aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




 Accueil > Autres parutions > Contes ouldémés (Nord-Cameroun)

 

Véronique de Colombel

Contes ouldémés (Nord-Cameroun)
L'idiot, l'infirme, l'orphelin et la vieille femme

 

contesuldemePratiquant la culture du mil dans les monts du Mandara, au Nord-Cameroun, les Ouldémés appartiennent à des communautés villageoises de langues tchadiques qui ont conservé une grande partie de leur organisation sociale, de leurs croyances et de leurs valeurs. Celles-ci sont notamment le sens de la solidarité, du sacré, de la fête, de l'hospitalité, de la responsabilité personnelle et du travail bien fait. D'un enracinement de nombreux siècles, dans ces zones accidentées, résulte une adaptation fine de l'agriculture à un milieu naturel pauvre.

La tradition orale ouldémé comporte des mythes d’origine, une épopée, des récits historiques, des légendes sur les extra-humains, sur les relations homme-esprits, sur la magie et la sorcellerie, et des contes ou récits sur l’humain. Le corpus sélectionné, à l’exception de l’épopée qui, elle, retrace l’arrivée et l’installation du héros fondateur, propose, à travers le filtre de l’imaginaire propre au genre conte, des scènes de la vie quotidienne qui nous renseignent sur la culture matérielle et l’organisation des relations sociales, ainsi que des messages recevables par des lecteurs étrangers à cette culture. Il a été évité de sélectionner les mythes, récits et légendes qui traitent plus spécifiquement des croyances et des histoires locales. Car, si elles témoignent d’une grande richesse culturelle, elles ont moins vocation à l’universel.

 

COLOMBEL Véronique (de), 2005, Contes ouldémés (Nord-Cameroun). L'idiot, l'infirme, l'orphelin et la vieille femme, Louvain-Paris-Dudley (Ma), Peeters (Selaf 409- LCA 33), XVI-785 p.

Publié en 2005

CR par Paulette Roulon-Doko paru au Journal des Africanistes 75(2) : 143-145 (consultable ici).

 

Autres publications de l'auteur en relation avec le sujet :

COLOMBEL Véronique de, 1985, La naissance d'Aguedzavernda : Un pouvoir enfanté et transmis par les femmes (Tradition ouldémé du Nord-Cameroun), Femmes du Cameroun : Mères pacifiques, femmes rebelles, Paris : Karthala, p .219-232.

— 1997, L'eau dans les monts du Mandara, in H. Jungraithmayr, D. Barreteau, U. Seibert (éds.) L'homme et l'eau dans le bassin du lac Tchad, Paris : ORSTOM (Colloques et Séminaires), p. 315-336.

— 2003, Les végétaux dans la tradition orale ouldémé--In:Cahiers de Littérature Oralen°53-54, 2003, p. 233-263.

— 2004, Conte de la tête ronde (Conte ouldémé n°7) Nord-Cameroun (contribution au CD-ROM), Du terrain au cognitif : Linguistique, ethnolinguistique, ethnosciences. A Jacqueline M.C. Thomas, Paris : Peeters. (écouter le conte)

— 2008, La destinée des maltraités ouldémés, in Colombel V. de et M. Lebarbier (sous la dir.), Etapes de la vie et tradition orale. Conceptions universelles et expressions particulières, Leuven- Paris- Dudley : Peeters (Selaf 43), 2008, p.31-49. (ouvrage présenté ici)

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil