aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Le nêlêmwa (Nouvelle-Calédonie) : Analyse syntaxique et sémantique

 

Isabelle Bril

aaLe nêlêmwa (Nouvelle-Calédonie) : Analyse syntaxique et sémantique

 

Le nêlêmwa est l'une des vingt-huit langues de Nouvelle-Calédonie. Elle est parlée à l'Extrême-Nord de la Grande Terre (île principale de l'archipel), dans le district coutumier des Nenema qui comprend la région de Poum et de Tiabet ainsi que les îlots voisins de Baaba, Neba, Tâânlo, Tié, Yandé, Yenghebane. Les langues de Nouvelle-Calédonie appartiennent à la sous-branche océanienne de la famille des langues austronésiennes.
Le nêlêmwa, et sa variante nixumwak parlée plus au sud dans la région de Koumac, représentent à elles deux un millier de locuteurs.
Dans ce volume, qui fait suite au Dictionnaire nêlêmwa-nixumwak, l'auteur présente une analyse grammaticale du nêlêmwa suivie d'un texte de tradition orale.

Illustrations de la couverture :
Photos 1 et 2 - Cérémonie coutumière à Yenghébane (1992)
Photos 3 et 4 - Préparatifs culinaires : chauffage des pierres destinées à la cuisson dans le four enterré et tressage de plats destinés à contenir les aliments (Tiabet 1993)


BRIL Isabelle, 2002, Le nêlêmwa (Nouvelle-Calédonie) : Analyse syntaxique et sémantique, Louvain-Paris, Peeters (SELAF LCP 16), 528 p.

Publié en décembre 2002

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil