aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Complexité morphologique – simplicité syntaxique. Le cas du bafia

 

Gladys Guarisma

Complexité morphologique – simplicité syntaxique. Le cas du bafia, langue bantoue périphérique (A50) du Cameroun

 

dico biromL'ensemble des bantouistes est d'accord pour considérer que l'expansion bantoue s'est faite à partir de la zone nord-ouest limitrophe du domaine et que les langues de cette région détiennent la clé pour accéder à une connaissance totale de l'ensemble.
Le présent ouvrage revêt une importance particulière dans ce contexte. Consacré à la langue bafia parlée au Cameroun, il répond à une attente dans le domaine de la bantouistique. De plus, il soulève des questions et apporte des solutions nouvelles à des problèmes de linguistique générale concernant la syntaxe et la prosodie des langues à tradition orale.
Il s'agit d'un des rares exemples dans la littérature du genre qui met à jour et décrit, sous tous leurs aspects, les structures et le fonctionnement d'une langue à morphologie particulièrement complexe.
En partant de la reconnaissance et du respect des formes, l'auteur parvient à dénouer les amalgames, à accéder au sens, et à révéler la cohérence et l'originalité de la langue, en soulignant le rôle prépondérant des faits relevant de la prosodie et de la place qu'occupe l'intonation malgré le rôle distinctif des tons.

 

GUARISMA Gladys, 2000, Complexité morphologique – simplicité syntaxique. Le cas du bafia, langue bantoue périphérique (A50) du Cameroun, Paris, Peeters (SELAF 379-LCA 24), 383 p.

 

Publié en 2000

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil