aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




  Accueil > Autres parutions > Description du Kikae, parler swahili du sud de Zanzibar

 

Odile Issa

Description du kikae, parler swahili du sud de Zanzibar, suivie de cinq contes

 

kikaeLe kikae, autrefois appelé kihadimu est un dialecte swahili parlé à Kae ou Makunduchi, la deuxième «ville», par le nombre d'habitants, d'Unguja qui forme, avec Pemba, l'archipel de Zanzibar. Ce parler, qui n'avait jamais fait l'objet d'une étude approfondie jusqu'à maintenant, est classé parmi les dialectes swahili du sud qui se distinguent de ceux du nord par leur phonologie et leur système verbal. Dans le cadre d'une étude morpho-phonologique globale, Odile Racine-Issa s'est donc plus particulièrement attachée à analyser ici ces deux caractéristiques essentielles. Cette description est suivie de cinq contes, recueillis en 1992, transcrits, traduits et annotés de façon à illustrer l'analyse.
Cette étude, la plus détaillée jusqu'ici consacrée à un dialecte swahili du sud, permet de mettre en évidence des faits de grand intérêt pour les spécialistes du swahili standard, aussi bien que du comorien. En effet, les caractéristiques du Kikae le placent en quelque sorte à mi-distance des deux langues précitées, contribuant ainsi à éclairer d'un jour nouveau leurs rapports mutuels.

Odile Racine-Issa, Maître de conférences de swahili à l'Institut national des langues et civilisations orientales, s'intéresse à la culture swahili sous tous ses aspects. Auteur de manuels d'apprentissage du swahili standard, dont le Swahili sans Peine aux Editions Assimil, elle a été amenée à découvrir le kikae, dialecte swahili parlé au sud de la grande île de Zanzibar, par l'intermédiaire de l'ethnologie. Dans les années 80, alors qu'elle enseignait le français à l'Insitut de Swahili et de Langues étrangères de Zanzibar, elle s'interrogea sur le sens du mwaka ou nouvel an qui se déroulait chaque année à Makunduchi. Ces travaux, qui visaient essentiellement à redonner à l'aspect rural de la culture swahili une importance qui lui avait été niée jusqu'alors, ont été publiés sous forme d'articles. Pour mener ses enquêtes et converser avec les personnes âgées et les femmes qui ne s'exprimaient pas en swahili standard elle dut préalablement apprendre leur langue. Elle mène actuellement des recherches en lexicographie et syntaxe du swahili standard tout en continuant à collecter mythes et légendes de la tradition orale.

 

RACINE-ISSA Odile, 2002. Description du kikae, parler swahili du sud de Zanzibar, suivie de cinq contes, Paris-Louvain, Peeters (Selaf 399-LAN 11), 327 p., cartes, index.

Publié en 2002

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil