aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > La recherche au Lacito > Jeux de Langage

Opérations de recherche en cours

 

 

 

 

 

"Jeux de Langage"
Séminaire de recherche en anthropologie linguistique
et séminaire doctoral (Lacito/Inalco) validable par les étudiants inscrits
à l'ED 265 (Inalco) ou à l'ED 268 (Paris 3)

 

Sous la direction d'Isabelle Leblic et de Bertrand Masquelier

 

L'expression « jeux de langage » rappelle que tout usage du langage est d'emblée inscrit dans une situation sociale et les rapports sociaux qui la définissent. Une première hypothèse de recherche est qu'un « jeu de langage » opère selon des règles formelles publiques ; leur description permet de montrer comment émerge l'intelligibilité (le sens) d'une situation pour ses participants : du point de vue des rôles qu'ils y jouent ou des positions qu'ils y occupent, grâce à la médiation non seulement des formes langagières qui circulent (en situation) mais aussi d'un ensemble de pratiques communicationnelles (non-discursives) générées en situation. Une seconde hypothèse est que ces « jeux de langage », au sein d'une société donnée ou d'une culture, sont multiples. Ce fait invite à les comparer en interne, comme à les comparer avec les répertoires de pratiques d'autres communautés, voisines ou éloignées. Cette entrée dans la description des usages langagiers et des formes de vie sociales qui leur sont liées permet enfin, de questionner leurs conditions (langagières et sociales) de félicité, comme la pertinence des typologies classiques qui sont proposées, par différents modèles, pour rendre compte de la parole en acte. Les domaines d'enquête pertinents pour un tel projet sont ouverts ; ils peuvent puiser dans plusieurs des thématiques de la recherche en anthropologie ethnographique ; voir, par exemple, quelques pistes dans une liste ouverte :
     - Pratiques rituelles et paroles en situation.
     - L'énonciation de la parenté et les pratiques génératives du lien social.
     - Les interdits langagiers et les interdits de l'échange social.
     - L'énonciation métaphorique ou les ruses de la parole en acte.
     - Etc.

Les séances se déroulent en salle 311 (3e étage, bât. D), Lacito, Campus CNRS de Villejuif, 7 rue Guy Môquet 94800 – Villejuif, de 14h à 17h

 

Calendrier automne 2018

Les trois premières séances de l'année 2018-2019 du séminaire Jeux de langage auront pour objectif de proposer à discussion la notion de « jeux de langage » et sa place au sein du dispositif d'enquête de l'anthropologie linguistique (Duranti, 1997) : par le biais d'une introduction générale (séance du 9 octobre 2018), d'une discussion autour d'un cas ethnographique (séance du 13 novembre 2018), et d'un débat sur anthropologie linguistique (séance du 11 décembre 2018).

 

Exposés à venir

  • Mardi 9 octobre 2018
    Présentation introductive de Bertrand Masquelier (Lacito) : Que peut apprendre un anthropologie linguiste de la lecture de Wittgenstein ?
    Résumé :
    Le « Wittgenstein » des anthropologues sociaux et des anthropologues linguistes. Malinowski, anthropologue du langage et Wittgenstein philosophe du langage : le point de vue de Ernest Gellner. « La signification c'est l'usage » : exemples de recherches sur les pratiques langagières, inspirées par Ludwig Wittgenstein et Charles S. Peirce.

  • Mardi 13 novembre 2018
    Présentation de Nathaniel Gernez (post-doc Fyssen, African Studies Center, Leiden University) sur Se raconter autour d'un verre d'alcool de maïs: jeux de langage et plurilinguisme dans la région d'Iringa en Tanzanie.
    Résumé :
         La Tanzanie est un pays d'une grande diversité linguistique qui a forgé son unité nationale sur la promotion et l'idéologisation d'une langue, le kiswahili. Ce succès indéniable contribue toutefois à un phénomène d'effacement (Irvine et Gal, 2000) des langues locales (il en existe plus de 120 langues) et des pratiques plurilingues entre la langue locale, le kiswahili et plus rarement l'anglais.
         Nous appuyant sur une approche ethnographique des situations d'interlocution et des pratiques plurilingues, nous présenterons l'analyse d'une interaction filmée au village de Wenda, dans la région d'Iringa. Située à bonne distance de la côte, sur les hautes terres du sud du pays, cette région abrite une population les Hehe, dont la langue le kihehe est bien distinct du kiswahili tout en appartenant au même phylum Bantu. Dans un bar d'alcool artisanal de ce village, le propriétaire du bar, Mahavile (environ 70 ans), livre un récit de vie qui porte plus particulièrement sur sa carrière militaire. Autour de lui, d'autres anciens du village sont présents, de même que deux femmes, dont l'une, sa seconde épouse, sert l'alcool. L'analyse de cette interaction sera l'occasion de montrer comment, par son usage du kiswahili et du kihehe, Mahavile relate son engagement pour la défense de la nation, tout en présentant son parcours dans l'armée comme une expérience localement partagée avec ses pairs. Les jeux de regard, les silences, les questions et les prises de parole des autres clients du bar, contribuent également à l'élaboration de ce récit qui se transforme peu à peu en un véritable échange.

  • Mardi 11 décembre 2018
    Isabelle Leblic (Lacito-Cnrs) et Bertrand Masquelier (Lacito), Lecture/discussion d'un choix de textes (communication des textes en septembre)

 

Exposés passés

  •  

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil