aa

Langues et civilisations
à tradition orale
(UMR7107)

          Le CNRS           Accueil SHS          Autres sites CNRS          
cnrs paris3 inalco paris3 paris3
Rechercher
Intranet Lacito English




 Accueil > Autres parutions > Le grand livre des proverbes tibétains

 

Texte traduit du tibétain et présenté par Nicolas Tournadre avec la collaboration de Tenzin Samphel, Gérard Robin et Corinne Grandjean

La Tragédie du Jardin aux lotus
titre
Poème tantrique du XIXe siècle de Dza Pältrül Jigme Chökyi Wangpo

 

extrait

«Ô ma bien-aimée, écoute ! Ton apparence adorable n'est pas une image peinte par le pinceau d'un excellent créateur. Tu as été façonnée par la magie d'une illusion parfaite. Comment pourrait-on même te comparer aux divinités des paradis ? Ta beauté et toutes ces richesses dont nous jouissons ici, tu ne les as pas non plus accumulées toi-même. Cette harmonie provient des actions vertueuses accomplies dans nos vies précédentes.»

     Un couple d'abeilles volette de fleur en fleur dans le Jardin aux lotus. Ngagnyän, l'abeille femelle, happée par la corolle d'un lotus, étouffe au fond du calice. Dabyang, l'abeille mâle, ne peut la sauver. Après avoir crié leur souffrance, les deux abeilles comprennent que l'on ne peut trouver de salut véritable dans ce monde imparfait qu'en acceptant l'impermanence, en pratiquant le Dharma et en suivant la voie qui mène à l'Éveil.
     Ce texte poétique contient des prières et de profonds enseignements susceptibles d'intéresser les personnes qui pratiquent le Dharma ou simplement s'intéressent à la philosophie tibétaine. Il contient aussi une réflexion sur la notion de sacrifice et d'offrande qui prend une résonance toute particulière actuellement.
     Le texte tibétain et le texte français sont donnés en miroir. Pour ceux qui connaissent ou apprennent le tibétain, et même pour ceux que ravit simplement une belle écriture, la présence du texte en langue originale constitue un ajout précieux.

Sur l'auteur
     Le lama Dza Pältrül naquit en 1808 dans le Kham septentrional. Après une étude approfondie des textes des diverses écoles bouddhiques et plusieurs années de retraite consacrée à la méditation, il enseigna le Dharma et connut de nombreux disciples. Dza Pältrül refusait de se réclamer d'une école particulière du bouddhisme tibétain. Il s'insurgeait avec violence contre la corruption et les déviances qui sévissaient dans le clergé lamaïste de son époque et contre la marchandisation de la société dans son ensemble. L'utilisation du bestiaire lui permet ici de donner libre cours, sous forme métaphorique, à son esprit ironique et satirique.

 

Tournadre, Nicolas (texte traduit du tibétain, avec la collaboration de T. Samphel, G. Robin et C. Grandjean), La Tragédie du Jardin aux lotus, Poème tantrique du XIXe siècle de Dza Pältrül Jigme Chökyi Wangpo, Paris, 2013, L'asiathèque (coll. "Bilingues L& M n°23), texte bilingue tibétin-français, 176 p.
(ISBN : 978-2-36057-046-1).

Paru le 4 décembre 2013

Imprimer Contacter le webmestre Plan du site Crédits Accueil