aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




 Accueil > Autres parutions > L'homme qui volait au-dessus des arbres

 

Maurice Coyaud

L'homme qui volait au-dessus des arbres

 

aaUne satire de l'intellectuel assoiffé de savoirs, affamé de femmes, collectionneur de poissons et d'oiseaux. Un portrait plein d'humour du crétin voyageur, boulimique d'expériences exotiques, passant, toujours très vite, de la Crète à la Birmanie, de la Corée à la Patagonie... L'ornithologue volage et dendrophile finit par mourir emprisonné dans les bras et le creux d'un arbre étrangleur. Entre-temps, grâce à d'ultimes lueurs de lucidité, il a pu se pencher sur son passé, y jeter des regards cursifs, en exhiber quelques dérisoires lambeaux dépenaillés. Au moment de mourir, défile devant ses yeux un catalogue de créatures (du beau sexe) et des arbres qu'il connut intimement. Un coup d'œil caustique et attendri sur ses années de lycéen et de perpétuel étudiant. Le coureur increvable s'imagine à la fin comparaissant devant le tribunal suprême des Enfers, chargé de lui donner une nouvelle âme. Il ne deviendra pas Bouddha, mais sera dégradé, se réincarnera dans le corps d'un besogneux bousier, symbole de Sisyphe ou du dieu égyptien Râ.

 

COYAUD Maurice, 2003, L'homme qui volait au-dessus des arbres, Paris, Maurice Nadeau, 160 p.

Publié en octobre 2003

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil