aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Agnès Clerc-Renaud et Cécile Leguy (sous la dir.) - Cahiers de littérature orale 79 et 80, « Des vies extraordinaires »

 

Agnès Clerc-Renaud & Cécile Leguy (sous la dir.), « Des vies extraordinaires » (thème traité sur deux numéros) :

 

aa1. « Les territoires du récit »
(Cahiers de littérature orale 79)

Si les récits «biographiques» de vies extraordinaires partagent avec les récits légendaires une part de merveilleux, ils s'en distinguent cependant par bien des aspects, et tout d'abord du fait de l'action efficace déployée par le personnage central du récit. Héroïnes et héros, saintes et saints acquièrent ainsi, bien souvent, une dimension fondatrice d'un culte, d'un sanctuaire, d'un «lieu de mémoire» ou d'un mouvement collectif. Ils sont par conséquent ancrés dans un territoire. «Comme Michel de Certeau l'a si bien montré dans la Fable mystique, les histoires de saints racontent des "relations" : "Ce sont des récits de transferts, ou d'opérations transformatrices dans des contextes énonciatifs" [1982, p. 65]» (Carrin, 1995, p. 107).


Sommaire

Des vies extraordinaires : les territoires du récit :

 

Clerc-Renaud A. & LEGUY Cécile, 2016, Cahiers de littérature orale 79, «Des vies extraordinaires : les territoires du récit», Paris, Publication Langues’O. [consultable en ligne]

Paru le 15 décembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

clo802. « Motifs héroïques et hagiographiques »
(Cahiers de littérature orale 80)

Après un premier numéro des Cahiers de littérature orale consacré aux récits de vies extraordinaires portant principalement sur les ancrages territoriaux et les implications politiques des narrations, ce second volume traite plus précisément des aspects stéréotypés de ce genre de récit d'une part, de la place des récits biographiques des saints et des héros dans les fêtes, cultes et commémorations les concernant d'autre part.

Quel rôle ces récits jouent-ils dans les cultes thérapeutiques, divinatoires, publics, domestiques, etc. ?

Quelles pratiques langagières articulent ces deux plans de la construction, un motif et une figure héroïque ou « sanctifiée » ?

 

Sommaire

Des vies extraordinaires : motifs héroïques et hagiographiques :

 

Clerc-Renaud A. & LEGUY Cécile, 2016, Cahiers de littérature orale 80, « Des vies extraordinaires : motifs héroïques et hagiographiques », Paris, Publication Langues’O, 196 p. [consultable en ligne]

Paru début 2017

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil