰv̩˧qo˧ | mv̩˧ | ɖɯ˧-æ˩ | tʰi˧-kʰɯ˧˥; | tʰi˧-bv̩˧-zo˥! |
tʰi˩˥, | tʰi˧-bv̩˥, | tʰi˧-dzɯ˥-dʑo˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | gi˩˥ | -dʑo˩, | tʰv̩˧-v̩˧ | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hɯ˩-dʑo˩! |
ɲi˧zo˧-njɤ˥ɭɯ˩ do˩-pi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
ɲi˧zo˧-njɤ˥ɭɯ˩-ʈʂʰɯ˩-lɑ˩ | ɲi˧zo˧-ʁo˧qʰwɤ˥ do˩-pi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
"ə˧mi˧! | ʈʂʰɯ˧ | ɲi˧zo˧-ʈʂʰɯ˧ | ʐwæ˧˥ | ɖɯ˧-mi˧ | tʰi˧-dʑo˩-ze˩!" |
"ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ ɲi˩-kv̩˩-hɯ˩?" | pi˧-zo˩, | le˧-wo˧-tsʰɯ˧-ɲi˥-pi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩! |
tʰi˩˥, | tʰi˧-dzi˩, | tʰi˩˥, | tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ | tʰi˧-dzi˩-kʰɯ˩. |
<ʈʂʰɯ˧-ɲi˧> [tʰv̩˧-ɲi˧] tʰi˧-dzi˥-kʰɯ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | tʰv̩˧-ɳɯ˧ | le˧-bæ˧˥ | le˧-hɯ˩, | ɑ˩ʁo˧ | le˧-hɯ˩! |
"ə˧mi˧! | ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ ɲi˩-kv̩˩-hɯ˩?" |
ʈʂʰɯ˧ | >mɤ˧-…> mɤ˧-ni˩~ni˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧ do˩! | ʁo˧qʰwɤ˩-lɑ˩ | njɤ˩ɭɯ˧-ʈʂʰɯ˧ | ɲi˧zo˧-pʰæ˧-di˥! |
zo˧bæ˩ | ʈʰææ̃˧ | le˧-hæ̃˧˥, | tʰi˧-dzɯ˥-dʑo˩!" | pi˧. |
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧=ɻ̍˩-ɳɯ˩: | "no˧, | ʁɑ˩mi˧! | ə˧tso˧-mɤ˧-ɲi˩ do˩-wɤ˩; mɤ˧-ɲi˩-bɑ˩!" | pi˧-tsɯ˩ | -mv̩˩. |
"mɤ˧-ɲi˩, | mɤ˧-ɲi˩, | gɯ˩ ɲi˥!" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥… | "tʰi˩˥, | no˧ hõ˧!"
"æ˧ʂæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩˥-dʑo˩ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥:" |
"ə˩sɯ˧kv̩˥, | æ˧ʂæ˧ | qʰɑ˧-tsʰi˩-kʰv̩˩ gv̩˩-ɲi˩-dʑo˩, | mɤ˧-sɯ˥-ze˩!" |
"æ˧ʂæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥!" |
"wɤ˩˥ | so˧ɲi˥ | ɖɯ˧-li˧ F -hõ˩!" | pi˧.
wɤ˩˥, | li˧-hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩-mv̩˩! |
tʰi˩˥, | li˧! | tɕʰɤ˧ɲi˧ni˧˥ | ʈʂʰɯ˧-gi˧ | tʰi˧-tɕʰo˩, | ɖɯ˧-so˩ ɲi˩ li˩-hɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
ɖɯ˧-so˩ ɲi˩<-ɳɯ˩> li˩, | ɖɯ˧-ʈʂʰæ˧ li˥, | ɖɯ˧-so˩ ɲi˩ | le˧-li˩, | le˧-li˩, | le˧-li˩, | ə˧tso˧… | tʰv̩˧-v̩˧ le˧-li˧, |
wɤ˩˥, | tʰv̩˧-gi˥ ɖɯ˩-ɲi˩, | <dzo… əəə… mmm…> zo˧bæ˩ | tʰi˧-hæ̃˧˥ | -dʑo˩-hĩ˩-qo˩, | tʰv̩˧, | nɑ˧~nɑ˥ | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-dʑo˩, | wɤ˩˥, | hæ̃˧ʐɤ˥ | tʰi˧-mɤ˧-di˩-tsɯ˩-mv̩˩. |
tʰv̩˧ | tʰi˧-hæ̃˧-ze˥-pi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | le˧-qwɤ˩-zo˩! |
tsʰo˧qʰwɤ˩ | le˧-hæ̃˧˥, | le˧-dzɯ˥, | tsʰi˧ɲi˧ | le˧-hæ̃˧˥, | le˧-dzɯ˥; |
zo˧bæ˩ | le˧-dzɯ˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | le˧-qwɤ˩! |
ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | tʰi˩˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩-tsɯ˩-mv̩˩! | tʰi˧-di˩ | le˧-tsʰɯ˩! |
"ə˧mi˧! | mɤ˧-ʝi˧-ze˧! | tʰi˩˥, | tsʰo˧qʰwɤ˩-dʑo˩, | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hõ˩! | ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩! | ə˧sɯ˩kv̩˩, | ə˩-gi˩!" |
tʰi˩˥, | "ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hõ˩!" | pi˧-zo˩, | li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | tʰi˧-tɕʰo˩, | le˧-li˧, | le˧-li˧-dʑo˧, | tʰi˩˥, | tʰv̩˧-gi˥ | ɖɯ˧-ʈʂæ˧ gv̩˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧~ʁwɤ˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! | ɑ˩ʁo˧! |
"mɤ˧-ʝi˧-ze˧! | ə˧tso˧ ɲi˩, | tʰi˧-ɲi˩-kʰɯ˩! | ə˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩-dʑo˩… | ĩ˧! | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩ bi˩ | ə˩-bi˧? | zo˧bæ˩ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | ɲi˧to˧ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩!" | pi˧-tsɯ˩-mv̩˩. |
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-ʑi˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥, | tʰv̩˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˩˥, | "bi˧"! | pi˧-tsɯ˩-mv̩˩. | "tsɤ˧ ʝi˧!" |
"zo˧bæ˩ | ɲi˧to˧… | ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩, | ʈʂʰɯ˧!" |
"mɤ˧-ni˩~ni˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧ | ɲi˩ ʝi˧-ze˧! | ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ ɖɯ˧-bæ˧…"
ʈʂæ˧ʈʂɯ˧, | tʰi˩˥, | le˧-ʂɯ˧-hĩ˧-ɲi˥-no˩ | le˧-sɯ˩-hĩ˩-ɲi˩, | ʈʂʰɯ˧, | ə˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩, | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-bi˩!" |
zo˧bæ˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | <ɲi˧mi˧… |> ɖɯ˧-kʰv̩˧-ze˧ gv̩˥-ze˩, | tʰv̩˧ | ʈʰææ̃˧ | ʐo˩˥ | <le˧-dzɯ˥, |> le˧-po˧-pi˥ F | mɤ˧-po˧˥! |
ɲi˧to˧ | ʈʰææ̃˧ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩! |
ɖɯ˧-ɲi˥-ɳɯ˩ | ɖɯ˧-ɲi˥, | tʰi˩˥, | ɲi˧to˧ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | tʰi˧-di˩-hĩ˩ | ʈʂʰɯ˧ | tʰi˩˥, | hɑ˧ mɤ˧-dzɯ˧-pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | hĩ˧ ʂɯ˧-kv̩˩-mɤ˩-kv̩˩? |
tʰv̩˧ | ɑ˩ʁo˧ | ʈʂʰwɤ˧-lɑ˧ | mɤ˧-dzɯ˥! | ʈʂʰv̩˧-lɑ˧ | mɤ˧-dzɯ˥! |
ʐo˩-lɑ˥ | mɤ˧-po˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ʈʂʰɯ˧ | mɤ˧-ni˩~ni˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧ dʑo˧, | ɲi˩-ʝi˧-ze˧!" | pi˧-zo˩, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩! |
tʰi˩˥, | hɯ˧! | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | tʰi˩˥ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-hĩ˧ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, |
tʰi˩˥, | "ə˧sɯ˩kv̩˩, | ə˧tso˧ ɲi˩, | tʰi˧-ɲi˩-kʰɯ˩! | tʰi˩˥, | ə˧sɯ˩kv̩˩, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩ F -bi˩!" | pi˧-zo˩, | li˧-hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!
tʰi˩˥, | li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | li˧-hɯ˧-dʑo˧, | ʝi˧kʰv̩˥-dʑo˩, | ɖwæ˩ ʝi˧-ɻ̍˥, | -tsɯ˧˥ | -mv̩˩!
"tʰv̩˧ | do˩-mɤ˩-hĩ˩-hĩ˥ ɲi˩ F -hɯ˩!" | pi˧-zo˩. |
tʰi˩˥, | ʝi˧kʰv̩˥-dʑo˩: | "mɤ˧-ɖwæ˩! | ə˧tso˧ ɲi˩-bi˩, | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | tsʰi˧ɲi˧ | lɑ˧mɑ˧-ko˧ʈʂʰõ˧… | ɖwæ˩ mɤ˧-zo˧! |"
"ə˧tso˧ ɲi˩-bi˩, | zo˩no˥, | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ɲi˩-ʝi˧-ze˧!" |
ɖʐɯ˩ʐɯ˧-kʰɤ˥ʐɯ˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ɲi˩-ʝi˧-ze˧!" | pi˧-zo˩. |
tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!
hɯ˧-dʑo˧, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-v̩˧ li˧-se˩, | ɲi˧-kv̩˧ li˥! | ɖɯ˧-v̩˧ li˧-se˩, | ɲi˧-kv̩˧ li˥! |
tʰv̩˧ɲi˧, | zo˧bæ˩ | le˧-tɕʰɯ˧-hɯ˥-tsɯ˩-mv̩˩! |
tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ | le˧-tɕʰɯ˧-hɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ | qo˧lo˩ hɯ˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ʈʂʰɯ˧sɯ˩kv̩˩ | hɯ˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | zo˧bæ˩ | le˧-tɕʰɯ˧-hɯ˥-ze˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
zo˧bæ˩ | le˧-tɕɯ˧-hɯ˥ F -tɕɯ˩! |
tʰi˩˥, | le˧-tɕɯ˧-hɯ˥-dʑo˩, | tʰv̩˧sɯ˩kv̩˩ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | <hɯ˧> li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | "mɤ˧-bi˧-ze˧! | ə˧sɯ˩kv̩˩, | tɑ˧ho˧ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥!" |
"ɲi˩=ɻ̍˥, | ʝi˧ | hɤ˩-hĩ˩ dʑo˩˥!" |
"dʑi˧mi˧ dʑo˧-hĩ˥ ʈʂʰɯ˩, | ə˧sɯ˩kv̩˩, | dʑi˧mi˧ po˧-ɳɯ˧ | ʈɤ˧-bi˧!" | pi˧-zo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | tʰi˩˥, |
tɑ˧ho˧ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, | dʑi˧mi˧ po˧-ɳɯ˧ | ʈɤ˧-ɲi˥-tsɯ˩-mv̩˩! |
ʁo˧qʰwɤ˩ | ʈʂʰɯ˧-qo˧ | tʰi˧-tsɯ˥, | le˧-ʈɤ˧, | le˧-ʈɤ˧, | le˧-ʈɤ˧, | ɖɯ˧-njɤ˧ | le˧-ʈɤ˧, | le˧-ʈɤ˧, | <ʈʂʰæ˧pv̩˥to˩-ɻ̍˩ | gv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥…> [dʑɤ˩qʰɑ˥ ʈɤ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, ] |
"bv…v!" | pi˧ F <tsɯ…>kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | -zo˩, | <ɖɯ˧-ɲi˥…> ɖɯ˧-ɲi˥ | tʰi˧-ʈɤ˩-dʑo˩, | mv̩˩kʰv̩˧˥ | tʰi˩˥, | go˩bo˧ | le˧-ho˩-jo˩-bi˩-ɖʐɯ˩kʰɤ˩ tʰv̩˩… |
ə˧sɯ˩kv̩˩ | ʐo˩ dzɯ˩-se˥, | əəə… mv̩˩kʰv̩˧˥, | go˩bo˧ | le˧-ho˩-jo˩-kv̩˩-ze˩-mæ˩! |
tʰi˩˥, | əəə… go˩bo˧ | le˧-ho˩-jo˩ | tʰv̩˧-ʈʂæ˩-qo˩-dʑo˩, | əəə… zo˩no˥, | njæ˧sɯ˩kv̩˩, | zo˩no˥, | hæ˧…
ə˧sɯ˩kv̩˩, | nɑ˩-ʐwɤ˥ ʝi˩-pi˩, | tv̩˧tsʰɯ˧ qʰv̩˧-ɭɯ˥-qo˩, | ŋwɤ˩-ɭɯ˩-qo˥, | tʰv̩˧qo˧ | le˧-jo˩-kv̩˩-ze˩-mæ˩! |
tʰi˩˥, | tʰv̩˧qo˧ | le˧-jo˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-ʈɤ˧-ki˧˥ | -dʑo˩, | "bv!" pi˧, | le˧-tsʰɯ˩-pi˩-tsɯ˩-mv̩˩. |
tʰi˩˥, | le˧-tsʰɯ˩-dʑo˩, | dʑɯ˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧-ɳɯ˥ | le˧-tsʰɯ˩-dʑo˩, |
<ə˧mi˧> ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩, | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | bo˩-hɑ˧ ki˩-bi˩-pi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
bo˩-hɑ˧ ki˩-dʑo˩-dʑo˩, | "ə˧mi˧! | ə˧tso˧ ɲi˩? | hĩ˧ | tʰi˧-se˩-ze˩-ɳɯ˩, | tʰi˧-se˩-ze˩!" | pi˧-zo˩. | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |
"tʰi˧-se˩-ze˩-ɳɯ˩, | tʰi˧-se˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-v̩˧-dʑo˧ | tɕʰo˩qʰwɤ˧ | gɤ˩-ʑi˥, | ɖɯ˧-v̩˧-dʑo˧ | gv̩˩pʰæ˩ pʰæ˥ | gɤ˩-ʑi˥-kwɤ˩tɕɯ˩-zo˩, | bo˩gv̩˧ | tʰi˧-dzi˩-tɕɯ˩-zo˩! |
tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧-hɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧-ɳɯ˧-dʑo˥, | tʰv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩, | gɤ˩-do˧-hĩ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!
gɤ˩-do˧-hĩ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | bo˩gv̩˧ | tʰv̩˧-ɭɯ˧-lɑ˩ | tʰi˩˥, | tɕʰo˩qʰwɤ˧ tʰv̩˩-nɑ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dʑɯ˧-qo˧ | tʰi˧-tse˩-tɕɯ˩-kʰɯ˩-zo˩; | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | le˧-lv̩˧˥ | -tɕɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
tʰi˩˥, | le˧-lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ | -dʑo˩, | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | hĩ˧ | le˧-ɳæ˧˥ | le˧-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧…-qo˧ tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩-dʑo˩, | ʁwɤ˩ do˩˥ | -tɕɯ˩-zo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧-qo˧-ɳɯ˧ | le˧-lv̩˧˥! |
tʰi˩˥, | le˧-lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | gi˩˥ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | zo˩no˥, | əəə… lo˧ʂv̩˩ | -hi˩nɑ˧mi˧ tsɤ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | zo˩no˥, |
lo˧ʂv̩˩ | -hi˩nɑ˧mi˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | æ˧ʂæ˧, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | kɤ˧mv̩˧-qo˥-ɳɯ˩ | le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-ho˩-ze˩-mæ˩! |
æ˩qʰv̩˧-qo˧… | kɤ˧mv̩˧˥, | æ˩qʰv̩˧ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | kɤ˧mv̩˧-ʈʰæ˧qo˥-ʈʂʰɯ˩-ɳɯ˩-dʑo˩, | dʑɯ˧ tsɤ˧-ɲi˥-ho˩-ze˩-mæ˩! |
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧ ʝi˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | ʈæ˧qo˧ | <tʰi˧-nɑ…> tʰi˧-ɳæ˧˥ | -tɕɯ˩! | ɲi˧-ʑi˩-lɑ˩ | le˧-lv̩˧˥! |
ɲi˧-ʑi˩-hĩ˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥, | tʰi˧-dzi˩, | tʰi˧-dzi˩, | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-ʁo˧to˩ | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | dʑɯ˩-ʈʂʰɯ˩-ɳɯ˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | bɤ-jɤ~bɤ-jɤ! pi˧-zo˩, | ɲi˧mi˧ qʰæ˧-ʂæ˧~ʂæ˧-hĩ˧, | mɤ˧-pv̩˩-zo˩! |
dʑɯ˧-ʈʂʰɯ˧ | mɤ˧-pv̩˧, | ʝi˧bi˧-di˧ mɤ˧-di˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | əəə… ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧… | əəə… ɖɯ˧… ɖɯ˧-ʁwɤ˧ ɲi˩-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩! | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, |
tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | gi˩˥, | gi˩˥, | tʰi˩˥, | bo˩-gv̩˥ | tʰv̩˧-ɭɯ˧ | tʰi˧-tɕɯ˥, | qʰɑ˩ne˩˥ | tsɑ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˥, | ə˩-gi˩! |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-pʰæ˩~pʰæ˩, | dʑɯ˧<-gɤ˩>-ʁo˧ tse˥-hĩ˩-ʈʂʰɯ˩, | ʐɯ˩gv̩˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-dɑ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, |
hĩ˧ | qʰɑ˧ni˧˥ | tʰi˧-dzi˩-hĩ˩-ho˩-hĩ˩-tʰv̩˩, | tʰv̩˧ne-ʝi˥ | le˧-dɑ˧˥! |
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | hĩ˧ | ʁɑ˩ʂɯ˧ | hɤ˩-hĩ˧ | dʑo˧-ɲi˥-ho˩-ze˩-mæ˩! |
sɯ˧-hĩ˥, | kv̩˧-hĩ-ʈʂʰɯ˥ | dʑo˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-dɑ˧˥, |
si˧dzi˩-ʈʂʰɯ˩, | ʈʰææ̃˧ | ʈʂʰɯ˧-bv̩˧-ɻ̍˧ | dɑ˧-kv̩˥-mæ˩! |
ʈʂʰɯ˧-bv̩˧-ɻ̍˧ | le˧-dɑ˧˥, | qo˧lo˩ | le˧-qwæ˧˥, | le˧-qwæ˧˥, | le˧-qwæ˧˥, | bo˩-gv̩˧-ni˧˥ | le˧-dɑ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | sɑ˩tsʰi˩˥ | ɖɯ˧-nɑ˧ gv̩˩! |
tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | <ʐv̩˩gv̩˩-qo˥…> ʐɯ˩gv̩˩˥ | le˧-tsɑ˧˥ | tʰi˩˥, | gi˩˥ | -dʑo˩, | hi˩nɑ˧mi˧ tsɤ˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | hi˩nɑ˧mi˧-qo˩ | ʁwɤ˧ tʰv̩˧-ʁwɤ˧-ɳɯ˩ | tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩ tsɑ˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
tʰi˩˥, | lo˧ʂv̩˩ | pi˧-zo˩, | <le˧…> lo˧ʂv̩˩-hĩ˩ mv̩˩ʈʂæ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! | ʁwɤ˧ tʰv̩˧-ʁwɤ˧ | -dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |
tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩˥, | tʰi˩˥, | <ɑ˧m…> ə˧mi˧-lɑ˧ | mv̩˩-ʈʂʰɯ˥-ɳɯ˩ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | <ʐɯ˩gv̩˩˥ | ʈʂʰwæ˩tsʰo˩˥! |> [bo˩gv̩˧-ɳɯ˩ | ʐɯ˩gv̩˩ tsɤ˩-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!]
əəə… | ʁwɤ˧ ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ tʰv̩˧-ʁwɤ˧-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | lo˧ʂv̩˩ mv̩˩ʈʂæ˩! | ʁwɤ˧ | tʰv̩˧-ʁwɤ˧ | -dʑo˩! | tʰi˩˥, | lo˧ʂv̩˩! | lo˧ʂv̩˩ mv̩˩ʈʂæ˩! |
tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧ | -dʑo˩, | ʈʰææ̃˧, | tʰi˩˥, | dʑɯ˧ | le˧-pv̩˧-ə˧-ʝi˥? | ʂv̩˧ɖv̩˧-zo˩. |
ə˧mi˧ tʰv̩˧-v̩˧-lɑ˧ | mv̩˩ tʰv̩˩v̩˩˥ | -dʑo˩, | ʁwɤ˧ <ɖɯ˧-…> ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | ʐwɤ˩-kwɤ˩tɕɯ˥-lɑ˩, | "ə˧mi˧! | ʈʂʰɯ˧ne˧ gv̩˧˥, | tʰv̩˧ne˧ gv̩˧-ɲi˥-ze˩!" |
"dʑɯ˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-pv̩˧-ə˧-ʝi˥ ʂv̩˩ɖv̩˩, | ə˧sɯ˩kv̩˩, | le˧-mɤ˧-pv̩˧!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧ F | bi˧~bi˧-di˩ mɤ˩-di˩! | se˧~se˧ F | mɤ˧-hĩ˩! |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | "ə˩sɯ˧kv̩˥ | le˧-ʂv̩˧ɖv̩˧, | <le˧-…> ə˧tso˧ ɖɯ˧-bæ˧-ɳɯ˧ | tʰv̩˧-ʝi˧? | bo˩-gv̩˧ | ʈʂʰɯ˧-ɭɯ˧<-ɭɯ˧>[-ni˧˥], | <bo˩-gv̩˧ t…> bo˩-gv̩˧ ʈʂʰɯ˧-ɭɯ˧-qo˩-ɳɯ˩, | njæ˧=zɯ˩ | le˧-tsɑ˩~tsɑ˩, | ɑ˩pʰo˩ tʰv̩˩˥ | -ɲi˩! | tʰv̩˧…" |
"ze˩-bæ˧-qo˩-ɳɯ˩ | le˧-ʂv̩˧ɖv̩˧ tʰv̩˧-ʝi˧?" | pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ə˧v̩˧˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧: |
"ə˧sɯ˩kv̩˩, | ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-ə˩-bi˩? | <ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥…> ʐɯ˩gv̩˩˥ | le˧-gv̩˩-zo˩, | ɖɯ˧-tsɑ˧-ɻ̍˧-zo˥, | ɖɯ˧-ɕʝɤ˧-ɻ̍˧-ə˥-bi˩?" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩ dɑ˥-ɲi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
ʐɯ˩gv̩˩˥ | le˧-dɑ˧˥ | tʰi˩˥, | dʑɯ˧-qo˧ | tʰi˧-tse˩-kʰɯ˩! | hĩ˧… | ʐɯ˩gv̩˩-qo˥ | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | <le˧-pʰæ˩~pʰæ˩, | le˧-pʰæ˩~pʰæ˩> [le˧-tsɑ˩~tsɑ˩, | le˧-tsɑ˩~tsɑ˩] | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ʈʂʰɯ˧-ʁwɤ˧-qo˩ tʰv̩˩! |
ʁwɤ˧ | ʈʂʰɯ˧-ʁwɤ˧-qo˩ tʰv̩˩… -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | -zo˩ | hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧! |
mv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | <ʈʂʰ…> hi˩nɑ˧mi˧! | ʐɯ˩gv̩˩˥! | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩! | tʰv̩˧qo˧ | le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩! |
əəə… ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ʁwɤ˧! | <ʈʂʰɯ˧-ɳ…> ʈʂʰɯ˧-ɳɯ˧ | le˧-lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ʁwɤ˧ lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ɖɯ˧-v̩˧ le˧-tsʰɯ˩, | ɲi˧-kv̩˧ le˧-tsʰɯ˧˥, | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ | gi˩˥ | tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧-ʈʂʰɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-hi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | lo˧ʂv̩˩ | pi˧-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
<hi˩-ni˥-gv̩˩ ɲi˩-ho˩-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩!> [hi˩ tsɤ˩-ze˥!] | lo˧ʂv̩˩! | pi˧; | lo˧ʂv̩˩-hĩ˩! | pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧! | pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-gv̩˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʈʰææ̃˧ | tʰi˩˥, | ɖɯ˩tɕo˧ hɯ˧, | lɑ˧tʰɑ˧di˧ hɯ˥-bi˩, | ʐɯ˩gv̩˩ ɖʐæ˩˥! |
lo˧ʂv̩˩ tsʰɯ˩-bi˩, | ʐɯ˩gv̩˩ ɖʐæ˩˥! |
zo˩no˧ ɲi˩-hĩ˩-pi˩, | ʈʂʰɤ˧tsɯ˧ ɲi˩-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩! | ʈʂʰɤ˧tsɯ˧-ni˩, | se˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! | tʰi˩˥, | ɖɯ˩tɕo˧ tsɑ˧˥ | -ki˩! | <ʈʂʰɯ˧…> ɖɯ˩tɕo˧ bæ˧˥ | -ki˩! | ʈʂʰɯ˧tɕo˧ bæ˧˥ | -ki˩! |
dʑɯ˧-qo˧ | se˧-mɤ˧-hĩ˧˥, | gv̩˧ mɤ˧-hĩ˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! |
hĩ˧ gv̩˧ | -pi˧ | tʰi˩˥, | mv̩˩tɕo˧ ʁo˩-bi˩-ho˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! | ʈæ˧qo˧ bi˧-ho˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! |
tʰi˩˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | dʑɯ˧-ʁo˧qʰwɤ˩ | tʰi˧-tse˩-kʰɯ˩-zo˩! |
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | hĩ˧-ɳɯ˩ | pʰæ˧˥, | pʰæ˧˥, | pʰæ˧˥, | pʰæ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩, | õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!
Lac, version 4 On raconte qu’au temps jadis, le Lac de lo˧ʂv̩˩ n'existait pas! Combien de siècles se sont écoulés depuis ce temps-là, allez savoir… Et puis ça appartient simplement à la légende, n'est-ce pas! En tout cas, voici l’histoire qu’on racontait. Du temps où le Lac n'existait pas, où toute cette région était une plaine, il y avait dans un village une personne muette, à qui on avait confié le rôle de berger. Le muet, il était absent tout le jour durant: il menait paître le bétail, et ne revenait que quand le soir approchait. Il faut savoir qu’autrefois, nous autres, quand on menait paître le bétail, ou qu'on allait travailler un peu loin de la maison, on emmenait notre déjeuner avec nous. On ne rentrait pas à la maison pour le déjeuner, alors on emmenait son déjeuner! Ceux qui menaient paître le bétail, chaque année, ils vous usaient trois sacs en toile, à transporter chaque jour leur déjeuner! On emmenait un morceau de thé compressé, un peu de farine de céréales, une boule de céréales cuites, un morceau de viande… Voilà comment c'était! Mais le muet, lui, quand on lui présentait ces choses à emmener dans sa besace, il faisait signe qu'il n'en voulait pas. Jour après jour, il refusait la nourriture! Alors, les gens de la famille se sont posé des questions: "Pourquoi donc refuse-t-il d'emmener son déjeuner, notre muet? Il ne mange pas le déjeuner qu'on lui donne ; et pourtant, il ne montre aucun signe de faim ; et quand il revient, sa bouche est toute barbouillée de graisse!" se sont-ils dit. Alors, quelqu'un a dit: "Eeeh! Il faudrait que quelqu'un le suive pour voir ce qui se passe!" Alors, quelqu'un de la famille y est allé, à ce que dit l'histoire! Tôt le matin, quand on a sorti le bétail, un homme a suivi le muet. Quand le muet est parvenu dans la montagne, il est allé s'asseoir tranquillement sous un arbre. L’homme qui le surveillait, il se tenait assis plus bas dans la vallée. Il se tenait caché, pour que le muet ne le voie pas. Le temps passait. Finalement, l'heure du déjeuner est venue. A ce moment-là, le muet s’est levé, et il a filé vers une grotte, dans laquelle il est entré. "Mais qu'est-ce qu'il va donc faire dans la grotte?" s'est dit son poursuivant ; et il l’a suivi. Il a vu le muet sortir son couteau et tailler dans quelque chose, puis ressortir de la grotte, faire un feu, et faire griller quelque chose. Tandis que le muet était occupé à cuire la nourriture qu'il avait ramenée de la grotte, et à la manger, l'homme qui le suivait est retourné dans la grotte pour voir de plus près. On dit qu'il a vu là les yeux d'un poisson! et la tête d'un poisson! "Houlàà! Ca alors… Il y a là un énorme poisson! Qu'est-ce que c'est donc que cette affaire?" Il a laissé le muet à ses occupations, il est rentré à la course, et il a raconté aux gens de la famille: "J'ai vu quelque chose d'absolument incroyable! Dans une grotte, il y a quelque chose dont la tête et les yeux ressemblent à ceux d’un poisson! Le muet, vrai de vrai, il tranche là-dedans avec son couteau, et il en mange!" Alors, les membres de la famille) lui ont répondu: " Tu es sûr que tu as bien vu tout ça? C'est pas possible!" Il leur a répondu: "Mais non, mais non, ce ne sont pas des fariboles, c'est bien vrai! Allez donc voir par vous-mêmes!" A ce moment-là, des vieux de la famille ont dit: "Autrefois, on racontait une histoire comme celle-là. Ca fait bien longtemps! Autrefois, oui, les histoires en parlaient!" Finalement, ils ont décidé: "On retournera voir demain!" Et ils y sont retournés, à ce que dit l’histoire! Ils se sont dissimulés à l’endroit d'où le muet avait été épié la veille. Ils l’ont observé jour après jour, à ce qu’on dit! et ils ont pu observer qu’à l’endroit où le muet tranchait dans la chair du poisson, il ne restait plus aucune trace de coupure le lendemain. La chair avait repoussé! Et le muet, lui, il se gobergeait chaque jour, et il revenait tout barbouillé de graisse. Les gens de la famille se sont dit: "C'est tout de même pas banal! Est-ce qu'en réalité ce poisson est mort, ou est-ce qu’il est vivant ?" Cela faisait désormais une année entière que le muet ne prenait pas son déjeuner, ni son petit déjeuner avant de partir, ni son dîner au retour. C’était quelque chose d'absolument incroyable! Le village entier s’est mis à en parler, et il a été décidé d’aller là-bas en force. Sur le chemin, certains ont été pris de peur. "Tout ça… c'est quelque chose qu'on n'a jamais vu!" se disaient-ils ; et ils étaient pris de crainte. Mais d’autres leur ont répondu: "N'ayez crainte! [Formule de bénédiction bouddhiste] N'ayez pas peur! On va bien voir de quoi il s’agit en réalité!" Ainsi, tout le village y est allé, tous les gens rejoignant peu à peu le cortège. Ce jour-là, le muet avait disparu sans laisser de trace! En chemin, certains se sont dit: , on dit que le muet avait disparu! Le muet avait bel et bien disparu! Alors, comme il avait disparu, eux tous, alors qu'ils étaient en chemin pour y aller, [ils se sont dit:] "Ca ne va pas! Il faut encore qu’on discute, qu’on se prépare! Tenez, ceux d'entre nous qui ont des buffles, ils vont les amener, et on va extirper ce poisson de la grotte en faisant donner les buffles!" Voilà comment ça s’est passé, en ces temps lointains. Ils ont bel et bien attelé les buffles, pour extraire le gigantesque poisson de la grotte! On a attaché une corde à l'endroit de la tête; on a tiré, tiré, tiré, tiré sans relâche, en utilisant toute la force des attelages de bœufs. Vers le soir, à l’heure où on ramène le bétail – vers cinq, six heures de l’après-midi –, à force de tirer, il y a eu un grand "Pllloufff!" et le poisson est sorti, à ce qu'on raconte. De l'eau s'est mise à couler en trombe depuis la grotte, ravageant tout sur son passage. Il y avait une famille dans laquelle la mère et la fille s'apprêtaient à donner la pâtée aux cochons. Voyant l'inondation qui approchait, elles se sont dit: "Houlàà! Qu'est-ce que c'est que ça? C'en est fini des hommes, c'en est fini!" Elles ont pris, l'une, une grande louche (celle avec laquelle on puise la pâtée du cochon), l'autre, une planche, et elles se sont assises dans l'auge des cochons! L’une a ramé, ramé, ramé, tandis que l’autre écopait l’eau ; et ainsi, elles sont allées se réfugier au sommet de la montagne! Quand elles ont gravi la montagne, elles ont laissées au bord de l'eau l’auge à cochon, la planche et la louche. Voilà comment elles sont parvenues à échapper au déluge! Tous les gens avaient été engloutis jusqu'au dernier. Elles deux en ont réchappé, du fait qu'elles s'étaient réfugiées au sommet d'une montagne! Voilà comment le Lac de lo˧ʂv̩˩ est né de l'eau écoulée depuis la montagne kɤ˧mv̩˧˥! L’eau a déferlé comme ça: BBrrroouum! L'eau coulait sans interruption tout le jour durant! Comme le niveau de l'eau ne baissait pas, on s’est finalement résolu à construire des bateaux. Pour faire un bateau, on abat un grand tronc, épais comme ça ; on évide l’intérieur, on façonne ça comme une auge pour les porcs. Voici comment ça a commencé, cette façon de faire. Cette mère et sa fille, elles ont inventé le bateau! Elles ont transformé une auge à cochon en bateau! Et plus tard, quand les gens se sont demandé comment traverser toute cette eau, ce lac qui s’était formé, ils ont fait comme elles, ils ont fait des bateaux, des rames, et ils ont mis leurs bateaux à flot! Le nom qu'on a donné à cet instrument de transport nouveau: c'est "le bateau"! C'est de là que ça vient! Tout ça a commencé avec une mère et sa fille, juste deux personnes! Le village fondé par la mère et sa fille après le Déluge, on l'a appelé "lo˧ʂv̩˩"! On parle de "lo˧ʂv̩˩"! Des "gens de lo˧ʂv̩˩"! Du "Grand Lac"! Pour de vrai, pour aller par là-bas, en face, pour aller à lɑ˧tʰɑ˧di˧˥, on prend le bateau! Pour aller à lo˧ʂv̩˩, on prend le bateau! Pour employer un vocabulaire d'aujourd'hui, on dirait que ça sert de véhicule, n'est-ce pas! Comme une voiture, ça se déplace! On rame par ci! On file par ci! On file par là! Dans l'eau, on ne peut pas marcher, hein; on ne peut pas traverser à pied! Sinon on coule à pic, on va droit au fond! Alors, on met un bateau à flot, et on traverse, à la rame! Voilà l’histoire qu'on racontait autrefois!
S1 stop écouter
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩-dʑo˩, | ə˩-gi˩! | lo˧ʂv̩˩-hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | zo˩no˥, | ʁo˧dɑ˧-dʑo˧, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | lo˧ʂv̩˩-hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧, | mɤ˧-dʑo˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Autrefois, n'est-ce pas! Le Lac de lo˧ʂv̩˩, celui-là, eh bien… autrefois, au temps jadis, le Lac de lo˧ʂv̩˩, il n'existait pas!


NOTE : vérifié: il n'y a pas de syllabe après /pi˧/ dans /æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | lo˧ʂv̩˩-hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧/: ce n'est pas /æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | lo˧ʂv̩˩-hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧-hĩ˧…/
S2 stop écouter
tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧, | zo˩no˥, | <qʰɑ˧tsʰi˩ kʰv̩˩ gv̩˩-hɯ˩ F> [qʰɑ˧ɕi˧-kʰv̩˧ gv̩˧-hɯ˥ F], | mɤ˧-sɯ˥, | ə˩-gi˩! |

C'était autrefois! Alors… <Combien de décennies se sont écoulées> [Combien de siècles se sont écoulés] depuis, [je] ne sais pas, n'est-ce pas!


NOTE : /qʰɑ˧-ɕi˧ kʰv̩˧ gv̩˥ F | mɤ˧-ɳv̩˥!/ 'je ne sais combien de siècles se sont écoulés depuis (lors)! / je ne sais combien de temps s'est écoulé depuis (lors)!' /qʰɑ˧-tsʰi˩ kʰv̩˩ gv̩˩ F | mɤ˧-ɳv̩˥!/ 'je ne sais combien de décennies se sont écoulés depuis (lors)! / je ne sais combien de temps s'est écoulé depuis (lors)!'
S3 stop écouter
dɑ˩to˩˥, | æ˧ʂæ˧-ɳɯ˩, | æ˧ʂæ˧-lɑ˧ ɲi˥-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩! |

En réalité, les histoires, c'est seulement des histoires, n'est-ce pas! / En fait, ça appartient simplement à la légende (=ça n'est pas véridique), n'est-ce pas!

S4 stop écouter
tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | mɤ˧-dʑo˧-hĩ˧-dʑo˥, | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | əəə… zo˩no˥, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | ə˩-gi˩! | tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ ɖɯ˩-v̩˩ dʑo˩-kv̩˩-tsɯ˩-mæ˩! |

Alors, cette histoire, eh bien… Alors que le Lac n'existait pas, eh bien, les gens d'une famille, autrefois, euh… en fait, les gens d'un village, n'est-ce pas! eh bien, il y avait une personne muette (littéralement "un idiot") [dans ce village]!


NOTE : tons de /mɤ˧-dʑo˧-hĩ˧-dʑo˥/ vérifiés
NOTE : dans la séquence /mɤ˧-dʑo˧-hĩ˧-dʑo˥, | tʰi˩˥, |/, le /tʰi˩˥/ est prononcé de façon peu claire.
S5 stop écouter
zo˧bæ˩ | ɖɯ˧-v̩˧ dʑo˩-dʑo˩, | go˩bo˥ lv̩˩-pv̩˩-kʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Comme il y avait une personne muette, on l'a fait mener paître le bétail!


NOTE : /pv̩˩/: 让
S6 stop écouter
tʰi˩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | tʰi˩˥, | go˩bo˥ lv̩˩-pv̩˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧=ɻ̍˩-dʑo˩, | əəə… zo˧bæ˩ ʈʂʰɯ˩-v̩˩-dʑo˩, | tɕʰɤ˧ɲi˧ni˧˥ | go˩bo˥ lv̩˩-hɯ˩. |

Autrefois, comme on l'envoyait mener paître le détail, eh bien, ces gens-là, euh… cette personne muette, il partait mener le bétail toute la journée! (=il était absent tout le jour durant, parti avec le bétail)

S7 stop écouter
go˩bo˥ lv̩˩-hɯ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | njæ˧sɯ˩kv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | go˩bo˥ lv̩˩, | lo˧ ʝi˧-dʑo˩, | ʐo˩-ʈʂʰɯ˥-dʑo˩, | po˧-kv̩˥-mæ˩, | ə˩-gi˩! |

Quand on allait mener paître le bétail, eh bien, autrefois, nous autres, quand on menait paître le bétail, [ou] qu'on allait travailler, le déjeuner, on l'emmenait [avec soi], n'est-ce pas!


NOTE : tons de /po˧-kv̩˥/ vérifiés, n'est pas /‡po˧-kv̩˧˥/
S8 stop écouter
ɑ˩ʁo˧-dʑo˧, | ʐo˩ dzɯ˩˥ | jo˧-mɤ˧-kv̩˧-ze˥-mæ˩! |

La maison, pour le déjeuner, on n'y revenait pas! / On ne rentrait pas à la maison pour le déjeuner!

S9 stop écouter
tʰi˩˥, | ʐæ˩ʂæ˧-pi˧-dʑo˩, | le˧-po˧-bi˧-kv̩˧-ze˥-mæ˩! |

Alors, comme [on allait] loin, on emportait [son déjeuner]!

S10 stop écouter
tʰi˩˥, | go˩bo˥ lv̩˩-hĩ˩-ʈʂʰɯ˩-dʑo˩, | ɖɯ˧-kʰv̩˥ | tso˧kʰwɤ˧ so˧-ɭɯ˧ se˩-kv̩˩, | ʐo˩ pɤ˩~pɤ˥-zo˩! |

Alors, les gens qui menaient paître le bétail, chaque année, ils usaient trois sacs en toile, à transporter [chaque jour] leur déjeuner!

S11 stop écouter
li˩˥ | ɖɯ˧-kʰwɤ˥; | tsɑ˧bɤ˧ | ɖɯ˧-mɤ˩; | əəə… hɑ˧ | ɖɯ˧-ʈv̩˩; | ʂe˧ | ɖɯ˧-kʰwɤ˥; | õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | -zo˩! |

Un morceau de thé; une bouchée de farine de céréales; une poignée (=une boule) de céréale cuite; un morceau de viande; voilà comment c'était!

S12 stop écouter
tʰi˩˥, | tso˧kʰwɤ˧-qo˩ | le˧-kʰɯ˩~kʰɯ˩ | tʰi˧-tɕɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | <əəə… z… əəə… z…> zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩ ki˩, | le˧-po˧˥ F | pi˧-dʑo˩, | "↑mɤ˧-ɲi˧!" | pi˧-tsɯ˩ | -mv̩˩.

Alors, comme on mettait [ces choses à manger] dans le sac [des membres de la famille qui n'étaient pas à la maison pour le déjeuner], euh… au muet, quand [la mère de famille] apportait [des choses à manger], [celui-ci] disait: "[Je] n'en veux pas! / Pas la peine!" / celui-ci faisait signe qu'il n'en voulait pas.

S13 stop écouter
tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩ | "mɤ˧-ɲi˧!" | pi˧; | tsʰi˧ɲi˧ le˧-po˧-pi˥-lɑ˩, | mɤ˧-ɲi˧! | so˧ɲi˥ le˧-po˧-pi˥-lɑ˩, | mɤ˧-ɲi˧! |

Le muet indiquait "Je n'en veux pas!"; aujourd'hui, on lui portait [son manger], il n'en voulait pas! Le lendemain, [on le lui] portait à nouveau, [mais] il n'en voulait pas!

S14 stop écouter
tʰi˩˥, | "ə˧tse˧ ʝi˧ ɲi˥-hɯ˩? | wo=ɻ̍˩ | zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩-dʑo˩." |

Alors, [les gens de la famille se sont posé des questions:] "Pourquoi donc [refuse-t-il d'emmener à déjeuner], notre muet?"


NOTE : /ə˧tse˧ ʝi˧ ɲi˥-hɯ˩/: forme très réduite de /ʝi/; mais la présence de cette syllabe est bien vérifiée.
NOTE : pour étude de la structure de l'information: /wo=ɻ̍˩ | zo˧bæ˩ tʰv̩˩-v̩˩-dʑo˩/: topicalisation/indication d'un thème, sans morphème particulier, ni intégration tonale
S15 stop écouter
"ʐo˩˥ | -dʑo˩, | mɤ˧-po˧˥! | hɑ˧ʐwɤ˩-hĩ˩-pʰæ˩, | mɤ˧-di˩!" |

"Son déjeuner, il ne l'emmène pas [avec lui]! (=Il ne mange pas le déjeuner qu'on lui donne!) [Mais] il ne montre aucun signe de faim!"

S16 stop écouter
"le˧-tsʰɯ˩-lɑ˩, | ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩-gv̩˩˥!" | pi˧-tsɯ˩ | -mv̩˩.

"[Et] quand il revient, sa bouche est toute barbouillée de graisse!" se sont-ils dit.


NOTE : tons de /mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩-gv̩˩˥/ vérifiés
S17 stop écouter
tʰi˩˥, | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩-gv̩˩˥ | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧: | "ə˧mi˧! | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧, | ɖɯ˧-li˩-ɻ̍˩ ə˩-bi˩?" | pi˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩.

Alors, comme [il revenait avec la bouche] toute barbouillée de graisse, quelqu'un a dit: "Eeeh! Est-ce que quelqu'un va aller voir? / Il faudrait que quelqu'un le suive pour voir ce qui se passe!"

S18 stop écouter
tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Alors, [quelqu'un de la famille y] est allé, à ce que dit l'histoire!

S19 stop écouter
tʰi˩˥, | tʰv̩˧-v̩˧-ɳɯ˩, | mv̩˩sɯ˧njɤ˧˥, | go˩bo˧ kʰɯ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | zo˧bæ˩ | go˩bo˧ di˧˥, | ʁo˧ʂv̩˧, | ʈʂʰɯ˧-ɳɯ˧ | gi˧˥ | tʰi˧-tɕʰo˩. |

Alors, celui-là, tôt le matin, quand on a lâché le bétail (=quand on a sorti le bétail), le muet a conduit le bétail, il l'a guidé; [et] celui-là [=l'homme qui le surveillait], il a suivi par derrière.

S20 stop écouter
tʰi˩˥, | <go˧bæ˩…> zo˧bæ˩ | dʑɯ˩ʁo˩˥ | tʰi˧-tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | si˧dzi˩-ʈʰæ˩qo˩ | tʰi˧-dzi˩-hɯ˩-ze˩-tsɯ˩. |

Alors, quand le muet est parvenu dans la montagne, il est allé s'asseoir sous un arbre, à ce que dit l'histoire.


NOTE : /<go˧bæ˩…>/: est une maladresse de prononciation, télescopage entre /go˩bo˧/ 'bétail', dont apparaît ici la première syllabe, et /zo˧bæ˩/ 'muet' dont apparaissent le schéma tonal et la deuxième syllabe.
S21 stop écouter
kɤ˧-mɤ˧-ʈʂɯ˩, | tʰi˧-dzi˩. | tʰv̩˧-v̩˧ | tʰi˩˥, | mæ˧qo˩ | tʰi˧-dzi˩. | ɬo˧tɑ˧ tʰv̩˧-qo˧! |

Il ne disait rien; il se tenait assis. L'autre, il se tenait assis au fond (=plus bas dans la vallée), par là-bas, à côté.

S22 stop écouter
do˩-tʰɑ˩-kʰɯ˥! | zo˧bæ˩ | do˩-tʰɑ˩-kʰɯ˥, | tʰi˧-dzi˩! |

[Il faisait en sorte] qu'il ne soit pas vu! Il ne voulait pas que le muet le voie; il se tenait assis! / Il se tenait assis, prenant soin de ne pas être vu par le muet!


NOTE : /do˩-tʰɑ˩-kʰɯ˥/: tons vérifiés
S23 stop écouter
ɖɯ˧-njɤ˧ F | ɖɯ˧-dzi˩, | ɖɯ˧-dzi˩, | ɖɯ˧-dzi˩, | ɖɯ˧-dzi˩-ɳɯ˩, | tʰi˩˥, | ʐo˩dzɯ˩-dʑɯ˩-ze˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Il se tenait assis, sans fin! Ensuite / finalement, l'heure du déjeuner est venue, à ce que dit l'histoire!


NOTE : D'abord noté /‡ɖɯ˧-njɤ˥/. En réalité: le schéma tonal est: /ɖɯ˧-njɤ˧/. La 2e syllabe reçoit souvent un renforcement intonatif qui peut faire croire à un ton Haut.
S24 stop écouter
ʐo˩dzɯ˩-dʑɯ˩˥ | -dʑo˩, | zo˧bæ˩-ɳɯ˩ | gɤ˩-ʈi˥-tɕɯ˩, | hɯ˧-ze˧-tsɯ˧˥ | -mv̩˩!

Comme c'était l'heure du déjeuner, le muet, s'étant levé, est parti, à ce que dit l'histoire!

S25 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ | gɤ˩-ʈi˥-tɕɯ˩, | hɯ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ə˧tsɤ˧ ho˥-ɲi˩? | ʂv̩˧ɖv̩˧-zo˩. | ʈʂʰɯ˧-v̩˧ F -qɑ˩, | <g…> hɯ˧! |

S'étant levé… "celui qui est [ainsi ] parti (=le muet)… qu'est-ce qui va se passer? / qu'est-ce qu'il va faire?" a pensé [l'homme qui le suivait]. Celui-ci (=le muet), il est parti / il s'est esquivé!

S26 stop écouter
ʈʂʰɯ˧, | gɤ˩-ʈi˥! | õ˧˥, | gɤ˩-ʈi˥! | nɑ˧~nɑ˥ | hɯ˧-dʑo˧, | hɯ˧, | hɯ˧, | hɯ˧, | hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | æ˩qʰv̩˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧ | hɯ˧-ze˧-tsɯ˧˥ | -mv̩˩!

Lui, il s'est levé! De lui-même, il s'est levé! Il a filé, filé, filé, et il est entré dans une grotte, à ce que dit l'histoire!


NOTE : /hɯ˧-dʑo˧/: tons vérifiés
NOTE : /| tʰi˩˥, |/: ressemble ici à [tsɯ], mais n'est pas cette syllabe.
S27 stop écouter
"wɤ! ʈʂʰɯ˧ | æ˩qʰv̩˧-qo˧ | ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧-ho˥-læ˩?" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩! |

"Eeeeh! Qu'est-ce qu'il va donc faire dans la grotte?" s'est dit [son poursuivant], et il y est allé [lui aussi]!


NOTE : /læ/, dans /…bi˧-ho˥-læ˩/: est le topic /læ˧/; contribue ici à l'expression de l'interrogation et de la surprise
NOTE : dans /ə˧tso˧ ʝi˧-bi˧-ho˥-læ˩/, /ə˧tso˧ ʝi˧/ est très fortement réduit, à peine distinct d'un simple /ə˧tso˧/.
S28 stop écouter
hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | hɯ˧, | hɯ˧-dʑo˧, | ʈʂʰɯ˧-v̩˧… | ʈʂʰɯ˧-v̩˧ F | hɯ˧! | zo˧bæ˩ F | hɯ˧! |

Il y est allé! Il y est allé, lui! [Tous les deux ont pénétré dans la grotte.] Lui, il y est allé! Le muet, il y est allé!


NOTE : d'abord noté /‡hɯ˧, | hɯ˧-dʑo˩/; cette impression est liée au fait que la particule finale est affaiblie par la déclinaison ainsi que par son statut de mot grammatical.
S29 stop écouter
zo˧bæ˩-dʑo˩ | tʰi˧-tɕʰo˩-hɯ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | sɯ˧tʰi˧˥ | gɤ˩-ʑi˧ | tʰi˧-hæ̃˧-ze˥-tsɯ˩ | -mv̩˩! | ɲi˧zo˧ | tʰv̩˧-mi˥-bi˩! |

Le muet, [l'homme] le suivait; / En suivant le muet, [l'homme a vu qu'il] sortait son couteau, et qu'il taillait, dans ce poisson (=dans un poisson qu'il y avait là)!


NOTE : vérifié: n'est pas /‡zo˧bæ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥ | tɕʰo˩-hɯ˩…/
S30 stop écouter
<ə˧tso˧…> ɲi˧zo˧ ɲi˥ F | tʰv̩˧-v̩˧-dʑo˩, | mɤ˧-do˩-tsɯ˩ | -mv̩˩! |

<Quoi…> [En fait,] d'après l'histoire, il n'a pas vu que c'était un poisson [qu'il y avait là], celui-là (=l'homme qui épiait le muet)!

S31 stop écouter
tʰi˧-hæ̃˧˥ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | tʰi˧-hæ̃˧˥ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | wɤ˩˥, | tʰi˧-dzɯ˥-dʑo˩-ze˩-tsɯ˩ | -mv̩˩! |

[Il a juste vu que le muet] était en train de tailler [dans quelque chose]; qu'il taillait [dans quelque chose], et qu'il mangeait!

S32 stop écouter
ɬo˧tɑ˧ tʰv̩˧qo˧ | mv̩˧ | ɖɯ˧-æ˩ | tʰi˧-kʰɯ˧˥; | tʰi˧-bv̩˧-zo˥! |

Par là-bas, à côté, [le muet] a fait un feu; et il a fait griller [quelque chose]!


NOTE : il serait également possible de dire: /mv̩˧ | ɖɯ˧-æ˩ tʰi˩-kʰɯ˩/
S33 stop écouter
tʰi˩˥, | tʰi˧-bv̩˥, | tʰi˧-dzɯ˥-dʑo˩-dʑo˩, | tʰi˩˥, | gi˩˥ | -dʑo˩, | tʰv̩˧-v̩˧ | wɤ˩˥ | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hɯ˩-dʑo˩! |

Alors, tandis qu'il était en train de griller [la nourriture qu'il avait prélevée dans la grotte] et de la manger, celui-là (=l'homme qui le suivait) est à nouveau allé voir [de plus près]!


NOTE : tons de /ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hɯ˩-dʑo˩/ vérifiés
S34 stop écouter
ɲi˧zo˧-njɤ˥ɭɯ˩ do˩-pi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

On dit qu'il a vu [là] des yeux de poisson/les yeux d'un poisson!

S35 stop écouter
ɲi˧zo˧-njɤ˥ɭɯ˩-ʈʂʰɯ˩-lɑ˩ | ɲi˧zo˧-ʁo˧qʰwɤ˥ do˩-pi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

On dit qu'il a vu [là] les yeux d'un poisson, et la tête d'un poisson!

S36 stop écouter
"ə˧mi˧! | ʈʂʰɯ˧ | ɲi˧zo˧-ʈʂʰɯ˧ | ʐwæ˧˥ | ɖɯ˧-mi˧ | tʰi˧-dʑo˩-ze˩!" |

"Houlàà! Ca… Il y a un énorme poisson qui se trouve [là]!"

S37 stop écouter
"ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ ɲi˩-kv̩˩-hɯ˩?" | pi˧-zo˩, | le˧-wo˧-tsʰɯ˧-ɲi˥-pi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩! |

"De quoi peut-il donc s'agir? / Qu'est-ce que c'est donc que cette affaire?" Et on dit qu'il s'en est retourné!

S38 stop écouter
tʰi˩˥, | tʰi˧-dzi˩, | tʰi˩˥, | tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ | tʰi˧-dzi˩-kʰɯ˩. |

Alors, [le muet] était assis… alors, alors… [l'homme] a laissé le muet assis [là];

S39 stop écouter
<ʈʂʰɯ˧-ɲi˧> [tʰv̩˧-ɲi˧] tʰi˧-dzi˥-kʰɯ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | tʰv̩˧-ɳɯ˧ | le˧-bæ˧˥ | le˧-hɯ˩, | ɑ˩ʁo˧ | le˧-hɯ˩! |

Ce jour-là, le laissant (=laissant le muet) assis là, lui (=l'homme qui l'avait suivi), il est rentré à la course; il est rentré à la maison!


NOTE : tons vérifiés: est /tʰi˧-dzi˩-kʰɯ˩/, devenant /tʰv̩˧-ɲi˧ tʰi˧-dzi˥-kʰɯ˩/.
S40 stop écouter
"ə˧mi˧! | ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ ɲi˩-kv̩˩-hɯ˩?" |

[Il a raconté aux gens de la famille:] "Houlà! De quoi peut-il donc s'agir? / Qu'est-ce que c'est donc que cette affaire?

S41 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ | >mɤ˧-…> mɤ˧-ni˩~ni˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧ do˩! | ʁo˧qʰwɤ˩-lɑ˩ | njɤ˩ɭɯ˧-ʈʂʰɯ˧ | ɲi˧zo˧-pʰæ˧-di˥! |

Lui… [J'ai] vu quelque chose d'absolument incroyable! La tête et les yeux ressemblent à [ceux d']un poisson!"

S42 stop écouter
zo˧bæ˩ | ʈʰææ̃˧ | le˧-hæ̃˧˥, | tʰi˧-dzɯ˥-dʑo˩!" | pi˧. |

"Le muet, vrai de vrai, il [en] coupe, et il en mange!" leur a-t-il raconté.

S43 stop écouter
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧=ɻ̍˩-ɳɯ˩: | "no˧, | ʁɑ˩mi˧! | ə˧tso˧-mɤ˧-ɲi˩ do˩-wɤ˩; mɤ˧-ɲi˩-bɑ˩!" | pi˧-tsɯ˩ | -mv̩˩. |

Alors, eux (=les membres de la famille) lui ont répondu: "Toi… Eeeh bien! Tu as tout vu, hein? / Tu es sûr que tu as bien vu tout ça? C'est pas possible!"


NOTE : La séquence /do˩-wɤ˩/ est réalisée proche de [doɤ˩]; le mouvement vocalique est bien le signe de la présence d'une syllabe supplémentaire.
S44 stop écouter
"mɤ˧-ɲi˩, | mɤ˧-ɲi˩, | gɯ˩ ɲi˥!" | pi˧-dʑo˩ | tʰi˩˥… | "tʰi˩˥, | no˧ hõ˧!"

Comme il leur répondait: "Mais non, mais non, [ce ne sont pas des fariboles,] c'est bien vrai!" "Alors, allez-y [voir par vous-mêmes]!"

S45 stop écouter
"æ˧ʂæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ʐwɤ˩˥-dʑo˩ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥:" |

[A ce moment-là, des vieux de la famille ont dit:] "Autrefois, une histoire comme ça, pour sûr, on en parlait (=ça existait);"

S46 stop écouter
"ə˩sɯ˧kv̩˥, | æ˧ʂæ˧ | qʰɑ˧-tsʰi˩-kʰv̩˩ gv̩˩-ɲi˩-dʑo˩, | mɤ˧-sɯ˥-ze˩!" |

"Nous autres, cette légende, combien de décennies se sont passées [depuis lors], on ne sait plus!

S47 stop écouter
"æ˧ʂæ˧-dʑo˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ʐwɤ˩-kv̩˩˥!" |

"Autrefois, on disait qu'il existait quelque chose de tel!"

S48 stop écouter
"wɤ˩˥ | so˧ɲi˥ | ɖɯ˧-li˧ F -hõ˩!" | pi˧.

On retournera voir demain!" ont-ils dit.

S49 stop écouter
wɤ˩˥, | li˧-hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩-mv̩˩! |

Et on dit qu'ils y sont retournés!

S50 stop écouter
tʰi˩˥, | li˧! | tɕʰɤ˧ɲi˧ni˧˥ | ʈʂʰɯ˧-gi˧ | tʰi˧-tɕʰo˩, | ɖɯ˧-so˩ ɲi˩ li˩-hɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |

Alors, ils ont regardé! Ils se sont cachés sans interruption à cet endroit (=là d'où le muet avait été épié la première fois); ils sont allés observer pendant plusieurs jours, à ce que dit l'histoire!

S51 stop écouter
ɖɯ˧-so˩ ɲi˩<-ɳɯ˩> li˩, | ɖɯ˧-ʈʂʰæ˧ li˥, | ɖɯ˧-so˩ ɲi˩ | le˧-li˩, | le˧-li˩, | le˧-li˩, | ə˧tso˧… | tʰv̩˧-v̩˧ le˧-li˧, |

Ils ont regardé pendant plusieurs jours; ils ont regardé pendant une [certaine] période;


NOTE : tons vérifiés: est bien: /le˧-li˩/, mais: /tʰv̩˧-v̩˧ le˧-li˧/
S52 stop écouter
wɤ˩˥, | tʰv̩˧-gi˥ ɖɯ˩-ɲi˩, | <dzo… əəə… mmm…> zo˧bæ˩ | tʰi˧-hæ̃˧˥ | -dʑo˩-hĩ˩-qo˩, | tʰv̩˧, | nɑ˧~nɑ˥ | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-dʑo˩, | wɤ˩˥, | hæ̃˧ʐɤ˥ | tʰi˧-mɤ˧-di˩-tsɯ˩-mv̩˩. |

et alors, le jour d'après, là où le muet avait taillé [dans la chair du poisson], eux, ils ont regardé en cachette: eh bien, la coupure, elle n'était plus là! / il ne restait aucune trace de coupure!


NOTE : tons vérifiés: n'est pas /‡tʰv̩˧-gi˧˥ | ɖɯ˩-ɲi˩/; sens: le jour d'après
S53 stop écouter
tʰv̩˧ | tʰi˧-hæ̃˧-ze˥-pi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |

[Là où] lui (=le muet) avait tranché!

S54 stop écouter
tʰi˩˥, | wɤ˩˥ | le˧-qwɤ˩-zo˩! |

Ca avait repoussé!

S55 stop écouter
tsʰo˧qʰwɤ˩ | le˧-hæ̃˧˥, | le˧-dzɯ˥, | tsʰi˧ɲi˧ | le˧-hæ̃˧˥, | le˧-dzɯ˥; |

Ce soir [le muet en] coupe et [en] mange; aujourd'hui [le muet en] coupe et [en] mange;

S56 stop écouter
zo˧bæ˩ | le˧-dzɯ˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | le˧-qwɤ˩! |

après que le muet en ait mangé, ça repousse!

S57 stop écouter
ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | tʰi˩˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩-tsɯ˩-mv̩˩! | tʰi˧-di˩ | le˧-tsʰɯ˩! |

Et on raconte que [le muet] revenait la bouche toute barbouillée de graisse! Il a [de la graisse sur le visage quand] il revient! / Il revient avec de la graisse plein le visage!

S58 stop écouter
"ə˧mi˧! | mɤ˧-ʝi˧-ze˧! | tʰi˩˥, | tsʰo˧qʰwɤ˩-dʑo˩, | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hõ˩! | ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩! | ə˧sɯ˩kv̩˩, | ə˩-gi˩!" |

"Houlàà! Ca peut pas aller comme ça! Alors, ce soir, allons-y voir! [Le muet qui] revient avec la bouche toute barbouillée de graisse[, c'est tout de même pas banal!] Nous[, on va aller voir], hein!"

S59 stop écouter
tʰi˩˥, | "ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-hõ˩!" | pi˧-zo˩, | li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | tʰi˧-tɕʰo˩, | le˧-li˧, | le˧-li˧-dʑo˧, | tʰi˩˥, | tʰv̩˧-gi˥ | ɖɯ˧-ʈʂæ˧ gv̩˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧~ʁwɤ˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! | ɑ˩ʁo˧! |

Alors, se disant: "Allons voir!"… comme ils allaient voir, ils se sont cachés, et ayant observé encore et encore, après un moment passé là-bas (littéralement: un moment ayant passé là-bas"), ils ont discuté entre eux! [A] la maison!

S60 stop écouter
"mɤ˧-ʝi˧-ze˧! | ə˧tso˧ ɲi˩, | tʰi˧-ɲi˩-kʰɯ˩! | ə˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩-dʑo˩… | ĩ˧! | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩ bi˩ | ə˩-bi˧? | zo˧bæ˩ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | ɲi˧to˧ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩!" | pi˧-tsɯ˩-mv̩˩. |

"Ca ne va pas! Quoi que ça puisse être (littéralement "quoi que ça soit"), peu importe! (littéralement "laissons-le être [comme ça]") Nous autres… on va voir, d'accord? (littéralement: "est-ce qu'on va aller voir?") Le muet, il revient la bouche toute barbouillée de graisse!" se racontaient-ils.


NOTE : /ɲi˩/, dans /tʰi˧-ɲi˩-kʰɯ˩/: est le verbe copule
S61 stop écouter
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧-ʑi˧=ɻ̍˧-ɳɯ˥, | tʰv̩˧sɯ˩kv̩˩ | tʰi˩˥, | "bi˧"! | pi˧-tsɯ˩-mv̩˩. | "tsɤ˧ ʝi˧!" |

Alors, les gens de cette famille-là, eux, ils ont dit: "On y va! Entendu!"


NOTE : tons de /'bi˧'! | pi˧-tsɯ˩-mv̩˩/ vérifiés.
S62 stop écouter
"zo˧bæ˩ | ɲi˧to˧… | ɲi˧to˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩, | ʈʂʰɯ˧!" |

"Le muet, il revient la bouche toute barbouillée de graisse, lui! "

S63 stop écouter
"mɤ˧-ni˩~ni˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧ | ɲi˩ ʝi˧-ze˧! | ʈʂʰɯ˧ | ə˧tso˧ ɖɯ˧-bæ˧…"

"C'est quelque chose d'absolument incroyable qui s'est produit! Ce dont il s'agit…"


NOTE : découpage /ɖɯ˧-bæ˧ | ɲi˩ ʝi˧-ze˧/ confirmé: n'est pas /‡ɖɯ˧-bæ˧ ɲi˩ | ʝi˧-ze˧/.
S64 stop écouter
ʈʂæ˧ʈʂɯ˧, | tʰi˩˥, | le˧-ʂɯ˧-hĩ˧-ɲi˥-no˩ | le˧-sɯ˩-hĩ˩-ɲi˩, | ʈʂʰɯ˧, | ə˧sɯ˩kv̩˩-ɳɯ˩, | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩-bi˩!" |

"Est-ce qu'en réalité ce [poisson] est mort, ou s'il est vivant, nous autres, allons donc voir!"


NOTE : /hĩ˧/, dans /le˧-ʂɯ˧-hĩ˧-ɲi˥-no˩ | le˧-sɯ˩-hĩ˩-ɲi˩/: phonétiquement très discret.
S65 stop écouter
zo˧bæ˩ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | <ɲi˧mi˧… |> ɖɯ˧-kʰv̩˧-ze˧ gv̩˥-ze˩, | tʰv̩˧ | ʈʰææ̃˧ | ʐo˩˥ | <le˧-dzɯ˥, |> le˧-po˧-pi˥ F | mɤ˧-po˧˥! |

Le muet, il [fait] comme ça depuis… Une année [entière] a passé! Lui, pour de vrai, on lui dit d'emmener son déjeuner, mais il ne l'emmène pas!


NOTE : /ɖɯ˧-kʰv̩˧-ze˧ gv̩˥-ze˩/: même sens que /ɖɯ˧-kʰv̩˧ gv̩˧-ze˩/, 'une année a passé'; pas relevé de nuance stylistique. On peut également dire: /ɖɯ˧-ɲi˧-ze˧ gv̩˥-ze˩/, et /ɖɯ˧-ɲi˧ gv̩˧-ze˩/.
S66 stop écouter
ɲi˧to˧ | ʈʰææ̃˧ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | le˧-tsʰɯ˩! |

et il revient la bouche toute barbouillée de graisse!

S67 stop écouter
ɖɯ˧-ɲi˥-ɳɯ˩ | ɖɯ˧-ɲi˥, | tʰi˩˥, | ɲi˧to˧ | mɤ˩-ɲi˩~ɲi˩˥ | tʰi˧-di˩-hĩ˩ | ʈʂʰɯ˧ | tʰi˩˥, | hɑ˧ mɤ˧-dzɯ˧-pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | hĩ˧ ʂɯ˧-kv̩˩-mɤ˩-kv̩˩? |

Jour après jour, il a la bouche toute barbouillée de graisse; et quelqu'un qui ne mangerait pas, il mourrait, hein? / il mourrait, non?


NOTE : tons de /ɖɯ˧-ɲi˥-ɳɯ˩ | ɖɯ˧-ɲi˥/ vérifiés, n'est pas /ɖɯ˧-ɲi˥-ɳɯ˩ ɖɯ˩-ɲi˩/
NOTE : tons de /hɑ˧ mɤ˧-dzɯ˧/ vérifiés, n'est pas /‡hɑ˧ mɤ˧-dzɯ˥/
NOTE : /hĩ˧/, dans /pi˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧/: très discret phonétiquement
S68 stop écouter
tʰv̩˧ | ɑ˩ʁo˧ | ʈʂʰwɤ˧-lɑ˧ | mɤ˧-dzɯ˥! | ʈʂʰv̩˧-lɑ˧ | mɤ˧-dzɯ˥! |

"Lui, à la maison, il ne mange pas non plus le dîner/ le repas du soir! Il ne mange pas non plus le petit déjeuner!"

S69 stop écouter
ʐo˩-lɑ˥ | mɤ˧-po˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ʈʂʰɯ˧ | mɤ˧-ni˩~ni˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧ dʑo˧, | ɲi˩-ʝi˧-ze˧!" | pi˧-zo˩, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩! |

"Qu'il n'emporte pas non plus son déjeuner, c'est qu'il y a là quelque chose d'absolument incroyable!" Ce que disant, [ils y] sont allés!

S70 stop écouter
tʰi˩˥, | hɯ˧! | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | tʰi˩˥ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-hĩ˧ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, |

Alors, ils y sont allés! Ils avaient tous discuté; les gens du village [tout entier] en avaient discuté;

S71 stop écouter
tʰi˩˥, | "ə˧sɯ˩kv̩˩, | ə˧tso˧ ɲi˩, | tʰi˧-ɲi˩-kʰɯ˩! | tʰi˩˥, | ə˧sɯ˩kv̩˩, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-li˧-ɻ̍˩ F -bi˩!" | pi˧-zo˩, | li˧-hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Alors, en disant: "Nous autres, de quoi qu'il s'agisse, allons donc voir! tout le village [ensemble]!", ils sont allés voir!

S72 stop écouter
tʰi˩˥, | li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | li˧-hɯ˧-dʑo˧, | ʝi˧kʰv̩˥-dʑo˩, | ɖwæ˩ ʝi˧-ɻ̍˥, | -tsɯ˧˥ | -mv̩˩!

Alors, comme ils y étaient allés, certains ont été pris de frayeur, à ce qu'on raconte!


NOTE : /ɖwæ˩-ʝi˧/, /ɖwæ˩-ʝi˧-ɻ̍˥/: avoir peur
NOTE : tons de /li˧-hɯ˧-dʑo˧/ vérifiés
S73 stop écouter
"tʰv̩˧ | do˩-mɤ˩-hĩ˩-hĩ˥ ɲi˩ F -hɯ˩!" | pi˧-zo˩. |

"C'est quelque chose qu'on n'a jamais vu!" se disaient-ils.

S74 stop écouter
tʰi˩˥, | ʝi˧kʰv̩˥-dʑo˩: | "mɤ˧-ɖwæ˩! | ə˧tso˧ ɲi˩-bi˩, | ə˩-sɯ˧kv̩˥ | tsʰi˧ɲi˧ | lɑ˧mɑ˧-ko˧ʈʂʰõ˧… | ɖwæ˩ mɤ˧-zo˧! |"

Alors, certains (=d'autres) ont dit: "N'ayez crainte! Aujourd'hui, que tout nous soit propice! [Interprétation incertaine: /lɑ˧mɑ˧-ko˧ʈʂʰõ˧/ est interprété comme une formule de bénédiction.] N'ayez pas peur!"


NOTE : /lɑ˧mɑ˧-ko˧ʈʂʰõ˧/: interprété à l'origine comme le nom d'un esprit/d'une divinité. En 2016, Nathan Hill souligne qu'il semble s'agir d'une contraction de 'Les trois trésors et les trois racines'. Ce serait une formule de bénédiction.
S75 stop écouter
"ə˧tso˧ ɲi˩-bi˩, | zo˩no˥, | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ɲi˩-ʝi˧-ze˧!" |

"De quoi qu'il s'agisse, eh bien, on verra bien! (littéralement: "ça doit bien être quelque chose")


NOTE : vérifié: n'est pas /‡ə˧tso˧ ɲi˩-bi˩-ɻ̍˩/
S76 stop écouter
ɖʐɯ˩ʐɯ˧-kʰɤ˥ʐɯ˩-hĩ˩ | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ɲi˩-ʝi˧-ze˧!" | pi˧-zo˩. |

"Il faut bien que ce soit quelque chose de réel! / Ca doit bien être quelque chose de réel!"


NOTE : vérifié: n'est pas /‡ɖʐɯ˩ʑi˧-kʰɤ˥ʑi˩/.
NOTE : on pourrait également dire: /ɖʐɯ˩kʰɤ˥-bv̩˩ | ɖɯ˧-bæ˧-dʑo˧ | ɲi˩-ʝi˧-ze˧/.
S77 stop écouter
tʰi˩˥, | hɯ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Alors, ils y sont allés!

S78 stop écouter
hɯ˧-dʑo˧, | ɖɯ˧-ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-v̩˧ li˧-se˩, | ɲi˧-kv̩˧ li˥! | ɖɯ˧-v̩˧ li˧-se˩, | ɲi˧-kv̩˧ li˥! |

Comme ils y allaient, le village entier, une personne allait voir; [suivant son exemple,] deux [autres] personnes allaient voir (=deux autres personnes suivaient à leur tour)!

S79 stop écouter
tʰv̩˧ɲi˧, | zo˧bæ˩ | le˧-tɕʰɯ˧-hɯ˥-tsɯ˩-mv̩˩! |

Ce jour-là, on dit que le muet avait disparu!

S80 stop écouter
tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ | le˧-tɕʰɯ˧-hɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | zo˧bæ˩ | qo˧lo˩ hɯ˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ʈʂʰɯ˧sɯ˩kv̩˩ | hɯ˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | zo˧bæ˩ | le˧-tɕʰɯ˧-hɯ˥-ze˩-tsɯ˩-mv̩˩! |

Alors, comme le muet avait disparu, comme tout le monde allait voir [ce mystérieux poisson dans la grotte], comme le muet était allé dans [la grotte] (=était entré dans la grotte)… quand ils y sont allés, on dit que le muet avait disparu!

S81 stop écouter
zo˧bæ˩ | le˧-tɕɯ˧-hɯ˥ F -tɕɯ˩! |

Le muet avait bel et bien disparu!

S82 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-tɕɯ˧-hɯ˥-dʑo˩, | tʰv̩˧sɯ˩kv̩˩ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | <hɯ˧> li˧-hɯ˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | "mɤ˧-bi˧-ze˧! | ə˧sɯ˩kv̩˩, | tɑ˧ho˧ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥!" |

Alors, comme il avait disparu, eux tous, alors qu'ils étaient en chemin pour y aller, [ils se sont dit:] "Ca ne va pas! Nous autres, parlons-en [à nouveau] ensemble!"


NOTE : tons de /li˧-hɯ˧-dʑo˧/ vérifiés
S83 stop écouter
"ɲi˩=ɻ̍˥, | ʝi˧ | hɤ˩-hĩ˩ dʑo˩˥!" |

"Vous, vous avez de bonnes vaches/de bons bœufs!"

S84 stop écouter
"dʑi˧mi˧ dʑo˧-hĩ˥ ʈʂʰɯ˩, | ə˧sɯ˩kv̩˩, | dʑi˧mi˧ po˧-ɳɯ˧ | ʈɤ˧-bi˧!" | pi˧-zo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | tʰi˩˥, |

"Ceux [d'entre nous] qui ont des buffles, nous autres, on va tirer [ce poisson] avec les buffles!" Ce qui disant, eh bien, en ces temps lointains,

S85 stop écouter
tɑ˧ho˧ | le˧-ʁwɤ˧~ʁwɤ˥, | dʑi˧mi˧ po˧-ɳɯ˧ | ʈɤ˧-ɲi˥-tsɯ˩-mv̩˩! |

ils en ont discuté ensemble, et ils ont bel et bien tiré avec les buffles (=attelé les buffles pour extraire le gigantesque poisson de la grotte)!

S86 stop écouter
ʁo˧qʰwɤ˩ | ʈʂʰɯ˧-qo˧ | tʰi˧-tsɯ˥, | le˧-ʈɤ˧, | le˧-ʈɤ˧, | le˧-ʈɤ˧, | ɖɯ˧-njɤ˧ | le˧-ʈɤ˧, | le˧-ʈɤ˧, | <ʈʂʰæ˧pv̩˥to˩-ɻ̍˩ | gv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥…> [dʑɤ˩qʰɑ˥ ʈɤ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, ] |

[On a] attaché [une corde] à l'endroit de la tête; [on] a tiré, tiré, tiré, tiré sans cesse, tiré et tiré encore; comme on avait tiré à pleine force (=en utilisant toute la force des attelages de bœufs), eh bien,

S87 stop écouter
"bv…v!" | pi˧ F <tsɯ…>kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | -zo˩, | <ɖɯ˧-ɲi˥…> ɖɯ˧-ɲi˥ | tʰi˧-ʈɤ˩-dʑo˩, | mv̩˩kʰv̩˧˥ | tʰi˩˥, | go˩bo˧ | le˧-ho˩-jo˩-bi˩-ɖʐɯ˩kʰɤ˩ tʰv̩˩… |

quand il y a eu un grand "Pllllloufffff"… tout… un jour… comme [ils] avaient tiré [sur le poisson] tout le jour, le soir, quand est venue l'heure de ramener le bétail…


NOTE : /mv̩˩kʰv̩˧˥/: avant 2016, noté /‡‡mv̩˩kʰv̩˩˥/
NOTE : séquence /le˧-ho˩-jo˩-bi˩-ɖʐɯ˩kʰɤ˩/ vérifiée
S88 stop écouter
ə˧sɯ˩kv̩˩ | ʐo˩ dzɯ˩-se˥, | əəə… mv̩˩kʰv̩˧˥, | go˩bo˧ | le˧-ho˩-jo˩-kv̩˩-ze˩-mæ˩! |

nous, quand on a fini de déjeuner, euh… le soir, il faut ramener le bétail!


NOTE : /mv̩˩kʰv̩˧˥/: avant 2016, noté /‡‡mv̩˩kʰv̩˩˥/
S89 stop écouter
tʰi˩˥, | əəə… go˩bo˧ | le˧-ho˩-jo˩ | tʰv̩˧-ʈʂæ˩-qo˩-dʑo˩, | əəə… zo˩no˥, | njæ˧sɯ˩kv̩˩, | zo˩no˥, | hæ˧…

Alors, au moment où il faut ramener le bétail, eh bien… nous autres, eh bien,

S90 stop écouter
ə˧sɯ˩kv̩˩, | nɑ˩-ʐwɤ˥ ʝi˩-pi˩, | tv̩˧tsʰɯ˧ qʰv̩˧-ɭɯ˥-qo˩, | ŋwɤ˩-ɭɯ˩-qo˥, | tʰv̩˧qo˧ | le˧-jo˩-kv̩˩-ze˩-mæ˩! |

pour le dire dans notre langue à nous, en Na: à six heures, à cinq heures, à ce moment-là, on rentre!/il est temps de rentrer!

S91 stop écouter
tʰi˩˥, | tʰv̩˧qo˧ | le˧-jo˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-ʈɤ˧-ki˧˥ | -dʑo˩, | "bv!" pi˧, | le˧-tsʰɯ˩-pi˩-tsɯ˩-mv̩˩. |

Alors, comme on rentre à ce moment-là, eh bien, à force de tirer, ça a fait "Pllloufff!" et [le poisson] est sorti, à ce qu'on raconte.


NOTE : tons de /ɖɯ˧-ʈɤ˧-ki˧˥ | -dʑo˩/ vérifiés
NOTE : vérifié, n'est pas /le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩/.
S92 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-tsʰɯ˩-dʑo˩, | dʑɯ˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧˥, | ɖɯ˧-ɳæ˧-ɳɯ˥ | le˧-tsʰɯ˩-dʑo˩, |

Alors, comme il sortait, [de] l'eau est sortie (=s'est mise à couler en trombe depuis la grotte), ravageant tout [sur son passage].

S93 stop écouter
<ə˧mi˧> ɖɯ˧-ʑi˩=ɻ̍˩, | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | bo˩-hɑ˧ ki˩-bi˩-pi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |

[Il y avait] une famille dans laquelle la mère et la fille, toutes deux, s'apprêtaient à donner la pâtée aux cochons!

S94 stop écouter
bo˩-hɑ˧ ki˩-dʑo˩-dʑo˩, | "ə˧mi˧! | ə˧tso˧ ɲi˩? | hĩ˧ | tʰi˧-se˩-ze˩-ɳɯ˩, | tʰi˧-se˩-ze˩!" | pi˧-zo˩. | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |

Comme elles étaient en train de donner la pâtée aux cochons, elles se sont dit[, voyant l'inondation]: "Houlàà! Qu'est-ce que c'est que ça? C'en est fini des hommes, c'en est fini!"

S95 stop écouter
"tʰi˧-se˩-ze˩-ɳɯ˩, | tʰi˧-se˩-ze˩!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | ɖɯ˧-v̩˧-dʑo˧ | tɕʰo˩qʰwɤ˧ | gɤ˩-ʑi˥, | ɖɯ˧-v̩˧-dʑo˧ | gv̩˩pʰæ˩ pʰæ˥ | gɤ˩-ʑi˥-kwɤ˩tɕɯ˩-zo˩, | bo˩gv̩˧ | tʰi˧-dzi˩-tɕɯ˩-zo˩! |

Se disant: "C'en est fini, c'en est fini!", prenant, l'une, une grande louche (celle avec laquelle on puise la pâtée du cochon), l'autre, une planche, elles se sont assises dans l'auge des cochons!


NOTE : /gv̩˩pʰæ˩ pʰæ˥/: forme réduite de: /gv̩˩pʰæ˩˥ | ɖɯ˧-pʰæ˧˥/.
S96 stop écouter
tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧˥, | tsɑ˧-hɯ˥-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-qo˧-ɳɯ˧-dʑo˥, | tʰv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩, | gɤ˩-do˧-hĩ˧-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Ramant, ramant, ramant encore et toujours, sur une montagne, elles, la mère et sa fille, toutes les deux, elles ont grimpé (=elles sont allées se réfugier au sommet de la montagne)!


NOTE : on pourrait également dire: /gɤ˩-do˧˥ | -ɲi˩-kv̩˩-tsɯ˩-mv̩˩! |
S97 stop écouter
gɤ˩-do˧-hĩ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | bo˩gv̩˧ | tʰv̩˧-ɭɯ˧-lɑ˩ | tʰi˩˥, | tɕʰo˩qʰwɤ˧ tʰv̩˩-nɑ˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | dʑɯ˧-qo˧ | tʰi˧-tse˩-tɕɯ˩-kʰɯ˩-zo˩; | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | le˧-lv̩˧˥ | -tɕɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Après avoir gravi [la montagne], cette auge des porcs, et cette louche, elles les ont mises à flotter dans l'eau (=elles les ont laissées au bord de l'eau, flottant dans l'eau); la mère et sa fille, toutes les deux, elles sont parvenues à s'enfuir (=à échapper au déluge)!


NOTE : tons de /bo˩gv̩˧ tʰv̩˧-ɭɯ˧-lɑ˩/ vérifiés.
NOTE : tons de /tɕʰo˩qʰwɤ˧ tʰv̩˩-nɑ˩/ vérifiés; l'abaissement des tons des deux dernières syllabes est inattendu.
NOTE : vérifié: n'est pas /‡tʰi˧-tse˩-hĩ˩-tɕɯ˩-kʰɯ˩-zo˩/; il n'y a pas de syllabe entre /tse˩/ et /tɕɯ˩/. La fin de cette séquence est fortement hypo-articulée.
S98 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ | -dʑo˩, | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | hĩ˧ | le˧-ɳæ˧˥ | le˧-se˩-dʑo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧…-qo˧ tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩-dʑo˩, | ʁwɤ˩ do˩˥ | -tɕɯ˩-zo˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧-qo˧-ɳɯ˧ | le˧-lv̩˧˥! |

Alors, après qu'elles se soient échappées… tout, tous les gens avaient été engloutis jusqu'au dernier; étant parvenues sur une montagne, la mère et sa fille, toutes deux, ayant gravi la montagne, se sont enfuies sur la montagne (=ont réchappé au déluge, du fait qu'elles s'étaient réfugiées au sommet d'une montagne)!


NOTE : vérifié à nouveau à l'occasion de la transcription de cet exemple: le ton MH du verbe ne peut se déployer sur 'lorsque, après que, du fait que': /‡le˧-lv̩˧-kwɤ˥tɕɯ˩-lɑ˩/.
NOTE : la séquence /ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩/ ressemble à un simple /‡ə˧mi˧-mv̩˩-kv̩˩/ mais c'est simplement un fait d'hypo-articulation.
S99 stop écouter
tʰi˩˥, | le˧-lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | gi˩˥ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | zo˩no˥, | əəə… lo˧ʂv̩˩ | -hi˩nɑ˧mi˧ tsɤ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | zo˩no˥, |

Alors, comme elles ont réchappé (au déluge), pour de vrai, eh bien… la création du Lac de lo˧ʂv̩˩, eh bien…


NOTE : on pourrait également dire: /lo˧ʂv̩˩ | -hi˩nɑ˧mi˧ tsɤ˧-hĩ˧-ɲi˥!/ 'le lac de lo˧ʂv̩˩ s'est trouvé créé!'
S100 stop écouter
lo˧ʂv̩˩ | -hi˩nɑ˧mi˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | æ˧ʂæ˧, | æ˧ʂæ˧-ʈʂʰɯ˧-dʑo˩, | kɤ˧mv̩˧-qo˥-ɳɯ˩ | le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-ho˩-ze˩-mæ˩! |

le Lac de lo˧ʂv̩˩, autrefois, il y a bien longtemps, il a dû provenir de [l'eau écoulée depuis] la montagne kɤ˧mv̩˧˥!

S101 stop écouter
æ˩qʰv̩˧-qo˧… | kɤ˧mv̩˧˥, | æ˩qʰv̩˧ | ʈʂʰɯ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | kɤ˧mv̩˧-ʈʰæ˧qo˥-ʈʂʰɯ˩-ɳɯ˩-dʑo˩, | dʑɯ˧ tsɤ˧-ɲi˥-ho˩-ze˩-mæ˩! |

Dans la grotte… la montagne kɤ˧mv̩˧˥, les grottes, sous la montagne /kɤ˧mv̩˧˥/… ça a dû devenir de l'eau!


NOTE : Note: la narratrice n'a pas plus d'idées que cela au sujet de l'origine de cette eau qui se serait soudain déversée dans la plaine; elle s'aventure à une conjecture: que quelque chose se serait résout en eau au moment où le poisson a été arraché de la montagne. Il ne s'agit pas d'une partie de l'histoire qui lui ait été contée, mais d'une sorte de commentaire/hypothèse/conjecture.
S102 stop écouter
tʰi˩˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧ ʝi˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧ | ɖɯ˧-tɑ˧˥ | ʈæ˧qo˧ | <tʰi˧-nɑ…> tʰi˧-ɳæ˧˥ | -tɕɯ˩! | ɲi˧-ʑi˩-lɑ˩ | le˧-lv̩˧˥! |

Seules deux familles en ont réchappé!

S103 stop écouter
ɲi˧-ʑi˩-hĩ˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥, | gi˩˥, | tʰi˧-dzi˩, | tʰi˧-dzi˩, | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ɭɯ˧-ʁo˧to˩ | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | dʑɯ˩-ʈʂʰɯ˩-ɳɯ˥, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | bɤ-jɤ~bɤ-jɤ! pi˧-zo˩, | ɲi˧mi˧ qʰæ˧-ʂæ˧~ʂæ˧-hĩ˧, | mɤ˧-pv̩˩-zo˩! |

Ces deux familles, pour de vrai, comme elles se tenaient [là, à l'abri sur la montagne], comme elles se tenaient sur une montagne, l'eau, elle a déferlé comme ça: BBrrroouum! Tout au long de la journée, ça ne s'asséchait pas (=l'eau coulait sans interruption tout le jour durant)!

S104 stop écouter
dʑɯ˧-ʈʂʰɯ˧ | mɤ˧-pv̩˧, | ʝi˧bi˧-di˧ mɤ˧-di˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | əəə… ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |

Comme le niveau de l'eau ne baissait pas (littéralement: "comme l'eau ne séchait pas"), qu'on n'y pouvait rien, euh… on a construit des bateaux!


NOTE : vérifié: n'y a pas de syllabe intermédiaire entre /-ɲi/ et /-tsɯ˩/ dans /ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩/
S105 stop écouter
tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ ɖɯ˧-ɭɯ˧… | əəə… ɖɯ˧… ɖɯ˧-ʁwɤ˧ ɲi˩-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩! | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, |

Alors, sur une montagne, euh… c'était [sur] une montagne [qu'ils s'étaient réfugiés], n'est-ce pas! Du fait qu'ils se trouvaient sur une montagne.

S106 stop écouter
tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | gi˩˥, | gi˩˥, | tʰi˩˥, | bo˩-gv̩˥ | tʰv̩˧-ɭɯ˧ | tʰi˧-tɕɯ˥, | qʰɑ˩ne˩˥ | tsɑ˧-hĩ˧-ʈʂʰɯ˥, | ə˩-gi˩! |

Alors, quand ils ont fabriqué des bateaux, pour de vrai, ils ont attaché cette auge des porcs; la façon dont on la place [sur la grève], n'est-ce pas!

S107 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-pʰæ˩~pʰæ˩, | dʑɯ˧<-gɤ˩>-ʁo˧ tse˥-hĩ˩-ʈʂʰɯ˩, | ʐɯ˩gv̩˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-dɑ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, |

On l'attache ainsi [au bord de l'eau], on la place sur l'eau (=on la fait flotter sur l'eau); quand on fabrique (littéralement: "quand on coupe/abat", du fait que ce type de bateau est fabriqué au moyen d'un gros tronc entier) le bateau,

S108 stop écouter
hĩ˧ | qʰɑ˧ni˧˥ | tʰi˧-dzi˩-hĩ˩-ho˩-hĩ˩-tʰv̩˩, | tʰv̩˧ne-ʝi˥ | le˧-dɑ˧˥! |

on le façonne en fonction de la façon dont les gens vont s'asseoir dedans! (littéralement: "la façon dont les gens vont s'y asseoir, voilà comment on coupe!")

S109 stop écouter
ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | hĩ˧ | ʁɑ˩ʂɯ˧ | hɤ˩-hĩ˧ | dʑo˧-ɲi˥-ho˩-ze˩-mæ˩! |

Autrefois, les gens, bel et bien… il devait y en avoir de très capables! / il devait y en avoir qui étaient très habiles!

S110 stop écouter
sɯ˧-hĩ˥, | kv̩˧-hĩ-ʈʂʰɯ˥ | dʑo˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | le˧-dɑ˧˥, |

Comme il y en avait qui s'y connaissaient, qui étaient capables/habiles, voilà comment ils ont façonné (littéralement "tranché/abattu") [des troncs pour en faire des embarcations]!


NOTE : tons vérifiés pour la séquence /sɯ˧-hĩ˥, | kv̩˧-hĩ-ʈʂʰɯ˥/
S111 stop écouter
si˧dzi˩-ʈʂʰɯ˩, | ʈʰææ̃˧ | ʈʂʰɯ˧-bv̩˧-ɻ̍˧ | dɑ˧-kv̩˥-mæ˩! |

Les arbres, on en coupait réellement des épais comme ça!


NOTE : construction /ʈʂʰɯ˧ Adj ɻ̍˧/: neutralisation presque complète des oppositions tonales: seul le ton MH conserve une réalisation particulière. Exemples, aux divers tons: /ʈʂʰɯ˧-bv̩˧-ɻ̍˧/, 'épais comme ça', de /bv̩˥/ 'épais'; /ʈʂʰɯ˧-fv̩˧-ɻ̍˧/ 'heureux comme ça', de /fv̩˧/ 'content'; /ʈʂʰɯ˧-ɖɯ˧-ɻ̍˧/ 'grand comme ça', de /ɖɯ˩a/ 'grand'; /ʈʂʰɯ˧-hæ˧-ɻ̍˥/ 'aussi souple/délayé', de /hæ˧˥/ 'clair, délayé; souple'.
S112 stop écouter
ʈʂʰɯ˧-bv̩˧-ɻ̍˧ | le˧-dɑ˧˥, | qo˧lo˩ | le˧-qwæ˧˥, | le˧-qwæ˧˥, | le˧-qwæ˧˥, | bo˩-gv̩˧-ni˧˥ | le˧-dɑ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | sɑ˩tsʰi˩˥ | ɖɯ˧-nɑ˧ gv̩˩! |

On en coupe un épais comme ça; on creuse l'intérieur, on creuse, creuse, creuse; quand on l'a façonné en forme d'auge pour les porcs, on fabrique une rame! (en réalité, il y a généralement deux rameurs dans le bateau)


NOTE : tons vérifiés: est bien: /qo˧lo˩/
NOTE : tons de /sɑ˩tsʰi˩˥ | ɖɯ˧-nɑ˧ gv̩˩/ vérifiés.
S113 stop écouter
tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | <ʐv̩˩gv̩˩-qo˥…> ʐɯ˩gv̩˩˥ | le˧-tsɑ˧˥ | tʰi˩˥, | gi˩˥ | -dʑo˩, | hi˩nɑ˧mi˧ tsɤ˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | hi˩nɑ˧mi˧-qo˩ | ʁwɤ˧ tʰv̩˧-ʁwɤ˧-ɳɯ˩ | tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩ tsɑ˥-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! |

Alors, autrefois, <dans le bateau…> on installait le bateau; ensuite, pour de vrai, quand le Lac est apparu, sur le Lac (littéralement "dans le lac"), depuis ce village [qu'ils avaient fondé sur la montagne], ils y ont placé [leurs] bateaux!


NOTE : vérifié, n'est pas /‡hi˩nɑ˧mi˧-qo˧/
S114 stop écouter
tʰi˩˥, | lo˧ʂv̩˩ | pi˧-zo˩, | <le˧…> lo˧ʂv̩˩-hĩ˩ mv̩˩ʈʂæ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! | ʁwɤ˧ tʰv̩˧-ʁwɤ˧ | -dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩! |

Alors, comme on parlait de "lo˧ʂv̩˩" (=comme cet endroit s'appelait lo˧ʂv̩˩), on a appelé ses habitants "les gens de lo˧ʂv̩˩"! Voilà comment on a donné un nom à ce village, autrefois! (littéralement "ce village-là, autrefois")


NOTE : réalisation de /hĩ/ dans /lo˧ʂv̩˩-hĩ˩ mv̩˩ʈʂæ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩/: très affaiblie, mais la locutrice insiste: est bien présent, et son sens est 'homme', pas simplement rel/nmlz.
S115 stop écouter
tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩˥, | tʰi˩˥, | <ɑ˧m…> ə˧mi˧-lɑ˧ | mv̩˩-ʈʂʰɯ˥-ɳɯ˩ | -dʑo˩ | tʰi˩˥, | <ʐɯ˩gv̩˩˥ | ʈʂʰwæ˩tsʰo˩˥! |> [bo˩gv̩˧-ɳɯ˩ | ʐɯ˩gv̩˩ tsɤ˩-ɲi˥-tsɯ˩ | -mv̩˩!]

Alors, les bateaux, eh bien… cette mère et sa fille, <elles ont inventé le bateau> [elles ont fait un bateau à partir d'une auge à cochons / elles ont transformé une auge à cochon en bateau]!

S116 stop écouter
əəə… | ʁwɤ˧ ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ tʰv̩˧-ʁwɤ˧-dʑo˩, | ə˧ʝi˧-ʂɯ˥ʝi˩, | lo˧ʂv̩˩ mv̩˩ʈʂæ˩! | ʁwɤ˧ | tʰv̩˧-ʁwɤ˧ | -dʑo˩! | tʰi˩˥, | lo˧ʂv̩˩! | lo˧ʂv̩˩ mv̩˩ʈʂæ˩! |

Euh… quand [elles] sont arrivés sur une montagne, ce village-là (=le village qu'elles ont fondé), autrefois, il s'est appelé lo˧ʂv̩˩! Ce village! Il s'est appelé lo˧ʂv̩˩!


NOTE : Note: l'étymologie du terme lo˧ʂv̩˩ n'est plus transparente pour la locutrice; le terme est simplement perçu comme un nom propre.
S117 stop écouter
tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧ | -dʑo˩, | ʈʰææ̃˧, | tʰi˩˥, | dʑɯ˧ | le˧-pv̩˧-ə˧-ʝi˥? | ʂv̩˧ɖv̩˧-zo˩. |

Alors, le Lac, pour de vrai, eh bien, allait-il s'assécher? se demandaient [les gens].

S118 stop écouter
ə˧mi˧ tʰv̩˧-v̩˧-lɑ˧ | mv̩˩ tʰv̩˩v̩˩˥ | -dʑo˩, | ʁwɤ˧ <ɖɯ˧-…> ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ tʰv̩˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩, | ʐwɤ˩-kwɤ˩tɕɯ˥-lɑ˩, | "ə˧mi˧! | ʈʂʰɯ˧ne˧ gv̩˧˥, | tʰv̩˧ne˧ gv̩˧-ɲi˥-ze˩!" |

Cette mère et celle fille, quand elles sont arrivées à un village, quand elles ont raconté [ce qui s'était passé, elles ont dit:] "Hélas! Il s'est passé ceci et ceci!" (littéralement: "Cela s'est passé comme ceci et comme cela!") (la mère et sa fille font le récit du déluge qui a recouvert la plaine où elles vivaient)

S119 stop écouter
"dʑɯ˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-pv̩˧-ə˧-ʝi˥ ʂv̩˩ɖv̩˩, | ə˧sɯ˩kv̩˩, | le˧-mɤ˧-pv̩˧!" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | hĩ˧ F | bi˧~bi˧-di˩ mɤ˩-di˩! | se˧~se˧ F | mɤ˧-hĩ˩! |

L'eau, on pensait qu'elle allait redescendre (littéralement: "qu'elle allait sécher"), nous, [mais] elle n'est pas redescendue!" ont-elles dit; alors, les gens n'avaient plus de voie pratiquable à pied! Ils ne pouvaient plus se déplacer à pied! (littéralement: "ils ne pouvaient plus marcher!")

S120 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | "ə˩sɯ˧kv̩˥ | le˧-ʂv̩˧ɖv̩˧, | <le˧-…> ə˧tso˧ ɖɯ˧-bæ˧-ɳɯ˧ | tʰv̩˧-ʝi˧? | bo˩-gv̩˧ | ʈʂʰɯ˧-ɭɯ˧<-ɭɯ˧>[-ni˧˥], | <bo˩-gv̩˧ t…> bo˩-gv̩˧ ʈʂʰɯ˧-ɭɯ˧-qo˩-ɳɯ˩, | njæ˧=zɯ˩ | le˧-tsɑ˩~tsɑ˩, | ɑ˩pʰo˩ tʰv̩˩˥ | -ɲi˩! | tʰv̩˧…" |

Alors qu'ils se tenaient assis comme ça, [quelqu'un a dit:] "Réfléchissons donc, nous autres! Avec quoi allons-nous pouvoir parvenir [de l'autre côté] (=comment traverser toute cette eau)? Comme cette auge à cochons… dans cette auge à cochons, nous deux, on a ramé, et on est parvenu dehors/au loin (=et on a réussi à partir loin du lieu du déluge);"

S121 stop écouter
"ze˩-bæ˧-qo˩-ɳɯ˩ | le˧-ʂv̩˧ɖv̩˧ tʰv̩˧-ʝi˧?" | pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ə˧v̩˧˥ | ɖɯ˧-v̩˧-ɳɯ˧: |

"Ca… comment y a-t-on pensé? (=comment a-t-on pensé à se servir d'une auge à cochons?)" Alors, un oncle (=un homme) a dit:

S122 stop écouter
"ə˧sɯ˩kv̩˩, | ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-ə˩-bi˩? | <ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥…> ʐɯ˩gv̩˩˥ | le˧-gv̩˩-zo˩, | ɖɯ˧-tsɑ˧-ɻ̍˧-zo˥, | ɖɯ˧-ɕʝɤ˧-ɻ̍˧-ə˥-bi˩?" | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩ dɑ˥-ɲi˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

"Nous autres, si nous fabriquions des bateaux? Si on essayait de fabriquer des bateaux, et de ramer [pour traverser le lac]?" (littéralement: "Fabriquer des bateaux, et ramer, si on essayait?") Alors, ils ont fait des bateaux!


NOTE : tons soigneusement vérifiés, pour /ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˥-ə˩-bi˩/ (n'est pas /‡ʐɯ˩gv̩˩ gv̩˩-ə˥-bi˩/) et pour /ɖɯ˧-ɕʝɤ˧-ɻ̍˧-ə˥-bi˩/ (n'est pas /‡ɖɯ˧-ɕʝɤ˧-ɻ̍˥-ə˩-bi˩/).
S123 stop écouter
ʐɯ˩gv̩˩˥ | le˧-dɑ˧˥ | tʰi˩˥, | dʑɯ˧-qo˧ | tʰi˧-tse˩-kʰɯ˩! | hĩ˧… | ʐɯ˩gv̩˩-qo˥ | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | <le˧-pʰæ˩~pʰæ˩, | le˧-pʰæ˩~pʰæ˩> [le˧-tsɑ˩~tsɑ˩, | le˧-tsɑ˩~tsɑ˩] | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ʈʂʰɯ˧-ʁwɤ˧-qo˩ tʰv̩˩! |

Ils ont fait des bateaux, et alors, ils les ont mis à flotter sur l'eau! Les gens… s'étant assis dans les bateaux, ils ont <poussé, poussé> [ramé, ramé], et ils sont arrivés à ce village-ci (=au village qui se trouvait de l'autre côté du lac)!

S124 stop écouter
ʁwɤ˧ | ʈʂʰɯ˧-ʁwɤ˧-qo˩ tʰv̩˩… -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩ | tʰi˩˥, | õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | -zo˩ | hi˩nɑ˧mi˧ | pi˧! |

Lorsqu'ils sont parvenus au village là-bas (=à un village qui se trouvait de l'autre côté du lac), il y a bien longtemps… Voilà l'histoire du lac! (littéralement: "Voilà comment ça s'est passé, le lac!")


NOTE : La locutrice se reprend: le démonstratif distal est plus approprié que le démonstratif proximal qu'elle a employé juste avant.
S125 stop écouter
mv̩˧-dʑo˧ | tʰi˩˥, | <ʈʂʰ…> hi˩nɑ˧mi˧! | ʐɯ˩gv̩˩˥! | pi˧-zo˩ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩! | tʰv̩˧qo˧ | le˧-tsʰɯ˩-ɲi˩-tsɯ˩-mv̩˩! | ə˧mi˧-mv̩˩ ɲi˩-kv̩˩! |

Le nom [qu'on a donné à l'immense lac ainsi créé], c'est: le Grand Lac! Le nom qu'on a donné à cet instrument de transport nouveau: c'est le bateau! Voilà comment on les a appelés, jadis! C'est de là que ça vient! [Tout ça a commencé avec] une mère et sa fille, [ces] deux [personnes]!

S126 stop écouter
əəə… ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ʁwɤ˧! | <ʈʂʰɯ˧-ɳ…> ʈʂʰɯ˧-ɳɯ˧ | le˧-lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ʁwɤ˧ lv̩˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʁwɤ˧ | ɖɯ˧-ʁwɤ˧-qo˧ dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | ɖɯ˧-v̩˧ le˧-tsʰɯ˩, | ɲi˧-kv̩˧ le˧-tsʰɯ˧˥, | tʰi˧-dzi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | gi˩˥ | gi˩˥ | tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧-ʈʂʰɯ˧ | ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | tʰi˧-hi˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩, | lo˧ʂv̩˩ | pi˧-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Un village! Comme elles se sont enfuies, se sont enfuies vers un village, comme elles ont habité dans un village [auquel elles ont apporté ce nouveau savoir: la façon de pagayer, dans une barque], comme le Lac demeurait là… [ce village,] on l'a appelé "lo˧ʂv̩˩"!


NOTE : pour l'étude des tons: /ɖɯ˧-v̩˧ le˧-tsʰɯ˩/, /ɲi˧-kv̩˧ le˧-tsʰɯ˧˥/, /so˩-kv̩˩ le˩-tsʰɯ˩˥/.
NOTE : Avant 2017 : noté /‡pi˧-ɲi˩-tsɯ˩/. Corrigé sur la base de la connaissance de la morpho-tonologie de la langue, non du signal audio.
S127 stop écouter
<hi˩-ni˥-gv̩˩ ɲi˩-ho˩-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩!> [hi˩ tsɤ˩-ze˥!] | lo˧ʂv̩˩! | pi˧; | lo˧ʂv̩˩-hĩ˩! | pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | hi˩nɑ˧mi˧! | pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʐɯ˩gv̩˩-ʈʂʰɯ˥ | le˧-gv̩˩-kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | ʈʰææ̃˧ | tʰi˩˥, | ɖɯ˩tɕo˧ hɯ˧, | lɑ˧tʰɑ˧di˧ hɯ˥-bi˩, | ʐɯ˩gv̩˩ ɖʐæ˩˥! |

C'est devenu un lac! On parle de "lo˧ʂv̩˩"! Des "gens de lo˧ʂv̩˩"! Du "Grand Lac"! Alors… les bateaux, quand ils en ont fabriqué, pour de vrai, pour aller par là-bas, pour aller à lɑ˧tʰɑ˧di˧˥, on prend le bateau!


NOTE : on pourrait également dire: /ʐɯ˩gv̩˩ dzi˩˥/. Le terme est le même que pour: monter à cheval.
NOTE : /pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-lɑ˩/: ressemble phonétiquement à /‡pi˧-kwɤ˧tɕɯ˥-zo˩/, légère maladresse de prononciation.
S128 stop écouter
lo˧ʂv̩˩ tsʰɯ˩-bi˩, | ʐɯ˩gv̩˩ ɖʐæ˩˥! |

Pour aller à lo˧ʂv̩˩, on prend le bateau!

S129 stop écouter
zo˩no˧ ɲi˩-hĩ˩-pi˩, | ʈʂʰɤ˧tsɯ˧ ɲi˩-ze˩-mæ˩, | ə˩-gi˩! | ʈʂʰɤ˧tsɯ˧-ni˩, | se˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! | tʰi˩˥, | ɖɯ˩tɕo˧ tsɑ˧˥ | -ki˩! | <ʈʂʰɯ˧…> ɖɯ˩tɕo˧ bæ˧˥ | -ki˩! | ʈʂʰɯ˧tɕo˧ bæ˧˥ | -ki˩! |

Pour employer un vocabulaire d'aujourd'hui, on dirait que ça sert de véhicule/moyen de transport, n'est-ce pas! Comme un véhicule/une voiture, ça avance/ça se déplace! On rame par ci! On file (littéralement "on court/on accourt") par ci! On file par là!


NOTE : vérifié: est bien /zo˩no˧ ɲi˩-hĩ˩-pi˩/, non /‡zo˩no˧ ɲi˩-pi˩/.
S130 stop écouter
dʑɯ˧-qo˧ | se˧-mɤ˧-hĩ˧˥, | gv̩˧ mɤ˧-hĩ˧-ɲi˥-ze˩-mæ˩! |

Dans l'eau, on ne peut pas marcher; on ne peut pas traverser [à pied]!

S131 stop écouter
hĩ˧ gv̩˧ | -pi˧ | tʰi˩˥, | mv̩˩tɕo˧ ʁo˩-bi˩-ho˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! | ʈæ˧qo˧ bi˧-ho˩-ɲi˩-ze˩-mæ˩! |

Si quelqu'un traverse (=s'engage dans l'eau), il va couler au fond! Il va aller [droit] au fond!


NOTE : découpage en groupes vérifié, est /hĩ˧ gv̩˧ | -pi˧/, avec une pause possible avant /-pi˧/.
S132 stop écouter
tʰi˩˥, | hĩ˧-ʈʂʰɯ˧, | dʑɯ˧-ʁo˧qʰwɤ˩ | tʰi˧-tse˩-kʰɯ˩-zo˩! |

Alors, les gens, ils font flotter [un bateau] sur l'eau!

S133 stop écouter
ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | hĩ˧-ɳɯ˩ | pʰæ˧˥, | pʰæ˧˥, | pʰæ˧˥, | pʰæ˧˥ | -kwɤ˩tɕɯ˩-lɑ˩ | tʰi˩˥, | æ˧ʂæ˧-dʑo˩, | õ˧ʈʂʰɯ˧ne˧-ʝi˥ | pi˧-ɲi˥-kv̩˩-tsɯ˩ | -mv̩˩!

Comme ceci, les gens rament, rament, rament, rament… Voilà ce qu'on racontait autrefois!