aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Le nom des langues II - Le patrimoine linguistique de la Grèce

 

Evangelia Adamou (sous la direction)

Le nom des langues II - Le patrimoine plurilingue de la Grèce

 

Le deuxième tome de la série Le nom des langues dirigée par Andrée Tabouret-Keller est consacré aux langues les moins parlées en Grèce aujourd'hui.
Il s'agit de l'aroumain (Stamatis Beis), l'arvanite (Elena Botsi), l'arménien (Evangelia Adamou), le gréco-pontique (Georges Drettas), le romani (Irene Sechidou) ainsi que le slave (Evangelia Adamou et Georges Drettas). Ces langues n'ont pas de statut officiel et ne sont ni enseignées ni standardisées. Elles sont diffusées à l'oral (lorsqu'il y a encore transmission intergénérationnelle), dans le cadre familial, et elles ne permettent pas de mobilité sociale aux locuteurs. Elles sont employées en parallèle avec une ou deux autres langues dominantes valorisées, en l'occurence le grec, le turc ou l'albanais.
Cette publication se veut un ouvrage de référence sur la situation linguistique et sociolinguistique de la Grèce qui est encore aujourd'hui un tabou politique et scientifique. On propose une approche scientifique qui se démarque des positions nationalistes, aussi bien celles qui dénient la réalité plurilingue historique du pays que celles qui se situent dans la victimisation. Il ne s'agit pas seulement d'informer sur ce sujet, mal connu de la majorité des citoyens grecs, et plus largement européens, mais de proposer des analyses explicatives permettant une compréhension sereine de ces phénomènes complexes.
Chaque chapitre présente une langue. Pour chacune, on fournit des informations sur le(s) nom(s) de la langue, sa situation linguistique, sociolinguistique et historique, de manière à pouvoir appréhender le contexte général et les enjeux de la nomination des langues. Ce volume aborde bien sûr le métalangage employé pour parler de ces langues (par les linguistes, les historiens, les hommes politiques), mais l'accent est surtout mis sur le discours épilinguistique des locuteurs eux-mêmes et sur leurs propres désignations de «ce qu'ils parlent». Ces appellations endogènes ne sont pas traitées comme une expression de la «vérité», mais sont elles-mêmes resituées dans des processus de constructions historico-politiques.

 

This book offers a view on some inherited languages spoken in Modern Greece, namely: Aromanian (Dr. S. Beis, Academy of Athens), Arvanitika (Dr. E. Botsi, Konstanz University), Armenien (Dr. Evangelia Adamou, CNRS), Greek-Pontic (Dr. G. Drettas, CNRS), Romani (Dr. I. Sechidou, Aristotle University) and Slavic (Dr. E. Adamou, CNRS and Dr. G. Drettas, CNRS). Most of these languages are transmitted orally (when transmission still takes place), under their local, non-standardized forms. In some rare cases (i.e. Armenian and Greek-Pontic), a standardized related language is taught at school. Not allowing any social mobility to the speakers, those oral tradition varieties are used in parallel with other valorised languages, such as Greek and Turkish.
The naming act is analyzed in an anti-essentialist frame, as a process that has historical, ideological and discursive components and not as a natural, stable object. Both the official terminology (used by the linguists, historians, politicians and other actors) and the community’s unofficial names are examined. Each chapter also provides the necessary linguistic, sociolinguistic and historical elements that allow the reader to comprehend the general context in which naming processes take place.

 

ADAMOU Evangelia (sous la dir.), 2008, Le nom des langues II. Le patrimoine plurilingue de la Grèce, Louvain-la-Neuve, Peeters (BCILL 121), 162 p.

Publié en début avril 2008

 

Panel sur cette publication, dans le cadre de :

13th Annual World Convention of the Association for the Study of Nationalities
Nation, Identity, Conflict, and the State

International Affairs Building,
Columbia University, NY
Sponsored by the Harriman Institute
10-12 April 2008

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil