aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Le spontané. Chants caryâ et bâul

 

Prithwindra Mukherjee

Le spontané. Chants caryâ et bâul

Réflexions sur les apports mystiques du sahaja-yâna à travers les chants Charyâ (8e siècle) et les chants Bâul contemporains

 

    Prithwindra Mukherjee nous fait partager ici de magnifiques poèmes des Bâuls du Bengale et des mystiques bouddhistes de l'Inde du moyen-âge.
     Les Bâuls, les fous en bengalî, sont des hindous hétérodoxes qui ignorent le système des castes. Leur croyance est un syncrétisme indo-musulman, incorporant des aspects venant du soufisme et du bouddhisme et des pratiques issues du yoga et du tantrisme. Proches de la philosophie de Kabîr, les Bâuls, au lieu de chercher à se fondre dans la Conscience suprême – but de la plupart des quêtes mystiques orthodoxes en Inde – s'incarnent dans la réalité en vue de la transformer et de diviniser le quotidien, afin de jouir du «multiple» au cœur de l'Un.
     Les chants caryâs sont des poèmes bouddhistes en bengali (vers le IXe siècle) qui célèbrent tous la simplicité et l'inné (sahaja). On y trouve des textes d'illustres maîtres bouddhistes tels que Saraha et Kânha.
     Ces textes magnifiques et leurs commentaires par le plus grand spécialiste de ces traditions nous invitent à nous éveiller à notre état naturel, toujours présent.

 

 

MUKHERJEE Prithwindra, 2014, Le spontané. Chants caryâ et bâul, Paris, Éditions Almora, 288 p.

Paru le 18 avril 2014

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil