aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




 Accueil > Autres parutions > Revisitation de la dérivation bantoue et arbitraire du signe. Contribution à l'étude des liens entre langage et conscience

 

Luc Bouquiaux & Jacqueline M. C. Thomas

Revisitation de la dérivation bantoue et arbitraire du signe.
Contribution à l'étude des liens entre langage et conscience

 

Si l'on peut préciser quelque peu le titre, il s'agit d'un réexamen complet, à nouveaux frais si l'on peut dire, de la dérivation verbale et nominale bantoue, dans le cadre de cinq langues du groupe C, très représentatif du phénomène bantu. Au lieu de se contenter de tenir compte des successions .VC-, porteuses d'une signification globale, c'est la totalité des ordres et des séries de phonèmes consonantiques, ainsi que les timbres vocaliques et leurs caractéristiques tonales qu'il est nécessaire de prendre en considération. Leurs traits pertinents permettent de remettre en cause l'arbitraire du signe tout au moins pour une catégorie de lexèmes. On découvre ainsi comment une langue s'enrichit, par un processus largement inconscient, mais dont le mécanisme a pu être décrit. L'intérêt de cette démarche pour les recherches cognitives est à souligner car elle permet d'atteindre une précision inégalée dans les définitions sémantiques. Ce principe, s'il se révélait pertinent pour d'autres langues, pourrait grandement faciliter les traductions simultanées.

 

BOUQUIAUX, Luc et Jacqueline M.C. Thomas, Revisitation de la dérivation bantoue et arbitraire du signe. Contribution à l'étude des liens entre langage et conscience, Paris: Peeters (SELAF 467, Numéros Spéciaux 35), 1022 p.

Paru le 14 mars 2016

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil