aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Les racines intellectuelles du mouvement d'indépendance de l'Inde

 

Prithwindra Mukherjee

Les racines intellectuelles du mouvement d'indépendance de l'Inde (1893-1918)

Préface de Jacques Attali

 

     L'indépendance de l'Inde, dans l'imaginaire collectif occidental, semble tout devoir à la figure tutélaire de Mohandâs Karamchând Gândhî. Cependant, le mouvement de masse initié par le Mahâtmâ à partir de 1919 n'est pas né de rien. Pendant très longtemps, en effet, a été omise la période intense et créative qui le précéda. C'est que fondamentalement radical, le programme des révolutionnaires indiens de la fin du XIXe et du début du XXe siècle se trouvait en complète contradiction avec le combat de Gândhî, marqué du sceau de la non-violence.
     Dans ce livre très documenté qui constitue sa thèse de doctorat d'État dirigée par Raymond Aron et soutenue sous la présidence d'Emmanuel Le Roy Ladurie en 1986, M. Mukherjee donne à voir les fondements philosophiques, historiques et religieux – intellectuels en somme – du nationalisme indien. De Râmmohun Roy à Sri Aurobindo, en passant par Karl Marx ou Rabindranath Tagore, c'est l'ensemble du corpus idéologique ayant influencé le nationalisme indien qui est analysé par l'auteur ; et ce à la lumière d'une culture et d'une histoire pluriséculaires.
     Jusqu'ici largement méconnue, une vue d'ensemble des activités des révolutionnaires en Inde comme celle de leurs réseaux constitués hors du pays (Angleterre, Russie, Allemagne, France, Etats-Unis et plusieurs pays de l'Asie…) est en outre révélée pour la première fois. Afin de déstabiliser le joug anglais, les nationalistes radicaux n'hésitèrent pas, au cours de la première guerre mondiale, à se tourner vers Guillaume II et l'Allemagne qui, poursuivant sa logique d'une stratégie directement liée au Moyen Orient, leur accorda une attention toute particulière.
     Appuyé sur de nombreux fonds d'archives encore difficilement accessibles aujourd'hui, sur des papiers personnels inédits ou encore sur des entretiens directs avec les protagonistes du moment, le travail de Prithwindra Mukherjee constitue indéniablement un apport majeur à l'historiographie de l'Inde.

 

Table des matières

Introduction

I. Les débuts du nationalisme indien
1. Genèse des idées qu'on défendait.
2. Les premiers heurts d'intérêts : sous le regard de Karl Marx
3. Le chantre du patriotisme : Mahâtmâ Râjnârâin Basu
4. La quête de l'âme nationale : Swâmi Dayânanda
5. Le culte de la patrie : Bankim Chandra Chatterjee
6. L'âme du nationalisme militant : Bâl Gangâdhar Tilak
7. Le poète du patriotisme : Rabindranath Tagore
8. Le patriotisme, une religion : Swâmi Vivékânanda
9. Le patriotisme, une synthèse : Sri Aurobindo.

II. Le penseur en action : Jatindra Nâth Mukherjee* et la société bengalie
1. De la Goraï au Gange
2. Rencontres à Calcutta
3. 1905, un avant-goût de l'insurrection
4. La violence, un antidote
5. Les prisons de Sa Majesté
6. Renouveau clandestin

III. Révolutionnaires indiens à l'étranger
1. En Angleterre
2. En France
3. En Allemagne
4. Aux Etats-Unis

IV. Les ennemis d'ennemis : la première guerre mondiale
1. Feu de Bengale
2. Balasore : le baptême du sang
3. Ainsi parlait Jatindra Nâth Mukherjee

V. Les conséquences
1. En Extrême-Orient
2. En Europe
3. Aux États-Unis
4. En Inde : l'avènement de Gândhî

Conclusion

*Pour en savoir plus sur Bâghâ Jatîn, consulter la "riche" page de Wikipedia (ici).

 

MUKHERJEE Prithwindra, 2010, Thât/Mélakartâ, Les racines intellectuelles du mouvement d'indépendance de l'Inde (1893-1918), Ste-Flaive-des-Loups, Éds Codex, 473 p.

Paru en octobre 2010

 

compte-renduCompte rendu du Général Bernard Norlain paru dans la revue Défense Nationale (ici)

bagha-jatincompte-rendunouveauArticle en ligne de Pritwindra Mukherjee :
Si Bâghâ Jatin avait réussi… Une révolte nationaliste dans l'Inde coloniale de la Grande Guerre
(publié le 3 juin 2014)

Les commémorations de la Première Guerre mondiale qui débutent en France et en Europe peuvent être l'occasion de jeter un regard au delà de nos frontières, dans ce qui constituait alors le domaine colonial des puissances alliées. Elles nous amènent ainsi à la veille du centenaire de la «bataille de Balasore» au cours de laquelle Jatindrahâth Mukherjee (1879-1915) – patriote indien plus connu sous le surnom de Bâgha Jatin («Valeureux comme un tigre») – donna sa vie pour la libération de l'Inde de la tutelle britannique aux côtés de quatre de ses compagnons d'armes. […]

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil